Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Contrôle technique : où trouver le moins cher ?

Dans Economie / Politique / Budget

Contrôle technique : où trouver le moins cher ?

Le gouvernement lance un site internet qui répertorie les prix du contrôle technique. Dans un même département, le tarif peut varier du simple au double.

Afin d'aider les Français à faire des économies, les comparateurs de prix se multiplient sur le Net. Pour le budget des automobilistes, il était déjà possible de comparer les tarifs des carburants ou ceux des assurances. À partir de ce jeudi 8 octobre, on peut le faire avec le contrôle technique.

Le gouvernement lance aujourd'hui un site dédié (prix-controle-technique.gouv.fr). Grâce à lui, et comme c'est le cas depuis plusieurs années pour l'essence, on peut connaître les prix des contrôles techniques autour de soi (et de la contre-visite). Le site fonctionne sous forme de carte avec géolocalisation ou de liste, avec des outils de recherche (par département notamment).

Ce site était attendu depuis près d'un an, après la publication en novembre 2019 d'un décret qui impose aux gérants d'un centre de communiquer leur tarif. En France, il y a 6 400 centres agréés. Le comparateur répertorie déjà 4 500 établissements. Ceux qui manquent seront rapidement ajoutés selon le ministère de l'Économie.

L'idée découle de la crise des gilets jaunes. La contestation avait commencé face à une nouvelle hausse des taxes sur les carburants, et plus généralement, au poids des dépenses liées à l'automobile sur le budget des ménages. Il y avait notamment eu quelques mois avant les premières manifestations une réforme du contrôle technique (en mai 2018), avec une augmentation des points de contrôle qui avait engendré une hausse des tarifs. Selon le Conseil National des Professions de l'Automobile, elle serait de 7 à 8 %.

Pour plus de transparence et aider les Français à réduire la facture d'une dépense impossible à éviter (le premier contrôle doit se faire quatre ans après la mise en service du véhicule, puis c'est tous les deux ans), le gouvernement a donc souhaité mettre en place ce comparateur en ligne. Il peut être source d'économies car dans un même département, voir dans une même ville, les prix peuvent varier du simple au double.

Comment l'expliquer ? Le tarif est libre et la première différence tiendra de l'implantation. Le foncier est la plus grosse charge, et pour le centre, il ne sera pas le même s'il est à la campagne ou dans une grande ville. Il y a ensuite le volume de clients, plus il est élevé, plus il est facile d'amortir les frais fixes. Et puis il reste bien sûr le service, le contenu de la prestation… et la liberté de faire plus ou moins de marges. Le site internet se limite d'ailleurs à donner le prix du contrôle et ne donnera pas d'avis sur la qualité de la prestation.

Ce qui fait d'ailleurs dire à certains que le site serait plutôt gadget. Dans le Parisien, Laurent Palmier, président du réseau Sécuritest, déclare : "l'État incite les automobilistes à faire 30 km pour gagner 3 à 4 €". Il souligne que les promos n'y seront pas connues. Pierre Chasseray, délégué général de 40 millions d'automobilistes, réclame plutôt un site qui permet de comparer le coût des réparations, avec l'heure de main-d’œuvre et les pièces détachées.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire