Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Fiabilité Toyota Rav 4 (2) : que vaut le modèle en occasion ?

Fiabilité Toyota Rav 4 (2) : que vaut le modèle en occasion ?

Dates clés

  • Commercialisation : juin 2000 à janvier 2006 - Retouches de carrosserie : octobre 2003 - Version diesel juillet 2001
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

Qu'elle est appréciée sur le marché, cette deuxième génération de Rav 4 ! D'autant qu'elle se dote, au contraire de son prédécesseur, d'un moteur diesel, très attendu, et réputé comme faisant partie des "bons". Alors, bien sûr, les prix s'en ressentent. Reste que ce modèle qui ne brille pas par sa finition intérieure épouse complètement la mode de ces véhicules à mi chemin entre le modèle familial et le baroudeur amical. A ce titre, il offre des prestations routières suffisantes, un confort convenable et un équipement le plus souvent décent. Mais attention à ne pas le payer trop cher !

Caradisiac a aimé

  • Facilité de conduite
  • Freinage
  • Comportement routier
  • Insonorisation en net progrès par rapport à la première génération
  • L'équipement

Caradisiac n'a pas aimé

  • Le confort de suspension
  • La finition toujours économique, même si la présentation est honnête
  • La porte arrière qui s'ouvre latéralement
  • L'option GPS peu ergonomique

Nos versions préférées

  • II (2) 150 VVTI PACK 3P
  • II (2) 115 D4-D PACK 5P

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • La facilité de conduite : la direction est légère, la prise en main facile.
  • Le comportement routier : il est sûr et équilibré en toutes circonstances.
  • Le freinage : il est en gros progrès sur le Rav 4 de première génération et, sans atteindre une efficacité extrême, il offre des décélérations à peu près normales.
  • L'équipement : pas de lacune et une dotation assez complète, riche sur les livrées VX, très riche sur les VXE.
  • L'insonorisation : en très nets progrès par rapport à la première génération du Rav 4. Y compris en diesel.
  • La simplicité des commandes : toutes tombent bien sous la main.

Ce qui peut faire hésiter

  • Le confort de suspension : il peut faire illusion à faible allure mais se montre décevant à l'épreuve de la route.
  • La finition intérieure : assez succincte. En tout cas, elle ne dégage aucune impression de luxe. Plastiques uniformément gris, luisants en surface et rigides, sans la moindre recherche. Le traitement de l'habitacle peut paraître excessivement économique par rapport au statut de l'engin.
  • La radio : qualité un peu faiblarde. Elle capte moyennement les stations.
  • La boîte de vitesses : le levier réserve un agrément moyen.
  • Les sièges arrière : ils ne sont pas spécialement confortables.
  • La porte arrière : elle s’ouvre latéralement. Ce qui est vraiment peu pratique.
  • La gamme proposée : par rapport au Rav 4 première mouture, elle s'agrémente d'un diesel, ce qui est indispensable. Mais plus de version découvrable.
  • Les sièges avant inclinables et coulissants sur les versions 3 portes : ils dégagent correctement l'accès vers l'arrière mais ne reprennent pas leur réglages initiaux après la manœuvre.
  • Les vitres arrière des versions 5 portes : elles ne descendent pas complètement et débordent de 2 cm une fois ouvertes.
  • Le GPS (option) : il n'a droit qu'à un petit écran avec juste des flèches de direction. Et, surtout, ses commandes sont très peu pratiques pour entrer une destination.

Budget

Achat / Cote :

Les cours se maintiennent très hauts, aidés en cela par les tarifs de son remplaçant qui, à l'image de la voiture dans son ensemble, ont connu une nette inflation. Ne vous laissez donc pas abuser par des offres très couramment surestimées. Les vendeurs surfent, parfois avec excès, sur la bonne image de ce modèle et les mérites dont il est censé être porteur. Mais il faut en revenir, par la négociation, à des niveaux de prix plus raisonnables.

Consommation :

L'appétit du moteur à essence est un peu élevé. Le diesel, lui, se montre tout à fait sobre.

Assurance :

Tarifs un peu chers, comme souvent pour les 4 X 4.

Prix des pièces :

Niveau de prix élevés, avec même quelques tarifs très lourds sur certaines pièces mécaniques.

Entretien :

Visites d'entretien tous les 15 000 à 20 000 km (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Pas de courroie de distribution mais une chaîne de distribution sur les moteurs essence : aucun remplacement périodique à envisager. Les diesels ont une courroie à remplacer tous les 105 000 km.

Fiabilité

Description :

Globalement, la fiabilité est bonne, mais elle marque un léger recul par rapport à ce que réservait la génération précédente. Le diesel arrivé un peu tardivement sous le capot n'était alors plus un jeunot et il souffrait moins des faiblesses de jeunesse rencontrés sur les premières Avensis où il avait été monté en janvier 2000. La partie qui reste la plus satisfaisante en fiabilité à l'usage demeure les fonctions électriques, quasiment jamais perturbées par des dysfonctionnements. Les pièces mécaniques dites d'usure donnent satisfaction sous l'angle de leur longévité.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Moteur 2.0 D4-D. Sur les modèles fabriqués jusqu'en février 2002, risque de subir un fonctionnement chaotique de ne pas pouvoir démarrer par temps froid (en-dessous de –10°C). Cause : le gazole peut se figer, provoquant des ratés à l’accélération ou empêchant la voiture de démarrer (il colmate les durits d'alimentation). A partir de février 2002, les Rav 4 2.0 D4-D ont été montés avec un réchauffeur de gazole en série. Les propriétaires des précédents modèles ont pu le faire monter gratuitement, s'il avaient subi ce problème. Attention si vous achetez un Rav 4 dans une région sud (son propriétaire n'aura pas forcément fait procéder au montage après-coup du réchauffeur), et que vous le ramenez dans une région plus froide : vous pouvez subir le problème.
  • Volant moteur. Sur les versions diesels fabriquées jusqu'en août 2002, quelques cas de dégradation du volant moteur à partir de 70 000 km. Oblige à un remplacement.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Moteur 2.0 à essence. Sur les modèles fabriqués jusqu'en décembre 2000, à-coups et, parfois, démarrage difficile, fonctionnement pouvait devenir heurté, perte de puissance. Causés par un défaut de bobines d’allumage.
  • Embrayage. Sur les modèles fabriqués jusqu'en août 2002, risque d’usure prématuré du disque d’embrayage. Causé par un défaut de son traitement de surface en usine.
  • Direction. Parfois, bruits (couinements) en braquage. Causés par la défaillance d’une poulie d’assistance.

Aspect extérieur :

  • Peinture. Léger écart de teinte entre les parties en tôle et les accessoires de carrosserie en plastique.
  • Phares. Sur les modèles 2000-2001, les optiques de phares peuvent jaunir au fil des ans.

Finition intérieure :

  • Rétroviseur intérieur. Vibrations sur le miroir.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Compteur de vitesse. Sur les modèles fabriqués jusqu'en août 2002, ses indications ont pu être aléatoires.

Rappel de rectification en concession :

  • Rien de particulier à signaler sur cette génération de Rav 4.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge sous garantie :
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
  • 10
Prise en charge hors garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

Meilleures versions

En essence : II (2) 150 VVTI PACK 3P

Cette version est moins demandée et moins cotée que la diesel en occasion. Ce qui renforce son attrait. Mais la puissance apparaît un peu limitée pour que l'agrément soit total. C'est surtout le manque de répondant à bas régime qui pénalise un peu l'usage routier.
Commercialisation : 2005
Puissance fiscale : 10
Puissance réelle : 150 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En diesel : II (2) 115 D4-D PACK 5P

Ce n'est pas une puissance débordante, amis ce moteur diesel fonctionne convenablement. Comme sur le moteur à essence, absence de répondant dans les bas régimes. Attention aux offres exagérément surcotées. Mécaniquement, la seule faiblesse concerne le volant moteur.
Commercialisation : 2005
Puissance fiscale : 8
Puissance réelle : 115 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8

En savoir plus sur : Toyota Rav 4 (2e Generation)

SPONSORISE

Avis Toyota Rav 4 (2e Generation)

Essais Toyota Rav 4 (2e Generation)

Forum Toyota Rav 4 (2e Generation)

Commentaires ()

Déposer un commentaire