Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Élisabeth Borne, la Première Ministre favorable aux 110 km/h sur autoroute

Dans Economie / Politique / Politique

Florent Ferrière

Élisabeth Borne, la Première Ministre favorable aux 110 km/h sur autoroute

En 2020, Élisabeth Borne s'était dite favorable à une baisse la limitation de vitesse sur les autoroutes. La voilà Première Ministre…

La France a un nouveau Premier ministre. Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a enfin nommé le remplaçant de Jean Castex. Et il s'agit d'une remplaçante, Élisabeth Borne. Celle qui était ministre du Travail depuis juillet 2020 faisait partie des favorites, le chef de l'État souhaitant mettre à ce poste une femme, plutôt issue de la gauche.

Avant d'être ministre du Travail, Élisabeth Borne a été ministre des Transports et ministre de l'Écologie. En juin 2020, elle avait eu une prise de position qui n'était pas passée inaperçue : au micro de BFM, elle s'était déclarée favorable "à titre personnel" à une baisse de la limitation de vitesse sur les autoroutes, de 130 à 110 km/h.

À l’époque, le sujet faisait la Une de l'actualité car c'était l'une des propositions chocs de la convention citoyenne pour le climat (CCC), groupe de citoyens qui a planché sur une série de mesures pour l'écologie.

Deux ans plus tard, Élisabeth Borne est devenue Première ministre. Peut-elle transformer sa position personnelle en une mesure ? Si on se le demande, c'est parce que la baisse de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur le réseau secondaire avait été décidée et imposée par Édouard Philippe, quelques mois seulement après son arrivée à Matignon, sans que cela ne soit une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Ce dernier n'avait d'ailleurs pas hésité à prendre ses distances avec son Premier Ministre sur cette mesure.

Élisabeth Borne peut-elle créer la surprise de la même manière ? En 2020, elle avait précisé : "je pense que c'est important, sur des sujets comme cela, de vérifier qu'il y a bien une adhésion des Français et de ceux qui sont directement concernés". Elle est donc consciente que c'est un sujet explosif. Les 80 km/h était un des motifs de colère des gilets jaunes. D'ailleurs, face à la bronca suscitée lorsque le projet de la CCC a été évoqué, qui éclipsait le reste des propositions, le Président de la République avait rapidement écarté cette idée pour le texte final.

Cependant, le chef de l'État a mis l'accent sur l'écologie pendant l'entre deux-tours de la présidentielle. Rouler moins vite, c'est moins de CO2. Et en 2022, un autre argument peut pousser une baisse de la limitation sur les autoroutes : l'envolée des prix des carburants. Réduire sa vitesse à un effet incontestable sur la baisse des consommations, nous l'avions montré avec un test.

Tomber à 110 km/h semble quand même peu probable, car 20 km/h de baisse, c'est un sacré changement. Mais le 120 km/h pourrait être un compromis nettement plus possible, qui pourrait bien faire son chemin dans les prochains mois.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire