Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Vos 11 avis Bmw Serie 1 E88 Cabriolet

16,2/20

(11 avis)

Avis Bmw Serie 1 E88 Cabriolet

Serie 1 E88 Cabriolet (E88) CABRIOLET 135I 306 20CV SPORT DESIGN (2010)

Par Richard13076 le 11/03/2022

De loin la meilleure voiture cabriolet que j'ai eu, toutes confondues (j'ai eu entres autres Audi S5 cab, slk 350, 330ci cab, Z4 35iS, M235i cab, etc..). C'est un concentré de plaisir et de polyvalence. Le gabarit est très contenu et pourtant elle peut emmener 4 personnes (pas très loin avec des géants non plus on est d'accord..;) ou partir à 2 en vacances sans vous priver sur les bagages grâce à la capote en toile qui ne condamne pas le coffre.Autant le design de la série 1 berline e87 est discutable, mais le coupé e82 et le cabriolet e88 sont très réussis. Chris Bangle n'a pas tout raté! Elle est pour ma part le meilleur compromis entre anciennes et nouvelles générations et synthétise parfaitement ce que l'on est en droit d'attendre d'un cabriolet sportif:Une vraie gueule de BMW comme on les aime, Un 6 cylindres en ligne mélodique et puissant : N55 306cv et 400Nm, Une conso maitrisée, Des roues arrières motrices, Un bon châssis..Les cheveux au vent avec le son du moteur à l'échappement !La voiture idéale :)) hélas en voie de disparition :(( Pas d'assistances de conduite inutiles ou de modes artificiels. Ici pour mon modèle, la boite DKG dispose de 3 modes, Drive, Sport ou Manuel (avec palettes) et un bouton SPORT qui a essentiellement un impact sur la réactivité de la boite à double embrayage à 7 rapports.Pour les aspects dans l'air du temps agréables : Grand écran 10,2" très bien fait et suffisamment complet: GPS, Téléphone, musique via mobile, HiFi très efficace, HDD, Sièges elec à mémoire chauffants, rétros mode nuit auto, accès main libre et démarrage sans clé, phare adaptatifs, radars stationnement, ouverture/fermeture capote jusqu'à 50 km/h, etc.Coté conduite, la voiture est petite, "légère" et cela se ressent tout de suite, c'est très maniable et très efficace. Ce n'est pas une 1M non plus (n'existe pas en cab de toute façon), mais cela est largement suffisant pour se faire (très) plaisir sur route. Le 0 à 100 est abattu en 5,4s.D'ailleurs c'est la seule voiture avec laquelle je prends bcp de plaisir à conduire sans rouler vite. La sonorité du L6 avec le silencieux M Performance est juste incroyable, je pèse mes mots.Avec la boite DKG le passage des rapports dans les 2 sens laisse place à une déflagration à l'échappement, énorme! :)) Décapoté sur route de montagne ou avec une paroi latérale, ou encore dans un tunnel, vous donne l'impression de conduire une voiture de "course"! Je n'exagère pas.La voiture n'est pas une Motorsport, elle est donc aussi bcp plus confortable, on peut enchainer des centaines de km sans pb.J'ai la direction AFS (démultiplication variable), qui offre un ressenti encore précis du "touché de route". Je vais la garder le plus longtemps possible car c'est véritable machine à sourire... elle deviendra collector à n'en pas douter! Pour info j'ai essayé des Boxster, en 4 cylindres (fade..) et en 6 cylindres, mais je ne retrouve pas cette sonorité incroyable (après je sais c'est aussi une affaire de gout). Je reconnais cependant que le châssis et le freinage Porsche sont très réussis.Vous l'aurez compris j'adore cette voiture. Et BMW prouve qu'ils savent (ou savaient..?) faire des voitures enivrantes: malheureusement (ou heureusement pour certains) les contraintes environnementales ont raison peu à peu de ce type de voiture...Si vous avez l'occasion (avez siliencieux BMW Performance!!), vous ne serez pas déçus, je vous le garanti!

 

Serie 1 E88 Cabriolet (E88) (2) CABRIOLET 135I 306 SPORT DESIGN (2012)

Par alfagui le 07/02/2018

Je suis l'heureux propriétaire d'une 135i cabriolet de 2012 achetée en mai 2016. Après 3 ans passés au volant d'une 125i cabriolet (voir avis sur ce même site). Le Modèle m'est donc familier, mais le caractère moteur bien différent. Aux envolées lyriques tout en douceur du 6 en ligne atmo de la 125i, le 6 en ligne turbo double entrée de la 135i oppose puissance, brutalité... toujours avec de belles envolées lyrique. parlons du bruit. Le 6 en ligne atmo avait une sonorité inégalable. Celui de la 135i n'est pas en reste, mais il travaille surtout sur l'échappement. En somme le bruit fait moins naturel que celui de la 125i, même s'il reste un pur bonheur à écouter. Au démarrage, l'échappement ronronne comme une bonne GT, dès que vous appuyer sur l'accélérateur le moteur se fait rageur et plein. Au ralenti à chaud, les borborygmes du ligne en ligne atmo ont par contre disparus. Bref cela reste un pur plaisir.. à savourer tant ce type de moteur devient un espèce en voie de disparition. Le plus impressionnant sur ce moteur reste sa plage d'utilisation pour un moteur suralimenté. Ma 125i fournissait sa pleine puissance de 4000tr/min à 7000 tr/min. La 135i fournit encore plus de puissance de 1500 tr/min à 7000tr/min. La 125i m'a toujours impressionné par sa capacité à reprendre en 5ème à 50km/h sur un rond point. La 135i est capable de la même prouesse. Ce moteur est doté d'un couple fantastique, est très élastique et la suralimentation n'enlève rien à ces qualités. Et quel plaisir d'écouter un tel moteur sur un cabriolet! Comment peut on après ça acheter un cabriolet diesel!!!Mon véhicule est doté de la boite mécanique (je recherchais absolument cet équipement). Comme toutes les boites BMW, celle ci est très bien étagée, avec une 6ème longue pour l’autoroute, très bien guidée, avec une dose de virilité dans le passage des rapports. Le levier court est un vrais régal à manier. Elle est équipée du pack M, dont le levier de vitesse est encore une peu plus court et large.Côté comportement, pour un cabriolet, et malgré la puissance (306ch) le véhicule est extrêmement rigide et équilibré. Cela se paie sur la balance, et on sens que le véhicule est lourd. Mais même sur mauvais revêtement le véhicule ne tremble pas, ne vibre pas. Pas de remontées dans la direction ou le pare brise comme sur certains cabriolets. Par contre la puissance passe bien sur les roues arrière... qui sont bien sur débordées sur chaussées humide! Là encore il faut en profiter car le mode drift se perd sur les nouveaux modèles compacts puissants! Donc sous cette réserve d'attention sur chaussée humide, le véhicule se comporte très bien et encaisse très bien la puissance. L'amortissement ne me parait pas faiblard puisque il jugule bien les inégalités de la chaussée sans perte de trajectoire, tout en ménageant un confort acceptable. A ce propos, le confort est bien évidemment beaucoup moins ouaté que dans ma 125i, mais ce n'est pas la même philosophie. Les sièges offrent toujours un maintien excellent, et une position de conduite parfaite grâce aux réglages au millimètre (pas de sièges électriques).La finition intérieure est un peu plus soignée que ma 125i qui datait de 2008, notamment avec des placages en alu du plus bel effet. Cependant les ajustements sont encore un cran en dessous d'Audi ou Mercedes. Enfin la présentation intérieure n'est vraiment pas terrible à mon gout. Pas de pédalier alu, de cadrans à fonds blancs... la luminosité intérieure est jaune comme sur une vulgaire clio des années 90. Bref aucun effort de sportivité, de personnalisation du modèle, mis à part le logo M sur le volant et le levier de vitesse. C'est léger. on est tout de même à bord d'un véhicule de plus de 300ch. Quelques bruits de mobiliers demeurent encore sur la console centrale mais rien d'alarmant. Comme dit lors de mon précédent avis, l'habitabilité reste correcte pour un modèle compact. le coffre est logeable, les places arrières restent par contre étroites.En presque deux ans, aucune avarie sur le véhicule. Je n'ai eu à subir aucune panne. Simplement les entretiens courants. La révision réalisée chez BMW n'est pas excessive (environ 500 €) et tous les 20 000 km. mon véhicule a aujourd'hui 72 000 km. Le seul budget important reste les pneus du fait de leur taille et que ce soient des runs flats. J'avais eu un souci de capote sur ma 125i. Ce défaut qui faisait l'objet d'un rappel à cette époque a été corrigé sur les modèles post 2010. Attention, concernant la fiabilté du moteur, il semblerait que les premiers modèles de 135i (N54) équipés du double turbo soient moins fiables que ma version (N55) équipée d'un turbo double entrée. A priori ce sont les modèles avant 2010. Enfin la consommation reste très raisonnable pour un modèle de cette puissance. Je consomme en moyenne 10.5l/100 en sachant que je fais moitié ville moitié route. Elle consomme beaucoup en ville car elle est dépourvue du start and stop. Lors de mes road trip en montagne je ne dépasse jamais les 10l, même en sollicitant le moteur. J'espère que mon avis (pardon mes avis) vous aideront à vous faire une opinion sur le seul cabriolet 4 place compacte 6 cylindre du marché!

Serie 1 E88 Cabriolet (E88) CABRIOLET 125I 218 LUXE (2009)

Par fipfonpar le 02/08/2016

Acheté d'occasion et destiné aux week-end et vacances, ce cabriolet respire la tradition BMW : une propulsion dotée d'un 6 cylindres en ligne essence, une ligne qui rappelle un peu ses ancêtres des années 70 et 80, et une capote en toile qui ne la dénature pas.Le moteur (6 cylindres en ligne à injection indirecte N52B30 3 litres 218 cv) n'est pas le plus puissant, mais est formidable en sonorité, couple et souplesse. Il débute en ronronnant, puis enchaîne sur une mélodie rageuse et entêtante en montant les tours. La boîte automatique classique GM fait parfaitement son travail, et je préfère sa douceur et sa progressivité par rapport à la DSG plus récente utilisée sur une autre voiture. Le mode sport de cette boîte automatique n'est pas caricatural comme sur certaines, et est très adapté si on veut s'amuser, en particulier sur les routes de montagne. La consommation est relativement raisonnable au regard du poids, de la puissance et du type de conduite : moyenne de 9 à 9,5l/100 km, avec une boîte automatique classique, et un panachage 10% ville, 40 % autoroute et 50 % route, sans objectif de conduite économique.La direction est très précise, et la tenue de route efficace, mais on est pas dans une véritable sportive, plutôt une voiture plaisir qui peut éventuellement se transformer temporairement en jouet.Le confort est globalement bon, sauf à petite vitesse sur routes en mauvais état avec quelques réactions sèches et le train avant légèrement bruyant. Tout rentre dans l'ordre quand on augmente la vitesse sur route comme autoroute. Comportement assez agile, mais le poids relativement élevé rappelle qu'on n'est pas dans une MX5. Les freins sont d'une efficacité moyenne, et la sensation à la pédale n'est pas assez franche. Les pneumatiques runflat ne sont pas si patauds que certains laissent à penser. Toutefois, je n'ai pas de repère de comparaison avec un modèle sans pneus runflat.La capote offre une très bonne isolation phonique, ce qui permet d'utiliser ce cabriolet sur de longs trajets en mode capoté. En mode décapoté avec le filet anti-remous, les trajets sont bien moins fatigants qu'avec un simple roadster. Sièges avant (classiques sans l'option sport) assez plats mais procurant une position agréable. Pas de sièges chauffants car en option, et c'est dommage pour rouler décapoté en hiver ou demi saison. Les sièges arrières sont pratiques pour accueillir des enfants ou des petits formats, mais les autres souffriront lors de grands trajets, du fait du manque de place pour les genoux, de la faible largeur et de la raideur du dossier. L'option Cuir Boston avec technologie "Sun Reflective" est à retenir car elle est réellement efficace au soleil, on ne se brule pas les cuisses et on ne glisse pas sur les sièges par temps chaud.L'ergonomie est parfaite, mais le tableau de bord est très classique et assez succinct : je regrette l'absence de cadrans affichant immédiatement températures d'eau et d'huile, ainsi que le niveau d'huile. L'auto-radio est décevant, en particulier en mode décapoté. Autant le couper et apprécier les vocalises du 6 cylindres. Aucun vieillissement de l'intérieur et des sièges après 12 ans. Finition pas vraiment luxueuse mais excellente qualité de construction.En mode décapoté, remous limités jusqu'à 100 km/h. Il faut ensuite utiliser le filet anti-remous passé cette vitesse. La climatisation est efficace, également en mode décapoté.Le coffre est convenable pour 2 voire 3 ou 4 personnes, et sa capacité augmentée en mode capoté. Pas de trappe à ski (option) ni de sièges arrière rabattable, ce qui limite la modularité.Hormis le remplacement des capteurs ABS à 95000 km, la fiabilité ne pose aucun soucis. Révisions tous les 30000 km ou 2 ans. Aucun problème avec le mécanisme de capotage électrique sur un véhicule âgé de 12 ans. La capote est d'origine. Le véhicule est stocké dans un garage, et j'ai effectué un nettoyage en profondeur et une imperméabilisation. Une usure inhabituelle voire un léger trou est constaté sur la capote extérieure côté conducteur, causée par le frottement d'une pièce du mécanisme de capotage. La pièce responsable a été changée dans le réseau, mais le trou subsiste. Pas d'incidence actuelle sur l'étanchéité globale. Ce défaut aurait été constaté sur d'autres exemplaires. Selon BMW la boîte automatique est lubrifiée à vie, selon certains spécialistes, elle devrait être vidangée à 100 000 km. Ce que je vais faire prochainement.Ce modèle est moins agile que certains roadsters, mais il permet de faire cohabiter la passion (cabriolet, propulsion, 6 cylindres essence BMW légendaire) avec la raison (4 places, un vrai coffre, une isolation phonique de qualité apte aux grands trajets, fiabilité mécanique, coût correct d'utilisation et de réparation ) Vu que je compte garder très longtemps ce cabriolet, j'espère que les prochaines réglementations (parfois pseudo) écologistes me permettront de continuer à apprécier le doux ronronnement du 6 cylindres sous les frondaisons de petites routes de campagne.

Rechercher un avis

SPONSORISE

Derniers avis Cabriolet

Essais et comparatifs Bmw Serie 1 E88 Cabriolet