Publi info
 

Essais longue durée Skoda - 15 000 km en Fabia, Octavia Combi, Karoq, Kodiaq et Superb

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Les ventes de Skoda connaissent une belle embellie en France et dans le monde entier. Pour mieux comprendre ce petit phénomène, Caradisiac est parti sur les terres tchèques avec cinq de ses modèles : Fabia, Octavia Combi, Karoq, Kodiaq, Superb. Au programme de ce road trip d'une semaine et de 15 000 kilomètres : des essais sur tous types de routes qui ont permis de mieux cerner les qualités et les défauts des modèles de la marque.

La rédaction de Caradisiac est allée jusqu'au siège de Skoda en République Tchèque, à Mlada Boleslav.
La rédaction de Caradisiac est allée jusqu'au siège de Skoda en République Tchèque, à Mlada Boleslav.

Nouveau road trip sur Caradisiac après notre aventure avec des Dacia en Roumanie. Cette fois, la rédaction de Caradisiac a décidé de tester sur un long trajet en République Tchèque la quasi-totalité de la gamme Skoda, à savoir les Karoq, Fabia, Kodiaq, Superb et Octavia Combi.

Tous les reportages du road-trip Skoda 

- Essai longue durée en Skoda Karoq 

- Essai longue durée en Skoda Kodiaq

- Essai longue durée en Skoda Fabia 

- Essai longue durée en Skoda Octavia Combi

- Essai longue durée en Skoda Superb 

- Essai du Trekka, le premier SUV Skoda

- Les pépites du musée Skoda

- Interview vidéo d'Alain Favey, membre du directoire de Skoda: "nous pouvons doubler notre présence en France"

- Essais longue durée Skoda - La chevauchée en République Tchèque 

 

Au total, nous avons parcouru plus de 15 000 kilomètres en une semaine. Intérêt de l'exercice qui nous a contraints à rester jusqu'à 14 heures au volant certains jours : mieux cerner les qualités et défauts de chaque modèle. Nos essayeurs ont ainsi pu mieux apprécier la vie à bord (équipement, ergonomie, aspects pratiques), le confort et le comportement. Au-delà des essais de chaque modèle, nous avons pu aussi appréhender ce qui fait la quintessence dans leur ensemble des Skoda aujourd'hui : sont-elles confortables ? Sont-elles d'un bon rapport qualité/prix ? Etc. 

Le parcours du road trip Skoda jusqu'à la frontière slovaque.
Le parcours du road trip Skoda jusqu'à la frontière slovaque.

Symboliquement, c'est en République Tchèque, terre de naissance de la marque Skoda, que les essayeurs de Caradisiac sont allés avaler des kilomètres pour tenter de répondre à ces questions et pour vous aider à mieux choisir votre prochaine voiture si vous aviez dans le viseur l'un des modèles essayés. Notre équipe au grand complet (Claude Barreau, Eddy Clio, Laurent Cohen, Alain Dalbera, Pierre Desjardins, Pierre-Olivier Marie, Olivier Pagès) est ainsi partie de Paris, a traversé l'Allemagne avant de parcourir la Tchèquie d'Ouest en Est en passant par la célèbre ville thermale de Karlovy Vary, par Mlada Boleslav (siège de Skoda où nous avons pu visiter le musée et l'usine), par Brno (où l'on a pu tester les autos sur le fameux circuit), par Velka Karlovice à la frontière slovaque (lieu de test idéal dans un environnement montagneux), avant de venir avec un peu d'avance fêter Noël dans la magnifique ville de Prague. Récit de l'itinéraire touristique de notre voyage (les essais longue durée de chacune des autos testées faisant l'objet d'un article à part publié dans les cinq prochains jours).

 Étape 1 - Paris - Karlovy Vary

  Le road trip en Skoda - Partie 1 - De paris à Karlovy Vary. 

Karlovy Vary. Vous pensez ne pas connaître cette ville et pourtant, elle ne vous est probablement pas étrangère. En effet, une scène mémorable du James Bond "Casino Royal" y a été tournée. Plus précisément à l'hôtel Pupp, hôtel devant lequel nos cinq Skoda ont posé pour la postérité. Voilà bien sympathique petite histoire.

Pour le reste, le trajet Paris - Karlovy Vary n'a pas été une sinécure. On s'en doutait car notre road book nous indiquait que près de 1 000 kilomètres séparaient les deux villes. Nous avions prévu de rouler dix heures. C'était sans compter les conditions de circulation extrêmement difficiles que nous avons rencontrées en Allemagne : des trombes d'eau, des centaines de camions et des travaux occasionnant de très longues limitations de vitesse à 80 km/h. Difficile pour les conducteurs mais idéal pour tester notamment le confort dès le début de notre road trip.

  À mi-parcours, à la frontière allemande (vidéo publiée sur Facebook le 3 décembre 2018).

À l'arrivée, Pierre-Olivier Marie qui roulait à bord du vaisseau amiral de la marque, à savoir le Kodiaq, nous a dit avoir traversé ces nuages de pluie sans aucun stress, ni difficulté. Idem pour les conducteurs de la Superb et du Karoq. À l’opposé, Pierre Desjardins avec sa petite Fabia a confessé que l'autoroute n'était pas le terrain de jeu favori de la polyvalente. Pas évident non plus à la longue de se sentir hyperconfort à bord de l'Octavia Combi. La magnificence de Karlovy Vary, le charme désuet de l'hôtel Pupp allaient nous permettre de repartir de bon pied très tôt le lendemain matin.

Les faits du jour

14 heures à bord des Skoda - Des trombes d'eau pendant trois heures - Un test autoroutier de 1 000 kilomètres. Le Kodiak qui s'en tire bien et la Fabia qui souffre - L'arrivée devant l'hôtel Pupp, lieu de tournage du James Bond "Casino Royal".   

Étape 2 - Karlovy Vary - Mlada Boleslav

 Le road trip Skoda - Partie 2.

Toute l'équipe attendait cette seconde journée avec impatience. Moins pour vivre des émotions fortes sur la route (200 kilomètres seulement pour rejoindre Mlada Boleslav) que pour la découverte de l'univers Skoda en Tchèquie. D'ailleurs, dès la barrière du siège franchie se dresse devant nous un immeuble dont l'un des murs est recouvert d'une immense peinture vantant les mérites de la Rapid Spaceback. Bref, nous sommes à SkodaTown.

L'usine emploie 25 000 salariés qui tous habitent à proximité. Une patinoire, placée juste devant l'entrée du siège, est mise gratuitement à la disposition du public. Dans la rue, des Skoda... partout... évidemment. Au menu du jour, visite du musée et de l'usine. Le musée permet de mieux appréhender la riche histoire de la marque tchèque en 1895 sous la marque des fondateurs Laurin et Klément qui connut malheureusement un ralentissement de l'activité sous l'ère communiste.

À l'usine, l'encadrement Skoda nous a fait visiter une presse d'emboutissage de 150 mètres de long qui produit 24 heures sur 24 des portières et la chaîne de montage. Retenons que cette usine sort chaque jour 3 500 autos ! A la fin de la visite, surprise, Skoda nous invite à découvrir sa dernière née, : la Scala, une concurrente des Golf et 308. Et c'est Pierre-Olivier Marie qui en profite pour vous concocter une vidéo maintenant visible sur Caradisiac.

Les faits du jour

La visite du musée Skoda - La visite dans l'usine d'une chaîne d'emboutissage et de montage - Découverte de la nouvelle Skoda Scala.

 Visite du musée Skoda à Mlada Boleslav, au siège de la marque (vidéo publiée sur Facebook le 4 décembre 2018).

 Étape 2 - Karlovy Vary - Mlada Boleslav : visite de l'usine (vidéo publiée sur Facebook le 4 décembre 2018).

Étape 3 - Mlada Boleslav - Brno

 Le road trip en Skoda - Partie 3.

Nous avions hâte d'arriver à Brno, légendaire circuit tchèque, où ont lieu notamment des courses de moto GP. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est un peu l'équivalent du Castellet en France, à la différence près qu'il est plus vallonné avec notamment un enchaînement de virages en cote assez rare sur un circuit.

Notre journée a été d'autant plus appréciée par les essayeurs que nous étions seuls durant toute la journée à pouvoir l'utiliser. Essayer des Skoda de série sur un tel circuit ? Bien sûr, l'exercice peut paraître saugrenu mais il nous a permis d'en apprendre un peu plus sur le comportement de chacun des cinq modèles essayés au long cours. Tout au long de la semaine à venir, Caradisiac publiera leurs essais détaillés et vous pourrez découvrir les commentaires de nos essayeurs sur nos tests sur circuit. 

Les faits du jour

Visite du célèbre circuit de Brno - Essai sur circuit des Fabia, Superb, Karoq, Kodiaq et Octavia Combi. 

 Nous avons pu essayer nos cinq Skoda sur le fameux circuit de Brno (vidéo publiée sur Facebook le 5 décembre 2018). 

 Étape 4 - Brno - Slavkov u Brna - Zlin - Velke Karlovice

La nuit tombe tôt à l'est et après avoir quitté Brno, nous avons juste eu le temps de faire une cinquantaine de kilomètres pour découvrir Slavkov u Brna, autrefois nommée Austerlitz. Le centre-ville est dédié à la mémoire historique de cette bataille qui est l'une des plus belles victoires de Napoléon. Le temps de quelques photos et nous reprenons la route, toujours plus à l'est.

Nous passons par Zlin, ville qui a vu la naissance en 1894 de Thomas Bata, le fabricant de chaussures. Il y a quelques années encore, on visitait sa fameuse usine à l'architecture constructiviste où il fit construire un bureau-ascenceur, ce qui lui permettait de se déplacer dans les étages, sans que les salariés ne bougent !

La gentille meute de Skoda poursuit son chemin pour se rendre à Velke Karlovice, petite station de ski, située à un kilomètre de la frontière slovaque. Même sur des routes montagneuses, chacune des autos remplit sa fonction convenablement. 

Les faits du jour

Visite du site de la bataille d'Austerlitz - Arrivée à la frontière slovaque.

Étape 5 - Velke Karlovice - Koprivnice - Olomouc

Réveil au matin par moins deux degrés. Découverte du paysage autour de Velke Karlovice : les chalets colorés perdus au milieu des sapins nous font penser à la Suisse. Aux deux-tiers du road trip, chaque essayeur consulte ses notes pour commencer à préparer ses conclusions. Un essai longue durée se vit de manière différente d'un essai classique. On finit par voir des détails que l'on ne perçoit pas à l'occasion d'un essai qui ne dure que deux jours.

Ainsi, Olivier Pagès note que la caméra arrière de sa Superb renvoie une image grossissante de la réalité, ce qui le gêne dans ses manœuvres. Mais au-delà des détails, l'enjeu est autre. Rester une semaine dans une auto permet de savoir si un lien finit par se tisser entre l'essayeur et le modèle testé. Quittera-t-on sa monture sans problème dans quelques jours ou aurait-on envie de la garder dans son garage ? Pierre Desjardins ne cache par exemple pas que sa relation avec la petite Fabia avait bien mal commencé sur les autoroutes allemandes, mais que la polyvalente a bien des atouts qui finissent par le séduire. Autre intérêt des essais longue durée : ils réunissent en même temps tous les essayeurs qui n'ont de cesse de comparer leur point de vue, un moyen d'affiner leurs impressions.

Encore quelques lacets pour sortir des petites montagnes et nous nous dirigeons cette fois vers Koprivnice où une surprise attend les journalistes. L'histoire industrielle tchèque n'est pas riche du seul blason Skoda. La marque Tatra a également connu ses heures de gloire et son magnifique musée de Koprivnice en apporte la preuve. Pour s'en convaincre, il suffit de regarder l'enthousiasme de Pierre Desjardins et Pierre-Olivier Marie dans la vidéo ci-dessous publiée sur Facebook.

Les faits du jour

Visite du Musée Tatra à Koprivnice - Tournage des essais "montagne" à la frontière slovaque.

Visite du musée Tatra à Koprivnice. Vidéo publiée sur Facebook le 6 décembre 2018 (nous avons décidé de publier cette vidéo malgré les problèmes d'image en raison de l'intérêt du musée).

Étape 6 - Olomouc - Prague

Dernière étape de notre périple avant de rejoindre Prague : Olomouc. Cette ville de Moravie est étonnante et elle a séduit toute la troupe. Des bâtiments qui retracent une partie de l'histoire de l'architecture des derniers siècles et un magnifique marché de Noël. Une ville charmante au patrimoine incroyable, présentant l'avantage de ne pas être saturée de touristes comme Prague, ce qui nous a permis de tester les Skoda en circuit urbain. A conseiller donc aux voyageurs. Les 300 kilomètres qui séparent Olomouc de Prague sont l'occasion d'un nouveau test, dévolu cette fois aux suspensions. Cette autoroute est certes en cours de réfection, mais elle présente toujours de nombreux tronçons bosselés qui sont une épreuve pour l'homme et la machine. Impressions qui alimenteront encore les essais détaillés de chaque auto à découvrir dans les cinq prochains jours sur Caradisiac.

Mais si ce dernier parcours tchèque était pénible, nous ne le regrettons pas tant la ville de Prague sait recevoir ses hôtes, les séduire, et même les ébahir. Nous n'apprendrons pas grand-chose à la plupart de nos lecteurs en leur indiquant que cette ville est une merveille à visiter. Avec Londres, Venise et Paris, elle fait dorénavant partie des plus belles capitales européennes. Pour notre part, nous avons tenté de filmer nos cinq Skoda dans la si théâtrale vieille partie de la ville. Nous y sommes parvenus, mais avec beaucoup de difficultés. Comme à Paris, la municipalité a réduit la place de l'auto dans la ville et il y est quasiment impossible de circuler. C'est donc à pied que nous avons fini notre road trip tchèque en rejoignant le marché de Noël au centre duquel trônait un sapin féerique. Un temps de détente enfin après avoir parcouru près de 2 500 kilomètres en quelques jours et avant de rejoindre Paris le lendemain matin après 1 000 kilomètres de route.

Les faits du jour

Circuit urbain à Olomouc - 300 kilomètres d'autoroute bosselée - Arrivée à Prague.

Arrivée du road trip Skoda à Prague. Il nous reste encore 1 000 kilomètres pour rentrer à Paris.

Bilan : quelle est la quintessence des Skoda ?

Pour l'ensemble de l'équipe, la Tchèquie aura été une découverte surprenante. L'histoire automobile y est riche avec Skoda, Tatra, le circuit de Brno. Certaines villes sont des musées à ciel ouvert, tant leur patrimoine architectural est dense. Les figures tutélaires artistiques du pays sont nombreuses. On peut citer Dvorak, Malher, Kundera, Kafka, Mucha, les photographes Funke, Sudek et bien sûr, pour revenir à l'automobile, Ferdinand Porsche qui est né en Bohême.

Grâce à notre road trip, nous avons donc pu essayer nos Fabia, Octavia Combi, Superb, Karok et Kodiaq pendant une semaine. Chaque auto ayant parcouru plus de de 3 000 kilomètres. Chacun de ses essais longue durée et détaillé sera publié dans les cinq prochains jours selon le calendrier figurant en haut de page. 

Plusieurs autres vidéos viendront également clore cette série de reportages, consacrées au Musée Skoda et à l'essai d'un SUV sorti de la nuit des temps, le Trekka, et de l'interview de M. Alain Favey, membre du directoire de Skoda, en charge du marketing et des ventes.

Outre ce que ce road trip permet de dire à propos de chaque auto testée, il est aussi une projection de ce que Skoda offre aux automobilistes aujourd'hui. Bien sûr, il est toujours difficile de tirer des conclusions générales à propos de tous les produits d'une même marque. L'exercice est délicat, mais nos essayeurs s'y sont confrontés.

Ainsi pour Pierre Desjardins, les cinq voitures testées symbolisent bien l'avant et l'après Skoda. Autant la Fabia incarne ce que la marque à toujours représenté, à savoir une habitabilité et un volume de coffre dignes de la catégorie supérieure, autant le Karoq n'en offre pas plus à ce niveau-là que ses concurrents. Skoda en a toujours offert plus pour moins cher et Pierre craint que cela soit moins vrai dans l'avenir.

Pierre-Olivier Marie qui a conduit le Kodiaq fait une analyse similaire. Bien sûr, nous dit-il, c'est une excellente auto et il s'est senti privilégié à son bord pendant toute la semaine, mais des petits détails pratiques lui font défaut, notamment si on le compare à une Peugeot 5008 par exemple.

Quant à Olivier Pagès, il nous rappelle qu'il faut se souvenir du passé peu valorisant de Skoda. ses autos n'étaient pas chères mais fades. Alors qu'aujourd'hui, Skoda a modernisé sa gamme et est devenu un véritable constructeur généraliste qui veut concurrencer Renault et Peugeot par exemple. Et il a pour cela des arguments à faire valoir.

Au global, on peut dire que Skoda a fait du chemin depuis son intégration au groupe Volkswagen. En termes de résultats financiers et commerciaux, le constructeur a réalisé en 2017 la meilleure année de son histoire, une tendance qui s'est poursuivie en 2018. Comme tous, il tente maintenant de se positionner sur la totalité des segments et également de monter en gamme. Les tarifs de certains de ses modèles ne sont plus aussi bon marché que par le passé, mais il reste que l'esprit demeure, le "Simply Clever", le slogan de la marque, a encore du sens. Espérons que cela durera. 

 Diaporama : le road trip Skoda en photos

 

 

Portfolio (7 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (141)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Eh bé !

Sacré article, et il y en aura d'autres...

Un posteur écolo en véhicule 2,2 tonnes viendra sans doute nous dire que parcourir tant de kilomètres en véhicules de cette marque sans pannes est parfaitement impossible.

Ses statistiques irréfutables auprès de son large échantillon de taxis en sont la preuve.

Alors fake news ? :blague:

Par

Ce n'est pas sans raisons qu'Hitler a commencé par envahir la Tchécoslovaquie. En effet ce pays possédait alors l'aviation la plus moderne du monde. On sait ce que les Allemands en ont ensuite fait.

Par

... l'usine emploie 25 000 salariés et produit 3 500 véhicules par jour...

Ça existe encore chez nous ça ?

Ben pourquoi ?

Par

Ah oui... le taux de chômage en République Tchèque est dorénavant de ... 2,5%.

Soit à la grosse maille celui de la proche Bavière.

Arrivé à ce niveau, le souci n'est pas pour les citoyens de trouver un boulot, mais pour les employeurs de séduire les potentiels candidats à l'emploi...

Par

Taux de chômage en République Tchèque : 2,5%. Très similaire à celui de la proche Bavière

Arrivé à ce niveau, le souci pour un citoyen est bien moins de se trouver un boulot que pour l'employeur à trouver du personnel disposant de compétences pour tenir un poste...

Par

Et oui dans notre belle Europe, un SMIC à 470€ mensuels qui s'ajoutent à des charges moindres qu'en France, que veux-tu cela attire les décideurs...

Par

En réponse à Aurcads

Et oui dans notre belle Europe, un SMIC à 470€ mensuels qui s'ajoutent à des charges moindres qu'en France, que veux-tu cela attire les décideurs...

Parce que tu crois vraiment que dans l'usine en question il y ait un seul, je dis bien un seul des 25 000 employés rémunéré à ce niveau de salaire ?

Ton explication vaut aussi pour la Bavière ?

Toyota dans ch'Nord est proche de la faillite en assemblant pourtant une bien modeste bagnole ?

Par

Pour info :

https://www.google.com/search?q=salaire+usine+skoda&rlz=1CDGOYI_enES771ES771&oq=salaire+usine+skoda&aqs=chrome..69i57.8723j1j4&hl=fr&sourceid=chrome-mobile&ie=UTF-8

Et ça, c'était en 2017...

Par

En réponse à roc et gravillon

Ah oui... le taux de chômage en République Tchèque est dorénavant de ... 2,5%.

Soit à la grosse maille celui de la proche Bavière.

Arrivé à ce niveau, le souci n'est pas pour les citoyens de trouver un boulot, mais pour les employeurs de séduire les potentiels candidats à l'emploi...

C'est pas faut. Un des principaux pbm des universités de Prague est que leurs étudiants diplomés sont trop souvent aspirés par Munich agglo qui a gagné grosso modo 1/2 million d'hab dont une majeure partie provient de Tchéquie/ Slovaquie/ Pologne, voire Zurich et + généralement l'Europe de l'Ouest.

Je dois aller faire une insta sur Zurich début janvier et maintenant qu'on se téléphone un peu + j'ai découvert la semaine dernière que mon interlocuteur, le IT manager à Zurich, est originaire d'une petite ville de la banlieue de Prague.

Par

En réponse à roc et gravillon

Parce que tu crois vraiment que dans l'usine en question il y ait un seul, je dis bien un seul des 25 000 employés rémunéré à ce niveau de salaire ?

Ton explication vaut aussi pour la Bavière ?

Toyota dans ch'Nord est proche de la faillite en assemblant pourtant une bien modeste bagnole ?

Faut pas se voiler la face, mon IT manager à Zurich est payé 4500 CHF. Tu fais pas le malin en vivant à Zurich où tout coûte quasi le double que chez nous avec 4500 CHF, même si ce n'est pas la misère, mais une fois que tu as payé ta sécu et ton loyer ben tu restes assez tranquille et tu aimes le tramway. Les contrat CDI sont valables 1 an (comme à Monaco d'ailleurs) et si tu te prends le chou avec un policier tu peux faire ta valise, enfin même après 3 génération nées sur place tu restes Tchèque. Mais c'est évidemment beaucoup mieux que la même place à Prague.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire