Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiabilité du Dacia Duster 2 : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Fiabilité du Dacia Duster 2 : la maxi-fiche occasion de Caradisiac

Dates clés

  • Novembre 2017 : commercialisation du Duster 2
  • Août 2021 : restylage (projecteurs, calandre, becquet, écran multimédia)
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

Le Duster est un véritable hit pour Dacia, depuis la commercialisation du premier opus au printemps 2010. La seconde génération, commercialisée fin 2017, est digne de la première, prolongeant son succès de fort belle manière.

Et ce n'est pas du tout étonnant lorsque l'on voit la hausse des prestations globales. Avec un dessin plus moderne de l'habitacle, un équipement digne des concurrents généralistes, des moteurs modernes, toujours emballés dans une carrosserie au look plaisant, il ne pouvait que cartonner. D'autant que les tarifs, certes un peu en hausse, sont restés parfaitement et complètement imbattables.

Mais son succès en neuf se retrouve en occasion, et les décotes sont lentes, très lentes. Difficile de faire de bonnes affaires avec le Duster.

Côté fiabilité, attention, la très bonne réputation du premier Duster pourrait être mise à mal, un peu, avec cette seconde génération, aux moteurs plus modernes et moins éprouvés, et une électronique plus présente. Pas une catastrophe, mais la vigilance est de mise.

Caradisiac a aimé

  • Un aspect moins low cost
  • Un équipement digne des marques généralistes
  • Les moteurs modernes
  • L'insonorisation
  • Les sièges enfin confortables

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le volume de coffre
  • L'écran multimédia trop bas et sensible aux reflets
  • la disparition un temps de la boîte auto
  • La fiabilité en baisse

Nos versions préférées

  • II (2) 1.3 TCE 130 FAP PRESTIGE 4X2
  • II 1.5 DCI 110 PRESTIGE 4X2 EDC

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Un aspect moins low cost : aussi bien à l'extérieur qu'à l'intérieur, le Duster 2 monte en gamme. Dessin plus moderne, matériaux plus qualitatifs (même si toujours des plastiques durs), il s'éloigne du très bas de gamme.
  • L'équipement : Android auto, caméra 360°, accès et démarrage sans clé, alerte de véhicule dans l'angle mort, climatisation automatique, l'équipement n'a plus rien de low cost lui non plus, et se rapproche de ce que l'on trouve chez les généralistes.
  • Les moteurs : avec l'obligation de respecter des normes de pollution plus strictes, le Duster 2 utilise des moteurs plus modernes, et (théoriquement) moins gourmands. Reste que leur fiabilité est moindre.
  • L'insonorisation : par rapport à la première génération, elle a été grandement améliorée. C'est sensible, surtout sur autoroute.
  • Les sièges : ils sont enfin plus creusés, maintiennent mieux et sont plus confortables. Il était temps.

Ce qui peut faire hésiter

  • Le volume de coffre : avec 445 litres, il perd 30 litres par rapport à la première génération. Et en version 4x4, c'est 376 litres au lieu de 443. Mais cela reste correct pour partir en famille (mais léger).
  • L'écran multimédia : même remonté par rapport au premier opus, il reste un peu bas et impose de quitter la route des yeux. Il est également très sensible aux reflets lorsque le soleil brille.
  • La disparition de la boîte auto : elle est aujourd'hui revenue, mais avait disparu du catalogue pendant un temps. Dommage.
  • La fiabilité : elle est en baisse par rapport à la première génération. Elle rentre donc dans le rang par rapport à la concurrence. Rien de catastrophique non plus, mais il faut se montrer un peu plus vigilant en cas d'achat.

Budget

Achat / Cote :

Les prix en neuf sont restés parfaitement imbattables, et non négociables vu le succès de la bestiole. En occasion, les décotes sont ultra-lentes, car son succès est également phénoménal. Les bonnes affaires sont donc très rares. Le premier prix pour une version diesel est de 11 500 €, pour un modèle de début 2018 90 ch. En essence, c'est plus cher, avec un minimum de 13 000 € pour un modèle 1.6 SCe 115 ch, et 13 500 € pour un 1.2 TCe 125, de 2018.

Consommation :

Les diesels dCi, 90/95 ch, ou 110/115 ch sont fidèles à leur réputation, c'est-à-dire particulièrement sobres. Les blocs essence sont plus gourmands, surtout si on les sollicite, et le 1.6 atmosphérique plus encore que les 1.2/1.3 turbo. Mais cela reste dans les limites du raisonnable. Pas de très mauvaise surprise à ce niveau. 

Assurance :

Le Duster 2 n'est pas aussi économique à assurer que le Duster de première génération, qui était au bas mot moins cher de 20 % par rapport à la concurrence. Ici, les primes sont toujours moins élevées, mais de 7 à 8 % seulement, selon le profil que nous utilisons habituellement. C'est bien, mais pas un avantage décisif, car cela représente environ 40 € d'économie par an seulement. 

Prix des pièces :

Le Duster utilise évidemment nombre de pièces Renault, dont les tarifs sont globalement abordables. Même en utilisant les moteurs plus modernes imposés par les normes de pollution. Les pièces de carrosserie ou les feux sont également dans la moyenne basse.

Entretien :

L'entretien est prévu tous les ans ou 30 000 km. Les moteurs dCi, qui sont à courroie de distribution, doivent la voir remplacée tous les 6 ans ou 160 000 km. Les moteurs essence sont à chaîne. Les tarifs de main-d’œuvre chez Dacia sont dans la fourchette basse du marché, comme Renault, et les coûts d'entretien sont au final modérés.

Fiabilité

Description :

Force est de constater que la deuxième génération de Duster est moins fiable que la première, qui n'était certes pas parfaite mais vraiment robuste. Cela s'explique bien sûr par l'adoption d'organes mécaniques plus modernes, moins éprouvés, et par une électronique plus présente. Il faudra donc se montrer bien plus vigilant lors d'un achat et bien vérifier que les soucis récurrents ici décrits soient absents ou aient été résolus. Pas de différence flagrante entre les modèles essence et les diesels, pour une fois, même si la plus grosse diffusion des diesels pourrait laisser penser que ce sont les moins fiables, ce n'est pas le cas. Heureusement, pour finir, les grosses pannes immobilisantes récurrentes sont rares.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • 1.3 TCe. Sur ce bloc, cas assez isolés de casse moteur, plutôt sur le 150 ch. Sans explication, et moteurs remplacés sans discussion. Mais c'est on le répète très isolé. 

Autres pannes ou faiblesses :

  • Boîte de vitesses. Sur de très nombreux modèles, la transmission siffle de façon très désagréable à haute vitesse. Le remplacement de la boîte ne résout pas toujours le problème. Tous les moteurs sont touchés, mais il semble que le pire soit le 1.5 Blue dCi 115 ch, certes plus répandu.
  • 1.2 TCe 125. Pourtant récents, et théoriquement exemptés des soucis de consommation d'huile, certains exemplaires en souffrent. Mais c'est assez rare.
  • Injecteurs. Sur le 1.5 dCi 110 ch, encore quelques cas d'injecteurs à remplacer prématurément.
  • AdBlue. Pour les modèles diesels doté du système d'injection AdBlue, celui-ci peut entraîner des soucis : pompe défaillante, allumage du voyant antipollution, blocage du véhicule alors que le réservoir est plein, soucis avec le réservoir en lui-même. Remplacement de pièces et reprogrammation éradiquent petit à petit les aléas.

Aspect extérieur :

  • Trappe à carburant. Très nombreux cas de blocage avec impossibilité d'ouvrir la trappe à essence. Le remplacement du système de fermeture résout le problème. Tous les modèles peuvent être touchés.

Finition intérieure :

  • Rien à signaler à ce chapitre. 

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Ordinateur de bord. En cas de fortes chaleurs, les ODB de certains exemplaires se bloquent. Il faut redémarrer pour remettre en route. 

Rappel de rectification en concession :

  • Janvier 2021. Rappel des modèles diesels fabriqués entre septembre 2017 et avril 2018. Risque de blocage de la clé de contact dans le barillet, et donc risque d'entraîner en continu le démarreur et provoquer un endommagement du démarreur ou un incendie.
  • Mars 2020. Rappel des modèles sortis d'usine entre le 26 novembre 2018 et le 29 octobre 2019. Risque de blessure en cas d'accident, à cause d'un défaut de résistance de la structure de la banquette arrière.
  • Janvier 2019. Rappel des modèles construits entre le 11 juin 2018 et le 14 juin 2018. Risque d'impossibilité de démarrer, à cause d'une soudure défectueuse de la borne positive de la batterie 12v.
  • Avril 2018. Souci potentiel de stop and start sur les modèles sortis de chaîne entre le 30 juin 2017 et le 16 octobre 2017. Il peut tout simplement ne pas fonctionner, à cause d'un souci logiciel.

Meilleures versions

En Essence : II (2) 1.3 TCE 130 FAP PRESTIGE 4X2

En essence, on ne saurait trop vous conseiller de vous tourner vers l'excellent 1.3 TCe. Nul besoin d'opter pour le 150 ch, car le 130 ch est presque aussi performant, et coûte moins cher. Il est vif, sobre, silencieux, souple, plutôt fiable à ce jour, et offre une belle polyvalence au Duster. La finition Prestige ne manque d'aucun équipement, et est répandue en occasion. A choisir en 4x2 pour ceux qui n'ont pas besoin de la motricité supplémentaire offerte par la version 4x4, qui existe.
Commercialisation : 2019
Puissance fiscale : 7
Puissance réelle : 130
Emission de CO2 : 132 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En Diesel : II 1.5 DCI 110 PRESTIGE 4X2 EDC

En diesel, on peut tenter de dénicher un modèle 1.5 dCi 110 ch EDC. Une rare version, car elle a disparu du catalogue très vite, ne laissant plus le choix ensuite que d'une boîte manuelle. L'ensemble dCi 110 et boîte EDC à double embrayage est plaisante, efficace. La consommation est basse, l'agrément réel, et la consommation contenue. De plus, ce 110 ch est un peu plus fiable que le 115 ch Blue dCi qui lui a succédé. La finition Prestige bien équipée fera normalement votre bonheur.
Commercialisation : 2018
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 110
Emission de CO2 : 116 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

Mots clés :

SPONSORISE

Avis Dacia Duster 2

Essais Dacia Duster 2

Forum Dacia Duster 2

Commentaires ()

Déposer un commentaire