Le feuilleton Saab serait-il en train de vivre un nouveau tournant ? Probablement. Pas plus tard que lundi dernier, nous apprenions que le chinois Zhejiang Youngman Lotus Automobile avait, selon l’agence de presse Bloomberg, fait une nouvelle offre de rachat. Aux dernières nouvelles Saab aurait été repris par… NEVS.


Cet acronyme signifie « National Electric Vehicle Sweden ». Il s’agit d’une entreprise suédoise dont le capital est détenu à hauteur de 51 % par National Modern Energy Holdings, une entreprise basée à Hong-Kong spécialisée dans le développement des énergies alternatives pour la Chine. Quant aux autres actionnaires ? En fait, les 49 % restants sont détenus par un seul actionnaire, le japonais Sun Investment. Précédemment, ces deux entreprises avaient déjà été présentées comme associées dans une offre d’achat de Saab.


A ce stade, on manque d’informations pour comprendre exactement la nature du montage. En revanche, on peut s’interroger sur l’avenir de Saab. Consisterait-il uniquement, si cette information d’ailleurs relayée par Automotive News Europe se confirme, en la production de véhicules « verts » ?


Précisons enfin que le montant de la transaction est donné pour tourner autour de 250 millions de dollars (environ 200 millions d’euros) et qu’il exclurait Saab Automobile Parts AB.