Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Sur la route : des progrès incontestables

Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité

Notre modèle d’essai 35S16S était motorisé par le bloc diesel 2.3 de 156 ch Euro 6. Une puissance respectable qui permet en outre d’afficher une consommation raisonnable de 11,4 1/100 km lors de notre essai constitué de départementales, nationales et autoroutes sur 350 kilomètres. La boîte de vitesses Hi-Matic avec ses 8 rapports s’avère également agréable grâce à sa souplesse surtout en mode Eco. Toujours au chapitre dynamique, le nouveau Daily impressionne par son confort. Face à l’ancienne mouture, c’est le jour et la nuit. Lesté de 300 kg, le fourgon italien encaisse les trous et les bosses sans difficulté. Il est vrai que les versions jusqu’à 3,5 tonnes de PTAC bénéficient d’un nouveau train avant qui intègre des suspensions inédites permettant d’améliorer l’amortissement, le guidage et le rayon de braquage.

Essai - Iveco Daily : 40 ans, l’âge de la maturité

Derrière le volant, le professionnel effectuant plusieurs milliers de kilomètres par an ne pourra se satisfaire du moteur diesel 2.3 de 156 ch. Cette puissance pourtant respectable sur le papier manque de pouvoir d’accélération. Pour doubler, une bonne dose d’anticipation est indispensable. Le volume sonore est encore assez élevé même si des progrès ont été réalisés. La boîte de vitesses Hi-Matic peut en parallèle se révéler déconcertante. Lors des décélérations, aucun frein moteur n’apparaît. Pour rétrograder, il faut soit freiner pour faire comprendre à la transmission ce besoin mécanique, soit passer en mode séquentiel afin d’actionner le levier de vitesses manuellement. Mais avec cette deuxième solution, quel intérêt d’investir dans une boîte auto ?

Photos (33)

Iveco

Poursuivez votre lecture :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire