Après avoir été l’une des vedettes du dernier Mondial de Paris, l'Audi A3 se décline aujourd'hui en version Sportback. Deux portes de plus qui font de cette carrosserie, un best-seller.

Essai vidéo - Audi A3 Sportback : sans surprise

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Audi A3

35 g/km - Bonus : 2 000 €*

* Véhicules hybrides émettant moins de 110 grammes de co2 : bonus de 2 000 € dans la limite de 5% du prix d'achat avec une prime plancher de 1 000 €.

Début de commercialisation du modèle :
Audi A3 (3e Generation) Sportback

Octobre 2012

EN BREF
Audi A3 Sportback
Carrosserie la plus vendue
à partir de 24 400 €
Suite au remplacement de sa compacte au mois de juin dernier, Audi introduit désormais la déclinaison 5 portes dénommée Sportback. Une carrosserie extrêmement importante pour le constructeur allemand car l’A3 est le troisième modèle le plus vendu derrière l’A4 et l’A6 et c’est surtout la Sportback qui rencontre le plus de succès avec 75 % des ventes d’A3 en France.

Essai vidéo - Audi A3 Sportback : sans surprise
Esthétiquement, cette Sportback s’appuie sur la dernière génération d’A3. Elle en reprend intégralement la face avant mais le profil et l’arrière évoluent. Ainsi, la longueur atteint désormais 4,31 m soit 7,3 cm de plus que la 3 portes mais seulement moins de 2 cm de différence avec l’ancienne Sportback. Par conséquent, pas de révolution. Le style reste classique avec une ligne de caisse quasi horizontale. La différence avec la précédente génération se remarque  aisément sans être toutefois révolutionnaire. On retiendra également qu’elle est très proche d’une BMW Série 1 qui mesure 4,31 m.
Essai vidéo - Audi A3 Sportback : sans surprise
Schéma identique pour l’habitacle avec une planche de bord similaire à la version 3 portes qui tranche radicalement avec l’ancienne A3 puisqu’on retrouve un écran escamotable, des buses d’air en forme de turbine et un dessin semblable à celui de l’A1. La qualité de fabrication est globalement convaincante mais nous avons été surpris de constater la présence de plastiques durs sur le bas de la console centrale entre les deux sièges avant. Audi nous avait habitués à mieux. Statu quo de ce côté-là sur la Sportback, mais c’est logiquement du côté des places arrière que l’on attend du nouveau.

Essai vidéo - Audi A3 Sportback : sans surprise
Essai vidéo - Audi A3 Sportback : sans surprise
Avec un empattement qui gagne près de 4 cm, l’habitabilité arrière progresse logiquement. Les passagers seront donc à leur aise que ce soit en termes d’espace aux jambes ou de garde au toit. Petite déception concernant la place centrale dont l’usage s’avère compliqué en raison d’un imposant tunnel de transmission. Le coffre affiche un volume de chargement de 380 litres soit 10 litres de mieux que l’ancienne Sportback. C’est dans la bonne moyenne de la catégorie et très légèrement supérieur à celui de la BMW Série 1 (360 litres) mais également à celui d’une Volvo V40 ou d’une Mercedes Classe A.