Brièvement testé en début d'année sur la version break, nous avons retrouvé l'exceptionnel moteur à essence 1.0 EcoBoost avec la Focus berline 5 portes en cet été 2012. Sur un long kilomètrage afin de vérifier si la sobriété de ce petit 3 cylindres est aussi extraordinaire que son agrément.

Essai - Ford Focus 1.0 EcoBoost 125 ch : ma voiture de l'année

Taux d'émission de CO2 :

114 g/km - Bonus : 0 €

Début de commercialisation du modèle :

Février 2012

En bref
1.0 SCTI 125 S&S EcoBoost bvm6 Titanium 
5 portes : 125 chevaux, 5 l/100 et 114 g de CO2 en cycle mixte
22 500 

La Ford Focus est la voiture la plus vendue au monde depuis le début de l’année 2012 avec 552 000 exemplaires sur les sept premiers mois de l’année (153 400 en Europe), devant ses rivales Toyota Corolla et Volkswagen Golf. Cette troisième génération de la compacte Ford commercialisée en France en mars 2011 en carrosserie 4 portes, 5 portes ou break SW doit en partie son succès à ses équipements technologiques renforçant la sécurité active.



Elle le doit également au nouveau 3 cylindres essence 1.0 EcoBoost qu'elle a étrenné au printemps dernier. Cette motorisation représente en effet 30 % des ventes européennes de Focus ces derniers mois.
Elu « Moteur de l’année 2012 » en obtenant plus de points qu’aucun autre moteur avant lui depuis l’origine de cette élection il y a 13 ans, le 1,0 litre EcoBoost se décline en 100 et 125 chevaux. Ce petit bijou arrivera cet automne sur le B-Max, le C-Max, la Fiesta restylée et même sur la nouvelle Mondeo. 

Essai - Ford Focus 1.0 EcoBoost 125 ch : ma voiture de l'année

On vient également de l'apercevoir -très vite- au Nürburgring sur une petite Formule Ford qui a bouclé les 20,832 km du circuit en 7 minutes et 22 secondes, soit le 11e meilleur temps jamais enregistré sur la boucle nord, devant de lourdes voitures de plus de 600 ch comme la Lamborghini Aventador LP700-4 (700 ch), la Ferrari Enzo (660 ch) ou la Pagani Zonda (602 ch). Pour réaliser cet exploit, au lieu du 1.6 de 180 ch d’origine, la monoplace au poids plume (moins de 430 kg) a emprunté le 1,0 litre EcoBoost dont la puissance a été portée à 205 ch.


Cet exemplaire unique, équipé de couvre-roues, de phares avant et arrière, de rétroviseurs et d'un klaxon afin d’être homologué pour la route atteint une vitesse de pointe de 255,5 km/h et accélère de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes (4,3 secondes de 0 à 100 km/h et 230 km/h pour la 1600). Ford ne communique pas la consommation enregistrée lors de cette séance circuit, mais annonce que la monoplace se contente de 2,4 l/100 km à 56 km/h constants et de 5 l/100 km à 120 km/h -sans avoir à supprimer les faibles appuis aérodynamiques puisque la réglementation de la Formule Ford interdit les portances négatives.
Sous le capot de la Focus, le 100 ch ne consomme que 4,8 l/100 km en cycle mixte (109 g/km de CO2), tandis que sa déclinaison 125 ch se contente de 5 l/100 km.
Essai - Ford Focus 1.0 EcoBoost 125 ch : ma voiture de l'année

L'équation à vérifier est simple : promise sur le papier presque aussi sobre et tout aussi performante qu'une bonne compacte turbodiesel 1,6 litre pour beaucoup moins cher à l’achat (coût inférieur de 1 950 par rapport à la Focus 1,6 litre 115 ch PSA HDi/Ford TDCi), la Focus 1.0 EcoBoost 125 ch offre-t-elle en réalité un budget d'utilisation comparable. Sur plus de 1 300 kilomètres, nous avons eu l'occasion de mesurer les vraies consos de ce petit moteur surdoué. Et de vérifier si l'incroyable agrément qu'il nous avait procuré avant sa commercialisation en février dernier sur le break SW est toujours de mise.