Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Vos 5 avis Lotus Elise 2

16,8/20

(5 avis)

Avis Lotus Elise 2

Ordre de tri

 

Elise 2 MK2 1.8 136 S (2010)

Par  le 31 Mai 2013 à 11h39

Etant de la génération des GTI des années 80/90 et ayant possédé 205 GTI130/Rally/309 GTI16, la passion s’est émoussée avec l’évolutions des masses et la perte des sensations qui en découle .Après un premier essai en Lotus (S2 120Ch) ,quel étonnement avec une puissance si modeste .L’achat d’une Lotus est devenue une priorité jusqu’ à mon acquisition fin 2010 de la version 136 Ch Toyota 1.8 boite 5 .Voici mon retour d’expérience depuis plus de 2 ans d’utilisation (20 000km) exclusivement sur route , ce qui est plutôt rare et qui me permet aussi de la comparer à un véhicule standard actuel :Rien de rédhibitoire , même si l’accès est plutôt difficile .Avec les dernières versions et les quelques kilogrammes en plus le niveau d’équipement est tout à fait correct et suffisant ( ABS , LVE, doubles air bag, condamnation centralisée ,alarme, poste radio Alpine, alarme … ) .Concernant l’ergonomie , elle est parfaite malgré mes 1M82 .Tout réglage complémentaire de la colonne ou du siège serait superflu .Malgré l’épaisseur minimum des sièges , le confort d’assise est au RDV . Au début , on est réellement étonné que des solutions simples répondent si bien aux critères exigés . Au sujet des prestations dynamique , la synthèse sur le sec est parfaite ,on roule vite sans forcé et en arrivant aux limites les dérives resterons progressives .Effectivement sous la pluie , il faudra juste revenir à un rythme plus commun . Avec un poids réduit et un centre de gravité bas ( barre anti devers inutile ), la suspension filtre étonnement la plus part des défauts de la route .Seul les grosses inégalités auront raison du débattement limité des suspensions . Au niveau perf , c’est toujours l’étonnement par rapport à la puissance délivrée par le moteur . Les 136 chevaux seront suffisant pour soutenir la comparaison avec des véhicules 50 % plus puissant (sauf en Vmax ) .Avec l’adoption d’un bloc « moteur/boite » Toyota ,la fiabilité est totale en usage routier .Pour les périphéries quelques détails (2) pris en compte par la garantie Lotus et depuis plus rien .En terme de vieillissement le traitement des organes mécaniques ( pivot /triangle ) restent surement trop faible pour un usage hivernale .En ce qui concerne les pièces intérieurs aucun soucis :pas de déclipage ou de vieillissement prématuré . Le ticket d’entrée reste plutôt chère mais les coûts d’utilisation se compare à une simple compacte actuelle que ce soit pour le consommable (pneus /plaquettes/vidange ) ou pour les consommations ( 8,5 l en roulage rapide) . Le problème en possédant une Elise , il devient difficile de la remplacer par un véhicule pouvant apporter autant de plaisir sur route avec un coût d’exploitation si faible . Lire la suite de l'avis»

 

Elise 2 MK2 1.8 136 S (2010)

Par  le 28 Septembre 2012 à 16h08

J'ai possédé une Elise S 136cv de 2010 durant 9 mois. Mon exemplaire était une conduite à gauche avec moteur Toyota 1.8l boite 5.Que dire de cette voiture? Il y a tellement de choses à raconter!Tout d'abord, ce véhicule s'achète en tant que "voiture plaisir". Envisager une Elise comme voiture quotidienne est une chose que je déconseillerai fortement : l'accès à bord est difficile lorsque le toit est en place, le confort est basique, et elle n'est de toute façon pas concue pour ça. Certains vous diront qu'on "peut" très bien le faire, mais d'après moi, c'est tout simplement opposé à la philosophie de la voiture.Une fois l'étape de l'achat passée, on commence tout doucement à découvrir la voiture, à vivre avec. Oui, ce n'est pas par un bref essai en concession ou chez un particulier qu'on peut se rendre compte de ce qu'est exactement cet ORNI... il faut quelques heures de conduite pour en mesurer la saveur.Mais quelle saveur! Cette voiture est une authentique machine à plaisir!La légèreté fait tout simplement des miracles : chaque accélération vous collera irrémédiablement un banane sur le visage, un panneau routier "zig-zag" au bord de la route et vous sourirez bêtement à l'idée rien qu'à l'idée d'enchainer quelques virages! Si en plus vous avez rangé le toit souple dans le coffre, même vos oreilles seront comblées si vous optez pour un échappement Sport en accessoire. (le bruit d'origine est ridicule)Il est quasi impossible de décrire ce qu'on ressent au volant de cet engin, tant le fossé avec la production actuelle est grand.Niveau moteur, les 136cv sont largement suffisants pour débuter.Néanmoins, avec le temps, la tentation pour une version 192cv ou 220cv se fera sentir.(mon cas) Mais 136cv, c'est déjà plus que suffisant pour apprendre à manipuler correctement cette propulsion à moteur arrière.Niveau fiabilité... celà reste une voiture Anglaise dira-t-on!Mon expérience se sera soldée par un catalyseur changé à 25.000km et des synchros de boite qui affichent rapidement leurs limites en usage sportif.Comptez aussi quelques allumages intempestifs de voyants à cause de capteurs un peu "secoués" par la conduite.Neanmoins, l'ensemble moteur Toyota reste globalement très fiable.Aucun problème de joint de culasse comme c'était le cas avec les moteurs Rover.Niveau consommation, comptez largement moins de 10 litres au 100km, ce qui compte tenu du plaisir et des performances offertes est ridicule.L'effet Lotus est aussi amusant à vivre au quotidien : vous ne ferez jamais le plein tranquillement sans être questionné, les passants vous fixeront d'un regard (enthousiaste ou méchant c'est selon), bref c'est un authentique ORNI avec les avantages et inconvénients que celà comporte.Il m'est impossible de citer de véritables défauts, puisque ces défauts sont aussi ce qui fait son charme : que ce soit l'accès à bord qui s'apparente à un exercice de contorsionniste, le confort rudimentaire, ou que sais-je encore : tout ça contribue au charme de la voiture.Le seul véritable "problème" est sa conduite sur sol glissant qui est très piégeuse selon moi : pas d'ESP et un toucher très direct, il faut apprendre à manipuler correctement l'engin si on veut l'utiliser par tous temps. Un "lever le pied" trop rapide en rond point se soldera par un splendide 180° si vous avez la mauvaise idée de freiner ensuite. (expérience vécue). Une bonne session d'apprentissage sur circuit avec un instructeur pourrait vous sauver la mise plus tard.Pour terminer, je ne regrette absolument pas mon achat, même si je l'ai revendue pour passer à .... une autre Elise avec un moteur de 220cv.Si vous avez la possibilité de vous en offrir une foncez, vous ne le regretterez jamais tellement elle est attachante. Je la recommande!En plus, la côte semble relativement stable si vous optez pour un modèle d'occasion.Une petite vidéo à bord de mon ex Elise : http://www.youtube.com/watch?v=41VqrdZ2RLMEt une photo pour terminer :http://staticclub.caradisiac.com/1/voitures-anglaises/elise-136cv-isotope/photo/hd/489251489/2243361a9b/elise-136cv-isotope-cire-12-2012-big.jpgLire la suite de l'avis»

 

Elise 2 MK2 1.8 120 RACE TECH (2003)

Par  le 06 Février 2012 à 16h32

Passionné de voitures depuis des années, j'ai possédé quelques véhicules rares (Toyota MRS, Ford Mustang) et maintenant, j'ai une Elise (une édition limitée, la Type 49, rouge et blanche).Quand on compare la production mondiale actuelle et moyenne des véhicules, en termes de confort, prix, qualité, sécurité, puissance... il y a quelques standards pour chaque catégorie.Lotus est complètement en marge de cela, avec un autre standard, celui du poids. En effet, la voiture pèse à peine 750kg (avec le plein) pour un minimum de 120 chevaux (la mienne fait un peu plus, environ 140-160 chevaux), ce qui correspond à un rapport poids/puissance deux fois inférieur à celui d'une quelconque Mégane.Première chose que l'on voit, la voiture a un look agressif, sportif, vif. Et c'est bas, très bas. 1,20m au plus haut c'est vraiment peu, c'est globalement la hauteur d'une roue de camion, ou le bas d'une vitre de voiture habituelle. Cette 'hauteur' permet aussi de ne pas 'monter' dans la Lotus, mais on y 'descend' plutôt. Il faut avoir l'habitude et la technique pour sortir sans difficulté de l'habitacle du véhicule, mais on s'y fait.Concernant les points importants notés ici : -la sécurité est très bonne en rapport avec les équipements de sécurité installés. Comprendre ici, que sans ESP, sans ABS, sans airbag, en cas de choc, on peut souffrir, en revanche, la tenue de route de la voiture, ses reprises, ses freinages, font en sorte que l'on place souvent la voiture où l'on veut, pratiquement au centimètre près, alors à moins de se faire rentrer dedans, il faut vraiment être un pilote du dimanche pour ne pas arriver à éviter les obstacles (comprendre ici les autres usagers ainsi que les installations civiles, poteaux, trottoirs...)-le budget est raisonnable pour une voiture sportive, les pièces se trouvent en angleterre, les frais de port sont minimes, et l'on trouve facilement un distributeur non loin de chez soi. Il faut savoir que presque toutes les pièces de l'Elise viennent d'autres voitures, n'importe quel garage peut alors commander des rétroviseurs de Rover, des filtres Toyota, des courroies Nissan, des durites Renault (ce sont des exemples fictifs, je ne connais pas par coeur la provenance de chaque pièce). La consommation est très faible, compter 8L/100km en conduite mixte, 6 à 7 sur autoroute, et donc 11 à 15 en sportive. (Cela me change de la Mustang que j'avais, qui était tout au double)-le confort est convenable, les sièges baquets sont idéalement conçus, et le petit renfort lombaire gonflable est appréciable. Les suspensions sont un peu dures, mais après tout, vous n'êtes pas à bord d'un monospace grand luxe-la conduite est agréable, précise, légère, s'habituer à la conduite à droite ne prend que quelques minutes, tout au plus, une heure-les aspects pratiques, c'est là que le bas blesse... le coffre très réduit, situé sous le capot moteur, aucun rangement fermant à l'intérieur de la voiture (un peu de place derrière les sièges, environ 10cm, et un vide poche dans le tableau de bord), mais compte tenu de la taille du véhicule, on ne part par en week-end avec sa femme pendant 1 mois avec...-les équipements sont minimes, pour réduire le poids de la voiture et respecter les prérequis pour une Light is Right, il y a un autoradio et un chauffage (si si, promis, et il fonctionne !)-la qualité de la finition est très bonne, les plastiques sont durables, le tout est couvert d'alcantara (ou de cuir selon les versions), en termes de mécanique, il y a quelques petits bruits par ci, par là, qui vous font vraiment remarquer que vous êtes dans un voiture très simple, on n'essaie pas de vous enfermer dans un char d'assaut aseptisé-la fiabilité, je ne peux pas encore trop juger, j'ai peu roulé avec, cependant, le moteur Rover est réputé peu fiable, sauf s'il est entretenu soigneusement, ce qui est le cas du mien-écologie ? la voiture ne pollue pas plus qu'une Clio Diesel, pour des performances largement supérieures...-l'originalité du design, intérieur comme extérieur est une question de goût, c'est une sorte de néo-rétro-minimaliste mais pour ma part, je trouve qu'elle ressemble à une supercar, et je ne compte plus les gens qui m'ont demandé combien de chevaux elle faisait, et ont été surpris par ma réponse...Pour conclure, c'est une très bonne voiture à acheter d'occasion, pour les plus difficiles, en conduite à gauche, mais plus chère, ou pour les puristes et les amateurs de sensations, en conduite à droite.Lire la suite de l'avis»

Rechercher un avis

SPONSORISE

Derniers avis Cabriolet

Forum Lotus Elise 2

Essais et comparatifs Lotus Elise 2