Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Avant/après : tout savoir sur le restylage de la Volkswagen Golf VII

Dans Guide fiabilité / Actu occasion

Julien Bertaux

Rien ne ressemble plus à une Golf qu’une Golf. Volkswagen a toujours limité les risques d’une génération à l’autre. Alors, lorsqu’il s’agit d’un restylage, les modifications sont encore plus légères, mais elles existent. Retrouvez dans le détail les évolutions opérées sur cette septième génération.

Avant/après : tout savoir sur le restylage de la Volkswagen Golf VII

La Golf est une véritable institution chez Volkswagen. Lancée pour la première fois en 1974, elle a su s’imposer sur le marché européen en fidélisant sa clientèle tout au long de ses différentes générations. Celle qui nous intéresse aujourd’hui est apparue fin 2012, il s’agit du septième opus.

Par rapport à la Golf VI, qui était une évolution de la précédente génération, la « VII » est entièrement nouvelle sur le plan technique avec sa plateforme MQB. Cependant, elle conserve ses fondamentaux à savoir une très bonne finition, une belle habitabilité, une ergonomie soignée et un comportement neutre. Toutefois, on peut toujours critiquer sa conduite sans grande saveur et un confort de suspension un peu ferme, notamment sur les versions inférieures à 120 ch, qui ne profitent pas du train arrière multibras.

Lors de sa sortie en novembre 2012, elle est disponible en seulement trois finitions : Trendline, Confortline et Carat. Sous le capot, elle laisse le choix entre trois essence (1.2 TSI de 85 et 105 ch et 1.4 TSI de 150 ch) et deux diesel (1.6 TDI de 105 ch et 2.0 TDI de 150 ch), mais les versions GTi (2.0 TSI de 220 ch) et GTD (2.0 TDI de 184 ch) complètent l’offre à partir d’avril 2013.

La Volkswagen Golf VII, lors de sa sortie en 2012.
La Volkswagen Golf VII, lors de sa sortie en 2012.

En septembre 2013, la déclinaison break rejoint le catalogue. Il se révèle particulièrement logeable avec un volume de coffre oscillant entre 605 et 1 620 litres. À partir de décembre 2013, la « méchante » R fait office de version de pointe avec son moteur 2,0 l de 300 ch et ses quatre roues motrices.

Début 2014, la Golf décide de carburer aux Watts en devenant totalement électrique. Cependant, cette e-Golf ne peut parcourir que 190 km, en théorie. En avril 2015, l’hybride rechargeable fait son entrée sous l’appellation GTE avec une puissance combinée de 204 ch.

En mars 2017, le restylage

Après plus de quatre ans de service, la Golf passe par le bistouri. Enfin, la manipulation du scalpel se fait en douceur puisque les évolutions esthétiques se limitent à des détails. Ainsi, les signatures lumineuses évoluent, tant à l’avant qu’à l’arrière, et adoptent la technologie à LED. Quant aux boucliers, ils sont légèrement redessinés afin de suggérer plus de sportivité.

C’est davantage à l’intérieur que les décideurs se sont penchés. En effet, l’écran tactile s’agrandit en proposant trois tailles : 6,5", 8" et 9,2" contre 5", 6,5" et 8". Pour l’occasion, la commande gestuelle fait son entrée, pour changer de stations de radio par exemple. Néanmoins, c’est surtout le combiné d’instrumentation entièrement numérique qui rend cette planche de bord beaucoup plus moderne. Nommée Active Info Display, elle est de série uniquement sur les niveaux les plus hauts Carat et Carat Exclusive. Cette dernière remplace la Carat Edition apparue précédemment.

Afin de rester au niveau des concurrentes, la Golf adopte la conduite semi-autonome dans les embouteillages (Trafic Jam Assist), l’aide au remorquage (Trailer Assist) et l’aide au stationnement avant (Pack Assist 3).

Au chapitre motorisation, le 1.4 TSI laisse place à un nouveau bloc 1.5 TSI de 130 et 150 ch, tandis que la GTi culmine à 245 ch. Enfin, la e-Golf gagne une plus grosse batterie pour étendre son rayon d’action à 300 km.

Au final, si le restylage de la Golf est peu visible, ses évolutions sont réelles.

Le restylage en images

Afin de visualiser les évolutions, voici les différences en images. Vous trouverez la « phase 1 » à gauche (en haut sur mobile) et la « phase 2 » à droite (en bas sur mobile).

Le restylage de la berline 5 portes

Basse et bien campée sur ses roues, cette septième génération est bien proportionnée.
Basse et bien campée sur ses roues, cette septième génération est bien proportionnée.
Les modifications ne sautent pas immédiatement aux yeux, même si le bouclier évolue sensiblement.
Les modifications ne sautent pas immédiatement aux yeux, même si le bouclier évolue sensiblement.

Cette forme de custode et d'aile arrière en "V" est présente depuis la quatrième génération de Golf. Il Elle est ici encore plus accentuée.
Cette forme de custode et d'aile arrière en "V" est présente depuis la quatrième génération de Golf. Il Elle est ici encore plus accentuée.
C'est essentiellement le bas du bouclier qui est revu avec des catadioptres plus hauts et de fausses canules d'échappement.
C'est essentiellement le bas du bouclier qui est revu avec des catadioptres plus hauts et de fausses canules d'échappement.

Dès sa sortie, la signature lumineuse en deux parties s'avère déjà soignée.
Dès sa sortie, la signature lumineuse en deux parties s'avère déjà soignée.
Mais Volkswagen la rend plus acéré lors du restylage et davantage en lien avec la barrette chromée de la calandre.
Mais Volkswagen la rend plus acéré lors du restylage et davantage en lien avec la barrette chromée de la calandre.

Le dessin de la signature lumineuse rappelle celle de l'avant.
Le dessin de la signature lumineuse rappelle celle de l'avant.
Elle devient nettement plus complexe et technologique ensuite, avec un éclairage LED.
Elle devient nettement plus complexe et technologique ensuite, avec un éclairage LED.

Le restylage de la version 3 portes

Volkswagen a toujours proposé une version à trois portes de sa Golf... Seulement celle-ci est la dernière.
Volkswagen a toujours proposé une version à trois portes de sa Golf... Seulement celle-ci est la dernière.
Les évolutions de la trois portes sont identiques à celles de la berline. Ici en GTi, au bouclier spécifique.
Les évolutions de la trois portes sont identiques à celles de la berline. Ici en GTi, au bouclier spécifique.

L'arrière de cette variante est strictement identique à celui de la berline.
L'arrière de cette variante est strictement identique à celui de la berline.
Comme pour la berline, optiques arrière et bouclier sont légèrement revus.
Comme pour la berline, optiques arrière et bouclier sont légèrement revus.

Les deux points forts de cette planche de bord sont la qualité de fabrication et l'ergonomie.
Les deux points forts de cette planche de bord sont la qualité de fabrication et l'ergonomie.
L'écran central plus grand et les compteurs numériques apportent un vrai plus technologique à l'intérieur.
L'écran central plus grand et les compteurs numériques apportent un vrai plus technologique à l'intérieur.

Le restylage de la version break SW

Par rapport à la berline, le break est plus long de 31 cm. Il mesure 4,56 m.
Par rapport à la berline, le break est plus long de 31 cm. Il mesure 4,56 m.
Pour des raisons de coût, le break a droit au même traitement que la berline pour son restylage.
Pour des raisons de coût, le break a droit au même traitement que la berline pour son restylage.

Si vous recherchez un coffre pratique et logeable, cette SW est bien adaptée.
Si vous recherchez un coffre pratique et logeable, cette SW est bien adaptée.
Les canules chromées en bas du boucliers, apparues au restylage, sont factices.
Les canules chromées en bas du boucliers, apparues au restylage, sont factices.

 

Compteurs classiques avec ordinateur de bord central pour la Golf dès 2012.
Compteurs classiques avec ordinateur de bord central pour la Golf dès 2012.
Le passage au tout numérique permet différents affichages, le tout avec modernité.
Le passage au tout numérique permet différents affichages, le tout avec modernité.

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire