Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Corse : les voitures électriques responsables de pannes de courant ?

Dans Ecologie / Electrique / Véhicules électriques

Stéphanie Fontaine , mis à jour

Corse : les voitures électriques responsables de pannes de courant ?

Qui dit plus de véhicules électriques dit plus d’électricité pour pouvoir les recharger… De quoi générer quelques black-out faute de ressource suffisante de la part d’EDF ? C’est ce qui s’est notamment raconté en Haute-Corse en début de semaine. Caradisiac est donc allé vérifier le bien-fondé de cette rumeur.

Petite anecdote rapportée à la rédaction de Caradisiac par l’un de ses journalistes en vacances actuellement en Corse : « La ville de Saint-Florent (Haute-Corse) a été privée de courant lundi soir obligeant commerces et restaurants à fermer. Raison de cette énorme panne qui a perduré en certains endroits jusqu’au matin ? La multiplication des voitures électriques louées ou appartenant aux touristes ! C’est du moins ce que rapportent certains au village… Vrai ou pas vrai ? », nous défie Olivier pendant qu’il se la coule douce au soleil.

Caradisiac a procédé au fact-checking de cette affaire.

Que le nombre de véhicules électriques (VE) en circulation sur l’île de la Beauté soit en forte augmentation, notamment en été, avec l’arrivée des touristes, ça paraît une évidence, au vu des témoignages recueillis, notamment ceux des responsables des bornes de recharge proposées sur-place.

Des loueurs passent à l'électrique

« On a énormément de demandes ; aussi parce que beaucoup de loueurs sont passés à l’électrique », nous explique-t-on à l’accueil de l’hôtel La Roya, équipé de deux bornes Tesla et trois bornes classiques, « lesquelles n’offrent qu’une charge lente et nécessitent de laisser sa voiture toute la nuit ». Et bien sûr, ce sont les clients de l'hôtel qui passent en premier.

Même son de cloche à la station-service Vito qui dispose d’une double borne de recharge classique. « Ah, c’est vrai qu’on en voit de plus en plus… C’est normal : pratiquement tous les loueurs sont passés à l’électrique ! Et d’ailleurs, on voit bien que les touristes galèrent à trouver des bornes, car on n’est pas assez équipé en Corse… », dixit le pompiste.

Depuis le 1er janvier 2022, il est à noter que la loi d’orientation des mobilités (LOM) impose aux loueurs de voitures – comme à tous les gestionnaires de flottes de plus de 100 véhicules - un renouvellement de 10 % de leur flotte par des véhicules à faibles émissions de CO2. Puis, ce sera 20 % à compter du 1er janvier 2024, 35 % à partir de 2027… Et même 70 % en 2030, selon la loi Climat et Résilience !

De toute façon, l'Union européenne (UE) vient de confirmer la fin de la vente des thermiques pour 2035, pour rappel. On comprend donc mieux la pression qu'il peut y avoir sur l'installation de bornes électriques, dont on dit qu'on est très en retard, en France, et qu’il en manque pour répondre à la demande…

Un nombre de bornes insuffisant, comme ailleurs en France

En l’occurrence, en Corse, il y en a officiellement une centaine en service. Et de fait, c'est loin d'être suffisant. Alors, si en plus, tous les loueurs sont déjà passés à l'électrique… Vérification faite, on en est toutefois encore loin !

Avis et Europcar sont toujours 100 % thermiques sur l'île. Il n'y a guère que Sixt dont on soit sûr qu'il ait franchi le cap. Dans son catalogue, une Peugeot e-208 en cette fin juillet se négocie alors à 155 euros par jour contre 149 en version essence.

Le parc de Hertz aurait également commencé à s'électrifier. Mais l’information ne transparait pas lorsque l’on procède aux simulations en ligne. Et si son service presse nous confirme une vraie volonté de se convertir à l'électrique, il n’est pas capable de nous certifier que cela a bien démarré en Corse.

Mais alors lundi soir, y a-t-il eu une affluence particulière aux bornes de recharge de Saint-Florent ? À la mairie, on ne croit absolument pas à cette histoire !

« Nous avons travaillé en étroite collaboration avec EDF et aucun lien n’a été établi avec les potentielles recharges de véhicules électriques au même moment », nous fait savoir le maire de la commune, Claudy Olmeta. « On nous a parlé d’un délestage et les agents sont toujours à l’œuvre sur un câble à haute tension au cœur du village », nous précise-t-on encore.

Des pannes sans lien avec les VE

« Non, non, cela n'a rien à voir avec les véhicules électriques », répète un responsable EDF sur Ajaccio à Caradisiac. Comme cela a été raconté plus tôt par Corse Matin, « on a eu un souci sur une boîte souterraine, sorte de multiprises. C’est une classique surchauffe en raison des températures élevées, et c’est finalement une panne assez courante sur notre réseau en cette période estivale que l'on a à déplorer ».

Au-delà de ce cas particulier, la multiplication des recharges des VE est-elle de nature à faire de tels dégâts ? Car, plus généralement, la transformation du parc est déjà en train de s’accélérer. Les ventes de véhicules thermiques sur le sol européen ne cessent déjà de dégringoler. Au deuxième trimestre 2022, selon les chiffres de l’Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA) qui viennent d'être publiés, seul l'achat de véhicules électriques (VE) a vraiment progressé (+11%).

Mais qu’on se rassure de ce point de vue là, selon les projections réalisées par RTE l’an dernier, il n’y aura aucun problème pour encaisser cet accroissement de la demande.

Même en 2035, quand selon les calculs du gestionnaire national du réseau, il devrait y avoir autour de 15,6 millions de véhicules électriques en circulation en France (soit 40 % du total), contre environ 600 000 aujourd’hui, la production sera suffisante « pour couvrir la consommation liée à la mobilité électrique ».

Mais comme déjà évoqué, si la fourniture d'électricité ne devrait pas poser de souci, encore faut-il pouvoir tomber sur une borne - libre et en état de bon fonctionnement - pour pouvoir se recharger. Et ça, ce n'est pas encore gagné !

A Saint-Florent, deux autres hôtels proposent des bornes de recharge, La Dimora et Les Galets... Sauf qu'à ce dernier, l'équipement est en panne.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire