Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Année après année, Iveco continue d’améliorer la gamme de son Daily. Tout en préservant ses qualités de petit camion, la dernière génération du fourgon italien s’est en effet grandement améliorée sur bien des aspects.

Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité

 

Troisième génération de l’Iveco Daily

Boîte automatique 8 rapports

Motorisation BluePower

A partir de 41 480 € HT

 

Depuis ses débuts en 1978, l’Iveco Daily s’est vendu à près de 3 000 000 d’exemplaires dans le monde. Une belle réussite pour un fourgon qui possède une réputation à double tranchant. Surnommé le petit camion, le Daily est plébiscité pour sa robustesse et ses capacités de chargement tout en étant critiqué à cause d’un rude confort et d’une conception en retrait par rapport à la concurrence des Mercedes Sprinter, Volkswagen Crafter ou Renault Master.

Pour la troisième génération présentée en 2014, les ingénieurs ont donc souhaité conserver les qualités du Daily tout en éliminant ses principaux défauts. Une mission qui semble réussie car en 2017, 3 857 fourgons et 11 727 châssis-cabine ont été commercialisés en France. Mieux, le Daily a reçu le prix « Van of the year 2018 » (Utilitaire International de l’année) pour sa gamme BluePower, conçue en 2016 pour « contribuer de manière décisive à la lutte pour un air plus propre dans nos villes et pour la réduction des émissions de CO2 » dixit Pierre Lahutte, président de la marque Iveco. Pour information, cette offre est composée des modèles Daily Electric (autonomie de 200 km), Daily Euro 6 RDE 2020 Ready (moteur diesel écoénergétique) et Daily Hi-Matic Natural Power (gaz naturel comprimé).

Esthétique renouvelée et gamme très complèteEssai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité

Par rapport à l’ancienne génération, le dernier Daily a reçu de nombreuses modifications esthétiques à l’extérieur et à l’intérieur. La face avant par exemple adopte un dessin inédit avec une large bande en bas du capot moteur rejoignant les deux optiques et qui sépare la calandre en deux parties. Une originalité qui a permis de placer les feux en hauteur et donc de mieux les protéger face aux chocs du quotidien. À l’inverse, les clignotants implantés en partie basse sont plus exposés. Dans l’habitacle, les designers ont aussi œuvré. L’ensemble offre une présentation plus soignée et plus moderne qui apporte un vrai dynamisme par rapport à la précédente génération.

Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité
Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité

Concernant le catalogue, l’expression « qui peut le plus peut le moins » correspond à merveille au Daily. Le nombre de modèles est impressionnant avec des roues simples ou jumelées, des châssis simple ou double cabine pouvant recevoir des bennes, caisses grand volume, plateaux, etc, des versions transport de personnes et bien évidemment des fourgons déclinés en cinq longueurs et trois hauteurs qui permettent d’offrir dix volumes de chargement (7 m3 - L1H1, 9 m3 - L2H1, 11 m3 - L2H2, 12 m3 - L3H2, 13 m3 - L3H3, 16 m3 - L4H2, 17 m3 - L5H2, 18 m3 - L4H3 et 20 m3 -L5H3). Sans oublier les moteurs Diesel 2.3 et 3.0 de 120 à 210 ch accouplés à deux boîtes de vitesses manuelle ou automatique (Hi-Matic) et les versions GNV et électrique.

Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité
Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité

Pour l’aspect purement utilitaire, les ouvrants permettent de travailler sereinement. La version L2H2 offre aux portes arrière une largeur de chargement de 1 530 mm et une hauteur de 1 800 mm. Charger des europalettes est donc un jeu d’enfants. Le volume de chargement de 12 m3 et le PTAC (poids total autorisé en charge) de 3 500 kg sont enfin suffisamment conséquents pour satisfaire une majorité de professionnels.

Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité
Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité

 

Dans l’habitacle, le soin apporté est évident pour les utilisateurs qui ont connu la précédente génération. La présentation et la finition sont en nets progrès. Les nombreux rangements (contreportes, console centrale, dessus de tableau de bord, porte-gobelets, capucine, boîte à gants, etc.) facilitent le quotidien. Et pour démontrer une nouvelle fois l’attention portée aux professionnels, ces divers emplacements possèdent des tapis antidérapants pour éviter que les objets ne tombent au moindre virage ou coup de frein.

 

Des points à peaufiner

Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité

Mais le Daily est encore loin d’être parfait et plusieurs éléments mériteraient d’être corrigés ou sinon améliorés. Ainsi dans l’habitacle, le support pour installer une tablette tactile ne peut être déployé sans que la main ne cogne le pare-brise. L’application Business-up comprenant GPS, conseils de conduite pour diminuer la consommation, suivi des entretiens courants, etc. peut se révéler pratique à condition… de posséder une tablette ou un smartphone. Les dossiers (rigides) des sièges assez verticaux imposent une conduite type camion. Cette sensation pourrait peut-être être diminuée si le volant était réglable en hauteur et non juste en profondeur. Les commandes de la climatisation positionnées en haut de la console centrale ne sont pas très accessibles pour le conducteur à moins de se pencher, ce qui n’est pas bénéfique pour la sécurité. Dernier point enfin, l’ajustement des éléments n’est pas sans reproche.

Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité

Monter à bord du Daily n’est pas non plus aisé à cause de sa transmission propulsion. Les ingénieurs doivent d’ailleurs en être conscients vu le nombre de poignées installées afin d’aider conducteur et passagers. À l’arrière, le seuil de chargement est ainsi affiché à 675 mm du sol. Heureusement, une marche facilite la montée mais un livreur se livrant à de multiples manutentions au quotidien devrait rapidement pester devant cette caractéristique.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2
de la version la plus écologique de : Iveco Daily

NC

Début de commercialisation du modèle :
Iveco Daily 5

Non communiquée

A titre d'exemple pour la version 2.3 35S16 V12 H2 3520L AUTO.

2,66 m2,01 m
6,04 m
  • 3 places
  • NC / NC

  • Auto. à 8 rapports
  • Diesel

Portfolio (33 photos)

Mots clés :

Iveco

Poursuivez votre lecture :

Commentaires (9)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Merci pour cet article trop peu d'essai de fourgon. J'aimerai bien un comparatif des 9 places (trafic, transporter, jumpy,...)

Par

Par contre vous n'avez toujours pas fait d'article sur les Peugeot Boxer/Citroën Jumper qui ont adopté leurs propres motorisations BlueHDI depuis septembre 2016 :confused:

Par

"L’application Business-up comprenant GPS, conseils de conduite pour diminuer la consommation, suivi des entretiens courants, etc. peut se révéler pratique à condition… de posséder une tablette ou un smartphone." Pour le coup je pense que c'est un bon choix qui permet de choisir sa tablette, de pouvoir en changer et surtout d'avoir du matériel à jour et enfin de l'utiliser hors du véhicule. Une T20 de chez Caterpillar me semblant tout à fait adaptée. A voir si l'application sera soignée et suivie.

Par

Un essai vidéo serait le bienvenue (et pas pour toquer sur les plastiques durs), même si on aura aussi vite fait de demander au commercial le plus proche de le faire venir. J'ai du mal par exemple à comprendre le fonctionnement du support de tablette et l'intérêt de l'ordinateur de bord en dessous.

Par

En réponse à TDPeugeot

Par contre vous n'avez toujours pas fait d'article sur les Peugeot Boxer/Citroën Jumper qui ont adopté leurs propres motorisations BlueHDI depuis septembre 2016 :confused:

Les Boxer et Jumper ont toujours eu leurs propres moteurs (blocs PSA/Ford). Le Ducato à pour sa part des blocs Fiat (2.0 115) ou Iveco (2.3 130 et +).

Par

La planche de bord fait daté par rapport à la concurrence comme les dernières transit par exemple

Par

Hors sujet : Mais hier j'suis tombé sur un utilitaire Hyundai H-350. On dirait un Sprinter de chez Mercedes. Il me paraissait assez robuste et solide. Mais j'étais pas au courant qu'il était exporté chez nous. Depuis le temps qu'il est sorti, c'est bien le premier que je vois.

Par

En réponse à Pauvre1

Hors sujet : Mais hier j'suis tombé sur un utilitaire Hyundai H-350. On dirait un Sprinter de chez Mercedes. Il me paraissait assez robuste et solide. Mais j'étais pas au courant qu'il était exporté chez nous. Depuis le temps qu'il est sorti, c'est bien le premier que je vois.

Oui il y avait eu une présentation ici: https://www.caradisiac.com/Hyundai-H350-challenger-En-direct-du-Mondial-de-Paris-2014-98037.htm

Par

Iveco c'est pas terrible et dans le monde du poids lourd c'est même la marque la moins appréciée par les professionnels c'est très cheap ça se vend car c'est les moins cher et ça se voit une fois au volant.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire