Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Tout sur Saab 9-5 (3e Generation)

Saab 9-5 (3e Generation)

Note de la rédaction

13,4/20

Note des propriétaires

17,4/20

Commercialisé : de 2010 à 2013

Prix non communiqué...

Motorisation : Bicarburation essence bioéthanol, Diesel, Essence

Emission de CO2 entre 139 et 244 g/km*

*Norme NEDC

SPONSORISE

Avis Saab 9-5 (3e Generation)

9-5 (3e Generation) III 2.0 TTID 190 AERO (2011)

Par  le 23 Mars 2021 à 14h51

Je suis l'heureux propriétaire d'une 9-5 TTiD 190ch de 2011 depuis à peine quelques mois. Il s'agit de la 4ème Saab que nous avons dans la famille (nous avons toujours une 9000 2.3 200ch de 1996, une 9-5 break 2.3 185ch de 2004 - dont la puissance a été augmentée à 242ch par mon garagiste, et une 9-5 Aero 260ch de 2007). Pour respecter la tradition familiale, mais aussi par préférence personnelle, il s'agit d'une BVM.En temps de pandémie, difficile de faire beaucoup de km, mais je peux d'ores et déjà aider ceux qui cherchent une 9-5 NG. Il y a du bon, et il y a du moins bon. Je préfère autant vous prévenir : ce n’est pas un véhicule pour Mr. ou Mme Toutlemonde. Il s’agit d’un véhicule pour connaisseurs.ENTRETIENN'ayez pas peur de cette voiture côté entretien. Côté mécanique, la plupart des pièces sont faciles à trouver car non seulement elle est faite sur une plateforme d'Opel Insignia (allongée, pour l'occasion, de 20cm), mais elle a aussi les mêmes motorisations et d'autres pièces communes. Même les amortisseurs de capot sont compatibles, & beaucoup moins chers chez Opel ! De ce côté-là, elle peut même être bon marché !CARROSSERIE ET D'INTÉRIEURBesoin de changer une pièce de carrosserie ou d’intérieur ? C'est là que le bât blesse en, ce qui concerne les pièces détachées. N'oublions pas qu'il s'agit d'une voiture qui a été produite à seulement 11.000 exemplaires partout dans le monde, et que le fabricant a fait faillite après à peine 2 ans de fabrication ! Par conséquent, trouver une pièce de carrosserie, notamment les élégants pare-chocs Aero comme les sorties d'échappement correspondantes relève du parcours de combattant. Et ce n’est vraiment pas donné ! Les pare-chocs Linear/Vector sont moins difficiles à trouver.La qualité de l'intérieur est excellente et digne d’une Saab, même si je pense que certains assemblages auraient pu être mieux faits. Cela dit, une BMW, Mercedes ou Audi de cette époque n'est pas parfaite non plus et les plastiques bon marché y abondent également! C'est fini les allemandes ou suédoises parfaitement finies des années 1985-2005 ! Les sièges sont fermes et maintiennent très bien le corps durant les voyages ou dans les virages. Par contre, je n’aime pas la faible garde au toit sur les places arrière (problème identique sur l’Opel Insignia 4 portes). Certains propriétaires de 9-5 NG Linear (pas de cuir) ont découvert que les sièges d'Insignia sont compatibles & beaucoup moins chers. Hélas, cette tendance à la dégradation de la qualité des voitures modernes (après 2005…) est visible sur la carrosserie. Avant achat, inspectez bien les petits canaux de passage d'eau sur le toit. La couche de peinture made in Trollhättan est si faible que de la rouille superficielle peut apparaître assez rapidement au premier contact avec du sel ! Si vous achetez un modèle venu du froid, inspectez également la carrosserie sur tout le passage de roues arrière !Côté ergonomie, ne vous fiez pas aux apparences d’une boîte à gants pas folichonne. Dans les panneaux de portes et sous l’accoudoir, il y a énormément de place. 4 personnes auront le plaisir de pouvoir confortablement boire à leur rythme des boissons au soda, les porte-boisson étant très bien pensés. On regrettera tout de même que le porte-boisson télescopique des anciennes 9-3 et 9-5 ait disparu. Le coffre est vaste et très bien pensé, avec des rangements permettant d’avoir certains éléments essentiels à portée de main (notamment bombe anticrevaison).Petite mesquinerie : la roue de secours galette (hélas, tendance chez toutes les marques) et un kit comprenant un cric, un crochet de remorquage, une vis, mais … pas de clef pour les roues !AUTORADIO GPS – QUELQUES CONSEILSBeaucoup de modèles US sont en circulation dans l’UE, notamment en Pologne et en Lituanie. Si vous avez un autoradio GPS version UE (et non US) et que vous voyez qu'il a des problèmes de mémoire de stations radio ou de langue, c’est que vous avez le logiciel d’origine Saab (version E409 en général). Celui-ci n’avait pas été suffisamment mis au point avant la faillite de la marque en 2012. Vérifiez bien que la version que vous avez est la version actuelle E800 (mis au point par des enthousiastes de la marque post-mortem). Dans le cas contraire, il faudra actualiser votre logiciel autoradio GPS via une clef USB (grâce à la communauté Saab 9-5 NG sur Facebook, vous pourrez facilement trouver cette actualisation gratuitement). Attention : veillez vous trouver à un endroit où vous pourrez laisser le moteur tournant durant environ 20-25 min. ! Dans le cas contraire, l’actualisation peut s’interrompre & l’autoradio partir à la poubelle !Une fois le logiciel actualisé, vous pourrez actualiser les cartes GPS avec le disque de HBlom, qui contrairement à ses prédécesseures, ne se limite pas à l’Europe occidentale et aux pays scandinaves. Elles sont faites sur une base modifiée de Here Maps, et incluent aussi les pays baltes, l’Europe de l’est (sauf Russie), l’Europe Centrale (Pologne, Tchéquie …), et les Balkans ! Petite bizarrerie : vous pouvez vous retrouver avec des versions GPS … sans Bluetooth ! Pourtant, le microphone et les boutons au volant sont pré-installés. Une solution pas chère : sous l’accoudoir, vous avez une prise USB & une prise AUX/Jack. Branchez votre téléphone, si possible, avec le câble AUX/Jack & vous pourrez discuter au téléphone. Par contre, pour décrocher discrètement … CONDUITEJ’aurais toujours pensé qu’une voiture aussi lourde n’aurait aucun panache, et que j’aurais l’impression de conduire une américaine. Je suis très agréablement surpris par le punch de ce moteur Fiat Multijet, le TTiD190 (A20DTR), en version 2 roues motrices. Ce punch est beaucoup moins perceptible avec un moteur identique en version XWD (4 roues motrices). Autres bonnes surprises : le freinage, qui n’a rien à envier aux Saab plus anciennes ; et la garde au sol – quasiment aussi élevée que sur ma 9000, et bien plus élevée que ma 9-5 OG break !Cela dit, contrairement à la 9000 et à la 9-5 ancienne génération, on sent bien qu’il ne s’agit plus d’une voiture sportive à proprement parler. Certes, Les virages peuvent s’enchaîner très rapidement grâce à une excellente tenue de route (même de nuit, sur route non asphaltée !); mais la lourdeur de la voiture incite plus à une conduite pépère qu’à une conduite sportive. J’ai également eu l’occasion de conduire une 2.0 220ch Linear. Ce moteur est très silencieux, et bien plus agréable que le TTiD, qui reste assez bruyant malgré une très bonne insonorisation, surtout à haute vitesse.Le TiD 160 est trop poussif pour un mastodonte pareil (la puissance vous suffira seulement si vous ne conduisez qu’en France, en Belgique, aux Pays-Bas ou dans les pays scandinaves). Bizarrement, la boîte de vitesse manuelle comporte une 6ème plus longue que l’automatique… un peu comme dans les anciennes Ford. Certains enthousiastes de la marque (notamment en Pologne !) ont carrément changé de boîte de vitesse afin d’avoir une 6ème plus longue (environ 3000 tr/min. à 190 plutôt que 4000).Je n’ai pas eu le plaisir d’essayer le 1.6 T de 180ch. Par contre, le 2.8 V6 de 300 ch. … quel gâchis de n’avoir à disposition qu’une BVA ! L’Opel Insignia OPC, avec un moteur identique (poussé à 325ch), mettait à dispo une BVM ! Personnellement, les BVA, c’est bien pour une petite voiture pour la ville. Je ne comprends pas pourquoi les constructeurs s’entêtent à privilégier des BVA sur des moteurs puissants (les « castrant », en quelque sorte), & inversement sur des voitures destinées à la ville. Long débat sans fin … Un jour, j’achèterai une Aero6 d’occasion et je la convertirai en BVM si Dieu le veut ! À l’inverse, bizarrement, le TTiD n’existe qu’en BVM.Personnellement, je suis très heureux d’avoir la version bi-xénon avec phares directionnels. Ma 9000 de 1996, ma 9-5 break de 2004 (équipée xénon) et la 9-5 Aero de 2007 de papa (idem) éclairent déjà super bien, incomparablement mieux que la concurrence (même Volvo !). La 9-5 NG éclaire encore mieux ! À tel point que les propriétaires suédois, norvégiens, finlandais et estoniens ; pourtant friands de projecteurs additionnels longue portée, n’en rajoutent pas sur leurs 9-5 NG ! Seule la police suédoise le faisait, plus par tradition qu’autre chose.FIABILITÉ.Vous voulez un moteur fiable ? Privilégiez les diesels (d’origine Fiat – certes bruyants, mais qui adorent avaler les km) ou, dans une moindre mesure, le 1.6 T. Il n’est pas rare de trouver des exemplaires à kilométrage élevé. J’ai eu le plaisir (sic !) de conduire une 9-5 TTiD XWD ayant 330.000km ! Si le propriétaire m’avait dit que la voiture à 130.000km, je l’aurais cru sur parole !Attention toutefois : les 3 moteurs précités équipés de courroies de distribution, donc n’oubliez pas de les faire changer (relativement simple sur les TiD et TTiD). Les moteurs à chaîne de distribution constituent-ils un meilleur choix ? Jusqu’à la 9-5 ancienne génération – la réponse était 3x oui. Hélas, la 9-5 NG confirme une tendance observée chez BMW/Mini et PSA : les 2 moteurs essence équipés de chaînes sont fragiles. Le 2.0 220ch (un Ecotec d’origine Opel) et le 2.8 V6 (d’origine Holden) voient souvent leurs chaînes de distribution céder après environ 80.000km en moyenne. Ceci est dû à de piètres accessoires de courroie, et il peut vous coûter moins cher de racheter un moteur neuf (sic !) que de le réparer. Plus que sur les 3 autres moteurs, évitez les économies sur les changements d’huile. Faites-le maximum tous les 8.000 à 10.000km, et seulement ce que préconise le constructeur !Autant les anciens moteurs typiquement Saab (notamment les B204/B234 et les B205/B235) ne consommaient pas une goutte d’huile (nous avions perdu l’habitude de vérifier l’huile sur la 9000 comme sur nos deux 9-5 !), autant le manuel d’instructions évoque une norme de consommation d’huile de 0,6L/1000km, comme pour beaucoup de voitures modernes. Propriétaires de Saab de longue date – faites très attention !Les tapis de chauffage de siège de ces Saab sont encore plus fragiles que sur les 9-5 OG ou les 9000. La LEDBAR a tendance à s'embuer, voire à cesser de fonctionner purement et simplement. Des solutions ? Bien sûr ! Il existe des kits de réparations pour les boutons du tableau de bord (identiques à ceux de la 9-4X), de la LED bar (notamment en Suède, chez HBlom). Sinon, on peut aussi envoyer sa LED Bar en Pologne pour réparation chez regeneracja-led pl, ou en Allemagne. Il existe des sites spécialisés (notamment en Allemagne) où vous pourrez trouver des tapis de chauffage de siège neufs, etc.CONCLUSION :Lorsque l’on s’assoit au volant, contrairement à ce qu’on peut penser, on ne se sent pas du tout comme dans une Insignia améliorée. On sent bien qu’il s’agit d’une Saab, avec un design évoquant très clairement celui des 9000 produites de 1986 à 1998 ! D’autres éléments très clairement Saab/aviation : la fonction Night Panel (permettant de n’afficher que le compteur de vitesse la nuit), comme sur la 9-5 antérieure, mais aussi la jauge de suralimentation (turbo). Cela dit, il ne s’agit plus d’une Saab sportive. Il s’agit d’une Saab à conduire pépère et à préserver.Il s’agit d’une voiture élégante, mais plutôt ostentatoire et lourde. Malgré ses énormes qualités, ces 3 caractéristiques n’ont sans doute pas aidé Saab à ressortir la tête de l’eau. Les fans de longue date (dont je fais partie) recherchant plutôt 1) Une tenue de route plutôt sportive - or, comme dit ci-dessus, si cette Saab tient très bien la route, elle reste trop lourde pour une Saab.2) Un design unique et élégant, allié à une relative discrétion - or ici, il est plutôt ostentatoire.3) Des moteurs « H » d’origine Saab (basés sur les anciens moteurs Triumph. Vous savez, les B201, B202/B212, B204/B234 et B205/B235) - or, dans cette 9-5 NG (tout comme dans la 9-3 SS, la 9-4X, la 9-2X dite Saabaru et la 9-7X dite Saabrolet), pas un seul moteur Saab à l’horizon ! C’est du Fiat, c’est du Opel ou c’est du Holden…ATTENTION ! Ne vous attendez pas à un achat bon marché. Comme dit plus haut, à peine plus de 11.000 Saab 9-5 NG ont été produits au total. Les exemplaires pas chers (sauf TiD 160 et, dans une moindre mesure, le rare 1.6T 180ch) cachent de forts kilométrages, passé obscur ou un entretien sommaire. Autant vous dire qu’une 9-5 NG bien entretenue et faiblement kilométrée, ça ne court pas les rues ! Pis encore : les Aero peuvent être 30 à 50% plus chères que leurs équivalents Vector ou Linear. Si vous cherchez spécifiquement une 9-5 NG, leur côte a tendance à augmenter au fil des années (sauf pour les TiD 160). Si vous cherchez un break, les prix s’envolent d’autant plus ! Quelques dizaines à échelle mondiale, surtout en Suède ! On achète une 9-5 NG pour le plaisir d’avoir une voiture unique, pas pour faire des économies ou pour l’utiliser comme un vulgaire utilitaire, même si elle est plutôt solide !Lire la suite de l'avis»

Achetez votre Saab 9-5 (3e Generation)

En occasion avec

Votre Saab 9-5 (3e Generation) d'occasion sur LaCentrale.fr

Modèles concurrents