Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiabilité Suzuki Wagon R+ : que vaut le modèle en occasion ?

Fiabilité Suzuki Wagon R+ : que vaut le modèle en occasion ?

Dates clés

  • Commercialisation : avril 2000 - Version 4 X 4 : juillet 2003 à avril 2005
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

Ce petit cube à roulettes, dont les angles se sont un peu arrondis depuis la première génération, offre toujours des prestations du même style : une allure de break que renforce son hayon rigoureusement vertical, une compacité bien pratique pour se déplacer en ville, 4 places dans un habitacle étroit. Et, surtout, une rusticité par certains côtés bien sympathique mais qui renvoie tout de même, sous quelques aspects éventuellement essentiels, à une autre époque de l'automobile… Par rapport à l'Opel Agila dont il est le strict inspirateur, il ne se différencie que par ses moteurs à essence, des Suzuki en première partie de carrière, et non des Opel comme sur le modèle allemand. Pour le reste, c'est du pareil au même.

Caradisiac a aimé

  • Le rapport taille habitabilité
  • La modularité correcte
  • Les rangements
  • La version 4x4

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le manque de confort
  • La faible largeur
  • L'insonorisation baclée
  • La finition
  • La tenue de route
  • La clim trop faible

Nos versions préférées

  • (2) 1.2 16S 80 CH GL+
  • (2) 1.3 DDIS SERIE SPECIALE

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • La carrosserie : elle offre un volume intérieur correct pour une longueur faible (3,50 m), ce qui autorise des déplacements et des stationnements aisés en ville.
  • L'aspect break : bonne possibilité de transformation et modularité correcte de l’espace arrière. Les formes carrées facilitent le chargement. Pas de place perdue à bord.
  • Les rangements : suffisamment nombreux.
  • L'existence d'une version à 4 roues motrices (mais arrivée tardivement)

Ce qui peut faire hésiter

  • Le manque de confort : vraiment surprenant pour un modèle sorti en 2000. Suspensions ingrates, sautillantes à l’arrière. La sellerie, très sommaire tant en dessin qu'en rembourrage, n'arrange rien.
  • Le manque de largeur : déficit très net en largeur aux coudes par rapport à ce qu’offrent les modèles actuels.
  • Le manque d'insonorisation : quasi-absente. Sur les diesel, le niveau sonore est caricatural. Bruits de roulement également très mal filtrés.
  • La capacité d'accueil : jusqu'en octobre 2002, ce modèle n'est homologué qu'en 4 places; A vérifier avant achat (sur la carte grise).
  • La finition : tout ce qu’il y a de plus indigent. Economies à tous crins dans l'habitacle. Tout est basique et bruyant. Plastiques minces et rigides. Mauvaise découpe du couvercle d’airbag passager. Garnissage de pavillon et moquette basiques.
  • La boîte de vitesses : pénible en raison du guidage flou du levier, notamment pour engager la 3ème.
  • L'ABS : pas généralisé de série sur toute la gamme jusqu'aux modèles 2005.
  • La tenue de route : certes en progrès par rapport à la première génération de Wagon R, mais toujours peu convaincante, ce qui n’est pas admissible pour un modèle aussi récent. Médiocre équilibre de la voiture sur route déformée. Malgré la modicité des puissances moteur, les roues avant patinent aisément à l’accélération.
  • L'équipement : rien de moderne.
  • Les essuie-glaces : vraiment indigents en efficacité. Et sonores.
  • La climatisation (suivant version) : d'une efficacité notoirement médiocre, ce qui empêche d'obtenir une bonne température à bord l'été sous un fort ensoleillement.

Budget

Achat / Cote :

Cote sans excès, sauf parfois pour la version 4 X 4, forcément plus chère parce qu'arrivée plus tard dans la gamme, et assez recherchée.

Consommation :

Etant donné la définition très économique de l'engin, vous vous attendriez à une sobriété plus nette. Ce n'est pas le cas, sauf sur la diesel.

Assurance :

Tarifs peu élevé.

Prix des pièces :

Un peu élevés dans l'ensemble. Et des tarif inexplicablement cher pour des pièces mécaniques comme le démarreur, l'alternateur, l'échappement.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 15 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 105 000 km sur les premiers 1.3 essence. Mais chaîne de distribution sur les moteurs diesels, sur le 1.2 essence et sur certains 1.3 : dans ce cas, pas de remplacement périodique à envisager ; regarder la description technique sur le livret de la voiture.

Fiabilité

Description :

La base roulante est de conception Suzuki. Le diesel provient de Fiat. Et, dans l'ensemble, le taux d'incidents reste réduit. En revanche, la durée de vie des pièces mécanique n'est pas non plus très élevé.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Rien à redouter durant les 100 000 premiers kilomètres. Après, le vieillissement général se révèle plus incertain.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteur 1.3. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juillet 2000, fonctionnement chaotique. Causé par la programmation inadaptée du boîtier d'injection. Nouvelle programmation du calculateur à télécharger.
  • Moteur 1.3 DDiS. Sur quelques diesels fabriqués jusqu'au printemps 2006, fuite d'huile entre le bloc moteur et la boîte de vitesses. Causé par un manque d’étanchéité des vis du volant moteur. Survient assez vite (vers 20 000 km). Remède : remplacement des vis + adjonction d’un filet de mastic (modification en principe pris en charge sous garantie).
  • Direction. La direction assistée pâtit de baisses occasionnelles d’assistance lors des manœuvres serrées.
  • Frein à main. Sur les modèles 2000, défaut de verrouillage. La plupart des voitures sont été inspectées sur ce point par les concessionnaires mais il n'y a pas eu de rappel.
  • Suspension arrière. Sur les modèles 2000 et 2001, bruits (grincements) sur mauvais revêtements.
  • Roulements de roues arrière. Sur les modèles fabriqués jusqu'en 2002, roulements de roue devenant bruyants à partir de 30 000 km, et surtout sur les modèles 2000).
  • Echappement. Sur les versions essence, quelques défaillances du silencieux intermédiaire d’échappement vers 60 000 km.

Aspect extérieur :

  • Essuie-glace. Usure rapide des balais, en particulier sur les modèles 2000-2001.

Finition intérieure :

  • Bruits parasites. Présents dès l'origine, accrus avec le kilométrage (curieusement, l’Agila est sur ce point mieux lotie que la Suzuki Wagon R dont elle est la très proche parente).
  • Rétroviseur intérieur. Vibrations chronique du miroir.
  • Aération. Arrivée d’air systématiquement trop chaud par les ouïes de la planche de bord. Même si la molette de température est calée sur froid, l’air arrivant est attiédi : les conduits d’aération passent dans des zones trop chaudes du compartiment moteur.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Rien de particulier à signaler.

Rappel de rectification en concession :

  • Train avant. Sur les modèles fabriqués entre septembre 2003 et février 2004, risque de mauvais serrage en usine de la barre stabilisatrice et les bras inférieurs de suspension. Rappel en janvier 2005 : vérification et, le cas échéant, correction du couple de serrage des vis de fixation de ces pièces. 1 350 voitures en France, 150 000 au total.
  • Câble d’accélérateur. Sur les versions 1.3 fabriquées entre 2000 et 2003 risque de blocage, voire de rupture du câble. Rappel en décembre 2004 : remplacement du câble. Moins de 2 500 voitures en France, 112 000 au total.
  • Essuie-glace. Sur les modèles fabriqués jusqu'en juin 2001, Problème de fonctionnement. Causé par la tringlerie de commande. Rappel à l'été 2001 : tringlerie remplacée.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Meilleures versions

En essence : (2) 1.2 16S 80 CH GL+

C'est l'unique version essence de milieu et fin de carrière, et qui adopte une mécanique Opel. Largement suffisante pour se déplacer. Mais l'agrément reste dans tous les cas réduit.
Commercialisation : 2005
Puissance fiscale : 5
Puissance réelle : 80 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4
  • 4

En diesel : (2) 1.3 DDIS SERIE SPECIALE

Sur le papier, le mariage d'un petit diesel moderne et d'une carrosserie compacte n'est pas contre nature. Pourtant, malgré les mérites de ce petit diesel Fiat, très bien adapté sur de nombreux modèles, c'est ici la catastrophe : du bruit, des vibrations, et une suppression radicale du moindre soupçon d'agrément de conduite.
Commercialisation : 2005
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 70 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 2
  • 2
  • 2
  • 2
  • 2

Mots clés :

En savoir plus sur : Suzuki Wagon R

SPONSORISE

Avis Suzuki Wagon R

Wagon R 1.0 GL (1998)

Par Xprim le 11/12/2017

J'avais besoin d'un véhicule compact mais habitable, avec un hayon, simple à entretenir,disposant de possibiltés de chargement conséquentes sans avoir à sortir les sièges, et qui ne se prenne pas pour autre chose que ce qu'il est. En ce sens le wagon R de la première génération m'a comblé, Cette capsule à roulettes est tout l'inverse de ces pachydermiques "Stannah-mobiles" (que d'autres appelent SUV ou Cross-Over ou Ludospace... peu importe). D'abord son style qui évoque un peu les premiers Chrysler Voyager; est vraiment sympa, tout cubique, bien vitré, avec des lignes claires. Une vraie bonne bouille craquante, ce qui est rare de nos jours. (Plus encore qu'à l'époque de sa sortie). L'interieur donne dans le standard nippon, sans frivolité ni fioritures, bien agencé et ergonomique, sauf pour les boutons d'essuie glace arrière et de feux de brouillards placé trop bas. Le miens dispose d'une finition bois qui appuie la disparité de traitement entre l'avant et l'arrière qui lui n'y a pas le droit (choix du précédent propriétaire ?) idem pour les glaces électriques uniquement à l'avant. La surface vitrée est généreuse, heureusement que je dispose tout de même de l'air conditionné, et permet de bienvoir sans angles morts. La première fois que l'on utilise une telle auto, on est surpris par la hauteur des sièges, certains disent se trouver dans un bus, d'autres sur une chaise de leur cuisine. Bref, je ne conseille pas les longs parcours d'une traite dans cette position de bougie, d'auatnt que les sièges n'on pas trop de recul. Par contre en ville c'est certainement le mieux, bien qu'on ne voit pas le capot, même à cette hauteur! Le petit moteur à chaîne (indispensable à mon choix) est très volontaire et sait se faire oublier à vitesse citadine, laissant sa place aux trépidations de la suspension lorsque le revêtement n'est pas lisse de lisse. Pas grave, comparéaux service qu'il rend de par son habilité et ses possibilités de chargement totalement optimisées eu égard de son encombrement, on a même droit à des paniers sous les fauteuils avant. Manque juste une tablette sur la planche de bord. La boite de vitesse à faible débattement surprend un peu et on arrive à se tromper entre la seconde et la quatrième; mais elle est tout de même agréable à l'usage car douce. Les freins sont très réactifs et je trouve que ça freine trop sec, mais peut-être est-ce du à la légèreté de l'ensemble. On peut ergoter sur ses limitations routières, il répond parfaitement sur ce pourquoi ,il est fait. Enfin, je dépolerai en aparté le fait que l'on traite facilement ces véhicules de voiture de ville ou de première voituresen sous-entendant de les malmener (surchauffe, transmission HS) alors qu'il vaudrait mieux lesrespecter et les préserver car elles sont peut-être l'alternative aux véhicules prétentieux, suréquipés jusqu'au ridicule et chantres d'une dépendance imposée comme seule voie future.

Forum Suzuki Wagon R

WAGON R

Par Plip-Plip le 03/01/2021 à 06:40

Commentaires ()

Déposer un commentaire