Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Maxi-fiche fiabilité : que vaut la Honda Civic 8 en occasion ?

Maxi-fiche fiabilité : que vaut la Honda Civic 8 en occasion ?

Dates clés

  • Date de commercialisation : janvier 2006
  • Version 3 portes et Type R en avril 2007
  • Restylage en juin 2009
  • Fin de commercialisation en janvier 2012
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

La Honda Civic est devenue avec le temps presque une icône. La première génération, sortie en 1972 (oui, 42 ans déjà !) puis les suivantes ont contribué au mythe. Une petite voiture fiable, économique et pas manchote sur la route ! Nous allons évoquer ici la huitième génération, apparue en 2006, et qui ne se trouve plus aujourd'hui qu'en occasion, puisqu'elle a été remplacée en 2012 par la Civic 9. Succédant à une très pâle septième génération, qui a beaucoup déçu, elle renoue avec un style affûté, futuriste, qui ne laisse pas indifférent. Elle se dote de motorisations essence entre 83 et 201 ch (Type R) et d'un tout nouveau diesel 2.2 développé en interne, brillant. Elle a réussi à se recréer une communauté de fans, et conserve aussi une réputation de fiabilité à toute épreuve. Cette dernière, si elle reste vraie pour les versions essence, est mise à mal par quelques gros soucis sur le diesel. Heureusement, la marque assume bien les défauts, du moins dans la majorité des cas. Un achat en occasion est donc tout à fait recommandable.

Caradisiac a aimé

  • Le look atypique et moderne
  • L'habitabilité
  • Le volume de coffre record
  • Les sièges "magiques"
  • Le comportement routier
  • Les performances et le caractère du diesel
  • Les consommations basses

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le look (trop) atypique et moderne ?
  • La raideur des suspensions
  • La qualité générale de finition et des matériaux
  • L'insonorisation améliorable
  • Pas de mémoire de position des sièges en 3 portes
  • Qualité médiocre de la radio
  • La visibilité arrière
  • L'ergonomie

Nos versions préférées

  • VIII 1.8 I-VTEC 140 EXECUTIVE
  • VIII 2.2 I-CTDI 140 SPORT NAVI

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Le look : il sort des sentiers battus. Moderne voire futuriste, il peut séduire une clientèle avide de se démarquer.
  • Habitabilité : mise en rapport avec le gabarit contenu, elle est excellente, à l'avant comme à l'arrière.
  • Le volume de coffre : avec 485 litres et même 1 352 litres banquette rabattue, il fait figure de soute pour une si courte voiture. Un volume digne d'une familiale.
  • Les sièges magiques : l'assise de la banquette se relève à la verticale pour laisser de la place aux objets encombrants. On peut par exemple caser des petits vélos ou de grosses plantes vertes.
  • Le comportement routier : les suspensions fermes et la vivacité du châssis font merveille en conduite dynamique. La Civic est ainsi très plaisante à mener, surtout sur petite route.
  • Le moteur diesel : premier moteur à gazole développé en interne par Honda, il est brillant. Sobre, performant, son caractère est plaisant et sa consommation mesurée.
  • Les consommations : même en essence, les moteurs sont sobres en toutes circonstances, et le diesel se distingue encore plus.

Ce qui peut faire hésiter

  • Le look : oui, il peut aussi faire hésiter. Tout le monde n'apprécie pas le futurisme des lignes et de se faire remarquer.
  • Les suspensions : très raides, quelle que soit la motorisation. Certains trouveront que c'est "trop" raide.
  • La finition : qualité des plastiques, précision des assemblages, la Civic est loin d'être une référence.
  • L'insonorisation : à haut régime, la Civic perd de sa quiétude acoustique, les passages de roue sont mal insonorisés également.
  • Version 3 portes : les sièges basculent mais ne reviennent pas à la même place, il faut les rerégler à chaque fois.
  • Radio : qualité très médiocre de la réception, antenne intégrée à la lunette arrière peu efficace.
  • Visibilité arrière : le hayon est barré en son centre par le petit spoiler. Cela gêne la rétrovision.
  • L'ergonomie : elle est un peu compliquée, pas très intuitive et la planche de bord fait un peu fouillis.

Budget

Achat / Cote :

Neuve, la Civic n'a jamais été donnée. D'autant qu'elle est bien équipée et que le diesel est puissant, donc cher. En occasion, les cotes restent soutenues, même avec l'arrivée de la nouvelle génération.

Consommation :

Les blocs essence sont étonnamment sobres par rapport à leurs performances, pour peu que l'on conduise en souplesse. Même le 2.0 de la Type R sait se tenir en conduite cool. Le diesel, lui, est carrément sobre par rapport à la puissance et aux performances distillées. On fait évidemment mieux aujourd'hui, y compris chez Honda, mais pour un moteur développé il y a 10 ans, c'est remarquable.

Assurance :

Les primes d'assurance sont dans la moyenne du marché. Pas de mauvaise surprise, contrairement à ce que l'on aurait pu craindre vu les prix neufs et les tarifs des pièces…

Prix des pièces :

Sincèrement, ce n'est pas donné, et conforme à la réputation de la marque. Les pièces d'usure sont donc assez chères (plaquettes, disques, amortisseurs, embrayage…), mais elles ont le bon goût d'avoir une belle longévité.

Entretien :

Que ce soit en essence ou en diesel, les révisions se font tous les 20 000 km ou 1 an. Pas de courroie de distribution sauf sur le petit 1.4 83/100 ch. Les tarifs des révisions sont considérés comme salés par les propriétaires, même si en relatif, les tarifs sont dans la moyenne de la concurrence.

Fiabilité

Description :

La fiabilité Honda est à citer en exemple, de façon générale. Le constructeur a su, à juste titre, se construire une belle image de ce côté-là. La plupart des modèles rencontrent en effet très peu de pannes, et les clients sont très hautement satisfaits. Cette réputation est intacte pour ce qui concerne cette génération de Civic. Mais si elle est justifiée pour les modèles dotés de moteurs à essence, elle l'est un peu moins pour ceux, nombreux, dotés du nouveau diesel. Il est agréable à rouler, mais a connu un certain nombre de faiblesses. Heureusement, Honda, sauf exception, a bien réagi et pris en charge le plus souvent correctement les soucis anormaux. Aujourd'hui, pas de contre-indication à un achat.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Volant moteur/embrayage. Sur le 2.2 diesel i-CTDI, le volant moteur peut présenter un défaut très prématuré (parfois avant 60 000 km) jusque fin 2009. Le symptôme principal : un patinage de l'embrayage. Il faut remplacer volant et embrayage pour retrouver la sérénité. Une opération que Honda a souvent prise en charge. Lorsque ce n'est pas le cas, il faut batailler un peu avec le service relation client, parfois rétif.
  • Turbo. Moins fréquent, quelques casses du turbo ont été relevées, à des kilométrages parfois faibles également (moins de 60 000 km, mais plus couramment vers 100 000 km).
  • FAP (Filtre à particules). Sur les modèles diesels équipés (souvent en provenance de l'union européenne), possible encrassement du FAP et soucis de régénération. Il faut procéder à une régénération en atelier, et au pire à un (très très onéreux !!) remplacement.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Suspensions avant. Bruits et cognements peuvent se faire entendre sur chaussée dégradée. Les coupelles supérieures sont souvent en cause. Mais attention, il peut parfois s'agir d'un berceau moteur desserré (rare). Le plus souvent les réparations sont prises en charge.
  • Suspension arrière. Elles sont également bruyantes sur certains exemplaires (grincements/claquements). Et des remplacements sous garantie ont eu lieu.
  • Embrayage. Une pédale qui "couine" ennuiera certains propriétaires, en essence comme en diesel. Un graissage fut une première étape. Si cela ne suffisait pas, un remplacement était opéré et pris en charge le plus souvent.

Aspect extérieur :

  • Poignée de porte. Les cas, pourtant étonnants, de casse de poignée de porte ne sont pas rares. Pris en garantie.
  • Peinture. Tous les propriétaires ou presque se plaignent de la fragilité de la peinture aux gravillons. Chacun crée un impact visible. Les peintures rouges et noires sont les plus fragiles.
  • Trappe à essence. Sur quelques modèles, elle ne s'ouvre plus et est à remplacer. Le plus souvent pris en charge par la marque.

Finition intérieure :

  • Plastiques. Ils sont fragiles et sensibles aux rayures. Les assemblages ne sont pas vantés non plus mais le vieillissement est correct. La sellerie est de bonne qualité.
  • Rideau occultant. Le velum électrique occultant le toit panoramique peut se bloquer et ne plus fonctionner. Les remplacements ou remise en état sont pris en charge encore une fois le plus souvent.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Pas grand-chose à signaler au chapitre électronique. Si ce n'est une réception radio médiocre dont beaucoup de propriétaires se plaignent, et parfois un souci de détecteur de niveau d'huile, qu'il faut reprogrammer.

Rappel de rectification en concession :

  • Avril 2007. risque de perte de l'assistance de direction, sur 1 415 voitures sorties d'usine en 2006.
  • Septembre 2007. La trappe à essence risque de ne plus s'ouvrir sur 6 125 unités fabriquées en 2006 et 2007.
  • Juillet 2008. frein à main potentiellement défaillant sur 11 000 modèle 2006 et 2007.
  • Juin 2010. Sur 230 Civic produites entre février et et avril 2010, risque de mauvais montage de l'agrafe de maintien de la pédale de frein.

Meilleures versions

En Essence : VIII 1.8 I-VTEC 140 EXECUTIVE

En essence, ce 1.8 i-VTEC est très recommandable. Bien plus à l'aise que le petit 1.4, qui est à la peine, il est polyvalent. Sobre quand on le mène gentiment, il est performant dans les tours. Et son bruit est agréable à l'oreille. La finition Executive est à rechercher en occasion car bien pourvue.
Commercialisation : 2005
Puissance fiscale : 8
Puissance réelle : 140
Emission de CO2 : 149 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

En Diesel : VIII 2.2 I-CTDI 140 SPORT NAVI

Côté diesel, pas le choix, c'est 2.2 I-CTDI ou rien. Un moteur fantastique d'agrément, sobre, et à la sonorité pas désagréable non plus pour un diesel. Les performances sont aussi à noter. Il a connu par contre quelques soucis de fiabilité, mais identifiés et qui auront le plus souvent été résolus aujourd'hui sur un modèle acheté d'occasion. A choisir sans FAP si possible car cela retire un souci potentiel... La finition Sport navi est riche et avec GPS, alors pourquoi se priver ?
Commercialisation : 2005
Puissance fiscale : 8
Puissance réelle : 140
Emission de CO2 : 140 g/km
note :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10

SPONSORISE

Avis Honda Civic 8

Civic 8 VIII 2.2 I-CTDI 140 SPORT (2007)

Par  le 15/01/2022

Voiture achetée à 300000km il y a 2 ans et demi avec carnet d'entretien Honda, Norauto et particulier depuis sa naissance, maintenant à 350000km. Choisie sur une Alfa GT JTD, j'en suis très content, malgré quelques problèmes non-critiques. Conso entre 4,7 (mollo sur départementale) et 6,5 (autoroute en Allemagne).En positif, la performance routière (moteur (accélération impressionnante!), boîte de vitesse, suspension) et son économie, confort, silence, et espace intérieur. Et le style extérieur que j'adore, et son tableau de bord Star Trek!En négatif, le manque de chauffage intérieur au froid, les plastiques (pommeau de vitesse: écaillé, levier frein à main: bout cassé, poignées de porte: difficile à ouvrir) écran LCD (pixels manquant - réparé grâce à Youtube). Pas de galette de secours!.Aussi, à cause de son style, je trouve la voiture difficile à placer car on ne voit pas bien sa largeur avec les montants de pare-brise très larges et sa forme d'ovni plongeante. - j'ai touché un trottoir légèrement, qui avec les pneus 17p de profil bas s'est fait pincer le côté et éclater le pneu. Sans galette de secours (maintenant acheté) il fallait la conduire à plat jusqu'au vendeur de pneu (ou attendre l'assistance).Par contre, la visibilité arrière coupée par le béquet ne me gêne pas.Les essuie-glaces et phares automatiques marchent bien, mais le Cruise control ne fonctionne plus, ce qui ne me gêne pas.Finalement, pour son âge et kilométrage, la peinture noir se tient très bien, en partie car les plastiques sont aussi en noir et les éclats ne se voient pas :-)

Essais Honda Civic 8

Forum Honda Civic 8

Commentaires ()

Déposer un commentaire