Les tarifs salés constituent certainement le point le plus discutable de la Classe A 250, traction ou à transmission intégrale. Peut-être s’assagiront-ils le jour ou Infiniti commercialisera sa Q30, développée sur la base de la Mercedes. La japonaise sera sans doute proposée à un prix canon pour une compacte premium, sachant que la routière Q50 qui vient de se doter du moteur de l’A 250 (avec une boîte de vitesses automatique à 7 rapports adaptée aux propulsions) s’affiche à partir d’à peine 40 635 €.

En fait, pour peu qu’on pioche dans l’équipement optionnel, l’A 250 se retrouve vite dans les sphères de prix de l’AMG 45 4Matic, autrement plus sportive et excitante, même si les options gonflent également très vite son budget, et si son look plus tapageur –surtout avec les packs Carbone et Aérodynamique- peut déplaire. Pour ceux qui n’ont pas impérativement besoin de la transmission intégrale, la A 200 se révèle un peu plus homogène -et abordable- que l’A250 dans ses trois premiers niveaux d’équipement. Cette dernière hésite entre tempérament sportif et invitation aux voyages au long cours, mais elle ne réussit pas à offrir le bon compromis entre efficacité et confort. A priori plus orientée vers le plaisir de conduite, l’A250 Sport offre-t-elle peut-être pour sa part des prestations dynamiques plus réjouissantes, à défaut de suspensions plus prévenantes.

Les prix

Version Co2 (en g/km) Prix Bonus / Malus
III 250 SENSATION 4MATIC 152 39 950 €

+ 1 873 €

III 250 INSPIRATION 4MATIC 152 38 150 €

+ 1 873 €

III 250 SPORT 4MATIC 154 48 250 €

+ 2 153 €

III 250 FASCINATION 4MATIC 154 43 750 €

+ 2 153 €

III 45 AMG 4MATIC 161 52 600 €

+ 3 290 €