Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Covoiturage : une voie réservée sur l'A48 entre Lyon et Grenoble

À partir de septembre, aux heures de pointe, une voie de l'A48 à l'entrée de Grenoble sera réservée aux covoitureurs et aux véhicules à faibles émissions.

Test de l'affichage qui sera utilisé pour signaler la voie réservée.
Test de l'affichage qui sera utilisé pour signaler la voie réservée.

L'évolution des moyens de transport modifie le partage des routes existantes. On pense bien sûr aux nouvelles pistes cyclables, mais il y a aussi les voies réservées au covoiturage. Une nouvelle va voir le jour à la rentrée, du côté de Grenoble.

Dans le sens Lyon/Grenoble, avant l'entrée de la ville, la voie de gauche de l'autoroute A48 va pouvoir être réservée aux covoitureurs. Un tronçon de huit kilomètres est concerné, depuis le péage de Voreppe jusqu'à la bifurcation avec la RN481. Cette voie sera "activée dynamiquement".

En clair, elle sera en service aux moments où la circulation est la plus chargée. Cette portion est particulièrement embouteillée le matin. Pour indiquer les moments où c'est réservé, un nouveau type de signalisation va être mis en place, avec des losanges blancs. Sur la voie, la vitesse sera toutefois limitée à 50 km/h, comme pour les autres voies… qui seront de toute façon au ralenti.

Cette voie sera aussi accessible aux véhicules équipés d'une vignette Crit'Air verte, c’est-à-dire les électriques et les hybrides rechargeables, et aux taxis. Avec cette mesure, la métropole de Grenoble veut développer le covoiturage, une manière de réduire le nombre de véhicules dans une vallée régulièrement touchée par des épisodes de pollution. Les covoitureurs et les conducteurs de véhicules écolos devraient ainsi profiter d'une circulation plus fluide et de temps de parcours réduits.

AREA, la société qui gère l'A48, précise que "pour que la voie réservée réponde aux objectifs de fluidité, il est indispensable de vérifier que les véhicules présents sur cette voie soient bien autorisés à y circuler". Un radar d'un nouveau genre permet ainsi de contrôler le nombre de personnes à bord. AREA n'a toutefois pas le droit de verbaliser, seules les forces de l'ordre peuvent le faire. Les contrevenants risquent une amende de 135 €. AREA envisage en revanche d'utiliser les panneaux d'affichage pour diffuser un message pédagogique comportant le numéro d’immatriculation du véhicule non autorisé.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire