Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Ce n'est pas avec leur nom que les nouvelles voitures électriques feront envie

Ce n'est pas avec leur nom que les nouvelles voitures électriques feront envie

Kia EV6, Smart #1, Toyota bZ4x, Polestar 2. Pour nommer les voitures électriques, les marques ne se foulent plus.

La voiture de l'année est l'EV6. Vous ne la connaissez pas encore ? Il s'agit d'une Kia. L'EV6 est le premier modèle de la nouvelle gamme de véhicules électriques du coréen, basés sur une plate-forme dédiée. Pour cette famille branchée, le constructeur a donc fait simple en matière de nomenclature : de l'alphanumérique, avec en préfixe EV, pour Electric Vehicule, et un chiffre qui place le modèle dans la gamme.

L'alphanumérique, voilà qui est très courant dans l'automobile, on connaît les gammes d'Audi, de BMW, de Hyundai. Mais cette technique semble être une solution de facilité pour les nouvelles voitures électriques. Des constructeurs qui ont de "vrais" noms pour les modèles thermiques font dans l'alphanumérique avec leur gamme zéro émission. Outre Kia, c'est le cas de Volkswagen avec ses ID ou Toyota avec ses bZ.

C'est une manière simple de créer un lien entre ces nouveaux modèles électriques qui vont constituer une gamme parallèle à l'offre thermique. Avec les Kia EV, même si EV est lié à de l'anglais, le client comprend vite de quoi il est question, et ce partout dans le monde.

D'autres marques vont même au bout de la démarche en faisant simple à l'extrême. Polestar nomme ses véhicules un simple chiffre, dans l'ordre de présentation, sans chercher à avoir une logique dans les tailles. Il y a ainsi le coupé 1, la berline 2, le SUV 3 ! Pour symboliser son nouveau départ, sous la forme d'une coentreprise Mercedes/Geely, Smart a décidé de nommer son prochain SUV urbain… "#1" !

Autant de noms qui vont avoir du mal à imprimer les esprits. Et puis de manière plus subjective, tout cela ne fait pas rêver. Or, même si ce n'est pas vraiment un critère d'achat, le nom est important pour un véhicule, pour ce qu'il évoque dans l'esprit du client.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Lorsqu'il a officialisé l'appellation Austral pour son nouveau SUV compact, Renault a expliqué que les noms donnent "du sens et de l’émotion". Austral fait ainsi penser aux voyages, aux grands espaces. Le Losange, en pleine "Renaulution", a d'ailleurs rappelé son attachement aux noms. Pas question de revenir aux "R quelque chose"… à part pour la R5, mais le constructeur veut avec elle jouer la carte de la nostalgie.

Certains vont quand même à contre-courant de la tendance. Il se murmure que Volvo va abandonner ses combinaisons de chiffres et de lettres pour ses prochains modèles électriques, qui auront un nom en toutes lettres et ainsi un supplément d'âme.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire