Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Commentaires - La Belgique fait la chasse aux "fausses hybrides" : la fiscalité de certaines autos explose

Audric Doche

La Belgique fait la chasse aux "fausses hybrides" : la fiscalité de certaines autos explose

Déposer un commentaire

Par

Mesure de bon sens contre le non sens que sont les hybrides avec micro-batterie.

Par contre j'aimerais bien savoir quel est le bilan CO² de la construction d'une voiture thermique VS le bilan CO² de la construction d'une voiture hybride. Je mets ma main à couper que l'escroquerie est encore plus grosse qu'on ne l'imagine en rajoutant ce paramètre.

Par

La raison s'impose plus vite là où il n'y a pas de constructeur.

Par

La directive prise est logique. Mais elle a été appliquée pour une seule raison : elle permet de remplir encore un peu plus les caisses de l'Etat.

Par

Et ils ont bien raison. J'ai eu la carte grise gratuite grâce à la "micro hybridation" de mon CX-30 slyactive-X ( essence 180ch ). J'étais bien content de cette économie de 450€ mais sincèrement j'ai trouvé ça débile...

Par §Deb384wp

En réponse à Axel015

Mesure de bon sens contre le non sens que sont les hybrides avec micro-batterie.

Par contre j'aimerais bien savoir quel est le bilan CO² de la construction d'une voiture thermique VS le bilan CO² de la construction d'une voiture hybride. Je mets ma main à couper que l'escroquerie est encore plus grosse qu'on ne l'imagine en rajoutant ce paramètre.

   

Il n'y a pas des masses d'info sur le sujet, c'est dire l'intérêt sur la chose, en 2020 !

Ce que l'on sait de source raisonnable sinon fiable:

1 tonne de CO² par tonne d'acier/plastique de voiture, sans électronique, sans batterie donc (peu dans une VT, bcp dans un VE)

1 VE comme la Zoé c'est 4 tonne de CO² rien que pour sa batterie, le gars n'a pas préciser la Zoe en question, la petite batterie à priori (22kWh ou 41 kWh qui a des infos plus précises ?)

Après, les calculs en fn des specs des voitures sont pas si compliqué, à epsilon de l'électronique près (ça compte...) mais clairement les VE de riche de 2T à 2,6T c'est clairement pas écologique mais avait on besoin de calcul pour le savoir ?

Voila.

Par

Puis après ils taxeront quoi nos oligarques? l’air ?

Par

C'est pourtant facile de fixer le curseur : la véhicule doit pouvoir parcourir le trajet quotidien moyen d'un belge sans devoir démarrer son moteur essence. cela signifie que le véhicule doit pouvoir rouler sur les rocades et autoroute sur batterie.

Le premier cas oblige à une taille mini de batterie.

Le second oblige à un moteur électrique d'une puissance suffisante.

Selon mes critères perso, les seules hybrides sont l'ancienne Chevrolet Volt et la BMW i3 REX.

Par

Et ils vont taxer bientôt l'huile de friture (de frites).

Par

En réponse à narmer

C'est pourtant facile de fixer le curseur : la véhicule doit pouvoir parcourir le trajet quotidien moyen d'un belge sans devoir démarrer son moteur essence. cela signifie que le véhicule doit pouvoir rouler sur les rocades et autoroute sur batterie.

Le premier cas oblige à une taille mini de batterie.

Le second oblige à un moteur électrique d'une puissance suffisante.

Selon mes critères perso, les seules hybrides sont l'ancienne Chevrolet Volt et la BMW i3 REX.

   

Oui, mais tu prends pas en compte la capacité d'un Belge à recharger sa voiture.

Si tu fais le calcul en partant du principe qu'il est chargé à fond à chaque trajet tu vas juste générer de faux indicateurs.

D'un autre côté quand une norme n'est pas respectable, on la contourne. C'est ce que fond les constructeurs qui savent très bien qu'un véhicule thermique ou hybride ne pourra JAMAIS être réellement à 50 gramme de CO² hors utilisation très contrainte.

Les industriels n'ont pas le temps de démontrer l'absurdité des normes aux dirigeants, il s'adapte en trichant/contournant/biaisant et font malgré eux une démonstration par l'absurde des normes.

Enfin, quand les constructeurs seront inondés d'amendes pour non respect des normes, ils demanderont une grâce financière en menaçant d'un impact social important (et y'a rien qui fait plus peur aux dirigeants que ça) s'ils doivent s'acquitter de leur pénalités.

Par

En réponse à Asdepic

Puis après ils taxeront quoi nos oligarques? l’air ?

   

C'est exactement ce qui se passe avec cette histoire de CO2. Mais, dans l'air, il y a encore plein d'autres choses susceptibles de nous pomper...le porte-monnaie. L'histoire des taxes sur l'air ne fait que commencer.

Par

En réponse à Timotey143

La directive prise est logique. Mais elle a été appliquée pour une seule raison : elle permet de remplir encore un peu plus les caisses de l'Etat.

   

Vous avez tout à fait raison...! Et en tant que Belge, je sais de quoi je parle... Il n'y a qu'à voir les différences, et incohérences !, entre les taxes automobiles en Flandre et en Wallonie/Bxl...! Quoi qu'il en soit, ils sont déjà plus préoccupés par le "manque à gagner" sur les taxes automobiles que sur une réelle politique "écologique" liée à l'automobile, et à l'incitation à acheter des véhicules plus "verts"...! Pathétique !

Par

En réponse à dinky

Et ils vont taxer bientôt l'huile de friture (de frites).

   

Pas grave... L'on réutilisera le gras de boeuf...à l'ancienne !

Par

Je me demande comment certains peuvent féliciter de telles bêtises. Si l'hybridation légère sert à payer moins de malus sur des gros moteurs et bien tant mieux je vois pas en quoi ça vous dérange. Il n'y a que les personnes roulant en Zoé et les haters des SUV qui chialent.

Par

Je trouve normal que l'on supprime tout avantage fiscal ou autre sur des véhicules qui n'ont rien d'écologiques et dont l'hybridation ne permet pas de rouler en tout électrique en utilisation urbaine et périurbaine.

Par contre ces taxes qui explosent de toute part ... Une suggestion cependant, pourquoi ne pas les calculer en % de prix de vente du véhicule ht : cela serait déjà moins injuste.

Par

ça se tient

Par

En réponse à GY201

La raison s'impose plus vite là où il n'y a pas de constructeur.

   

Ils n'ont pas de constructeurs nationaux mais de mémoire y'a quand même des usines auto chez eux, notamment dans la Banlieue de bruxelle la chaine qui assemble les A1.

Donc bon là leur mesure c'est pas très pro-Audi :)

Par §Deb384wp

En réponse à §Deb384wp

Il n'y a pas des masses d'info sur le sujet, c'est dire l'intérêt sur la chose, en 2020 !

Ce que l'on sait de source raisonnable sinon fiable:

1 tonne de CO² par tonne d'acier/plastique de voiture, sans électronique, sans batterie donc (peu dans une VT, bcp dans un VE)

1 VE comme la Zoé c'est 4 tonne de CO² rien que pour sa batterie, le gars n'a pas préciser la Zoe en question, la petite batterie à priori (22kWh ou 41 kWh qui a des infos plus précises ?)

Après, les calculs en fn des specs des voitures sont pas si compliqué, à epsilon de l'électronique près (ça compte...) mais clairement les VE de riche de 2T à 2,6T c'est clairement pas écologique mais avait on besoin de calcul pour le savoir ?

Voila.

   

Erratum:

c'est 5 tonnes de CO² par tonne d'acier/plastique de voiture

et donc ~ 100-180kg de CO² / kg de batterie (plutôt l'option haute vu les sources).

Par

Ben c'est logique, car on fait rentrer des véhicules de 250ch et 2 tonnes au même rang que les citadines, mais c'est un peu vache aussi.

On impose un cycle aux constructeurs, ils essaient de rentrer dans les conditions.

Quelque part, c'est le cycle d'homologation qui n'est pas adapté.

Par

En réponse à Prunusgris

Ben c'est logique, car on fait rentrer des véhicules de 250ch et 2 tonnes au même rang que les citadines, mais c'est un peu vache aussi.

On impose un cycle aux constructeurs, ils essaient de rentrer dans les conditions.

Quelque part, c'est le cycle d'homologation qui n'est pas adapté.

   

Personne n'impose de cycle à personne.

Les états ou l'Europe donnent des objectifs ou des lignes de conduite.

Ce sont ensuite les constructeurs (via leurs lobbyistes et leurs syndicats) qui définissent les moyens pour y parvenir.

Par

En réponse à §Deb384wp

Il n'y a pas des masses d'info sur le sujet, c'est dire l'intérêt sur la chose, en 2020 !

Ce que l'on sait de source raisonnable sinon fiable:

1 tonne de CO² par tonne d'acier/plastique de voiture, sans électronique, sans batterie donc (peu dans une VT, bcp dans un VE)

1 VE comme la Zoé c'est 4 tonne de CO² rien que pour sa batterie, le gars n'a pas préciser la Zoe en question, la petite batterie à priori (22kWh ou 41 kWh qui a des infos plus précises ?)

Après, les calculs en fn des specs des voitures sont pas si compliqué, à epsilon de l'électronique près (ça compte...) mais clairement les VE de riche de 2T à 2,6T c'est clairement pas écologique mais avait on besoin de calcul pour le savoir ?

Voila.

   

Il est de notoriété publique que les batteries 75kw.h d'un constructeur sont à plus de 13T de CO² à la fabrication.

Ce qui tend à augmenter sensiblement le seuil de "rentabilité carbone"...

Mais il faut aussi de l’honnêteté. Pour peu que vous soyez dans un pays qui produit une électricité sans émission de CO² (ou peu...comme la France), un VE sera sur le long terme bien moins émetteur de CO² qu'un thermique.

Par

En réponse à dinky

Et ils vont taxer bientôt l'huile de friture (de frites).

   

Y'a déjà la TVA dessus!

Par

La France devrait faire pareil et ainsi taxer encore plus les voitures les plus lourdes !

Par §Deb384wp

En réponse à §Deb384wp

Erratum:

c'est 5 tonnes de CO² par tonne d'acier/plastique de voiture

et donc ~ 100-180kg de CO² / kg de batterie (plutôt l'option haute vu les sources).

   

Erratume2 décidément:

c'est 5 tonnes de CO² par tonne d'acier/plastique de voiture

et donc ~ 100-180kg de CO² / kWh de batterie (plutôt l'option haute vu les sources).

Par

En réponse à Moukeaf

Ils n'ont pas de constructeurs nationaux mais de mémoire y'a quand même des usines auto chez eux, notamment dans la Banlieue de bruxelle la chaine qui assemble les A1.

Donc bon là leur mesure c'est pas très pro-Audi :)

   

Il y a en fait (plus que) 2 très grosses usines... : VW/Audi à Forest (Bxl) et Volvo à Gand (l'une des plus grosses usines Volvo...)...

Par §Deb384wp

En réponse à anneaux nîmes.

Il est de notoriété publique que les batteries 75kw.h d'un constructeur sont à plus de 13T de CO² à la fabrication.

Ce qui tend à augmenter sensiblement le seuil de "rentabilité carbone"...

Mais il faut aussi de l’honnêteté. Pour peu que vous soyez dans un pays qui produit une électricité sans émission de CO² (ou peu...comme la France), un VE sera sur le long terme bien moins émetteur de CO² qu'un thermique.

   

C'est ce que donne les sources de chez Renault en effet, 73T pour 75 kWh.

En France ça peux encore passer (mais je rappel qu'il y a un plan pour le démantèlement de centrales), en Allemagne ou aux USA et Chine difficile.

Le problème est que l'intérêt ne dépend plus seulement du véhicule, mais aussi de l'usage que l'on en fait. L' Ademe chiffrait cela (en France uniquement), pour 12000 km < km/an < 34 000 km avec en plus un usage au moins quasi quotidien (le temps joue contre la durée de vie de la batterie). On est loin des VE à +2T avec des recharge rapides pour des longs trajets. On cherche des solutions à usage général alors que l'on a que des véhicules de plus en plus spécialisés (d'un point de vue des objectifs cités).

En conséquence, on est sur une trajectoire de collision, et plus on voit l'obstacle, plus on fonce, comme d'hab quoi.

Du reste, cela fait plus de 2 siècle que l'on connais l'effet rebond avec les machines à vapeur et on nous bassine que dans cette société hyper capitaliste où la croissance est LA religion forcée que tout va aller bien... bien sûr.

Par

Excellente idée! ... Encore un peu et ils vont prendre le pas de l'Angleterre!

Allez, un petit effort, amis Luxembourgeois! :)

Par §Deb384wp

En réponse à §Deb384wp

C'est ce que donne les sources de chez Renault en effet, 73T pour 75 kWh.

En France ça peux encore passer (mais je rappel qu'il y a un plan pour le démantèlement de centrales), en Allemagne ou aux USA et Chine difficile.

Le problème est que l'intérêt ne dépend plus seulement du véhicule, mais aussi de l'usage que l'on en fait. L' Ademe chiffrait cela (en France uniquement), pour 12000 km < km/an < 34 000 km avec en plus un usage au moins quasi quotidien (le temps joue contre la durée de vie de la batterie). On est loin des VE à +2T avec des recharge rapides pour des longs trajets. On cherche des solutions à usage général alors que l'on a que des véhicules de plus en plus spécialisés (d'un point de vue des objectifs cités).

En conséquence, on est sur une trajectoire de collision, et plus on voit l'obstacle, plus on fonce, comme d'hab quoi.

Du reste, cela fait plus de 2 siècle que l'on connais l'effet rebond avec les machines à vapeur et on nous bassine que dans cette société hyper capitaliste où la croissance est LA religion forcée que tout va aller bien... bien sûr.

   

Erratum: 13T de CO2 grrrr...

Par

En réponse à Moukeaf

Ils n'ont pas de constructeurs nationaux mais de mémoire y'a quand même des usines auto chez eux, notamment dans la Banlieue de bruxelle la chaine qui assemble les A1.

Donc bon là leur mesure c'est pas très pro-Audi :)

   

Audi Forest assemble actuellement l'Audi e-tron + la version sportback

Par

Une bonne démarche, qu'on pourrait appliquer à l'Union Européenne toute entière.

Mais vu que ça ne concerne que le (petit) marché belge, les constructeurs s'en foutront probablement pas mal.

Par

Ils devraient surtout interdire la nomination hybride aux micro-hybridations 12/48V, qui ne sont que des S&S évolués.

Par

L’histoire des taxes sur l’air ne fait que commencer, le CO2 étant un premier pas, les particules viendront ensuite. Ensuite, ce sera le tour des taxes sur la consommation d’énergie primaire…et à ce moment-là, les possesseurs de véhicules en « tout électrique » perdront le sourire. Car la taxation de l’électricité utilisée pour recharger les batteries est dans les tiroirs. Aujourd’hui, aucun technocrotte ne souhaite promouvoir les recherches de carburants alternatifs, utilisant du CO2 renouvelable (exemple de l’éthanol), ou du CO2 émis par de nombreuses industries (cimenteries, etc…) qui est absorbé par certaines algues et transformé en carburant, une solution pourtant intelligente pour les moteurs thermiques. L’exemple de l’éthanol dans l’essence est un premier pas : c’est tout le parc existant qui voit diminuer les émissions de CO2 non renouvelable, et l’efficacité sur le plan national est immédiate…Et il n’y a même pas de manque à gagner au niveau de la perception des taxes sur le carburant : pour preuve, les 10% d’éthanol incorporés dans le SP95 n’ont absolument pas fait diminuer les taxes sur le litre à la pompe.

Par

On est toujours confronté au même problème : le système d'homologation n'a pas été prévu pour les véhicules qui ont 2 systèmes de propulsion distincts, ce que sont les PHEV (et ils sont les seuls).

Du coup l'homologation ne permet pas de prendre en compte l'utilisation qu'en fera le propriétaire ( recharge ou pas, petits ou grands trajets).

Pour 2 véhicules PHEV identiques utilisés sur exactement les mêmes trajets et à la même vitesse, les émissions de CO2 peuvent aussi bien être de zéro que 200 ou 300g par km.

À mon avis, il faudrait homologuer les PHEV avec la batterie vide au départ du cycle, et leur octroyer ensuite un bonus pour la partie tout électrique.

Ou alors faire le cycle d'homologation sur un plein d'essence complet, jusqu'au réservoir vide.

Aujourd'hui on aboutit à des chiffres aberrants parce que le cycle demarre avec une batterie chargée à fond et ne dure pas assez longtemps, donc avec une trop forte prépondérance de l'électrique comparé à la réalité.

Par

En réponse à Asdepic

Puis après ils taxeront quoi nos oligarques? l’air ?

   

Si c'était un carburant ? C'est probable que oui.

Bientôt, avec le nouveau compteur Linky, EDF taxera différemment les clients qui rechargent leurs VE à domicile. Le prix de l'électricité devrait beaucoup augmenter pour eux et le "plein" commencera à coûter vraiment quelque chose.

Par

Pas trop déconnante comme idée. Tant qu'à faire la chasse aux véhicules les plus polluants autant y aller a fond et franc jeu sans hypocrisie.

Par contre ce sont les constructeurs qui vont vraiment s'arracher les cheveux pour gruger sachant que chaque pays fait les règles a sa sauce.

Par

En réponse à narmer

C'est pourtant facile de fixer le curseur : la véhicule doit pouvoir parcourir le trajet quotidien moyen d'un belge sans devoir démarrer son moteur essence. cela signifie que le véhicule doit pouvoir rouler sur les rocades et autoroute sur batterie.

Le premier cas oblige à une taille mini de batterie.

Le second oblige à un moteur électrique d'une puissance suffisante.

Selon mes critères perso, les seules hybrides sont l'ancienne Chevrolet Volt et la BMW i3 REX.

   

C'est trop arbitraire ton truc. Le seuil doit être associé à une vitesse. Au-delà de 50 km/h, c'est du thermique, en-dessous de l'électricité. C'est un non sens de rouler sur des rocades (70, 90 voire 110 km/h) en 100% électrique alors qu'un moteur thermique (éventuellement hybridé) aura une plage de régime optimale à ces vitesses. C'est en urbain (

Par

Il faudrait doubler ou tripler la longueur parcourue durant le cycle WLTP. Ca pénaliserait les mini batteries.

Mais il faut reconnaître qu'une hybride rechargeable qui a 20 km d'autonomie, c'est parfait pour celui qui fait 20 km pour aller bosser, mais c'est nul pour celui qui l'utilise sur des grands trajets réguliers.

Chacun son usage, chacun sa voiture idéale...

Par §Deb384wp

En réponse à Mac La Ren

Ils devraient surtout interdire la nomination hybride aux micro-hybridations 12/48V, qui ne sont que des S&S évolués.

   

La "nomination" hybride (par qui, chez qui ?) n'apporte rien. Quelle serait l'utilité de l'interdire ? Juste passer ses nerfs ? Faites du footing, le essayer le thé, les champignons, je sais pas mais il y a des solutions à tous les problèmes psy.

Par

En réponse à Popelle

Audi Forest assemble actuellement l'Audi e-tron + la version sportback

   

Possible, mes infos datent de 2012. Et le jour où je l'ai visitée, ça assemblait pas grand chose, y'avait une panne dans l'usine :D

Par

:buzz::buzz::buzz::buzz:Enfin, on commence à voir les bienfaits de ces mères hybrides :buzz:

Par

En réponse à §Deb384wp

Il n'y a pas des masses d'info sur le sujet, c'est dire l'intérêt sur la chose, en 2020 !

Ce que l'on sait de source raisonnable sinon fiable:

1 tonne de CO² par tonne d'acier/plastique de voiture, sans électronique, sans batterie donc (peu dans une VT, bcp dans un VE)

1 VE comme la Zoé c'est 4 tonne de CO² rien que pour sa batterie, le gars n'a pas préciser la Zoe en question, la petite batterie à priori (22kWh ou 41 kWh qui a des infos plus précises ?)

Après, les calculs en fn des specs des voitures sont pas si compliqué, à epsilon de l'électronique près (ça compte...) mais clairement les VE de riche de 2T à 2,6T c'est clairement pas écologique mais avait on besoin de calcul pour le savoir ?

Voila.

   

Et puis surtout c'est un "riche" et en France on a la haine envieuse tenace contre les "riches" !

Par

J'imagine qu'en France, ils vont bientôt copier l'idée non de cette chasses aux "fausses hybrides".

Ca ne sera pas pour me déplaire, car c'est une vraie arnaque toutes ces bagnoles de 400 à 500ch hybrides, qui feront du 15 ou 20L/100km quand le client lambda ne prendre pas la peine de recharger la batterie.

Par

En réponse à GY201

La raison s'impose plus vite là où il n'y a pas de constructeur.

   

C'est oublier Gillet, un constructeur automobile artisanal belge fondé par le Namurois Tony Gillet.

Par

En réponse à §Deb384wp

La "nomination" hybride (par qui, chez qui ?) n'apporte rien. Quelle serait l'utilité de l'interdire ? Juste passer ses nerfs ? Faites du footing, le essayer le thé, les champignons, je sais pas mais il y a des solutions à tous les problèmes psy.

   

Par qui chez qui ?

Suzuki me vient à l'esprit, peut être les coréens aussi, et j'en oublie certainement.

Un petit badge HYBRID sur le coffre pour donner bonne conscience au pékin de base, sauf que ça n'a d'hybride que le nom.

Pourquoi me conseiller le thé ? Avez-vous essayé vous même ?

Par

voitures pour les entreprises, c'est vrai qu'une autonomie de 40-50 km, c'etait vraiment du foutage de gueule !

Par

En réponse à pdcsq

On est toujours confronté au même problème : le système d'homologation n'a pas été prévu pour les véhicules qui ont 2 systèmes de propulsion distincts, ce que sont les PHEV (et ils sont les seuls).

Du coup l'homologation ne permet pas de prendre en compte l'utilisation qu'en fera le propriétaire ( recharge ou pas, petits ou grands trajets).

Pour 2 véhicules PHEV identiques utilisés sur exactement les mêmes trajets et à la même vitesse, les émissions de CO2 peuvent aussi bien être de zéro que 200 ou 300g par km.

À mon avis, il faudrait homologuer les PHEV avec la batterie vide au départ du cycle, et leur octroyer ensuite un bonus pour la partie tout électrique.

Ou alors faire le cycle d'homologation sur un plein d'essence complet, jusqu'au réservoir vide.

Aujourd'hui on aboutit à des chiffres aberrants parce que le cycle demarre avec une batterie chargée à fond et ne dure pas assez longtemps, donc avec une trop forte prépondérance de l'électrique comparé à la réalité.

   

Avec votre raisonnement, le client de l'hybride rechargeable qui utilise correctement sa voiture (et donc réalise des gains de consommation/pollution substantiels) se voit désavantagé, ce qui en devient contre-productif.

On ne peut pas prévoir la mauvaise utilisation d'une technologie, ce qui pourrait être le cas pour certains débiles. Mais on ne peut pas en revanche faire un procès d'intention à ceux qui comptent tirer profit au maximum des avantages de l'hybride rechargeable, ce qui est bénéfique pour tout le monde !

Par

Pas c..s les belges ! ils ne se sont pas fait enfumer

Par

Bravo, et un exemple que ce n'est pas l'Europe qui limite mais bien la volonté.

Par

En réponse à §Deb384wp

Il n'y a pas des masses d'info sur le sujet, c'est dire l'intérêt sur la chose, en 2020 !

Ce que l'on sait de source raisonnable sinon fiable:

1 tonne de CO² par tonne d'acier/plastique de voiture, sans électronique, sans batterie donc (peu dans une VT, bcp dans un VE)

1 VE comme la Zoé c'est 4 tonne de CO² rien que pour sa batterie, le gars n'a pas préciser la Zoe en question, la petite batterie à priori (22kWh ou 41 kWh qui a des infos plus précises ?)

Après, les calculs en fn des specs des voitures sont pas si compliqué, à epsilon de l'électronique près (ça compte...) mais clairement les VE de riche de 2T à 2,6T c'est clairement pas écologique mais avait on besoin de calcul pour le savoir ?

Voila.

   

Les calculs ont bien été publiés par l'AVEM dans un rapport tres complet et dans plusieurs hypotheses de kilometrage de kg de batteries et ... y a pas de surprise le VE est souvent le plus faible contributeur en CO2

Quoi qu'il en soit , il faut pas perdre de vue que le VE c'est surtout pour améliorer la qualité de l'air dans nos métropoles quasiment empoisonnés par les diesels et les chauffages fioul&bois

Par

En réponse à lapoutre45

Avec votre raisonnement, le client de l'hybride rechargeable qui utilise correctement sa voiture (et donc réalise des gains de consommation/pollution substantiels) se voit désavantagé, ce qui en devient contre-productif.

On ne peut pas prévoir la mauvaise utilisation d'une technologie, ce qui pourrait être le cas pour certains débiles. Mais on ne peut pas en revanche faire un procès d'intention à ceux qui comptent tirer profit au maximum des avantages de l'hybride rechargeable, ce qui est bénéfique pour tout le monde !

   

Je suis bien d'accord.

En fait je pense qu'il y a 2 utilisateurs :

- celui qui achète un PHEV moyen parce que ça correspond à son besoin et qui va effectivement maximiser l'utilisation électrique (si j'avais in PHEV ce serait mon cas, je ferai 99% de mes km en électrique )

- celui qui achète un PHEV haut de gamme (type Panamera ou autre) et qui le fait pour éviter le malus mais qui ne le branchera jamais à une prise.

Par

En réponse à lapoutre45

Avec votre raisonnement, le client de l'hybride rechargeable qui utilise correctement sa voiture (et donc réalise des gains de consommation/pollution substantiels) se voit désavantagé, ce qui en devient contre-productif.

On ne peut pas prévoir la mauvaise utilisation d'une technologie, ce qui pourrait être le cas pour certains débiles. Mais on ne peut pas en revanche faire un procès d'intention à ceux qui comptent tirer profit au maximum des avantages de l'hybride rechargeable, ce qui est bénéfique pour tout le monde !

   

Sauf que dans les faits, meme pour un usage rationnel,

il y a des rechargeables qui sont vraiment efficace et econome pour un usage mixte classique

(donc en sortant des villes avec des voix rapides)

Comme chez Mitsubishi, Hyundai ou Toy...

Et puis ceux qui sont évidemment pas dans ce cas.

(suivez mon regard vers la teutonnie)

.

C'est pas un hasard si certains cartonnent chez les taxis (meme parmis ceux de luxe)

et d'autres pas du tout.

Par

En Belgique c est compliqué parce que les taxes sont bien différentes en Flandre et en wallonie. Et la taxe maximal pour un véhicule neuf en wallonie est de 4995€ pour plus de 155kw point barre. Et cette loi est valable jusqu à au moins juin 2020.

Par

Et à cette taxe ce rajoute celle du co2 qui est de 2500€ pour plus de 255gr donc c est au maximum 7500€ et pas 12500 !!

Par

Et encore ce Cayenne n est pas à 255gr.. Donc ça serait bien moins de 7500€.

Par

En réponse à §Deb384wp

Il n'y a pas des masses d'info sur le sujet, c'est dire l'intérêt sur la chose, en 2020 !

Ce que l'on sait de source raisonnable sinon fiable:

1 tonne de CO² par tonne d'acier/plastique de voiture, sans électronique, sans batterie donc (peu dans une VT, bcp dans un VE)

1 VE comme la Zoé c'est 4 tonne de CO² rien que pour sa batterie, le gars n'a pas préciser la Zoe en question, la petite batterie à priori (22kWh ou 41 kWh qui a des infos plus précises ?)

Après, les calculs en fn des specs des voitures sont pas si compliqué, à epsilon de l'électronique près (ça compte...) mais clairement les VE de riche de 2T à 2,6T c'est clairement pas écologique mais avait on besoin de calcul pour le savoir ?

Voila.

   

Vous avez tout à fait raison et si on étend le raisonnement au delà de l’automobile, on se rend compte que l'on a aucun vrai bilan CO2 ( de la conception au démantèlement ) que ce soit pour les technologies dites "décarbonées " photovoltaïque, éolien, nucléaire, puisque de toutes façons on ne sait pas le démanteler, et bien sûr les VE.

Ajoutez à cela que le CO2 n'est qu'un des 1000 paramètres des différents modèles scientifiques d'évolution climatique validés par la communauté internationale et vous avez quasiment l'arnaque du siècle sur les énergies vertes. A vos taxes!

Par

En réponse à dilemblue

La France devrait faire pareil et ainsi taxer encore plus les voitures les plus lourdes !

   

Pourquoi un véhicule n'aurait pas le droit d'être lourd, si en contrepartie il trouve le moyen d'émettre peu de CO2 ou Nox ou tout ce qu'on veut puisque de toute façon les critères changent régulièrement de manière à ce qu'on ait toujours une bonne raison de taxer : ça a commencé avec l'Ozone, puis le Diesel, puis les particules fines... et maintenant on voudrait taxer au poids ?

Cette hypocrisie me dégoutte. On ferme les yeux sur tous les dégâts environnementaux liés à la fabrication des batteries (minage, production, recyclage, élimination), ceux liés à la production électrique qui varie énormément selon le mode de production (charbon, nucléaire, éolien, solaire, hydraulique), la durée de vie des VE dont le coût est tellement lié aux batteries que la durée de vie du véhicule devient celle de la batterie, etc.. On décide de taxer en fonction du CO2 et de réduire le parc diesel, alors que les moteurs essence downsizés ont des taux de compression si élevés qu'ils produisent maintenant autant de particules fines que le diesel. Et on reconnait implicitement que l'argument du CO2 ne correspond à rien puisqu'on veut maintenant taxer au poids !

Quid de la pollution industrielle, des transports aériens ? de la déforestation ? de la pollution des océans, etc..

Au final, on voit bien que la seule chose qui compte, c'est de trouver des motifs pour taxer la masse. Si les dirigeants en avait quelque chose à foutre de l'environnement ou du climat, ils ne se contenteraient pas de signer des promesses sans engagements ni sanctions dans des sommets qui coûtent un frique fou juste pour la photo. On est juste des vaches à lait, et l'écologie et le climat sont les nouvelles mamelles pour nous traire !

Par

En réponse à Axel015

Oui, mais tu prends pas en compte la capacité d'un Belge à recharger sa voiture.

Si tu fais le calcul en partant du principe qu'il est chargé à fond à chaque trajet tu vas juste générer de faux indicateurs.

D'un autre côté quand une norme n'est pas respectable, on la contourne. C'est ce que fond les constructeurs qui savent très bien qu'un véhicule thermique ou hybride ne pourra JAMAIS être réellement à 50 gramme de CO² hors utilisation très contrainte.

Les industriels n'ont pas le temps de démontrer l'absurdité des normes aux dirigeants, il s'adapte en trichant/contournant/biaisant et font malgré eux une démonstration par l'absurde des normes.

Enfin, quand les constructeurs seront inondés d'amendes pour non respect des normes, ils demanderont une grâce financière en menaçant d'un impact social important (et y'a rien qui fait plus peur aux dirigeants que ça) s'ils doivent s'acquitter de leur pénalités.

   

c'est totalement ça.

et hors sujet direct mais quand même lié, pour moi, la vie économique actuelle qui nous fait vivre et acheter est une tromperie qui nuit à la planète. ça fait 30 ans qu'on le dit, faudra t'il accepter encore 30 ans ces tromperies ?

Par

En réponse à fassi51

Pas c..s les belges ! ils ne se sont pas fait enfumer

   

Justement si ! Le peuple belge, en particulier wallon et bruxellois, se fait "enfumer" comme d'habitude par les taxes...et donc par ses politiciens !

Par

En réponse à pdcsq

Je suis bien d'accord.

En fait je pense qu'il y a 2 utilisateurs :

- celui qui achète un PHEV moyen parce que ça correspond à son besoin et qui va effectivement maximiser l'utilisation électrique (si j'avais in PHEV ce serait mon cas, je ferai 99% de mes km en électrique )

- celui qui achète un PHEV haut de gamme (type Panamera ou autre) et qui le fait pour éviter le malus mais qui ne le branchera jamais à une prise.

   

Régulièrement des utilisateurs de Volvo T8 ont expliqué la performance de leur système "hybride" lorsqu'il est utilisé comme tel correctement ! Ils ont démontré l'efficacité de cette technologie...

Il faut arrêter avec les "poncifs" et "procès d'intention" en tous genre, que l'on peut lire ici régulièrement, de la part de personnes qui n'utilisent même pas cette technologie, et qui en parlent donc en toute méconnaissance de cause !

Par

En réponse à PatrickJane59

Pourquoi un véhicule n'aurait pas le droit d'être lourd, si en contrepartie il trouve le moyen d'émettre peu de CO2 ou Nox ou tout ce qu'on veut puisque de toute façon les critères changent régulièrement de manière à ce qu'on ait toujours une bonne raison de taxer : ça a commencé avec l'Ozone, puis le Diesel, puis les particules fines... et maintenant on voudrait taxer au poids ?

Cette hypocrisie me dégoutte. On ferme les yeux sur tous les dégâts environnementaux liés à la fabrication des batteries (minage, production, recyclage, élimination), ceux liés à la production électrique qui varie énormément selon le mode de production (charbon, nucléaire, éolien, solaire, hydraulique), la durée de vie des VE dont le coût est tellement lié aux batteries que la durée de vie du véhicule devient celle de la batterie, etc.. On décide de taxer en fonction du CO2 et de réduire le parc diesel, alors que les moteurs essence downsizés ont des taux de compression si élevés qu'ils produisent maintenant autant de particules fines que le diesel. Et on reconnait implicitement que l'argument du CO2 ne correspond à rien puisqu'on veut maintenant taxer au poids !

Quid de la pollution industrielle, des transports aériens ? de la déforestation ? de la pollution des océans, etc..

Au final, on voit bien que la seule chose qui compte, c'est de trouver des motifs pour taxer la masse. Si les dirigeants en avait quelque chose à foutre de l'environnement ou du climat, ils ne se contenteraient pas de signer des promesses sans engagements ni sanctions dans des sommets qui coûtent un frique fou juste pour la photo. On est juste des vaches à lait, et l'écologie et le climat sont les nouvelles mamelles pour nous traire !

   

Assez bonne synthèse du problème. Si réellement les instances bruxelloises (parlement européen) avient bien fait leur travail, la situation ne serait pas celle la. La réglementation aurai été un peu plus élaborée, et des gardes fous auraient été mis. De toute façon, l'efficacité écologique de ces hybrides rechargeables est principalement liées à l'utilisation qu'en fait le conducteur. Un des leviers était de construire la norme avec le vidage des 2 "réservoirs". L'autre comme pour tous les véhicules d'avoir des accélérations à fond jusqu'au 3/4 de la V max. Il faut savoir ce que l'on veut. 500cv fussent ils électriques sont inutiles pour se déplacer à 150 km/h . Pour tracter 38 t OK!.

Ainsi la petite citadine serait moins pénalisée que le gros SUV qui a pour vocation de ne jamais être relié à une prise.

Le poids et le prix de la batterie. Mais il y a les discours officiels et la réelle volonté de faire quelque chose.

Culpabiliser en créant du business et des taxes, c'est en fait le but...

Par

En réponse à ALEA JACTA EST

Justement si ! Le peuple belge, en particulier wallon et bruxellois, se fait "enfumer" comme d'habitude par les taxes...et donc par ses politiciens !

   

Non les belges ne sont pas des vaches à lait comme les français, car même en wallonie il ne faut pas payer 20.500€ pour plus de 185gr de co2.. En wallonie c est plus de 255gr de co2 malus de 2500€ et 4995 de mise en circulation donc maxxx 7500€ pour genre une lambo aventador v12..

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Il est de notoriété publique que les batteries 75kw.h d'un constructeur sont à plus de 13T de CO² à la fabrication.

Ce qui tend à augmenter sensiblement le seuil de "rentabilité carbone"...

Mais il faut aussi de l’honnêteté. Pour peu que vous soyez dans un pays qui produit une électricité sans émission de CO² (ou peu...comme la France), un VE sera sur le long terme bien moins émetteur de CO² qu'un thermique.

   

Sur le cours terme même. Le gain en CO2 pour l'électrique se fait à 30.000 km.

Par

En réponse à disvar81

Vous avez tout à fait raison et si on étend le raisonnement au delà de l’automobile, on se rend compte que l'on a aucun vrai bilan CO2 ( de la conception au démantèlement ) que ce soit pour les technologies dites "décarbonées " photovoltaïque, éolien, nucléaire, puisque de toutes façons on ne sait pas le démanteler, et bien sûr les VE.

Ajoutez à cela que le CO2 n'est qu'un des 1000 paramètres des différents modèles scientifiques d'évolution climatique validés par la communauté internationale et vous avez quasiment l'arnaque du siècle sur les énergies vertes. A vos taxes!

   

Vous avez un simulateur co2 ici qui compare les véhicules thermiques et électriques selon les pays https://climobil.connecting-project.lu

Par

En réponse à PatrickJane59

Pourquoi un véhicule n'aurait pas le droit d'être lourd, si en contrepartie il trouve le moyen d'émettre peu de CO2 ou Nox ou tout ce qu'on veut puisque de toute façon les critères changent régulièrement de manière à ce qu'on ait toujours une bonne raison de taxer : ça a commencé avec l'Ozone, puis le Diesel, puis les particules fines... et maintenant on voudrait taxer au poids ?

Cette hypocrisie me dégoutte. On ferme les yeux sur tous les dégâts environnementaux liés à la fabrication des batteries (minage, production, recyclage, élimination), ceux liés à la production électrique qui varie énormément selon le mode de production (charbon, nucléaire, éolien, solaire, hydraulique), la durée de vie des VE dont le coût est tellement lié aux batteries que la durée de vie du véhicule devient celle de la batterie, etc.. On décide de taxer en fonction du CO2 et de réduire le parc diesel, alors que les moteurs essence downsizés ont des taux de compression si élevés qu'ils produisent maintenant autant de particules fines que le diesel. Et on reconnait implicitement que l'argument du CO2 ne correspond à rien puisqu'on veut maintenant taxer au poids !

Quid de la pollution industrielle, des transports aériens ? de la déforestation ? de la pollution des océans, etc..

Au final, on voit bien que la seule chose qui compte, c'est de trouver des motifs pour taxer la masse. Si les dirigeants en avait quelque chose à foutre de l'environnement ou du climat, ils ne se contenteraient pas de signer des promesses sans engagements ni sanctions dans des sommets qui coûtent un frique fou juste pour la photo. On est juste des vaches à lait, et l'écologie et le climat sont les nouvelles mamelles pour nous traire !

   

Et vous vous fermez pas les yeux sur l'impact pollution des thermiques plus les 200.000 km de carburant.

Par

En réponse à disvar81

Vous avez tout à fait raison et si on étend le raisonnement au delà de l’automobile, on se rend compte que l'on a aucun vrai bilan CO2 ( de la conception au démantèlement ) que ce soit pour les technologies dites "décarbonées " photovoltaïque, éolien, nucléaire, puisque de toutes façons on ne sait pas le démanteler, et bien sûr les VE.

Ajoutez à cela que le CO2 n'est qu'un des 1000 paramètres des différents modèles scientifiques d'évolution climatique validés par la communauté internationale et vous avez quasiment l'arnaque du siècle sur les énergies vertes. A vos taxes!

   

Oh un climato negationiste.

Par

En réponse à jroule75

Si c'était un carburant ? C'est probable que oui.

Bientôt, avec le nouveau compteur Linky, EDF taxera différemment les clients qui rechargent leurs VE à domicile. Le prix de l'électricité devrait beaucoup augmenter pour eux et le "plein" commencera à coûter vraiment quelque chose.

   

C'est une fake news. Le linky ne sait pas faire ça.

Par §Deb384wp

En réponse à avelo

Sur le cours terme même. Le gain en CO2 pour l'électrique se fait à 30.000 km.

   

30 000 km ? Avec quelles hypothèses, sur quels VE ?

Ne manque t il pas un 1 avec ces 30 000 ?

Un calcul sur un bout de table donne avec 70 kWh, 13 tonnes de CO2 et pour 100g/km 130 000 km pour obtenir ces 13T. Sans recyclage, sans autre considération de production.

Par

En réponse à Axel015

Mesure de bon sens contre le non sens que sont les hybrides avec micro-batterie.

Par contre j'aimerais bien savoir quel est le bilan CO² de la construction d'une voiture thermique VS le bilan CO² de la construction d'une voiture hybride. Je mets ma main à couper que l'escroquerie est encore plus grosse qu'on ne l'imagine en rajoutant ce paramètre.

   

L'ADEME avait publié une étude sur le sujet, comprenant la fabrication, extraction des ressources et matière première, et de la consommation de carburant/électricité (qui émet du CO2 aussi). Elle arrivait à la conclusion que le bilan carbone allait à l'avantage des "vrais" PHEV, devant les hybrides, full thermique et électriques.

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Il est de notoriété publique que les batteries 75kw.h d'un constructeur sont à plus de 13T de CO² à la fabrication.

Ce qui tend à augmenter sensiblement le seuil de "rentabilité carbone"...

Mais il faut aussi de l’honnêteté. Pour peu que vous soyez dans un pays qui produit une électricité sans émission de CO² (ou peu...comme la France), un VE sera sur le long terme bien moins émetteur de CO² qu'un thermique.

   

Sur une Tesla model 3 c'est 15 G CO2 eq/km. Une paille par rapport à du thermique.

Par

En réponse à §Deb384wp

30 000 km ? Avec quelles hypothèses, sur quels VE ?

Ne manque t il pas un 1 avec ces 30 000 ?

Un calcul sur un bout de table donne avec 70 kWh, 13 tonnes de CO2 et pour 100g/km 130 000 km pour obtenir ces 13T. Sans recyclage, sans autre considération de production.

   

Testez vous même sur https://climobil.connecting-project.lu ils utilisent les papiers de recherche sur le sujet. Et c'est logique qu'une batterie émet moins de co2 à terme comparé au fait de brûler du carburant sur 200.000 km.

Par

En réponse à Oresias

L'ADEME avait publié une étude sur le sujet, comprenant la fabrication, extraction des ressources et matière première, et de la consommation de carburant/électricité (qui émet du CO2 aussi). Elle arrivait à la conclusion que le bilan carbone allait à l'avantage des "vrais" PHEV, devant les hybrides, full thermique et électriques.

   

Bien sur sur non l'électrique est meilleur, c'est pour ça justement qu'on y passe.

Par

En réponse à Axel015

Mesure de bon sens contre le non sens que sont les hybrides avec micro-batterie.

Par contre j'aimerais bien savoir quel est le bilan CO² de la construction d'une voiture thermique VS le bilan CO² de la construction d'une voiture hybride. Je mets ma main à couper que l'escroquerie est encore plus grosse qu'on ne l'imagine en rajoutant ce paramètre.

   

oui mais elles polluent moins en ville, c"est le principe !

Par

Bien vu, amis Belges.

Raz le bol des bagnoles juste pensées pour satisfaire des normes

Par

En réponse à Timotey143

La directive prise est logique. Mais elle a été appliquée pour une seule raison : elle permet de remplir encore un peu plus les caisses de l'Etat.

   

mdr et les caisses c'est qui ??

Par

En réponse à §Deb384wp

Il n'y a pas des masses d'info sur le sujet, c'est dire l'intérêt sur la chose, en 2020 !

Ce que l'on sait de source raisonnable sinon fiable:

1 tonne de CO² par tonne d'acier/plastique de voiture, sans électronique, sans batterie donc (peu dans une VT, bcp dans un VE)

1 VE comme la Zoé c'est 4 tonne de CO² rien que pour sa batterie, le gars n'a pas préciser la Zoe en question, la petite batterie à priori (22kWh ou 41 kWh qui a des infos plus précises ?)

Après, les calculs en fn des specs des voitures sont pas si compliqué, à epsilon de l'électronique près (ça compte...) mais clairement les VE de riche de 2T à 2,6T c'est clairement pas écologique mais avait on besoin de calcul pour le savoir ?

Voila.

   

en meme temps le but c'est que ça ne pollue plus en ville !

Par

C'est assez logique car on sait que les 2 ou 3 ltr/100 ne sont pas tenus, mais alors pourquoi ne pas ,es interdire car on sait qu'après 50 km elles polluent plus que des essences non hybrides à cause de la chaîne cinématique. Mais encore une fois un pays de la CEE qui suit des directives de Bruxelles débiles, encore un pays qui est hyper taxé dans tous les sens, qui est hyper endetté. ...et dont les débiles de politiciens cherchent de l'argent et des taxes dans tous les sens pour garder leur privilège ! Quand on observe objectivement les nôtres : mitterrand avec sa maîtresse logé au frais de l'état, Cahuzac, gueant, Balkany, fillion, ceux quI ont 2 emplois d'etat et ne peuvent travaIller qu'a un endroit, les 600 haut fonctionnaires qui gagnent plus que le chef Macron, le double ... jusqu'a 25'000 par mois. .....ils ont fait quoi ajouter ajouter des taxes ....pour nous faire c... et nous pomper notre argent péniblement gagné....marre des taxes sur les voitures, il faut changer et l'Europe ne sert à rien.....mes collègues belges détestent comme nous leur état d'incompétent. ..c'est la réalité. Il nous faut la Maggie Thatcher made in France

Par

En réponse à nous75

Sauf que dans les faits, meme pour un usage rationnel,

il y a des rechargeables qui sont vraiment efficace et econome pour un usage mixte classique

(donc en sortant des villes avec des voix rapides)

Comme chez Mitsubishi, Hyundai ou Toy...

Et puis ceux qui sont évidemment pas dans ce cas.

(suivez mon regard vers la teutonnie)

.

C'est pas un hasard si certains cartonnent chez les taxis (meme parmis ceux de luxe)

et d'autres pas du tout.

   

C'est un avis péremptoire et caricatural qui n'engage que vous.

Pour éviter de parler des allemands et sortir de votre exemple, une 508 avec 40/50km d'autonomie électrique est en mesure de combler l'immense majorité des besoins d'énergie de son utilisateur en 100% électrique (boulot, courses, sorties, etc.). En rechargeant à la maison et au boulot.

Et lorsque les batteries seront vides 4 fois par an pour un voyage plus lointain, cette bagnole consommera 8L/100km au lieu de 7L/100km... Mais à l'échelle de l'année d'utilisation, c'est PEANUTS !

Et même si cela vous défrise, chez les allemands c'est peu ou prou la même chose.

Par §Deb384wp

En réponse à avelo

Bien sur sur non l'électrique est meilleur, c'est pour ça justement qu'on y passe.

   

Je ne pense pas. Le prix x2 est par contre une piste plus viable...

Un rapport sur la chose:

https://www.consoglobe.com/voiture-electrique-ou-thermique-le-bilan-environnemental-complet-cg

Par §Deb384wp

En réponse à avelo

Sur une Tesla model 3 c'est 15 G CO2 eq/km. Une paille par rapport à du thermique.

   

15g/km ! et pourquoi pas 5g/km tant que vous y êtes !

Ridicule, les Tesla ont des batterie Li-ion comme les autres VE. Lisez autre chose que la propagande Tesla.

https://www.consoglobe.com/voiture-electrique-ou-thermique-le-bilan-environnemental-complet-cg1

Par §Deb384wp

En réponse à dilemblue

oui mais elles polluent moins en ville, c"est le principe !

   

Je pense que c'est le moindre des soucis la pollution... pour ceux qui décident tout du moins.

Par §Deb384wp

En réponse à avelo

Testez vous même sur https://climobil.connecting-project.lu ils utilisent les papiers de recherche sur le sujet. Et c'est logique qu'une batterie émet moins de co2 à terme comparé au fait de brûler du carburant sur 200.000 km.

   

200 000 km c'est pas 30 000 km.... Il y a un gap non ?

Du reste, ce qui cloche dans ces moteurs de calcul, c'est qu'ils font des hypothèses assez simplistes, notamment sur l'usage et la durabilité. Autre chose, ils parlent beaucoup de recyclage mais je n'en ai vu aucun qui incluait l'énergie nécessaire à ce recyclage.

Les VE ont donc un recyclage magique alors. Super la science en 2020...

Par

En réponse à avelo

C'est une fake news. Le linky ne sait pas faire ça.

   

Je te donne rendez-vous dans quelques années !

Ton linky est installé pour 40 ans au moins, je peux donc t'assurer qu'il sait déjà faire ça. Seulement EDF ne récolte pas cette donnée pour l'instant car de toute façon, ils ne peuvent pas l'exploiter commercialement, il n'y a pas encore d'abonnement en rapport. Mais quand la part du VE deviendra significative pour influencer l'équilibre du réseau aux heures de pointes, crois-moi, ça sera bien mis en place. Ceux qui n'auront pas souscrit à ce type d'abonnement spécifique pour VE, se verront avec un prix de l'électron nettement plus élevé aux heures de pointes (matin ou le soir et en hiver plus particulièrement).

Par

En réponse à §Deb384wp

200 000 km c'est pas 30 000 km.... Il y a un gap non ?

Du reste, ce qui cloche dans ces moteurs de calcul, c'est qu'ils font des hypothèses assez simplistes, notamment sur l'usage et la durabilité. Autre chose, ils parlent beaucoup de recyclage mais je n'en ai vu aucun qui incluait l'énergie nécessaire à ce recyclage.

Les VE ont donc un recyclage magique alors. Super la science en 2020...

   

Lisez bien climobil c'est bien 30.000 km la bascule en c02 au bénéfice de l'électrique . Et ça intègre le recyclage de la batterie.

Par

En réponse à jroule75

Je te donne rendez-vous dans quelques années !

Ton linky est installé pour 40 ans au moins, je peux donc t'assurer qu'il sait déjà faire ça. Seulement EDF ne récolte pas cette donnée pour l'instant car de toute façon, ils ne peuvent pas l'exploiter commercialement, il n'y a pas encore d'abonnement en rapport. Mais quand la part du VE deviendra significative pour influencer l'équilibre du réseau aux heures de pointes, crois-moi, ça sera bien mis en place. Ceux qui n'auront pas souscrit à ce type d'abonnement spécifique pour VE, se verront avec un prix de l'électron nettement plus élevé aux heures de pointes (matin ou le soir et en hiver plus particulièrement).

   

Et donc, techniquement comment fait le linky pour faire ça. C'est un pauvre compteur électrique, comment savoir si l'électricité est consommée par une ampoule ou une recharge de batterie. Au delà des phantasme, la technique ne ment pas.

Par §Deb384wp

En réponse à avelo

Lisez bien climobil c'est bien 30.000 km la bascule en c02 au bénéfice de l'électrique . Et ça intègre le recyclage de la batterie.

   

Dans ce cas climobil fait des calculs faux à l'évidence. 13 tonnes de CO2 en 30 000 km, faut vraiment croire au Père Noël ou alors laisser tomber 2+2=4, au choix.

Par §Deb384wp

En réponse à avelo

Et donc, techniquement comment fait le linky pour faire ça. C'est un pauvre compteur électrique, comment savoir si l'électricité est consommée par une ampoule ou une recharge de batterie. Au delà des phantasme, la technique ne ment pas.

   

Personnellement je ne sait pas. Mais ce qui est certains c'est que pour le savoir il faut entrer dans le micro-code de l'objet, c'est pas mon cas, ni le vôtre je pense. Même en étant spécialiste, c'est difficile vue qu'il faudrait les codes sources pour être sur. Tout ce que l'on peux dire est, nous verrons.

Deus ex slilicium l'as vu (d'un pt de vue hardware):

https://www.youtube.com/watch?v=wfLoiwe1fgA

https://www.youtube.com/watch?v=9WcoxCHCmFs

https://www.youtube.com/watch?v=hNC1tAfJdPM

Par

Est-ce que le Mitsubishi Outlander PHEV peut être considéré comme un faux hybride???

Par

En réponse à Asdepic

Puis après ils taxeront quoi nos oligarques? l’air ?

   

Le blanc de bœuf !

Par

En réponse à lapoutre45

Avec votre raisonnement, le client de l'hybride rechargeable qui utilise correctement sa voiture (et donc réalise des gains de consommation/pollution substantiels) se voit désavantagé, ce qui en devient contre-productif.

On ne peut pas prévoir la mauvaise utilisation d'une technologie, ce qui pourrait être le cas pour certains débiles. Mais on ne peut pas en revanche faire un procès d'intention à ceux qui comptent tirer profit au maximum des avantages de l'hybride rechargeable, ce qui est bénéfique pour tout le monde !

   

Bravo, je supporte à 100 % !

Ras le bol des dénigreurs habituels du style "moi j'interdirais toutes les motos parce certains abrutis s'en servent pour faire du bruit à tout va !".

Par

En réponse à nous75

Sauf que dans les faits, meme pour un usage rationnel,

il y a des rechargeables qui sont vraiment efficace et econome pour un usage mixte classique

(donc en sortant des villes avec des voix rapides)

Comme chez Mitsubishi, Hyundai ou Toy...

Et puis ceux qui sont évidemment pas dans ce cas.

(suivez mon regard vers la teutonnie)

.

C'est pas un hasard si certains cartonnent chez les taxis (meme parmis ceux de luxe)

et d'autres pas du tout.

   

Bien dit aussi !

Par

En réponse à JFKiki74

C'est assez logique car on sait que les 2 ou 3 ltr/100 ne sont pas tenus, mais alors pourquoi ne pas ,es interdire car on sait qu'après 50 km elles polluent plus que des essences non hybrides à cause de la chaîne cinématique. Mais encore une fois un pays de la CEE qui suit des directives de Bruxelles débiles, encore un pays qui est hyper taxé dans tous les sens, qui est hyper endetté. ...et dont les débiles de politiciens cherchent de l'argent et des taxes dans tous les sens pour garder leur privilège ! Quand on observe objectivement les nôtres : mitterrand avec sa maîtresse logé au frais de l'état, Cahuzac, gueant, Balkany, fillion, ceux quI ont 2 emplois d'etat et ne peuvent travaIller qu'a un endroit, les 600 haut fonctionnaires qui gagnent plus que le chef Macron, le double ... jusqu'a 25'000 par mois. .....ils ont fait quoi ajouter ajouter des taxes ....pour nous faire c... et nous pomper notre argent péniblement gagné....marre des taxes sur les voitures, il faut changer et l'Europe ne sert à rien.....mes collègues belges détestent comme nous leur état d'incompétent. ..c'est la réalité. Il nous faut la Maggie Thatcher made in France

   

Tu ne sais rien du tout ! Avec une utilisation "normale" de mon PHEV j'en suis à moins de 2l/100 en 25 000 km. Il faut arrêter de raconter n'importe quoi ; ce n'est pas parce qu'une norme est mal fichue qu'il faut tuer une techno.

Par

En réponse à lapoutre45

C'est un avis péremptoire et caricatural qui n'engage que vous.

Pour éviter de parler des allemands et sortir de votre exemple, une 508 avec 40/50km d'autonomie électrique est en mesure de combler l'immense majorité des besoins d'énergie de son utilisateur en 100% électrique (boulot, courses, sorties, etc.). En rechargeant à la maison et au boulot.

Et lorsque les batteries seront vides 4 fois par an pour un voyage plus lointain, cette bagnole consommera 8L/100km au lieu de 7L/100km... Mais à l'échelle de l'année d'utilisation, c'est PEANUTS !

Et même si cela vous défrise, chez les allemands c'est peu ou prou la même chose.

   

Pourtant ce qu'il a dit a du sens. Si on achète une PHEV pour son intérêt environnemental, ca fonctionne. Si on l'achète juste pour se payer une voiture de luxe/frime sans trop de taxe, ca ne fonctionnera pas !

 

Par

En réponse à avelo

Et donc, techniquement comment fait le linky pour faire ça. C'est un pauvre compteur électrique, comment savoir si l'électricité est consommée par une ampoule ou une recharge de batterie. Au delà des phantasme, la technique ne ment pas.

   

De gentils petits signaux circulant sur le réseau… juste une idée comme ca ! Je vois plein d'options possibles. On verra bien...

 

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos