Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiabilité de la Skoda Fabia 3 : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Fiabilité de la Skoda Fabia 3 : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Dates clés

  • Octobre 2014 : commercialisation de la berline
  • Janvier 2015 : commercialisation du break "Combi"
  • Mars 2018 : restylage (face avant, sellerie, équipement, en concession en août 2018) 
Calculer la cote de ce véhicule

1. En bref

La Fabia, c'est la citadine polyvalente du constructeur tchèque, concurrente des reines des ventes Renault Clio, Peugeot 208 ou Citroën C3. Une "challenger" discrète, qui vit même dans l'ombre des autres citadines européennes, les Volkswagen Polo ou autre Ford Fiesta.

Pourtant, la Fabia de troisième génération, sans atteindre le niveau de prestation de sa cousine la Polo (elle repose sur la même plateforme), en propose beaucoup, pour un prix bien plus abordable, surtout en occasion.

Cette polyvalente de 3,99 m propose en effet une habitabilité confortable, mais surtout un volume de coffre de 330 litres supérieur à la moyenne de la catégorie à l'époque de sa sortie. De plus, la Fabia existe en carrosserie break, baptisée Combi, et dont le volume de coffre est tout simplement record, par rapport à sa taille (530 litres pour 4,26 m !).

Elle est par ailleurs saine de châssis, même si elle est surtout neutre et placide. Tout le contraire d'une voiture joueuse, mais en tout cas rassurante et efficace. Et dotée de motorisations modernes du groupe VAG, aussi bien en essence qu'en diesel, elle est sobre en toutes circonstances. Mais le TDI est bruyant et vibrant, quel que soit le niveau de puissance. Ce dernier a disparu lors du restylage de 2018, la Fabia n'étant plus alors disponible qu'avec des blocs essence, bien plus policés.

L'équipement varie de complet à riche selon les finitions (sauf l'entrée de gamme un peu dépouillée), et s'est enrichi au restylage d'un régulateur de vitesse adaptatif ou de feux à LED.

Enfin, côté fiabilité, la Fabia hérite peu ou prou de celle de la Polo et de l'Ibiza, c’est-à-dire correcte, mais avec quelques points à surveiller tout de même.

Caradisiac a aimé

  • L'habitabilité
  • Le volume de coffre
  • La disponibilité de la carrosserie break
  • Les moteurs modernes
  • Les consommations correctes
  • Le comportement rassurant

Caradisiac n'a pas aimé

  • Les diesels très bruyants
  • Le comportement placide
  • La qualité des matériaux
  • Le GPS Sygic intégré qui bugue
  • Le stop and start désagréable
  • Un look très (trop ?) passe-partout

Nos versions préférées

  • III 1.2 TSI 110 GREEN TEC STYLE
  • III COMBI 1.4 TDI 90 CR GREEN TEC STYLE

2. Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • L'habitabilité : la Fabia posède un excellent rapport entre encombrement et habitabilité. Les passagers sont à l'aise (plus à 2 qu'à 3 à l'arrière toutefois).
  • Le volume de coffre : 330 litres en berline, 530 en break, ce sont d'excellentes valeurs, les bagages sont choyés.
  • La disponibilité du break : malgré la mode des SUV urbains, Skoda a conservé un break pour sa citadine. Une proposition originale et qui a du sens en matière de volume et de consommation préservée, quand les SUV sont plus gourmands.
  • Les moteurs : ils sont tous modernes, le groupe VAG n'ayant pas laissé la Fabia avec des moteurs d'ancienne génération, comme ça a pu être le cas par le passé.
  • Les consommations : correctes, quel que soit le bloc, surtout en conduite calme.
  • Le comportement rassurant : la Fabia n'est pas une sportive, son comportement est réglé de façon à être rassurant, équilibré. Le train arrière est rivé au sol et le comportement sous-vireur à la limite, ce qui est plus facile à maîtriser.

Ce qui peut faire hésiter

  • Le comportement placide : en contrepartie du comportement rassurant, la Fabia est placide, pas très dynamique à conduire. Il faut le savoir et le pas chercher à la brusquer, sinon elle se désunit, et les suspensions se révèlent trop souples.
  • Les diesels bruyants : le 3 cylindres 1.4 TDI vibre et crache des décibels, sauf à vitesse stabilisée. Un comportement bien plus agricole que les 4 cylindres dCi, BlueHDI ou TDci de la concurrence.
  • La qualité des matériaux : les plastiques sont durs partout. Bien assemblés heureusement, mais on aurait pu attendre mieux pour le tarif.
  • Le GPS intégré qui bugue : le système GPS Sygic que l'on télécharge pour utiliser en miror screen est tout sauf agréable. Il plante, bugue, est lent. Il vaut mieux utiliser son smartphone.
  • Le Stop and Start : il est désagréable dans son fonctionnement, à l'extinction ou au redémarrage. Et il semble même hésiter parfois à couper le moteur ou le redémarre d'autorité. C'est troublant.
  • Le look : il est vrai que Skoda n'a jamais été exubérant, mais là, c'est vraiment sage et sans grande personnalité. Rationnel. 

3. Budget

Achat / Cote :

En neuf, la Fabia n'est, et n'était pas si donnée que ça. Son rapport prix/équipement restait toutefois favorable, mais une Ford Fiesta ou une Seat Ibiza se révélaient plus intéressantes. En seconde main, aidée par une image de marque pas encore cohérente avec la qualité intrinsèque de la marque, la Fabia se retrouve assez abordable. Les modèles essence 1.0 MPI 60 ch débutent à environ 6 000 € pour un kilométrage standard (100 000 km), et les diesels 75 ch sont à 7 000 € pour 120 000 km.

Consommation :

La Fabia n'est pas trop lourde, et ce au bénéfice des consommations. Le 3 cylindres diesel est certes agricole dans son fonctionnement, mais frugal en conduite calme. Et les 3 cylindres essence, 1.0 atmosphériques comme 1.2 turbo, ne sont pas non plus des soiffards. Bien sûr, comme toujours pour ce type de moteur, dès qu'on "tape dedans", la conso explose. 

Assurance :

La Fabia n'est pas spécialement donnée en termes de primes d'assurance. Elle est aussi chère qu'une Polo, et bien plus onéreuse qu'une C3 ou qu'une 208. Seule la Fiesta est (étonnamment) plus chère à assurer. En tout cas, ce n'est pas à ce chapitre que vous ferez des économies. 

Prix des pièces :

Pas vraiment données les pièces de cette Fabia 3... Elles sont déjà plus onéreuses que pour la précédente génération (de 11 %), mais aussi bien plus chères que pour les concurrentes françaises, et plus chères que pour une cousine Polo, elle est presque au niveau d'une VW Golf ! Ce sont surtout les embrayages, turbo, injecteurs ou filtre à particules qui sont hors de prix, les éléments de filtration sont plus abordables. Mais en cas de pépin, attention à la note. 

Entretien :

Les échéances de révision sont tous les 30 000 km ou 2 ans maximum, sur le cycle Long Life, mais on peut opter pour une fréquence de 15 000 km ou un an, avec du lubrifiant classique. C'est valable pour l'essence comme pour le diesel. Les moteurs essence sont à courroie de distribution officiellement "sans entretien", mais dont les échéances officieuses demandent un contrôle à partir de 240 000 km. Certaines concessions conseillent un remplacement tous les 5 ans ou 120 000 km. C'est clairement abusif, mais le "sans entretien" l'est tout autant. La vérité se situe probablement entre les deux. En diesel, c'est 210 000 km sans limite officielle de temps (donc avec contrôles réguliers). Les tarifs de main-d’œuvre sont assez élevés chez Skoda, proches de Volkswagen. Les coûts d'entretien ne sont donc pas à négliger.

4. Fiabilité

Description :

La Fabia, en bonne cousine des Volkswagen Polo et Seat Ibiza, hérite de la même fiabilité à quelques détails près. Elle est loin d'être catastrophique, mais quelques points sont à surveiller. Aucun de récurrent ne vous laissera cependant sur le bord de la route, ce qui est rassurant. Les problèmes des diesels ont bien sûr disparu avec le restylage, puisque ce type de carburant a été abandonné. Et les MPI/TSI, depuis 2018 sont tout à fait recommandables. 

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Boîte DSG7. Sur les modèles équipés, encore quelques cas, mais devenus très rares, de soucis avec la mécatronique, ou les actuateurs d'embrayage, voire les embrayages eux-mêmes. La marque a le plus souvent pris en charge les factures. Et la tranquillité est normalement revenue. 

Autres pannes ou faiblesses :

  • Pompe à eau. Sur le 3 cylindres 1.4 TDI, quelle que soit la puissance, grosse faiblesse récurrente de la pompe à eau, qu'il faut parfois remplacer très régulièrement. Les premiers soucis de consommation de liquide de refroidissement peuvent apparaître avant 20 000 km. Et le remplacement de la pompe ne garantit pas que cela ne recommence pas. C'est embêtant, car il faut à chaque fois déposer et remplacer la distribution, et c'est coûteux. Il faut insister pour que Skoda prenne en charge les soucis annexes à cette faiblesse.
  • Volant moteur. Beaucoup plus rare, le volant moteur bi-masse qui casse prématurément. La marque doit prendre en charge les factures en partie, selon le kilométrage ( au moins 50 % à moins de 100 000 km).
  • Boîte de vitesses. Sur les boîtes mécaniques, la marche arrière peut être difficile à enclencher. Il faut bien décomposer le mouvement, voire dans le pire des cas, couper le moteur et redémarrer. Un réglage est possible en concession. Cela reste rare.
  • Boîtier papillon. Sur les 1.0 MPI 60 et 75, quelques cas de défaillance prématurée du boîtier papillon. Un remplacement s'impose.
  • Stop and Start. Comme sur beaucoup de modèles modernes, le S&S peut ne pas fonctionner, de manière aléatoire. Il faut surveiller l'état de la batterie, et parfois reprogrammer la fonction.

Aspect extérieur :

  • Rien à signaler à ce chapitre. 

Finition intérieure :

  • Bruit de mobilier. Dans quelques autos, des bruits parasites, des rossignols apparaissent avec le temps et les kilomètres. Agaçant, surtout dans les modèles essence, plutôt bien insonorisés.
  • Joints de vitre. Essentiellement à l'arrière, un mauvais positionnement des joints de vitre conduit à leur détérioration. Il faut préventivement les replacer, ou les remplacer s'ils sont trop abîmés.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Ampoules. Mauvais fonctionnement des ampoules de feux arrière, en raison d'un souci de platine de support. Résolu après restylage.
  • Front assist. La fonction peut être réglée un peu trop sensible et conduire à des freinages d'urgence intempestifs. Mais cela reste rare.
  • Climatisation. Dysfonctionnements précoces possibles, sur les premières séries. Électronique, moteur de ventilateur ou compresseur à contrôler.

Rappel de rectification en concession :

  • Novembre 2019. Rappel des modèles fabriqués entre janvier et août 2018, pour un souci de risque de non-déploiement de l'airbag conducteur.
  • Novembre 2019. Les vis de régleur d'arbre à came des modèles 1.2 TSI fabriqués entre le 8 janvier 2014 et le 29 janvier 2015 peuvent se desserrer, ce qui peut conduire à des fuites d'huile sur la route. 

5. Meilleures versions

En Essence : III 1.2 TSI 110 GREEN TEC STYLE

En essence, et en profitant des prix raisonnables en seconde main, pourquoi ne pas craquer pour le plus puissants des blocs ? Le 1.2 TSI 110 est un moteur vif et très agréable à mener, bien servi par une bonne boîte à 6 rapports bien étagée. Il sait aussi rester sobre en conduite souple. Il est en tout cas très polyvalent, et même sportif dans les tours, en ayant une sonorité sympa. La finition Style est bien équipée, c'est celle qu'il faut privilégier, avec également la Monte Carlo, à la présentation plus sportive (et bicolore).
Commercialisation : 2016
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 110
Emission de CO2 : 110 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En Diesel : III COMBI 1.4 TDI 90 CR GREEN TEC STYLE

En diesel, si vous y tenez vraiment (oui, il convient moins bien à la Fabia, trop rugueux !), optez pour la version 90 ch. En effet, la 75 ch est un peu juste en puissance, et la 105 ch présente un comportement complètement atone sous les 1 500 tours/min. Le 90 ch n'a pas ce défaut, et suffit amplement pour mouvoir la légère Fabia. Et tant qu'à prendre un diesel, prenez aussi le break, que vous pourrez largement charger, grâce à son volume record. Encore une fois, la finition Style se défend très bien en termes de rapport prix/équipement sur le marché de l'occasion.
Commercialisation : 2017
Puissance fiscale : 4
Puissance réelle : 90
Emission de CO2 : 101 g/km
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

SPONSORISE

Avis Skoda Fabia 3

Avis Skoda Fabia 3III 1.2 TSI 90 MONTE CARLO GREEN TEC (2016)

Par Apopo le 19 Mai 2020 à 14h38

Lire l'avis»

Essais Skoda Fabia 3

Forum Skoda Fabia 3

Carrosserie

Par Ignis77 Le 16 Septembre 2021 à 15h21

Commentaires (65)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

voiture indestructible.. la qualité vw à prix contenu...

trés au dessus des clios..ou sandero..

Par

Fiabilité désastreuse du groupe VAG

Next cherchez ailleurs il y'a bien mieux

Par

Ayant quelques Fabia 60cv dans mon parc de voitures de location, elles s’avèrent bien pratiques, plus que les Seat Ibiza.

La fiabilité est plutôt bonne, hormis les capteurs abs/esp à changer très, très régulièrement.

Les commodes d’essuie-glace aussi, les pompes à eau qui fuient ( la pompe à eau est indépendante de la courroie d’accessoires et de distribution), et les boutons de vitres électriques, mais ça, c’est la dure vie des voitures de location par des utilisateurs pas toujours précautionneux de l’ outil de travail d’autrui.

A noter que les Seat Ibiza, en 75cv, ont les mêmes soucis.

Par contre, les Ford Fiesta ne nous posent que très peu d’ennuis à comparer, que ce soient des Diesel ou essence, 30 fiesta = moins de problèmes de fiabilité que 10 Fabia/Ibiza

A bon entendeur.

Par

La liste est longue comme beaucoup de VAG ...

Par

En réponse à integralhf

Fiabilité désastreuse du groupe VAG

Next cherchez ailleurs il y'a bien mieux

C'est clair qu'il faut foncer surtout côté coréen ou japonais.

Le reste surtout du côté des françaises est à bannir.

Ne parlons pas des italiennes :lol:

Par

En réponse à gignac-31

voiture indestructible.. la qualité vw à prix contenu...

trés au dessus des clios..ou sandero..

Euh la sandero en Mpi ou 0,9 tce il n'y a pas grand chose à jeter, la voiture fait le travail pour le prix d'époque... Les prestations sont donc moindre que la fabia mais aussi les prix du coup.

Du côté diesel le 1l5 dci est fiabilisé mais d'un autre côté comme beaucoup l'utilise mal le risque de soucis est grand. (comme la fabia d'ailleurs)

Pour la clio 4 par contre le 1l2 Tce et les problèmes électroniques sans parler de la finition là oui je veux bien

Par

Quelle belle daube.

Et puis avec les tarifs d'assurance, des pièces détachées, main d'œuvre, le comportement placide à ne surtout pas brusquer, ... le design lamentable ... il y a quand même beaucoup plus de points négatifs que positifs. Reste le volume de chargement.

Par

Le bloc TDi a évidemment droit à un coup de cisaille lui aussi. Normal.

Par

Merci de souligner les bruits dus à une finition indigne de chez vw (encensée depuis des années par les essayeurs)

Par

En réponse à ERIC3535

La liste est longue comme beaucoup de VAG ...

Comme toutes les Skoda il faut surtout éviter un usage intensif...

En utilisation pépère et pour un petit kilométrage ça peut faire le job, mais les taxis ayant été alléchés par les prix savent malheureusement que le tarif attractif cache une fabrication low-cost très peu fiable et surtout horriblement coûteuse à long terme. :bah:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire