Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Dacia Duster II : le temps des bonnes affaires en occasion est-il venu ?

Dans Guide fiabilité / Budget

Fin 2017, après huit ans de carrière et un énorme succès commercial, la première génération du Dacia Duster tire sa révérence pour céder sa place à l'opus 2. Âgé désormais de près de quatre ans, ce dernier s'affiche en force sur le marché de la seconde main, surtout en diesel. Mais qu'en est-il côté tarifs ? Sont-ils aussi soutenus que ceux de son prédécesseur, ou plus attractifs ? Caradisiac a épluché les annonces et sorti sa calculette...

Dacia Duster II : le temps des bonnes affaires en occasion est-il venu ?

L'OFFRE

 

Les Diesels s'imposent

Surprise ! Si la tendance aujourd'hui est à l'achat de motorisations essence au détriment du diesel, force est de constater que les acheteurs de Duster font fi de cette nouvelle donne. Ainsi, sur le marché de l'occasion les versions gazole sont majoritaires, soit 80 % de l'offre. Et c'est le 1.5 dCi 115 ch qui s'octroie la plus grosse part du gâteau avec près de 90 % des annonces et seulement 10 % pour les 1.5 dCi 90 ch, 95 ch et 110 ch. 

Du côté des essence, c'est le récent 1.3 TCe de 130 ch et 150 ch qui s'impose. Également dans l'offre, le 1.0 TCe 100 ch apparu en 2019 ainsi que le 1.0 TCe 90 ch arrivé en 2021. Quant à l'ancien 1.2 TCe de 125 ch,  sous le capot du Duster II au lancement, il n'aura vécu qu'une année. Il est moins présent en seconde main.

Pour ce qui est des versions bi-carburation (essence-GPL), l'offre reste assez discrète. Elle représente à peine 10 % des propositions. 

Les amateurs de sentiers boueux pourront également trouver leur bonheur : près de 20 % des Duster II sont des quatre roues motrices. Mais pour cela, ils devront se tourner vers des diesels, les essence étant très rares.

Au chapitre finitions, c'est sans surprise le haut de gamme Prestige qui l'emporte, avec près de 75 % des annonces.

Enfin, pour de qui est des sources d'approvisionnement, les professionnels (concessionnaires, agents, négociants multimarques...) dominent le marché. Les particuliers ne représentent qu'environ 15 % des vendeurs.

 

Avec un habitacle plus moderne et mieux fini, des équipements dignes des modèles généralistes (accès et démarrage sans clé, climatisation automatique, alerte de véhicule dans l'angle mort, etc.), il n'y a rien qui puisse justifier que la cote du Duster baisse drastiquement par rapport à l'ancien.
Avec un habitacle plus moderne et mieux fini, des équipements dignes des modèles généralistes (accès et démarrage sans clé, climatisation automatique, alerte de véhicule dans l'angle mort, etc.), il n'y a rien qui puisse justifier que la cote du Duster baisse drastiquement par rapport à l'ancien.

LES PRIX

Rien en dessous de 13 000 €

À l’instar de son prédécesseur, ce second opus affiche des tarifs soutenus en seconde main. Et ce quelle que soit la motorisation (essence, diesel ou GPL).

Inutile alors de perdre votre temps à chercher un Duster de deuxième génération pour un budget inférieur à 13 000 €. Les rares exemplaires vendus ont des kilométrages élevés et bien au-dessus de la moyenne. Pire, certains vendeurs proposent à ce tarif des anciens Duster. D'ailleurs, prenez garde à ne pas vous faire avoir : certains vendeurs vendent sous la bannière Duster 2 des Duster de première génération restylés. Ils se ressemblent beaucoup. L'astuce pour reconnaître un Duster 2 ? La pièce en plastique gris situé entre l'aile avant et la portière. Ne vous déplacez pas pour rien !

 

13 000 € à 15 000 €

L'offre grossit en diesel

Quatre ans, moins de 80 000 km au compteur... les annonces pleuvent, mais pas d'emballement. Un tri s'impose car en diesel, pour un tarif sensiblement équivalent, on peut avoir des Duster identiques affichant de 20 000 km à 30 000 km de moins que d'autres. Ainsi, nous avons trouvé un 1.5 dCi 115 ch Blue Prestige 4x2 d'avril 2019 avec 45 500 km au compteur pour 14 000 €, soit près de 30 % sous le neuf de l'époque. En essence, le choix reste réduit et cher. L'offre est composée principalement de versions 1.2 TCe 125 ch. Mais les tarifs flirtent avec les 15 000 €. Or, pour 500 € à 800 € de plus, vous pouvez accéder à la motorisation 1.3 TCe 130 ch, plus moderne, fiable, et donc recommandable.

 

15 000 € et plus

Du choix en essence

Avec un budget de 15 500 € - 16 000 €, le choix s'élargit et permet de se tourner vers les nouvelles motorisations qui équipent la gamme Duster. Ainsi, nous avons vu un 1.0 TCe 100 ch Prestige de juillet 2020 et 22 100 km, vendu 15 700 €. Un prix malgré tout élevé comparé au neuf de l'époque, soit 17 000 €. Ce qui correspond à une décote d'à peine 8 %. Pour 300 € de plus, un négociant multimarque propose un 1.3 TCe 130 ch Prestige 4x2 d'août 2019 avec 21 400 km au compteur pour 16 000 €. Soit une décote de 25 % par rapport au neuf. Un taux plutôt faible pour un véhicule âgé de plus de deux ans. Pour une version 1.3 TCe 150 ch, la note grimpe à 18 000 €. Nous avons vu un Prestige 4x2 de novembre 2019 ayant parcouru 16 200 km à 18 000 €. C'est seulement 7 % sous le prix neuf de l'époque, soit 19 300 €.

En ce qui concerne le Duster diesel, les décotes semblent davantage prononcées qu'en essence mais restent modestes compte tenu de l'âge des véhicules. Ainsi, nous avons vu un 1.5 Blue dCi 115 ch Prestige de juillet 2020 avec 17 400 km à 16 500 €. Neuf, il valait 19 600 €. Soit une décote de seulement 16 % alors que l'auto a plus d'un an.

 

LES OCCASIONS ''0 km''

Dacia Duster II : le temps des bonnes affaires en occasion est-il venu ?

8-10 % maxi de rabais en diesel

Si, habituellement, de très bonnes affaires sont possibles en achetant une "occasion 0 km", quels que soit la marque et le modèle, essence ou diesel, chez Dacia il va falloir y renoncer. Notre enquête démontre que la majorité des annonces affiche des tarifs presque équivalents à ceux du neuf. Et pour cause, les délais de livraison pour une Dacia neuve sont très longs. Ne comptez pas moins de 5 à 6 mois pour se mettre au volant d'une Sandero 3, ou du Duster 2 tout juste restylé. Du coup, les vendeurs mettent en avant l'argument ''livraison immédiate'' d'un modèle en stock et non restylé, pour appâter le client sans toutefois indexer le prix par rapport à l'âge de l'auto (quelques mois). Ainsi, un 1.5 dCi 115 ch Blue Confort de juin 2021 est mis à prix à 18 600 €. Or, neuf, il est à 19 400 €. Soit une remise de 4 % seulement alors que l'auto a déjà plus de 4 mois et est considérée comme d'occasion. À peine mieux pour une finition Blue Prestige de mars 2021 vendue 19 000 € contre 20 600 € neuve. C'est 8 % de rabais...

Essence : aussi chères que des neuves

Si en diesel, on peut néanmoins économiser quelques centaines d'euros et partir de suite au volant de son Duster, en essence, c'est également possible mais oubliez la décote. À titre d d’exemple : un 1.0 TCe 90 ch Confort de juillet 2021 est vendu 16 500 €. Neuf, il est à 16 600 €. Le constat est le même pour un 1.3 TCe 130 ch 15 ans de janvier 2021. Il est vendu 19 800 €. Son homologue neuf est à 19 950 € !

  

LA FIABILITÉ DU DUSTER II

Avec une note moyenne de 15,3/20 attribuée au Duster 2 à travers notre rubrique ''avis des propriétaires'' le SUV de Dacia ne s'en sort pas trop mal sur le plan fiabilité. Mais cette note est à relativiser. En effet, au côté des avis favorables, plusieurs possesseurs sont déçus de leur acquisition. Les raisons : la présence d'une boîte de vitesses mécanique bruyante, nécessitant parfois son remplacement (sous garantie), des dysfonctionnements de la transmission auto EDC réclamant une reprogrammation et des défaillances de pompe adblue. On relate également de rares remplacements de turbocompresseur sur le 1.5 dCi 115 ch. Enfin, la présence de bruits et de vibrations au roulage est également évoquée.

 

 

BILAN : le succès ça se paye...

 

Quatre ans après son lancement, force est de constater que le Duster II a autant la cote que son prédécesseur. Malgré une forte présence sur le marché de l'occasion, la concurrence n'y fait rien, les prix à la revente restent soutenus. Sans compter les longs délais de livraison pour un neuf, qui n'arrangent rien. Et si l'on s'appuie sur la carrière de l'opus 1, il y a peu d'espoir que cette deuxième génération voit ses tarifs revus à la baisse. Alors, si vous voulez un Duster 2 sans attendre, il vous faudra mettre la main au portefeuille, C.Q.F.D.

Dacia Duster II : le temps des bonnes affaires en occasion est-il venu ?

SPONSORISE

Actualité Dacia

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire