Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Publi info
 

Essai vidéo - Renault Mégane 4 RS (2018) : le retour de la tueuse

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

3. Équipement :la performance d’abord

Essai vidéo - Renault Mégane 4 RS (2018) : le retour de la tueuse

Au-delà des aspects mécaniques, la Mégane RS propose également un équipement particulier. Ainsi, par rapport à la GT, cette version hérite en supplément du kit carrosserie spécifique, du système multimédia R-Link 2 avec écran multimédia 8,7 pouces, des jantes alliage 18 pouces, de l’éclairage Full LED, de l’accès et du démarrage sans clé, de la caméra de recul, de la sellerie tissu avec surpiqûres rouges et du volant cuir.

Il est bien évidemment possible de l’enrichir en piochant dans la liste des options. Citons par exemple l’affichage tête haute (400 €) ou le régulateur de vitesse adaptatif (300 €).

 Le point high tech

La technologie n’est pas clairement la première chose que l’on recherche sur une sportive. Pourtant, celle-ci est bel et bien présente mais axée sur la performance avec le nouveau paramétrage des 4 roues directrices ou l’apparition de butées hydrauliques de compression. À noter également la présence du RS Monitor, qui joue le rôle de télémétrie (accélération, freinage, angle de volant, fonctionnement du système 4Control, températures et pressions) et propose pour la première fois de filmer ses sessions vidéo. Comptez entre 250 et 450 € suivant la version choisie.

 

Portfolio (32 photos)

En savoir plus sur : Renault Megane 4 Rs

Commentaires (343)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et voilà, la messe est dite.

VIVE RENAULT SPORT.

Par

La tueuse :love:

Par

"Mais on attendait surtout Renault sur le comportement qui était LE point fort de la précédente RS. Ne tournons pas autour du pot, c’est un sans-faute. "

Par

En réponse à SiriusRST

Et voilà, la messe est dite.

VIVE RENAULT SPORT.

Mouai.. lis les autres essais tu verras que c'est beaucoup plus mitigé étonnamment

Par

Ce malus est hallucinant. 2 critiques à formuler: Renault aurait pu se débrouiller pour abaisser cette conso C02. Et, taxer autant une essence et laisser d'énormes diesel avec des malus plus faible est illogique.

Par

Comment se fait t'il que le malus augmente avec la boite EDC, tandis qu'avec la Dsg celui ci stagne (leon) ou baisse carrément (golf) ???

Par

43600€ en EDC, c'est cher.

Par

1332 kg ?..

Par

Superbe petite voiture

Par

En réponse à Romain_RS2

1332 kg ?..

Leur tableau est pipeauté (comme par hasard !) c'est 1430 kg annoncés pour la Mégane. Ca décrédibilise vraiment tout l'essai ce genre de pratiques franchement...

Et la Leon Cupra DSG c'est 1395 kg (avec le conducteur), chiffre Seat...

Et la 308 GTI à 1205 kg, toujours aussi drôle ça aussi (même si c'est le vrai chiffre constructeur, il est bidon)... pesée à 1400 kg et quelques par plusieurs revues.

Bon j'apprécie les belles photos de l'essai, mais c'est encore pas ici qu'on va connaitre le poids réel des bagnoles.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire