Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Vos 29 avis Jaguar S-type

16,3/20

(29 avis)

Avis Jaguar S-type

Ordre de tri

S-type 4.2 V8 CLASSIQUE BVA (2003)

Par  le 19 Décembre 2017 à 19h15

Achetée à 145 000 km environ elle a quasi 150 000 km après 7 mois d'utilisation.Voiture très confortable, plutôt simple à utiliser. Attention toutefois à l'accélération qui peut être brutale si on appuie sur le champignon autant qu'une citadine. Logique on a affaire à un 8 cylindres de 300 ch.Couple intéressant, à 130 km/h régulateur enclenché je suis à 2000 tr/min. Conso proche de 8.5-9L sur autoroute. En ville on tourne entre 16 et 18L donc parcours à éviter au maximum.Boîte de vitesse agréable, rétrograde plutôt bien, on ne sent quasi pas le passage des rapports, merci le convertisseur de couple hydraulique. Laissez chauffer un peu le moteur avant de partir, c'est conseillé.Une BVA se vidange tous les 60 à 80 000 km avec changement de crépine. Je pense qu'il vaut mieux prendre contact avec ZF à Anthony (92), à moins de connaître un spécialiste dans votre coin.Pour les vidanges, tous les ans. De la 5W30 de préférence.Pas d'usure prématurée des pneus. C'est une traction arrière donc attention aux routes détrempées et neige. Préférez une monte en Pirelli. J'ai fais installer 4 pneus en P7 Cinturato 235/50/R17 96W.Je n'ai pas eu de pannes moteur (S-Type Phase 2 4.2L)J'ai eu la serrure de porte arrière gauche bloquée (obligé de démonter la garniture de porte, mécanisme changé 330€ chez Jaguar).Voyant moteur allumé dû à des impuretés dans le réservoir (plein juste après le remplissage des cuves) : passage à la valise chez un indépendant et suppression de l'erreur.
Lire la suite de l'avis»

S-type 4.2 V8 R BVA (2002)

Par  le 04 Octobre 2017 à 12h32

Après 6 mois en ma possession, un compte rendu s'imposeLa S-Type R est géniale. Ça marche pas mal (mieux qu"un X5M50d par exemple), tout en restant très discret: encore hier une 330d a voulu jouer.Le gros avantage de la S Type par rapport à une M3 ou une M5 e39 à mon sens, est la BVA qui permet de vraiment utiliser la voiture tous les jours en toutes circonstances. La boite est très agréable au quotidien, un peu moins en conduite agressive où il faudra se servir de la J-Gate.Autre avantage: sa fiabilité et sa solidité. Quand j'ai acheté la mienne, il manquait 2.5L d'huile. Je l'ai remarqué après 50kms d'autoroute à un rythme très soutenu: aucun problème depuis. La consommation d'huile est en revanche un problème de pas mal de S-Type R, puisqu'elle peut aller jusqu'à 1L/1000 (la mienne a une consommation variable, généralement je suis vers les 0.5L/1000, beaucoup moins depuis la dernière vidange). Dernier avantage conséquent par rapport à une M5, son confort. C'est pas une XJ ou une Phaeton, mais ça reste parfaitement supportable. Les amortisseurs adaptatifs filtrent pas mal la route, on ne ressent vraiment que les petites saignées que ni les pneus taille basse, ni les amortisseurs n'absorbent. Les sièges se règlent en pas mal de directions et maintiennent bien, mais sont assez fermes.Sa ligne discrète reste évocatrice, et le badge sur le capot attire de la sympathie. On me demande régulièrement ce que c'est, combien ça vaut, la puissance que ça fait, ...Bon, la mienne est un peu moins discrète avec 2 silencieux arrières inox qui la rendent un peu plus expressive, mais autrement ça passe vraiment partout.La sono Alpine optionnelle est nulle par contre, tout comme le GPS. Même pour l'époque, ce n'est pas une voiture moderne. Disons qu'elle n'avait ni retard ni avance d'un point de vue électronique.Par contre, quel plaisir à conduire!Le V8 plein tout le temps, qui fait un bruit vraiment sympa, le cul qui peut se montrer joueur malgré l'absence de DGL, la boite agréable, le miaulement du compresseur, le bois abondant, ... C'est pas une M5 qui oblige à rouler comme un débile en permanence, mais c'est un excellent compromis entre M5 et XJ, qui fait ce qu'on lui demande sans broncherCerise sur le gâteau, une consommation plus que maitrisée (il est possible de passer sous les 9L sur grands trajets), qui explose malheureusement dès qu'on entend le miaulement du compresseur. La taille du réservoir (60L) n'arrange rien, et il faut très souvent faire le plein.
Lire la suite de l'avis»

S-type 2.7 D BI-TURBO SPORT BVA (2005)

Par  le 03 Novembre 2016 à 13h30

Élément positif (ou négatif, tout dépend de quel côté on se met) les Jaguar ont tendance a beaucoup décoter et on trouve quelques merveilles sur le marché de l'occasion (XJ2, XK, S-Type.....), j'ai donc eu l'opportunité d'acquérir ce véhicule, acheté en occasion aux alentours de 115 000kms, modèle 2.7D phase 2 (qui a son importance car le volant et la console centrale ont été bien "redesignées" par rapport à la phase 1. J'ai parcouru 25 000kms en un an et demi (RN, autoroutes) avec et aucun gros problème à signaler (je touche du bois.... ça tombe bien il y en pas mal dans la voiture). J'ai possédé plusieurs Jaguar dont certaines plus puissantes et plus confortables que le modèle en question, et pourtant si je devais en garder 2 ça serait celle-là et la XKR 416ch.Un véhicule néo-rétro avec une ligne racée et classe. "So British", même si le groupe à l'époque (2005) était dirigé par Ford. Néanmoins des points qui fâchent comme le coffre assez petit finalement (400L) pour une routière de 4.88m, et pas pratique de chargement (comme sur sa descendante et petite soeur XF). Un problème aussi avec les phares arrière.... comme sur XF première génération. Certains éléments sont en plastique c'est vrai, ce qui fait un peu "cheap"..... mais il faut rappeler qu'on est pas dans une XJ. À part cela c'est un véhicule confortable avec la boîte auto qui va bien (ZF), un bloc moteur fiable (pas un "vulgaire" 4 ou 5 cylindres, non un V6, identique que sur la Peugeot 607) de 207ch pour 435Nm de couple et suralimenté de 2 turbos, ce qui est largement suffisant pour la conduite de tous les jours et pour partir en vacances. Moteur peu gourmand et véhicule bien insonorisé. Tout cela donne un agrément de conduite parfait, ce qui suffit à déplacer environ les quelques 1800kgs dudit véhicule, avec une carrosserie en acier. Solide mais lourd donc.Ce qui est étonnant et assez marrant finalement c'est que les gens croient que c'est une voiture à 40 000-50 000€. Ils ont en partie raison, mais ça c'était il y a plus de 10 ans (ce qui nous ramène à la 1ère phrase), celle-ci a coûté un peu plus de 7 000€.Jantes en alliage 17 pouces / sellerie cuir /système de navigation GPS et écran tactile / vitres électriques / ordi de bord / rétros électriques / régulateur de vitesse / allumage auto des phares et des essuie-glace/ sièges avant électriques / boîte auto / téléphone par bluetooth / capteurs de proximité avant et arrière : sur le marché actuel de l'occasion pour ce prix là et à ce kilométrage là il est rare de trouver une alternative chez ses concurrentes allemandes premium (classe A pour Mercedes et Série 3 chez BMW), pas dans le même segment donc. Ce qui en fait une voiture rare (à cause aussi entre autre de son échec commercial, ce qui peut-être un mal pour un bien finalement) et donc de connaisseurs, et un excellent rapport confort-agrément de conduite-performances-qualité / prix.PS : pour ceux préférant une version essence il existe aussi la version essence V6 3.0L de 243ch pour quelques milliers d'euros de plus (soit un prix dérisoire après tous les points positifs cités précédement et pour une marque aussi mythique), attention cependant aux bobines.
Lire la suite de l'avis»

Rechercher un avis

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE