Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Essai vidéo - Toyota Mirai (2021) : l’écologie atypiqueBeaucoup de constructeurs investissent actuellement dans le tout électrique. Un choix que n’a pas fait pour l’instant Toyota, spécialiste de l'hybridation qui parie également sur l’hydrogène, comme en atteste la seconde génération de Mirai aujourd’hui à l’essai. 

Lire l'essai»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Bon ben on y est pas encore.

67€ pour 470km et une absence quasi totale de réseau.

Ils ne vont pas en vendre beaucoup plus que la première génération.

Par

Habitabilité et coffre ridicules pour le gabarit. On n'est pas prêt de voir l'hydrogène se développer.

Par

"Le coût n’est pas encore donné puisqu’il faut compter 12 €/kilo d’hydrogène. Le plein de cette Mirai revient aujourd'hui à 67 €. Mais les prix devraient chuter avec la démocratisation de cette énergie."

Y'a quand même une belle chute à opérer pour atteindre le coût d'usage d'un VE à batterie : 2€/100 à comparer à 14€/100.

Mais c'est bien d'y croire, hein.

Par

En parlant de voiture à hydrogène, étonnant de ne pas encore avoir vu un article sur Caradisiac pour parler d'une nouvelle et très récente avancée en la matière : la ''pâte d'hydrogène'', présentant une densité de stockage de l’énergie dix fois supérieure aux batteries conventionnelles, et qui permet d'être fonctionnelle et utilisable à température ambiante et ne nécessite pas d'être stockée sous pression.

:jap:

Par

Je ne vois pas comment "les prix devraient chuter avec la démocratisation de cette énergie" car il faut produire l'hydrogène, et le rendement étant très mauvais il faut beaucoup plus d'énergie primaire par rapport à simplement charger une batterie. Mais aussi beaucoup d’intermédiaires, des camions pour transporter l'hydrogène, des stations de distribution à 1 million d'euros pièce. Sachant qu'il est impossible de faire le plein à la maison, donc on sera toujours à des pleins de l'ordre d'un plein d'essence, contre environ 1 € aux 100 km avec une électrique à batteries au quotidien.

En conclusion, l'hydrogène pour les voitures c'est ridicule, pour les camions c'est à peine mieux, pour les trains c'est débile par rapport à électrifier la voie. Sauf éventuellement pour l'aviation pour peu que le client soit prêt à payer bien plus qu'actuellement, ce qui ne serait pas un mal sachant que de toutes façons on ne peut pas continuer avec du kérosène détaxé en pleine lutte contre le réchauffement climatique.

Reste le stockage stationnaire pour les énergies renouvelables intermittentes, lorsque l'énergie est tellement abondante que le très mauvais rendement devient accessoire. Mais bon, comme les batteries progressent là encore c'est pas gagné pour l'hydrogène.

Mais au final l'hydrogène produite par électrolyse et autres solutions décarbonées devrait surtout être utilisée pour tous les usages actuels de l'hydrogène, sachant que pour le moment l'hydrogène est très majoritairement produit à partir de pétrole, il y a du boulot !!

Par

Quasi 6m de long, pas de place à l'arrière, coffre minuscule, pas de coffre a l'avant, prix d'un plein équivalent a une essence, performances quelconques, plus de 60kE.

Next !

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

En parlant de voiture à hydrogène, étonnant de ne pas encore avoir vu un article sur Caradisiac pour parler d'une nouvelle et très récente avancée en la matière : la ''pâte d'hydrogène'', présentant une densité de stockage de l’énergie dix fois supérieure aux batteries conventionnelles, et qui permet d'être fonctionnelle et utilisable à température ambiante et ne nécessite pas d'être stockée sous pression.

:jap:

Je serais curieux de savoir comment cette pate passe a travers une pile a combustible...

Par

En réponse à BigL

"Le coût n’est pas encore donné puisqu’il faut compter 12 €/kilo d’hydrogène. Le plein de cette Mirai revient aujourd'hui à 67 €. Mais les prix devraient chuter avec la démocratisation de cette énergie."

Y'a quand même une belle chute à opérer pour atteindre le coût d'usage d'un VE à batterie : 2€/100 à comparer à 14€/100.

Mais c'est bien d'y croire, hein.

L'espoir fait vivre certains. :ange:

Les 650km d'autonomie, c'est sous quel cycle d'ailleurs ? Car une Model 3 LR RWD a 600km d'autonomie WLTP... pour un poids moindre, 300ch, et une habitabilité largement meilleure.

Expliquez moi la pertinence de l'hydrogène dans les VP ?

Par

En réponse à JLPicard

Je ne vois pas comment "les prix devraient chuter avec la démocratisation de cette énergie" car il faut produire l'hydrogène, et le rendement étant très mauvais il faut beaucoup plus d'énergie primaire par rapport à simplement charger une batterie. Mais aussi beaucoup d’intermédiaires, des camions pour transporter l'hydrogène, des stations de distribution à 1 million d'euros pièce. Sachant qu'il est impossible de faire le plein à la maison, donc on sera toujours à des pleins de l'ordre d'un plein d'essence, contre environ 1 € aux 100 km avec une électrique à batteries au quotidien.

En conclusion, l'hydrogène pour les voitures c'est ridicule, pour les camions c'est à peine mieux, pour les trains c'est débile par rapport à électrifier la voie. Sauf éventuellement pour l'aviation pour peu que le client soit prêt à payer bien plus qu'actuellement, ce qui ne serait pas un mal sachant que de toutes façons on ne peut pas continuer avec du kérosène détaxé en pleine lutte contre le réchauffement climatique.

Reste le stockage stationnaire pour les énergies renouvelables intermittentes, lorsque l'énergie est tellement abondante que le très mauvais rendement devient accessoire. Mais bon, comme les batteries progressent là encore c'est pas gagné pour l'hydrogène.

Mais au final l'hydrogène produite par électrolyse et autres solutions décarbonées devrait surtout être utilisée pour tous les usages actuels de l'hydrogène, sachant que pour le moment l'hydrogène est très majoritairement produit à partir de pétrole, il y a du boulot !!

:bien::bien::bien:

Par

Je pense que Toyota se moque des scores de vente qui sont condamnés à être très bas. Mais seront supérieurs à la génération précédente puisque elle est meilleure sur tous les domaines et à plutôt belle allure. Donc Toyota teste grandeur nature une nouvelle technologie dont ce constructeur tirera forcément profit pour continuer dans l'hydrogène ou pas. Mais un tel retour d'expérience sur plusieurs milliers de véhicules testant de nouvelles solutions vaut de l'or dans une optique d'évolution automobile vers un avenir incertain. Ca fait bien plus sens que de ne considérer l'avenir automobile que sous la forme de Suv hybride rechargeables. Et même en vendant à perte ce véhicule, Toyota le considère comme un investissement stratégique. Et ils ont raison d'investir dans les différentes technologies même sans certitude

Par

En réponse à Dimhop

Je pense que Toyota se moque des scores de vente qui sont condamnés à être très bas. Mais seront supérieurs à la génération précédente puisque elle est meilleure sur tous les domaines et à plutôt belle allure. Donc Toyota teste grandeur nature une nouvelle technologie dont ce constructeur tirera forcément profit pour continuer dans l'hydrogène ou pas. Mais un tel retour d'expérience sur plusieurs milliers de véhicules testant de nouvelles solutions vaut de l'or dans une optique d'évolution automobile vers un avenir incertain. Ca fait bien plus sens que de ne considérer l'avenir automobile que sous la forme de Suv hybride rechargeables. Et même en vendant à perte ce véhicule, Toyota le considère comme un investissement stratégique. Et ils ont raison d'investir dans les différentes technologies même sans certitude

"Toyota admits ‘Elon Musk is right’ about fuel cell, but moves forward with hydrogen anyway"

https://electrek.co/2017/10/26/toyota-elon-musk-fuel-cell-hydrogen/

Par

En réponse à pxidr

Je serais curieux de savoir comment cette pate passe a travers une pile a combustible...

C'est une pâte qui dégage de l'hydrogène au contact de l'eau qui va ensuite alimenter la PAC qui produira du courant électrique et de l'eau (pour la PAC)

C'est un labo Allemand qui a mis au point le principe déjà connu (mélange de magnésium et d(hydrogène). Une usine est déjà projetée pour fabriquer quelques tonnes.

Comme dit plus le produit est performant et stable et changer de cassette bidon prendra 30 secondes

Par

On a déjà dit beaucoup sur l'hydrogène. Rien n'est vertueux dans ce choix, même l'Islande a laissé de coté après avoir été très active et tenter de développer les voitures a hydrogène et pile a combustible. Peu de chance de répéter le coup de l'hybride.

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

En parlant de voiture à hydrogène, étonnant de ne pas encore avoir vu un article sur Caradisiac pour parler d'une nouvelle et très récente avancée en la matière : la ''pâte d'hydrogène'', présentant une densité de stockage de l’énergie dix fois supérieure aux batteries conventionnelles, et qui permet d'être fonctionnelle et utilisable à température ambiante et ne nécessite pas d'être stockée sous pression.

:jap:

Effectivement c'est intéressant.

Je viens de lire un article sur le sujet.

Mais je n'ai pas vu d'infos concernant les besoins énergétiques pour créer cette pâte.

Par

En réponse à disvar81

C'est une pâte qui dégage de l'hydrogène au contact de l'eau qui va ensuite alimenter la PAC qui produira du courant électrique et de l'eau (pour la PAC)

C'est un labo Allemand qui a mis au point le principe déjà connu (mélange de magnésium et d(hydrogène). Une usine est déjà projetée pour fabriquer quelques tonnes.

Comme dit plus le produit est performant et stable et changer de cassette bidon prendra 30 secondes

Très intéressant pour les avions du coup :bien:

Mais je suis comme saint-Thomas, je ne crois que ce que je vois :bien:

Par

En réponse à disvar81

C'est une pâte qui dégage de l'hydrogène au contact de l'eau qui va ensuite alimenter la PAC qui produira du courant électrique et de l'eau (pour la PAC)

C'est un labo Allemand qui a mis au point le principe déjà connu (mélange de magnésium et d(hydrogène). Une usine est déjà projetée pour fabriquer quelques tonnes.

Comme dit plus le produit est performant et stable et changer de cassette bidon prendra 30 secondes

Changer le bidon de pâte... et remplir le réservoir d'eau ! :bien:

Par

En réponse à Dimhop

Je pense que Toyota se moque des scores de vente qui sont condamnés à être très bas. Mais seront supérieurs à la génération précédente puisque elle est meilleure sur tous les domaines et à plutôt belle allure. Donc Toyota teste grandeur nature une nouvelle technologie dont ce constructeur tirera forcément profit pour continuer dans l'hydrogène ou pas. Mais un tel retour d'expérience sur plusieurs milliers de véhicules testant de nouvelles solutions vaut de l'or dans une optique d'évolution automobile vers un avenir incertain. Ca fait bien plus sens que de ne considérer l'avenir automobile que sous la forme de Suv hybride rechargeables. Et même en vendant à perte ce véhicule, Toyota le considère comme un investissement stratégique. Et ils ont raison d'investir dans les différentes technologies même sans certitude

C'est exactement ça : Un laboratoire d'essais à très grande échelle.

Par

En réponse à pxidr

Très intéressant pour les avions du coup :bien:

Mais je suis comme saint-Thomas, je ne crois que ce que je vois :bien:

Plusieurs questions restent à élucider, notamment la consommation d'énergie (et le type) pour en produire. On en saura sûrement plus dans les années à venir.

Mais ça semble gommer les quelques défauts les plus évidents de la fourniture actuelle en hydrogene. Et si c'est plus intéressant et moins polluant à produire et recharger que les batteries que l'on connait aujourd'hui, il y a des chances pour que ça remplace les grosses batteries dans les voitures électriques de demain.

Par

En réponse à E911V

Effectivement c'est intéressant.

Je viens de lire un article sur le sujet.

Mais je n'ai pas vu d'infos concernant les besoins énergétiques pour créer cette pâte.

Effectivement, j'ai lu cette publication de l'institut Fraunhofer :

www.zess.fraunhofer.de › zessPDF

POWERPASTE FOR OFF-GRID POWER SUPPLY

C'est très séduisant sur le papier, cependant pas un mot sur le procédé de fabrication ni le rendement d'une telle solution.

Par

En réponse à pxidr

Très intéressant pour les avions du coup :bien:

Mais je suis comme saint-Thomas, je ne crois que ce que je vois :bien:

Hors le kérosène, rien ne va pour les avions, il ne faut pas avoir d'illusion.

Par

En réponse à pxidr

Quasi 6m de long, pas de place à l'arrière, coffre minuscule, pas de coffre a l'avant, prix d'un plein équivalent a une essence, performances quelconques, plus de 60kE.

Next !

Oui tu l'as déjà dit, on sait que cette techno vous fout la trouille... :dodo:

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

Plusieurs questions restent à élucider, notamment la consommation d'énergie (et le type) pour en produire. On en saura sûrement plus dans les années à venir.

Mais ça semble gommer les quelques défauts les plus évidents de la fourniture actuelle en hydrogene. Et si c'est plus intéressant et moins polluant à produire et recharger que les batteries que l'on connait aujourd'hui, il y a des chances pour que ça remplace les grosses batteries dans les voitures électriques de demain.

Il est clair que cette pâte est largement plus intéressante que de l'H2 stocké sous forme gazeuse a fortes pressions (700 bars pour cette Mirai, pour rappel... et nécessite une compression pour le stockage, ce qui dégrade encore le rendement).

Par

En réponse à pxidr

L'espoir fait vivre certains. :ange:

Les 650km d'autonomie, c'est sous quel cycle d'ailleurs ? Car une Model 3 LR RWD a 600km d'autonomie WLTP... pour un poids moindre, 300ch, et une habitabilité largement meilleure.

Expliquez moi la pertinence de l'hydrogène dans les VP ?

On te l'a déjà expliqué 50x, c'est toi qui ne veut pas l'entendre. :chut:

La clé c'est que de l'H2 généré comme un sous-produit des excédants de capacité de production de crête des ENR non pilotables, intermittentes et non stockables, aura une valeur financière bien plus basse que l'H2 issu actuellement du fossile, et verra son impact écologique très réduit, voire positif, ce qui l'exonèrera de toute obligation de rendement, comme n'importe quelle ENR (en gros, peu importe de consommer une ressource en une plus grande quantité si elle se substitue à une ressource fossile). :bien:

Pour le reste, voir les km de posts déjà écrits sur le sujet. :dodo:

Par

Sinon sur 15 posts 8 sont déjà de Pix : beau "rendement", une vraie performance... :cyp:

Par

En réponse à pxidr

Quasi 6m de long, pas de place à l'arrière, coffre minuscule, pas de coffre a l'avant, prix d'un plein équivalent a une essence, performances quelconques, plus de 60kE.

Next !

Le système métrique revu et corrigé par pxi...

En SI (pour système international), le "presque 6m" donne 4m97... Sans commentaires... :ange:

Par

En réponse à GY201

Hors le kérosène, rien ne va pour les avions, il ne faut pas avoir d'illusion.

La densité énergétique, facteur clé dans un avion, de l'hydrogène est loin d'être ridicule : dotées de PAC légères qui se passent au maximum de batteries, et moyennant une sorte d'hybridation kérosène/hydrogène pour différentes phases de vol, j'ai déjà vu passer des études plutôt intéressantes. :bah:

Après ce n'est clairement pas pour demain qu'Airbus fera le plein de ses long-courriers à l'hydrogène, mais rien n'interdit par essence de faire voler un avion avec de l'hydrogène, surtout quand on compare à la solution batteries, qui elle est juste hors de propos. :jap:

Par

En réponse à PLexus sol-air

On te l'a déjà expliqué 50x, c'est toi qui ne veut pas l'entendre. :chut:

La clé c'est que de l'H2 généré comme un sous-produit des excédants de capacité de production de crête des ENR non pilotables, intermittentes et non stockables, aura une valeur financière bien plus basse que l'H2 issu actuellement du fossile, et verra son impact écologique très réduit, voire positif, ce qui l'exonèrera de toute obligation de rendement, comme n'importe quelle ENR (en gros, peu importe de consommer une ressource en une plus grande quantité si elle se substitue à une ressource fossile). :bien:

Pour le reste, voir les km de posts déjà écrits sur le sujet. :dodo:

"impact écologique très réduit, voire positif"!

:areuh::areuh::areuh:

Enorme, même quand je roule à vélo, je n'ai pas un impact positif. Il suffit de lire un com' de Plexus pour savoir si on parle d'une toy/lexus ou d'une autre marque... :coucou:

Par

En réponse à Philippe2446

Le système métrique revu et corrigé par pxi...

En SI (pour système international), le "presque 6m" donne 4m97... Sans commentaires... :ange:

Il a 2 mètres étalonnés différemment :

un tout petit qui donne de gros chiffres pour mesurer les avantages des Tesla et les inconvénients des concurrents,

et un énorme qui donne de tout petits chiffres pour les inconvénients des Tesla et les avantages des concurrents.

Il jongle avec les deux comme un clown professionnel ! :lol:

D'ailleurs il a souvent tendance à perdre le 2ème, va savoir pourquoi, le hasard probablement... :dodo:

Par

En réponse à GY201

Hors le kérosène, rien ne va pour les avions, il ne faut pas avoir d'illusion.

Pour le coup, je donnerai raison à Plexus. L'hydrogène ça ne pèse rien, et on peut même envisager de le stocker directement sous forme gazeuse à basse pression dans l'avion, le volume n'étant pas vraiment un problème (cf avion de transport de pièces d'avion Airbus beluga par ex).

https://sciencepost.fr/airbus-veut-lancer-un-avion-zero-emission-a-hydrogene-en-2035/

C'est beaucoup moins débile que d'envisager de faire tourner les avions aux agrocarburants ou à l'essence synthétique.

Par

En réponse à Philippe2446

Le système métrique revu et corrigé par pxi...

En SI (pour système international), le "presque 6m" donne 4m97... Sans commentaires... :ange:

J'en étais sûr que t'allais pas le louper, effectivement, plus 5m que 6m, mea culpa.

Par

En réponse à PLexus sol-air

Sinon sur 15 posts 8 sont déjà de Pix : beau "rendement", une vraie performance... :cyp:

C'est clair

Par

En réponse à Philippe2446

"impact écologique très réduit, voire positif"!

:areuh::areuh::areuh:

Enorme, même quand je roule à vélo, je n'ai pas un impact positif. Il suffit de lire un com' de Plexus pour savoir si on parle d'une toy/lexus ou d'une autre marque... :coucou:

Ce que je dis là est valable pour l'hydrogène en général, dans l'hypothèse du recours massif à l'hydrogène en tant que STEP : aucun rapport avec Toyota... :dodo:

D'ailleurs dans cette hypothèse tout le monde fera des bagnoles à l'hydrogène pour profiter de la manne, probablement avec le soutien de l'Etat, la seule différence sera l'état d'avancement technologique de chaque constructeur à ce moment-là, c'est là où Toyota pourra peut-être tirer son épingle du jeu, avec Honda, Kia, et les quelques autres qui ont déjà un peu avancé sur le sujet. :bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

On te l'a déjà expliqué 50x, c'est toi qui ne veut pas l'entendre. :chut:

La clé c'est que de l'H2 généré comme un sous-produit des excédants de capacité de production de crête des ENR non pilotables, intermittentes et non stockables, aura une valeur financière bien plus basse que l'H2 issu actuellement du fossile, et verra son impact écologique très réduit, voire positif, ce qui l'exonèrera de toute obligation de rendement, comme n'importe quelle ENR (en gros, peu importe de consommer une ressource en une plus grande quantité si elle se substitue à une ressource fossile). :bien:

Pour le reste, voir les km de posts déjà écrits sur le sujet. :dodo:

Blablabla.

Deja que le français moyen ne veut surtout pas d'éoliennes en face de chez lui, comment produire massivement de l'H2 a partir de cette source sans multiplier par dizaines voire centaines le nombre d'éoliennes ?

Et encore une fois... ça demandera toujours 3 fois plus d'énergie que de recharger des batteries !

Par

En réponse à PLexus sol-air

Sinon sur 15 posts 8 sont déjà de Pix : beau "rendement", une vraie performance... :cyp:

Je serais toujours la pour debunker le technologies bullshit :bien:

Par

En réponse à Philippe2446

"impact écologique très réduit, voire positif"!

:areuh::areuh::areuh:

Enorme, même quand je roule à vélo, je n'ai pas un impact positif. Il suffit de lire un com' de Plexus pour savoir si on parle d'une toy/lexus ou d'une autre marque... :coucou:

Et par "impact positif", j'entendais indirectement l'impact de la substitution de la production d'électricité fossile par des ENR, substitution qui ne pourra se faire au-delà d'un certain niveau (20 à 25% en France compte tenu du reste du mix) qu'avec l'apport de l'hydrogène, seule capable de faire des STEP de grosse capacité à un prix acceptable et non limité par ailleurs (géographie pour les barrages par exemple). :bien:

Par

*les

Par

En réponse à pxidr

Je serais toujours la pour debunker le technologies bullshit :bien:

Et pour inventer de nouvelles dimensions aux voitures qui ne te convainquent pas également... :bien:

Par

En réponse à pxidr

Blablabla.

Deja que le français moyen ne veut surtout pas d'éoliennes en face de chez lui, comment produire massivement de l'H2 a partir de cette source sans multiplier par dizaines voire centaines le nombre d'éoliennes ?

Et encore une fois... ça demandera toujours 3 fois plus d'énergie que de recharger des batteries !

Eh, génie, tu les recharges avec quoi, tes batteries ? :areuh:

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

Changer le bidon de pâte... et remplir le réservoir d'eau ! :bien:

Cependant, cette technique nécessite combien de quantité d'eau pour fonctionner ?

Car si il faut 100L d'eau pour 1kg de pâte, c'est un peu useless niveau densité énergétique...

Par

En réponse à PLexus sol-air

Et par "impact positif", j'entendais indirectement l'impact de la substitution de la production d'électricité fossile par des ENR, substitution qui ne pourra se faire au-delà d'un certain niveau (20 à 25% en France compte tenu du reste du mix) qu'avec l'apport de l'hydrogène, seule capable de faire des STEP de grosse capacité à un prix acceptable et non limité par ailleurs (géographie pour les barrages par exemple). :bien:

C'est juste du bullshit, le véhicule à "impact écologique très réduit, voire positif". C'est tout. Quelque soit l'usage, quelle que soit la forme de l'énergie. Tu dégrades une énergie (quelle qu'elle soit) en chaleur (friction pneus + air + mécanique) en roulant. C'est dicté par la thermodynamique.

Le transport en termes d'énergie, c'est exactement comme si tu mettais un radiateur (quelle que soit sa source d'énergie) sur ton balcon. :oui:

Dont acte: bullshit. :kaola:

Par

En réponse à pxidr

Je serais toujours la pour debunker le technologies bullshit :bien:

Pas besoin de débuncker, puisqu'il n'y a aucune fausse promesse : la Mirai est un démonstrateur cher et pas du tout suffisant pour être commercialisé au grand public. :jap:

Personne n'a essayé de dire le contraire, à l'inverse des boîtes à piles qui sont tout sauf au point et qu'on essaye pourtant de nous vendre comme le futur des matins qui chantent... :dodo:

:violon:

Par

En réponse à pxidr

J'en étais sûr que t'allais pas le louper, effectivement, plus 5m que 6m, mea culpa.

Moi aussi, j'avais un banquier qui se trompait souvent, mais jamais en sa défaveur... :brosse:

Par

En réponse à Philippe2446

Moi aussi, j'avais un banquier qui se trompait souvent, mais jamais en sa défaveur... :brosse:

Je reconnais mes erreurs :bien:

Par

En réponse à pxidr

Blablabla.

Deja que le français moyen ne veut surtout pas d'éoliennes en face de chez lui, comment produire massivement de l'H2 a partir de cette source sans multiplier par dizaines voire centaines le nombre d'éoliennes ?

Et encore une fois... ça demandera toujours 3 fois plus d'énergie que de recharger des batteries !

Et encore une fois, si on a intérêt à générer du H2, beaucoup de H2, pour arriver à un taux de 40 ou 50% d'ENR, bah il faudra le consommer, et s'il est déjà comprimé, quoi de plus simple que de le coller dans des bagnoles qui devraient allier les avantages des électriques (silence, coût d'usage, fiabilité théorique) et des thermiques (coût de production, autonomie, durée de "recharge") ? :bien:

Par

Vous venez vraiment d’écrire qu’une berline de 180ch a 74900€ était « la preuve de la démocratisation de l’hydrogén »....?

Par

En réponse à PLexus sol-air

Pas besoin de débuncker, puisqu'il n'y a aucune fausse promesse : la Mirai est un démonstrateur cher et pas du tout suffisant pour être commercialisé au grand public. :jap:

Personne n'a essayé de dire le contraire, à l'inverse des boîtes à piles qui sont tout sauf au point et qu'on essaye pourtant de nous vendre comme le futur des matins qui chantent... :dodo:

:violon:

Pour le coup, je serais d'accord sur le Mirai, et sa technologie n'est pas complètement stupide, même si elle est loin aujourd'hui des perfs de l'électrique pur.

Perso je pense qu'on pourrait très bien se servir de la tech hydrogène en prolongateur d'autonomie sur trajets longs. Ça reste crédible car comme tu dis, on peut stocker de l'énergie grâce à l'hydrogène. On peut faire le plein plus vite aussi. Ça aide quand même pour les longs trajets et t'évite des stations service tournant sur plusieurs dizaines de MW de puissance, avec des parkings chargés de centaines de voitures...

L'autre avantage de la PAC, c'est quand même que sa technologie peut être miniaturisée à l'envi (et c'est le GROS inconvénient des PHEV essence aujourd'hui avec leurs gros moteurs/dépollution/transmission souvent trimbalés inutilement!). On avait envisagé de faire des montres-bracelet à hydrogène même! Donc avec une batterie de 20-30kWh, un réservoir d'hydrogène 2 fois plus petit que cette Mirai et une PAC de faible puissance (20kW?) tu peux avoir une combinaison gagnante pour la voiture de famille traditionnelle... Ce n'est pas exclu en tout cas selon moi. :bah:

Par

En réponse à Philippe2446

C'est juste du bullshit, le véhicule à "impact écologique très réduit, voire positif". C'est tout. Quelque soit l'usage, quelle que soit la forme de l'énergie. Tu dégrades une énergie (quelle qu'elle soit) en chaleur (friction pneus + air + mécanique) en roulant. C'est dicté par la thermodynamique.

Le transport en termes d'énergie, c'est exactement comme si tu mettais un radiateur (quelle que soit sa source d'énergie) sur ton balcon. :oui:

Dont acte: bullshit. :kaola:

Certes, totalement d'accord avec cette approche que je défends régulièrement, mais en prenant le système dans sa globalité, l'H2 peut être vu comme un sous-produit valorisable ou comme un gain d'opportunité. Et dans ce cas, et uniquement dans ce cas, le H2 peut être vu positivement. :bah:

D'ailleurs in fine chaque scénario parlant "d'industrie de l'hydrogène" ne dit rien d'autre : la mobilité à l'hydrogène ne sera probablement jamais mise sur pied, si c'est le cas un jour, de manière autonome, mais sera toujours une conséquence accessoire d'une transition plus vaste, probablement dictée par ce fameux plafond de verre des ENR. :jap:

Par

En réponse à pxidr

Je reconnais mes erreurs :bien:

C'est bien. :fleur:

:jap:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Certes, totalement d'accord avec cette approche que je défends régulièrement, mais en prenant le système dans sa globalité, l'H2 peut être vu comme un sous-produit valorisable ou comme un gain d'opportunité. Et dans ce cas, et uniquement dans ce cas, le H2 peut être vu positivement. :bah:

D'ailleurs in fine chaque scénario parlant "d'industrie de l'hydrogène" ne dit rien d'autre : la mobilité à l'hydrogène ne sera probablement jamais mise sur pied, si c'est le cas un jour, de manière autonome, mais sera toujours une conséquence accessoire d'une transition plus vaste, probablement dictée par ce fameux plafond de verre des ENR. :jap:

L'hydrogène en "sous-produit"? Mais arrête les conneries quand même! Sous-produit de quoi? Sous-produit de la non-consommation d'électricité? Sous-produit de la prod d'oxygène médical (quoi qu'en ce moment... :voyons:)? :violon:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Et encore une fois, si on a intérêt à générer du H2, beaucoup de H2, pour arriver à un taux de 40 ou 50% d'ENR, bah il faudra le consommer, et s'il est déjà comprimé, quoi de plus simple que de le coller dans des bagnoles qui devraient allier les avantages des électriques (silence, coût d'usage, fiabilité théorique) et des thermiques (coût de production, autonomie, durée de "recharge") ? :bien:

Tu sembles oublier qu'une PAC nécessite un entretien régulier.

Par

En réponse à pxidr

Tu sembles oublier qu'une PAC nécessite un entretien régulier.

Aujourd'hui, oui. Je viens de regarder la vidéo sur une Insight I que le propriétaire devait brancher tous les mois pour améliorer la perf de ses batteries Ni-Mh viellissantes. Ca a évolué, tu es bien placé pour le savoir! :bien:

Pourquoi n'en serait-il pas de même des PAC? On ne parle pas d'une usure mécanique inévitable comme celle des moteurs/transmissions des thermiques...

Par

En réponse à Philippe2446

Pour le coup, je serais d'accord sur le Mirai, et sa technologie n'est pas complètement stupide, même si elle est loin aujourd'hui des perfs de l'électrique pur.

Perso je pense qu'on pourrait très bien se servir de la tech hydrogène en prolongateur d'autonomie sur trajets longs. Ça reste crédible car comme tu dis, on peut stocker de l'énergie grâce à l'hydrogène. On peut faire le plein plus vite aussi. Ça aide quand même pour les longs trajets et t'évite des stations service tournant sur plusieurs dizaines de MW de puissance, avec des parkings chargés de centaines de voitures...

L'autre avantage de la PAC, c'est quand même que sa technologie peut être miniaturisée à l'envi (et c'est le GROS inconvénient des PHEV essence aujourd'hui avec leurs gros moteurs/dépollution/transmission souvent trimbalés inutilement!). On avait envisagé de faire des montres-bracelet à hydrogène même! Donc avec une batterie de 20-30kWh, un réservoir d'hydrogène 2 fois plus petit que cette Mirai et une PAC de faible puissance (20kW?) tu peux avoir une combinaison gagnante pour la voiture de famille traditionnelle... Ce n'est pas exclu en tout cas selon moi. :bah:

Tout à fait, le problème actuel des batteries et des PAC pourraient éventuellement trouver un point d'équilibre subtil entre faible longévité de la PAC et durabilité des batteries, entre rendement de l'hydrogène produit à partir de fossile peu sympa mais batteries chères et polluantes à produire et à recycler, entre compacité de la PAC et encombrement des batteries, entre durées comparées recharges/plein, etc... :good:

Et une fois de plus on se dit que la recherche du compromis optimal type Prius qui optimise le meilleur des deux mondes moyennant quelques concessions mineures, est probablement préférable à la solution tout-batteries en mode bourrin comme le fait Tesla, où on arrive aujourd'hui à des absurdités comme mettre 100 ou 120 kwh de batteries, soit presqu'une tonne, pour déplacer une pauvre caisse au prix stratosphérique à 130kmh entre deux SUC bien trop rapprochés... :bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Tout à fait, le problème actuel des batteries et des PAC pourraient éventuellement trouver un point d'équilibre subtil entre faible longévité de la PAC et durabilité des batteries, entre rendement de l'hydrogène produit à partir de fossile peu sympa mais batteries chères et polluantes à produire et à recycler, entre compacité de la PAC et encombrement des batteries, entre durées comparées recharges/plein, etc... :good:

Et une fois de plus on se dit que la recherche du compromis optimal type Prius qui optimise le meilleur des deux mondes moyennant quelques concessions mineures, est probablement préférable à la solution tout-batteries en mode bourrin comme le fait Tesla, où on arrive aujourd'hui à des absurdités comme mettre 100 ou 120 kwh de batteries, soit presqu'une tonne, pour déplacer une pauvre caisse au prix stratosphérique à 130kmh entre deux SUC bien trop rapprochés... :bah:

A la différence, c'est qu'une batterie Lithium ne nécessite pas de métaux rares, contrairement a une PAC. Et en plus, il faut le changer régulièrement...

Par

En réponse à Philippe2446

L'hydrogène en "sous-produit"? Mais arrête les conneries quand même! Sous-produit de quoi? Sous-produit de la non-consommation d'électricité? Sous-produit de la prod d'oxygène médical (quoi qu'en ce moment... :voyons:)? :violon:

Mix ENR plafonné (intermittence, non pilotabilité, difficulté de stockage en volume et sur la durée, toussa...).

Dépassement du plafond = STEP H2, pas d'autre choix à grande échelle pour un prix acceptable et capable de gérer la saisonnalité.

Donc si taux des ENR > 25%, alors surproduction d'H2 de manière éclatée sur tout le territoire sans véritable prévisions fiables de production, et toujours non pilotée.

Difficile à consommer par l'industrie : donc mise sur pied d'une filière de distribution éclatée sur tout le territoire, donc concrètement station-service qui vendent du H2.

Simple. :bah:

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

Changer le bidon de pâte... et remplir le réservoir d'eau ! :bien:

Oui bien sûr à moins que l'eau rejetée par la PAC puisse être réutilisée pour activer la pâte.

Par

En réponse à pxidr

A la différence, c'est qu'une batterie Lithium ne nécessite pas de métaux rares, contrairement a une PAC. Et en plus, il faut le changer régulièrement...

Pour le moment.

Si tu regardes la PAC de Honda et la PAC actuelle de Toyota, tu verras les avancées énormes en la matière, notamment en termes de coût consommation de métaux rares.

Et de même que tu te permets d'extrapoler les avancées futures des batteries sur les avancées passées, bah pour une PAC c'est pareil. :chut:

Une fois de plus, l'émergence de la PAC n'a rien de plus ou moins certain que celle d'une batterie permettant de vendre une Clio électrique réellement polyvalente à 20.000 balles, pour moi aucune de ces deux technos n'a d'avenir garanti vu les boulets techniques que les deux se traînent. :bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Mix ENR plafonné (intermittence, non pilotabilité, difficulté de stockage en volume et sur la durée, toussa...).

Dépassement du plafond = STEP H2, pas d'autre choix à grande échelle pour un prix acceptable et capable de gérer la saisonnalité.

Donc si taux des ENR > 25%, alors surproduction d'H2 de manière éclatée sur tout le territoire sans véritable prévisions fiables de production, et toujours non pilotée.

Difficile à consommer par l'industrie : donc mise sur pied d'une filière de distribution éclatée sur tout le territoire, donc concrètement station-service qui vendent du H2.

Simple. :bah:

Demande aux allemands, ils ont 0 H2 et plus de 50% d'ENR. Accessoirement nous on a déjà presque 25% d'ENR... :fresh:

Par

En réponse à Philippe2446

Demande aux allemands, ils ont 0 H2 et plus de 50% d'ENR. Accessoirement nous on a déjà presque 25% d'ENR... :fresh:

Oui, mais les Allemands n'ont pas de nucléaire à côté : les jours sans vent et sans soleil, ils mettent en route les centrales au charbon : c'est ce que tu veux pour l'économie du futur et pour déplacer des voitures "vertes" "zéro émissions" ? :chut:

Non, vraiment, augmenter le taux des ENR revient forcément à mettre en place des STEP massifs, non seulement capable d'absorber un gros volume d'énergie, mais aussi de la stocker sur des durées de l'ordre d'une année pour pallier à la saisonnalité. Donc H2 ou rien. :bah:

Par

En réponse à Philippe2446

Demande aux allemands, ils ont 0 H2 et plus de 50% d'ENR. Accessoirement nous on a déjà presque 25% d'ENR... :fresh:

Chez nous à chaque fois qu'on rajoute des ENR au-delà de 25% sans STEP supplémentaires, ça veux dire qu'on augmente le mix du fossile. Et souvent de manière masquée, par exemple en le faisant faire par nos voisins... :dodo:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Chez nous à chaque fois qu'on rajoute des ENR au-delà de 25% sans STEP supplémentaires, ça veux dire qu'on augmente le mix du fossile. Et souvent de manière masquée, par exemple en le faisant faire par nos voisins... :dodo:

Merci de ne pas tout mélanger. Si on importe plus et qu'on a été amenés à prolonger la durée de vie de nos centrales thermiques, c'est d'abord parce que nos nucléaires de 800MW arrivent à la retraite les unes après les autres sans être remplacées. Notre capacité de prod (hors éoliennes, trop irrégulières et ne pouvant être incluses dans ce calcul) n'a fait que baisser (pour une conso qui stagne)... La conséquence est évidente et n'a aucun rapport avec les 25% d'ENR (d'ailleurs ce chiffre-là n'a presque pas bougé!). :bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Oui, mais les Allemands n'ont pas de nucléaire à côté : les jours sans vent et sans soleil, ils mettent en route les centrales au charbon : c'est ce que tu veux pour l'économie du futur et pour déplacer des voitures "vertes" "zéro émissions" ? :chut:

Non, vraiment, augmenter le taux des ENR revient forcément à mettre en place des STEP massifs, non seulement capable d'absorber un gros volume d'énergie, mais aussi de la stocker sur des durées de l'ordre d'une année pour pallier à la saisonnalité. Donc H2 ou rien. :bah:

OK. Tu fais le calcul? Non, trop paresseux. Je sais. Ok, je le fais pour toi! :jap:

3kWh/m3 d'hydrogène niveau masse volumique à pression ambiante. Pour une semaine froide comme on a eu récemment, on est en gros sur une surconso de l'ordre de 10GW constants par rapport à la moyenne hivernale. 7 fois 24 fois 10G donne 1680GWh à stocker (donc 1 680 000 000 de kWh), à 3kWh/m3.

Tu expliques comment tu fais, là? :ange:

Je te laisse le choix entre la tech 700 bars et les hydrures métalliques si le stockage à pression atmo ne te convient pas! :fleur:

Par

bon je me suis planté, je parlais d'énergie par volume (densité energétique), pas de "masse volumique"...dsl

Par

En réponse à Philippe2446

Merci de ne pas tout mélanger. Si on importe plus et qu'on a été amenés à prolonger la durée de vie de nos centrales thermiques, c'est d'abord parce que nos nucléaires de 800MW arrivent à la retraite les unes après les autres sans être remplacées. Notre capacité de prod (hors éoliennes, trop irrégulières et ne pouvant être incluses dans ce calcul) n'a fait que baisser (pour une conso qui stagne)... La conséquence est évidente et n'a aucun rapport avec les 25% d'ENR (d'ailleurs ce chiffre-là n'a presque pas bougé!). :bah:

Visiblement si tu n'as pas compris la problématique à ce stade-là c'est mort. Je n'invente rien, la littérature est dispo : si ça t'intéresse fais toi-même l'effort de comprendre avant de discuter de ce sujet, moi je passe à autre chose. :bah:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Visiblement si tu n'as pas compris la problématique à ce stade-là c'est mort. Je n'invente rien, la littérature est dispo : si ça t'intéresse fais toi-même l'effort de comprendre avant de discuter de ce sujet, moi je passe à autre chose. :bah:

Mais oui, t'as raison, on va stocker 1/2 Milliard de mètres cubes d'hydrogène en France pour venir subvenir à nos besoins de conso par grand froid... Quand tu prends les gens de haut comme ça, c'est toujours quand tu as encore plein d'arguments mais plus le temps de t'expliquer? :buzz:

Par

En réponse à Philippe2446

OK. Tu fais le calcul? Non, trop paresseux. Je sais. Ok, je le fais pour toi! :jap:

3kWh/m3 d'hydrogène niveau masse volumique à pression ambiante. Pour une semaine froide comme on a eu récemment, on est en gros sur une surconso de l'ordre de 10GW constants par rapport à la moyenne hivernale. 7 fois 24 fois 10G donne 1680GWh à stocker (donc 1 680 000 000 de kWh), à 3kWh/m3.

Tu expliques comment tu fais, là? :ange:

Je te laisse le choix entre la tech 700 bars et les hydrures métalliques si le stockage à pression atmo ne te convient pas! :fleur:

Jamais dit que le H2 ferais 100% du stockage. Il y a bien d'autres STEP moins chers et déjà parfaitement utilisables.

Mais pour accroître la capacité, et l'étendre à des durées plus longues que sur quelques jours, et sans contraintes limitatives, l'H2 est le seul candidat sur la liste. :bah:

Mais si ça te plaît de penser que l'hydrogène n'a pas d'avenir, perso je m'en cogne, moi j'ai donné mon point de vue sur le sujet, et ce n'est de toute façon ni toi ni moi qui déciderons de la mise en place effective de ces STEP dans le futur... :dodo:

Par

En réponse à Philippe2446

Mais oui, t'as raison, on va stocker 1/2 Milliard de mètres cubes d'hydrogène en France pour venir subvenir à nos besoins de conso par grand froid... Quand tu prends les gens de haut comme ça, c'est toujours quand tu as encore plein d'arguments mais plus le temps de t'expliquer? :buzz:

1/2 milliards de m3 répartis sur 2000 installations éoliennes ça ne donne toujours que des cubes de 63m de côté par installation : une fois pour toute on parle là d'un futur à moyen terme, pas demain, et d'une véritable révolution globale (le terme c'est "société ou économie de l'hydrogène"), pas juste un changement d'étiquette plus verte sur ta pompe à essence ou sur ton pistolet de recharge... :dodo:

Mais je répète, ce n'est pas moi qui ai théorisé tout ça, d'autres bien plus compétents en la matière que moi l'on fait et sont arrivés à la conclusion que ce serait viable.

Moi je trouve ça juste intéressant et encourageant, après si toi tu tiens absolument à rester dans la société du pétrole, du gaz et du charbon avec à la marque quelques trucs plus ou moins verdissants pour l'image, libre à toi, mais moi c'est pas ça qui me fait rêver. :pfff:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Jamais dit que le H2 ferais 100% du stockage. Il y a bien d'autres STEP moins chers et déjà parfaitement utilisables.

Mais pour accroître la capacité, et l'étendre à des durées plus longues que sur quelques jours, et sans contraintes limitatives, l'H2 est le seul candidat sur la liste. :bah:

Mais si ça te plaît de penser que l'hydrogène n'a pas d'avenir, perso je m'en cogne, moi j'ai donné mon point de vue sur le sujet, et ce n'est de toute façon ni toi ni moi qui déciderons de la mise en place effective de ces STEP dans le futur... :dodo:

Tout ce que je t'explique, c'est vu les volumes d'énergie dont on parle, l'H2 n'est pas une solution. On ne sait pas stocker des quantités aussi énormes d'électricité, que ce soit sous la forme de STEP, sous la forme de batteries (j'avais fait le même type de calcul pour convaincre mdb que l'hiver sur des batteries, ça ne marchait pas mieux), ou sous la forme d'hydrogène.

L'électricité, ça ne se stocke que peu et pour le court terme (même avec les batteries les plus modernes!). Les STEPs servent d'ailleurs avant tout à la régulation intraday. Donc il faut prévoir un appareil de prod en fonction de la demande d'électricité. Et si 5% de la conso annuelle est produite avec du gaz, ce n'est pas grave parce que ça ne pèsera pas lourd sur l'ensemble. C'est mon point de vue, et de toute évidence, c'est celui des grands électriciens car on le saurait, s'il y avait un projet de stockage de l'ordre du TWh... Ca n'existe pas, ni en France, ni ailleurs. Sous aucune forme. Alors me baser sur les affirmations de Plexus...

https://www.rte-france.com/eco2mix/la-production-delectricite-par-filiere#

(regarde par ex le 8 janvier, pic de conso, et pourtant les STEP pompaient à fond, 2,3GW vers 4h du matin, pour remplir des réservoirs et garantir la dispo pour quelques heures plus tard)

Par

En réponse à PLexus sol-air

1/2 milliards de m3 répartis sur 2000 installations éoliennes ça ne donne toujours que des cubes de 63m de côté par installation : une fois pour toute on parle là d'un futur à moyen terme, pas demain, et d'une véritable révolution globale (le terme c'est "société ou économie de l'hydrogène"), pas juste un changement d'étiquette plus verte sur ta pompe à essence ou sur ton pistolet de recharge... :dodo:

Mais je répète, ce n'est pas moi qui ai théorisé tout ça, d'autres bien plus compétents en la matière que moi l'on fait et sont arrivés à la conclusion que ce serait viable.

Moi je trouve ça juste intéressant et encourageant, après si toi tu tiens absolument à rester dans la société du pétrole, du gaz et du charbon avec à la marque quelques trucs plus ou moins verdissants pour l'image, libre à toi, mais moi c'est pas ça qui me fait rêver. :pfff:

Sérieux, "que" des cubes de 63m de côté, étanches à la plus petite molécule existante? Une par éolienne? T'es sérieux? :ptèdr:

Par

En réponse à Pays du Matin Frais

En parlant de voiture à hydrogène, étonnant de ne pas encore avoir vu un article sur Caradisiac pour parler d'une nouvelle et très récente avancée en la matière : la ''pâte d'hydrogène'', présentant une densité de stockage de l’énergie dix fois supérieure aux batteries conventionnelles, et qui permet d'être fonctionnelle et utilisable à température ambiante et ne nécessite pas d'être stockée sous pression.

:jap:

Tout à fait, cette pâte pourrait être vendue dans des stations service avec de l'eau, le plein serait instantanée comme de l'essence. Mais bon encore quelques années avant d'éventuellement voir sa commercialisation.

Par

En réponse à PLexus sol-air

On te l'a déjà expliqué 50x, c'est toi qui ne veut pas l'entendre. :chut:

La clé c'est que de l'H2 généré comme un sous-produit des excédants de capacité de production de crête des ENR non pilotables, intermittentes et non stockables, aura une valeur financière bien plus basse que l'H2 issu actuellement du fossile, et verra son impact écologique très réduit, voire positif, ce qui l'exonèrera de toute obligation de rendement, comme n'importe quelle ENR (en gros, peu importe de consommer une ressource en une plus grande quantité si elle se substitue à une ressource fossile). :bien:

Pour le reste, voir les km de posts déjà écrits sur le sujet. :dodo:

Rien, dans ce descriptif, permet d'affirmer que le prix deviendra compétitif.

Par

En réponse à donald69

Tout à fait, cette pâte pourrait être vendue dans des stations service avec de l'eau, le plein serait instantanée comme de l'essence. Mais bon encore quelques années avant d'éventuellement voir sa commercialisation.

Cette pâte est effectivement fort intéressante, mais il faudrait savoir comment on la produit et surtout, combien de quantité d'eau il faut pour l'utiliser par la suite...

Par

En réponse à PLexus sol-air

La densité énergétique, facteur clé dans un avion, de l'hydrogène est loin d'être ridicule : dotées de PAC légères qui se passent au maximum de batteries, et moyennant une sorte d'hybridation kérosène/hydrogène pour différentes phases de vol, j'ai déjà vu passer des études plutôt intéressantes. :bah:

Après ce n'est clairement pas pour demain qu'Airbus fera le plein de ses long-courriers à l'hydrogène, mais rien n'interdit par essence de faire voler un avion avec de l'hydrogène, surtout quand on compare à la solution batteries, qui elle est juste hors de propos. :jap:

Là, tu es hors du coup, passer par une phase "électricité" n'a vraiment aucun sens comparé a une combustion directe. Tu sais que pour choisir une pièce qui va sur un avion il n'y a qu'une méthode: tu la jettes en l'air et si elle retombe, il ne faut pas la choisir.

Retour vers H2. Avec les technologies d'aujourd'hui, le poids des réservoirs est excessif pour une utilisation embarquée même si le site en lien dit le contraire.

https://www.afhypac.org/ tout pour dire que c'est l'avenir mais l'avenir de hier c'est aujourd'hui et nous n'avons rien de nouveau. La partie documentation est volumineuse.

Par

En réponse à Tortel

Habitabilité et coffre ridicules pour le gabarit. On n'est pas prêt de voir l'hydrogène se développer.

Entre une Zoé paradoxalement plus habitable et avec un plus grand coffre, cette Miraï me semble toutefois plus pratique pour faire de longs trajets autoroutiers. :bah:

Après, vu que c'est quasiment la première voiture hydrogène digne de ce nom et encore relativement chère, faut laisser le temps au temps.

En augmentant la part des stations proposant de l'hydrogène, on peut s'attendre cette fois à ce qu'il s'en vendent un peu plus que la génération précédente, moche au possible.:bah:

A Toyota maintenant de proposer une voiture plus petite et moins chère.

Par

En réponse à Dimhop

Je pense que Toyota se moque des scores de vente qui sont condamnés à être très bas. Mais seront supérieurs à la génération précédente puisque elle est meilleure sur tous les domaines et à plutôt belle allure. Donc Toyota teste grandeur nature une nouvelle technologie dont ce constructeur tirera forcément profit pour continuer dans l'hydrogène ou pas. Mais un tel retour d'expérience sur plusieurs milliers de véhicules testant de nouvelles solutions vaut de l'or dans une optique d'évolution automobile vers un avenir incertain. Ca fait bien plus sens que de ne considérer l'avenir automobile que sous la forme de Suv hybride rechargeables. Et même en vendant à perte ce véhicule, Toyota le considère comme un investissement stratégique. Et ils ont raison d'investir dans les différentes technologies même sans certitude

:bien: +1

Par

En réponse à Philippe2446

Sérieux, "que" des cubes de 63m de côté, étanches à la plus petite molécule existante? Une par éolienne? T'es sérieux? :ptèdr:

C'était juste un calcul théorique pour te montrer que des gros chiffres répartis sur le nombre de sites de production (et pas d'éoliennes) ne donnait pas des volumes insurmontables, sachant que je n'ai pris que les sites éoliens et non solaires, sachant que d'autres sites de stockages seraient mis sur pied (sites industriels) et qu'une capacité de STEP est déjà sur pied, l'idée n'étant évidemment pas de remplacer tous les STEP par du H2. :bah:

Tu peux faire autant d'objections que tu veux, la solution est étudiée très sérieusement, et me semble plutôt pertinente par rapport à continuer à foncer dans le mur du tout fossile comme l'incite paradoxalement la voiture électrique à batteries. :non:

Par

En réponse à GY201

Rien, dans ce descriptif, permet d'affirmer que le prix deviendra compétitif.

Bah en même temps je ne vais pas vous résumer ici des dizaines de rapports détaillés de think-tanks ayant planché sur le sujet, si ça vous intéresse vraiment faite vos propres recherches, c'est très riche mais compliqué et aléatoire comme toute prospective. :dodo:

Par

En réponse à GY201

Là, tu es hors du coup, passer par une phase "électricité" n'a vraiment aucun sens comparé a une combustion directe. Tu sais que pour choisir une pièce qui va sur un avion il n'y a qu'une méthode: tu la jettes en l'air et si elle retombe, il ne faut pas la choisir.

Retour vers H2. Avec les technologies d'aujourd'hui, le poids des réservoirs est excessif pour une utilisation embarquée même si le site en lien dit le contraire.

https://www.afhypac.org/ tout pour dire que c'est l'avenir mais l'avenir de hier c'est aujourd'hui et nous n'avons rien de nouveau. La partie documentation est volumineuse.

Si je retrouve les liens que j'avais trouvé il y a déjà pas mal de temps, je te les posterais : à l'époque j'avais trouvé le concept d'hybridation (enfin de mélange des sources d'énergies) pas con du tout selon les phases (décollage/atterrissage, croisière), avec cependant une complexité assez forte comme d'hab dans ce genre de projet (coût, complexité mécanique, poids...). :bah:

Par

En réponse à fedoismyname

Entre une Zoé paradoxalement plus habitable et avec un plus grand coffre, cette Miraï me semble toutefois plus pratique pour faire de longs trajets autoroutiers. :bah:

Après, vu que c'est quasiment la première voiture hydrogène digne de ce nom et encore relativement chère, faut laisser le temps au temps.

En augmentant la part des stations proposant de l'hydrogène, on peut s'attendre cette fois à ce qu'il s'en vendent un peu plus que la génération précédente, moche au possible.:bah:

A Toyota maintenant de proposer une voiture plus petite et moins chère.

+1 pour faire avancer une techno comme celle-là, pas de secret, faut mettre des bagnoles sur route, et qu'elles soient finalement adaptées au grand public importe peu tant qu'il y en a un nombre suffisant qui tournent et collectent des données. :bien:

Ceux qui voient autre chose dans la Mirai se gourrent complètement. :oui:

Par

En réponse à PLexus sol-air

C'était juste un calcul théorique pour te montrer que des gros chiffres répartis sur le nombre de sites de production (et pas d'éoliennes) ne donnait pas des volumes insurmontables, sachant que je n'ai pris que les sites éoliens et non solaires, sachant que d'autres sites de stockages seraient mis sur pied (sites industriels) et qu'une capacité de STEP est déjà sur pied, l'idée n'étant évidemment pas de remplacer tous les STEP par du H2. :bah:

Tu peux faire autant d'objections que tu veux, la solution est étudiée très sérieusement, et me semble plutôt pertinente par rapport à continuer à foncer dans le mur du tout fossile comme l'incite paradoxalement la voiture électrique à batteries. :non:

Prouve-le! Elle "est étudiée sérieusement"? Par qui, pour quoi, et pour quelle quantité d'énergie? C'est au moins la 3ème fois que tu sors cette affirmation de ta poche!

:violon:

Creuser l'équivalent du gouffre de Proumeyssac sous chaque éolienne te paraît pas représenter des "volumes insurmontables"? Sérieux? :oops: Sans parler même de la question de l’étanchéité (parce qu'une fuite et c'est vite le gros boum avec l'hydrogène, ce n'est pas de l'octane..)...

Par

En réponse à Philippe2446

Prouve-le! Elle "est étudiée sérieusement"? Par qui, pour quoi, et pour quelle quantité d'énergie? C'est au moins la 3ème fois que tu sors cette affirmation de ta poche!

:violon:

Creuser l'équivalent du gouffre de Proumeyssac sous chaque éolienne te paraît pas représenter des "volumes insurmontables"? Sérieux? :oops: Sans parler même de la question de l’étanchéité (parce qu'une fuite et c'est vite le gros boum avec l'hydrogène, ce n'est pas de l'octane..)...

J'ai rien à te "prouver !" : on cause prospective, si tu veux creuser le sujet tape "économie hydrogène" sur Google et lit les différents avis en laissant de côté tes a priori négatifs. :redface:

Perso je m'en tape si l'hydrogène émerge ou pas, simplement je trouve intéressante la perspective de pouvoir sortir du fossile avec des technos quasiment existantes pour la plupart, par une autre voie que le retour à l'âge de pierre, ou la sainte apparition de la fusion...

Et quand bien même c'est utopique, la seule réflexion sur le sujet apporte déjà beaucoup de connaissance sur ce qui se fait aujourd'hui. :dodo:

Par

En réponse à pxidr

Quasi 6m de long, pas de place à l'arrière, coffre minuscule, pas de coffre a l'avant, prix d'un plein équivalent a une essence, performances quelconques, plus de 60kE.

Next !

Pavé Cesar. Ceux qui n'ont rien pas lu te saluent !

Par

En réponse à Philippe2446

Prouve-le! Elle "est étudiée sérieusement"? Par qui, pour quoi, et pour quelle quantité d'énergie? C'est au moins la 3ème fois que tu sors cette affirmation de ta poche!

:violon:

Creuser l'équivalent du gouffre de Proumeyssac sous chaque éolienne te paraît pas représenter des "volumes insurmontables"? Sérieux? :oops: Sans parler même de la question de l’étanchéité (parce qu'une fuite et c'est vite le gros boum avec l'hydrogène, ce n'est pas de l'octane..)...

Tu trouveras beaucoup de choses là:

https://www.afhypac.org/

mais pour du concret, il faut attendre…

Par

En réponse à GY201

Tu trouveras beaucoup de choses là:

https://www.afhypac.org/

mais pour du concret, il faut attendre…

Désolé, mais rien qui n'arrive à la cheville des aspirations de Plexus. Même les unités les plus performantes en terme de stockage (conteneur capable de stocker sous forme d'hydrure l'équivalent hydrogène de 23MWh d'énergie) proposées ici, il en faudrait 60 000 pour arriver aux dimensions dont parle Plexus...

http://www.afhypac.org/documents/tout-savoir/Fiche%204.4%20-%20Stockage%20solide%20de%20l%27hydrog%C3%A8ne%20r%C3%A9v.%20jan.%202018.pdf

(fig.6)

Et encore, il faut réchauffer le bouzin pour qu'il tourne à... 350°C! Non, même eux ne sont pas assez fous pour rêver ce qui selon Plexus demain sera la réalité... :fleur:

Par

En réponse à Philippe2446

Prouve-le! Elle "est étudiée sérieusement"? Par qui, pour quoi, et pour quelle quantité d'énergie? C'est au moins la 3ème fois que tu sors cette affirmation de ta poche!

:violon:

Creuser l'équivalent du gouffre de Proumeyssac sous chaque éolienne te paraît pas représenter des "volumes insurmontables"? Sérieux? :oops: Sans parler même de la question de l’étanchéité (parce qu'une fuite et c'est vite le gros boum avec l'hydrogène, ce n'est pas de l'octane..)...

à 700 bars on descend déjà à des cubes de 7m. Admettons qu'il s'agit de bâtiments remplis de bombonnes avec seulement 50% d'espace utile pour l'H2, ça fait des cubes de 9m.

Mais en fait, je ne vois pas pourquoi une partie ne serait pas stockée sur les sites de distribution, dans des réservoirs plus petits: je n'imagine pas que le stockage de l'H2 ne serve qu'à la production électrique et pas à certains véhicules.

Après, c'est sans doute plus rentable de compresser un peu moins la partie qui est destinée à alimenter une pile à combustible pour réalimenter le réseau électrique (contrairement au transport où la réduction de l'encombrement prime), mais je pense que personne n'a jamais pensé à le stocker à pression atmosphérique.

Quant aux explosions c'est sûr qu'il faut pas stocker la bombonne dans un local fermé contenant de l'air... c'est déjà ce qu'on fait pour le GPL ou GNV où les bombonnes sont à l'air libre, empêchant toute accumulation de mélange air-gaz dans des proportions détonnantes.

Par

En réponse à PLexus sol-air

J'ai rien à te "prouver !" : on cause prospective, si tu veux creuser le sujet tape "économie hydrogène" sur Google et lit les différents avis en laissant de côté tes a priori négatifs. :redface:

Perso je m'en tape si l'hydrogène émerge ou pas, simplement je trouve intéressante la perspective de pouvoir sortir du fossile avec des technos quasiment existantes pour la plupart, par une autre voie que le retour à l'âge de pierre, ou la sainte apparition de la fusion...

Et quand bien même c'est utopique, la seule réflexion sur le sujet apporte déjà beaucoup de connaissance sur ce qui se fait aujourd'hui. :dodo:

- Tu trouves intéressant

- Toy s'engage (soit dit en passant, avec très très peu de fric niveau investissement par rapport au HSD, ça leur coûte assez peu l'hydrogène)

- Tu nous sors des idées de ton cerveau en prétendant qu'on trouve la même chose dans google...

Sauf que c'est faux. Ce n'est vrai que dans tes rêves les plus fous. L'hydrogène comme stockage c'est impossible pour assurer au niveau national une stabilisation conséquente de la prod élec. Ca peut être intéressant:

- pour remplacer des générateurs là où on n'a pas accès à du courant

- pour du transport décarboné quand des solutions électriques (structurellement plus efficientes mais pas toujours possibles à l'exemple des cargos/avions) sont hors de portée.

- ...?

Mais pas pour du stockage stationnaire sur de longues périodes de quantités conséquentes d'énergie, au niveau national. Ce n'est pas possible. Je te l'ai prouvé ET tu n'as absolument rien pour me contredire. :coucou:

Par

En réponse à pxidr

Quasi 6m de long, pas de place à l'arrière, coffre minuscule, pas de coffre a l'avant, prix d'un plein équivalent a une essence, performances quelconques, plus de 60kE.

Next !

Effectivement, au delà de la démonstration de la maitrise technologique de Toyota, cette voiture montre pourquoi cette technologie... ne s'imposera pas. Avoir, dans un véhicule de 5 m, le coffre et l'habitabilité arrière d'une citadine, c'est juste inconcevable (et visiblement, la taille nécessaire au stockage semble relativement incompressible). En admettant que le problème de la fabrication de l'hydrogène se résolve, il n'y aura jamais de Yaris ou de Clio hydrogène, et donc, en France, pas de diffusion en très grande série.

Comme le GNV, se sera peut-être (si on arrive à le produire proprement), une bonne alternative pour les bus et les camions, mais cela restera forcément marginale dans l'automobile.

Par

En réponse à W A V E

à 700 bars on descend déjà à des cubes de 7m. Admettons qu'il s'agit de bâtiments remplis de bombonnes avec seulement 50% d'espace utile pour l'H2, ça fait des cubes de 9m.

Mais en fait, je ne vois pas pourquoi une partie ne serait pas stockée sur les sites de distribution, dans des réservoirs plus petits: je n'imagine pas que le stockage de l'H2 ne serve qu'à la production électrique et pas à certains véhicules.

Après, c'est sans doute plus rentable de compresser un peu moins la partie qui est destinée à alimenter une pile à combustible pour réalimenter le réseau électrique (contrairement au transport où la réduction de l'encombrement prime), mais je pense que personne n'a jamais pensé à le stocker à pression atmosphérique.

Quant aux explosions c'est sûr qu'il faut pas stocker la bombonne dans un local fermé contenant de l'air... c'est déjà ce qu'on fait pour le GPL ou GNV où les bombonnes sont à l'air libre, empêchant toute accumulation de mélange air-gaz dans des proportions détonnantes.

Désolé mais je ne suis pas d'accord.

- L’hydrogène sous 700 bars n'est pas 700 fois plus dense qu'à température ambiante

- il y a un énorme problème niveau énergie si tu stockes à 700 bars car tu perds des quantités considérables dans la compression/détente (ce qui fait qu'en stationnaire on évite cette technologie)

- un réservoir de 7m de diamètre qui subit 700 bars de pression est soumis à une force de 7000m d'eau (700kg/cm2). Plus tu agrandis ton réservoir, plus il va falloir que tu augmentes sa résistance à l'explosion (donc l'épaisseur de la paroi). C'est totalement irréel à de telles proportions.

Et la comparaison entre GPL/GNV d'une part et hydrogène d'autre part n'est pas pertinente. Les limites d'explosivité d'un mélange air/hydrogène sont extrêmement éloignées (en gros dès que tu mélanges de l'hydrogène à de l'air et que tu as une source de chaleur à 400° ça saute), ce qui n'est pas le cas des autres carburants qui n'explosent pas quand le mélange est trop riche...

Sans parler des problèmes de risque de fuite qui sont également un peu différents quand la molécule est tout simplement la plus petite qui existe...

Par

De toute façon cette voiture n'est pas destinée à réalise le moindre objectif de vente.

Elle va être vendue pour des flottes d'entreprise d'hydrogène comme Air Liquide mais vu que les particuliers ne trouveront pas de station de recharge

Par

En réponse à Rem 91

Effectivement, au delà de la démonstration de la maitrise technologique de Toyota, cette voiture montre pourquoi cette technologie... ne s'imposera pas. Avoir, dans un véhicule de 5 m, le coffre et l'habitabilité arrière d'une citadine, c'est juste inconcevable (et visiblement, la taille nécessaire au stockage semble relativement incompressible). En admettant que le problème de la fabrication de l'hydrogène se résolve, il n'y aura jamais de Yaris ou de Clio hydrogène, et donc, en France, pas de diffusion en très grande série.

Comme le GNV, se sera peut-être (si on arrive à le produire proprement), une bonne alternative pour les bus et les camions, mais cela restera forcément marginale dans l'automobile.

Je pense justement que ce démonstrateur prouve parfaitement la non-viabilité de l'H2 dans un VP.

Et encore, on parle d'une grosse berline de 5m de long (pas 6m, mea culpa), pour se retrouver avec une habitabilité absoluement indigne. Alors imaginez ça dans une citadine ou une compacte...

Et effectivement, le réservoir semble difficilement plus compressible (il doit supporter 700 bars), la PAC aussi, plus la batterie. Bref, pour un VP, c'est bien trop de bordel à caser dans un espace limité.

Pour un camion par exemple, ça serait moins problématique.

Une batterie pour un VP est une bonne solution technique car elle peut s'intégrer dans le plancher de l'auto, et abaisse son centre de gravité... et ne nécessite pas d'une volumineuse PAC.

Par

La seule berline avec un coffre aussi petit que la mienne ! :bien::biggrin::blague:

Par

En réponse à Philippe2446

Désolé mais je ne suis pas d'accord.

- L’hydrogène sous 700 bars n'est pas 700 fois plus dense qu'à température ambiante

- il y a un énorme problème niveau énergie si tu stockes à 700 bars car tu perds des quantités considérables dans la compression/détente (ce qui fait qu'en stationnaire on évite cette technologie)

- un réservoir de 7m de diamètre qui subit 700 bars de pression est soumis à une force de 7000m d'eau (700kg/cm2). Plus tu agrandis ton réservoir, plus il va falloir que tu augmentes sa résistance à l'explosion (donc l'épaisseur de la paroi). C'est totalement irréel à de telles proportions.

Et la comparaison entre GPL/GNV d'une part et hydrogène d'autre part n'est pas pertinente. Les limites d'explosivité d'un mélange air/hydrogène sont extrêmement éloignées (en gros dès que tu mélanges de l'hydrogène à de l'air et que tu as une source de chaleur à 400° ça saute), ce qui n'est pas le cas des autres carburants qui n'explosent pas quand le mélange est trop riche...

Sans parler des problèmes de risque de fuite qui sont également un peu différents quand la molécule est tout simplement la plus petite qui existe...

Tu n'es pas d'accord? Avec quoi?

Avec le fait d'avoir un réservoir rempli de bombonnes (donc des bombonnes plus petites) au lieu d'une seule grosse bombonne?

avec le fait de stocker, quand c'est pour un usage véhicule, à la même pression que le réservoir du véhicule?

Avec le fait de stocker à une pression moindre quand c'est pour être consommé sur place? (ne me dis quand-même pas que tu comptes stocker à 1 bar)

Avec le fait que déjà pour le GPL et GNV on ne compte pas sur l'absence de fuite pour éviter les explosions?

Avec le fait que l'intérieur d'une bombonne sans comburant ne produit pas de détonation?

Par

En réponse à Philippe2446

Désolé mais je ne suis pas d'accord.

- L’hydrogène sous 700 bars n'est pas 700 fois plus dense qu'à température ambiante

- il y a un énorme problème niveau énergie si tu stockes à 700 bars car tu perds des quantités considérables dans la compression/détente (ce qui fait qu'en stationnaire on évite cette technologie)

- un réservoir de 7m de diamètre qui subit 700 bars de pression est soumis à une force de 7000m d'eau (700kg/cm2). Plus tu agrandis ton réservoir, plus il va falloir que tu augmentes sa résistance à l'explosion (donc l'épaisseur de la paroi). C'est totalement irréel à de telles proportions.

Et la comparaison entre GPL/GNV d'une part et hydrogène d'autre part n'est pas pertinente. Les limites d'explosivité d'un mélange air/hydrogène sont extrêmement éloignées (en gros dès que tu mélanges de l'hydrogène à de l'air et que tu as une source de chaleur à 400° ça saute), ce qui n'est pas le cas des autres carburants qui n'explosent pas quand le mélange est trop riche...

Sans parler des problèmes de risque de fuite qui sont également un peu différents quand la molécule est tout simplement la plus petite qui existe...

A 700 bar, la densité est 467 fois celle à pression atmosphérique. OK par rapport à mon calcul grossier comptant une densité 700 fois supérieure, il faut augmenter de 12% la largeur, profondeur et hauteur du/des réservoirs.

Par

En réponse à W A V E

Tu n'es pas d'accord? Avec quoi?

Avec le fait d'avoir un réservoir rempli de bombonnes (donc des bombonnes plus petites) au lieu d'une seule grosse bombonne?

avec le fait de stocker, quand c'est pour un usage véhicule, à la même pression que le réservoir du véhicule?

Avec le fait de stocker à une pression moindre quand c'est pour être consommé sur place? (ne me dis quand-même pas que tu comptes stocker à 1 bar)

Avec le fait que déjà pour le GPL et GNV on ne compte pas sur l'absence de fuite pour éviter les explosions?

Avec le fait que l'intérieur d'une bombonne sans comburant ne produit pas de détonation?

Tout ce que j'affirme (en opposition à plexus qui peine à trouver des éléments confirmant sa vision), c'est qu'il est totalement irréaliste d'utiliser l'hydrogène en masse pour lisser la prod électrique, en permettant par la même occasion d'augmenter le parc de prod elec origine renouvelable sans faire appel à des centrales thermiques en "backup". Le désaccord était là.

J'ai affirmé plus haut (et continue de le faire) que l'hydrogène n'est pas irréaliste en solution phev (plus compacte que le moteur thermique). Plus evidemment encore pour les futurs avions/bateaux 0 co2.

Mais pas à très grande échelle (on parle de plus d'un twh d'équivalent électricité) pour régulariser la prod et réduire l'appel aux fossiles pour la prod elec.

C'est tout ce que je dis. :jap:

Par

En réponse à W A V E

à 700 bars on descend déjà à des cubes de 7m. Admettons qu'il s'agit de bâtiments remplis de bombonnes avec seulement 50% d'espace utile pour l'H2, ça fait des cubes de 9m.

Mais en fait, je ne vois pas pourquoi une partie ne serait pas stockée sur les sites de distribution, dans des réservoirs plus petits: je n'imagine pas que le stockage de l'H2 ne serve qu'à la production électrique et pas à certains véhicules.

Après, c'est sans doute plus rentable de compresser un peu moins la partie qui est destinée à alimenter une pile à combustible pour réalimenter le réseau électrique (contrairement au transport où la réduction de l'encombrement prime), mais je pense que personne n'a jamais pensé à le stocker à pression atmosphérique.

Quant aux explosions c'est sûr qu'il faut pas stocker la bombonne dans un local fermé contenant de l'air... c'est déjà ce qu'on fait pour le GPL ou GNV où les bombonnes sont à l'air libre, empêchant toute accumulation de mélange air-gaz dans des proportions détonnantes.

Cherche pas, il a décidé que ce n'était pas viable, jamais, pour aucune raison, point barre, fin de la discussion.

On reste dans le fossile : c'est cool, on crame la planète, puis no future et basta... :bah:

Next... Ah, non, y'a pas de next, après, c'est le néant. :dodo:

:violon:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Cherche pas, il a décidé que ce n'était pas viable, jamais, pour aucune raison, point barre, fin de la discussion.

On reste dans le fossile : c'est cool, on crame la planète, puis no future et basta... :bah:

Next... Ah, non, y'a pas de next, après, c'est le néant. :dodo:

:violon:

https://youtu.be/Wml7aq3AuQY?t=1020

L'hybride n'a pas d'avenir visiblement, c'est l'électrique à batterie qui va s'imposer dans l'automobile. Ce que je racontes depuis que je suis la...

Par

En réponse à PLexus sol-air

Cherche pas, il a décidé que ce n'était pas viable, jamais, pour aucune raison, point barre, fin de la discussion.

On reste dans le fossile : c'est cool, on crame la planète, puis no future et basta... :bah:

Next... Ah, non, y'a pas de next, après, c'est le néant. :dodo:

:violon:

Venant du mec qui crache à longueur d'article sur la 1ere alternative aux véhicules thermiques, à savoir les VE, ça a quelque chose de très comique, ton commentaire! :orni:

Par

Il ne faut pas oublier que les PAC peuvent fonctionner avec bien d'autres liquides ou gaz que l'h2. Je pense à l'acide formique, entre autres, au méthane. Et que les progrès sont très importants en terme de durabilité

Par

En réponse à pxidr

https://youtu.be/Wml7aq3AuQY?t=1020

L'hybride n'a pas d'avenir visiblement, c'est l'électrique à batterie qui va s'imposer dans l'automobile. Ce que je racontes depuis que je suis la...

Ah bah si la vidéo dit comme tu dis, ça doit être vrai, alors : une chance que tu sois tombé dessus par hasard... :lol:

Sacré source en tout cas, une vraie référence scientifique ! :biggrin:

:buzz:

Par

En réponse à Philippe2446

Venant du mec qui crache à longueur d'article sur la 1ere alternative aux véhicules thermiques, à savoir les VE, ça a quelque chose de très comique, ton commentaire! :orni:

Ah oui c'est vrai que les VE abreuvés au fossile vont sauver la planète ! :biggrin:

Recharges à 70% de fossiles en moyenne mondiale...

Rendement global du puits à la roue de 30%...

15 tonnes de CO2 émis par batterie, hors recyclage...

D'une propreté à toutes épreuves on vous dit ! :lol:

Désolé, j'avais oublié toute cette "verdure" ! :buzz:

Par

En réponse à PLexus sol-air

Ah bah si la vidéo dit comme tu dis, ça doit être vrai, alors : une chance que tu sois tombé dessus par hasard... :lol:

Sacré source en tout cas, une vraie référence scientifique ! :biggrin:

:buzz:

En tout cas bien plus fiable que les allégations de Plexus, c'est une certitude...

Regarde toute l'interview, ça va t'instruire.

Par

En réponse à PLexus sol-air

Ah oui c'est vrai que les VE abreuvés au fossile vont sauver la planète ! :biggrin:

Recharges à 70% de fossiles en moyenne mondiale...

Rendement global du puits à la roue de 30%...

15 tonnes de CO2 émis par batterie, hors recyclage...

D'une propreté à toutes épreuves on vous dit ! :lol:

Désolé, j'avais oublié toute cette "verdure" ! :buzz:

Quand plexus se sera renseigné, il saura que:

-le rendement puits/roue te son rx est pire que 30%

-la prod batterie c'est aujourd'hui déjà moins de 15t co2, en baisse continue

-la prod enr augmente ailleurs qu'en Europe, aujourd'hui déjà. Et donc comme on parle de l'horizon 2040+ en gros, ni lui ni moi ne savons comment sera produite l'énergie électrique...

En même temps, creuser et betoner des trous de la taille du gouffre de Proumeyssac 2000 fois en France pour stocker de l'hydrogène, no pb! :fresh:

Par

En réponse à pxidr

https://youtu.be/Wml7aq3AuQY?t=1020

L'hybride n'a pas d'avenir visiblement, c'est l'électrique à batterie qui va s'imposer dans l'automobile. Ce que je racontes depuis que je suis la...

Le mec oublie quelques éléments essentiels qu'un bon scientifique ne devrait pas oublier: d'abord il oublie que tant qu'on n'a pas de solution pour l'avion, la recherche ne se limitera pas à développer les technos existantes aujourd'hui.

Sinon c'est presque la fin du progrès scientifique, dommage pour un jeune qui veut faire carrière dans le métier.

Il serait né 20 ans avant les batteries au lithium, il aurait sans doute prédit autre chose...

Ensuite du point de vue pratique, l'existence du train enlève presque tout l'intérêt d'une voiture telle que la VW XL1 pour les longues distances, tandis qu'on lui préfèrerait une 2CV électrifiée pour les petits trajets. Alors y voir l'avenir... c'est un peu comme voir une chambre froide comme l'avenir des habitations économes en chauffage.

Il pense que les voitures vont approcher le million de km, il a sans doute oublié que la plupart ne vont pas à la casse à cause de leur moteur, et pas compris pourquoi on les jette (sur 20 générations foutues à la poubelle successivement, très peu l'étaient ne serait-ce qu'en partie pour gagner en consommation). On va pas en même temps rechercher la légèreté, la sécurité et avoir des caisses insensibles aux chocs de la vraie vie avec des rotules inusable et une parfaite résistance à la corrosion, puis s'il n'y a que les batteries qui ont une valeur dedans, pas besoin de faire des efforts démesurés pour conserver la caisse au lieu de réutiliser les batteries.

Bref, c'est pas un visionnaire comme ça qui va prédire le futur.

Par

En réponse à Philippe2446

Quand plexus se sera renseigné, il saura que:

-le rendement puits/roue te son rx est pire que 30%

-la prod batterie c'est aujourd'hui déjà moins de 15t co2, en baisse continue

-la prod enr augmente ailleurs qu'en Europe, aujourd'hui déjà. Et donc comme on parle de l'horizon 2040+ en gros, ni lui ni moi ne savons comment sera produite l'énergie électrique...

En même temps, creuser et betoner des trous de la taille du gouffre de Proumeyssac 2000 fois en France pour stocker de l'hydrogène, no pb! :fresh:

Ah tiens, tu penses toujours que quelqu'un veut stocker l'H2 à pression atmosphérique?

Par

En réponse à W A V E

Ah tiens, tu penses toujours que quelqu'un veut stocker l'H2 à pression atmosphérique?

Remarque ça ferait quand-même 10 fois moins de volume que de mettre une batterie de 75 kWh sur chaque voiture :ddr:

Par

En réponse à Rem 91

Effectivement, au delà de la démonstration de la maitrise technologique de Toyota, cette voiture montre pourquoi cette technologie... ne s'imposera pas. Avoir, dans un véhicule de 5 m, le coffre et l'habitabilité arrière d'une citadine, c'est juste inconcevable (et visiblement, la taille nécessaire au stockage semble relativement incompressible). En admettant que le problème de la fabrication de l'hydrogène se résolve, il n'y aura jamais de Yaris ou de Clio hydrogène, et donc, en France, pas de diffusion en très grande série.

Comme le GNV, se sera peut-être (si on arrive à le produire proprement), une bonne alternative pour les bus et les camions, mais cela restera forcément marginale dans l'automobile.

Quand Christophe Colomb a voulu tester le passage par l'Ouest, beaucoup lui ont dit que c'était peine perdue, qu'il était fou et qu'il était acté qu'il n'y avait aucun passage par l'Ouest.

Et en ce moment, on a une mission sur Mars pour tenter entre autres de trouver de la vie, ne serait-ce à l'échelle des bactéries. Mais... oh les fous! puisque certains ont déjà dit que c'était une certitude: il n'y a aucun signe de vie sur Mars.

Bref, le principe des gens qui vont de l'avant et de l'humanité qui progresse, c'est de s'assurer que ce qui est dit/avancé par certains est justifié... ou pas.

Ceci pour dire qu'il est important de voir ce qui peut être fait concrètement avec l'hydrogène, avant de partir du principe que c'est une connerie.

Par

En réponse à fedoismyname

Quand Christophe Colomb a voulu tester le passage par l'Ouest, beaucoup lui ont dit que c'était peine perdue, qu'il était fou et qu'il était acté qu'il n'y avait aucun passage par l'Ouest.

Et en ce moment, on a une mission sur Mars pour tenter entre autres de trouver de la vie, ne serait-ce à l'échelle des bactéries. Mais... oh les fous! puisque certains ont déjà dit que c'était une certitude: il n'y a aucun signe de vie sur Mars.

Bref, le principe des gens qui vont de l'avant et de l'humanité qui progresse, c'est de s'assurer que ce qui est dit/avancé par certains est justifié... ou pas.

Ceci pour dire qu'il est important de voir ce qui peut être fait concrètement avec l'hydrogène, avant de partir du principe que c'est une connerie.

Tout à fait. C'est pas comme si on avait une technologie capable de répondre facilement à nos besoins comme l'a fait le pétrole, enterrant toutes les autres pour longtemps. Là on n'a rien de vraiment capable de répondre à nos besoins, parmi les pistes possibles (dont l'H2), il y en a au moins une qui progressera fortement, tôt ou tard.

Alors bien-sûr, à première vue on préfèrerait un carburant liquide ou des batteries 4 fois plus denses que le lithium constituées uniquement de matériaux plus faciles à trouver et moins polluants à extraire, mais on ne choisira pas forcément quelle technologie fera les progrès suffisants.

Par

En réponse à W A V E

Ah tiens, tu penses toujours que quelqu'un veut stocker l'H2 à pression atmosphérique?

Tu proposes quoi en stockage stationnaire, hein, le spécialiste autoproclamé?

-du 700 bars avec des pertes en énergie liées à la compression/détente énormes?

-de l'hydrogène liquide, refroidi à -260°C?

-de l'hydrure d'hydrogène, stockage solide, avec les pertes qui y sont liées ?

J'attends ta solution de génie... On parle stationnaire, où le volume est largement moins impactant que dans un véhicule... :fleur:

T'es comme 90% du lectorat ici, la critique facile, mais pour le reste... :buzz:

Par

En réponse à W A V E

Remarque ça ferait quand-même 10 fois moins de volume que de mettre une batterie de 75 kWh sur chaque voiture :ddr:

Mais oui, t'as raison. Il y a 142l d'hydrogène à 700bars dans cette Mirai, qui a la même autonomie en gros qu'une tesla. Tu détends ça à 1atm et tu te retrouves avec un peu moins de 70 m3. T'es un génie du calcul... :areuh:

Par

En réponse à W A V E

Tout à fait. C'est pas comme si on avait une technologie capable de répondre facilement à nos besoins comme l'a fait le pétrole, enterrant toutes les autres pour longtemps. Là on n'a rien de vraiment capable de répondre à nos besoins, parmi les pistes possibles (dont l'H2), il y en a au moins une qui progressera fortement, tôt ou tard.

Alors bien-sûr, à première vue on préfèrerait un carburant liquide ou des batteries 4 fois plus denses que le lithium constituées uniquement de matériaux plus faciles à trouver et moins polluants à extraire, mais on ne choisira pas forcément quelle technologie fera les progrès suffisants.

Je suis 100% d'accord avec toi là-dessus. J'aurais dû lire ce post avant d'écrire ce que j'ai lu plus haut, dsl. :fleur:

Mais tu as pris une conversation que j'avais eu avec Plexus plus haut en cours de route, ce n'est pas moi qui suggérait l'idée de stocker de l'H2 à grande échelle à 1ATM...

Par

En réponse à W A V E

Le mec oublie quelques éléments essentiels qu'un bon scientifique ne devrait pas oublier: d'abord il oublie que tant qu'on n'a pas de solution pour l'avion, la recherche ne se limitera pas à développer les technos existantes aujourd'hui.

Sinon c'est presque la fin du progrès scientifique, dommage pour un jeune qui veut faire carrière dans le métier.

Il serait né 20 ans avant les batteries au lithium, il aurait sans doute prédit autre chose...

Ensuite du point de vue pratique, l'existence du train enlève presque tout l'intérêt d'une voiture telle que la VW XL1 pour les longues distances, tandis qu'on lui préfèrerait une 2CV électrifiée pour les petits trajets. Alors y voir l'avenir... c'est un peu comme voir une chambre froide comme l'avenir des habitations économes en chauffage.

Il pense que les voitures vont approcher le million de km, il a sans doute oublié que la plupart ne vont pas à la casse à cause de leur moteur, et pas compris pourquoi on les jette (sur 20 générations foutues à la poubelle successivement, très peu l'étaient ne serait-ce qu'en partie pour gagner en consommation). On va pas en même temps rechercher la légèreté, la sécurité et avoir des caisses insensibles aux chocs de la vraie vie avec des rotules inusable et une parfaite résistance à la corrosion, puis s'il n'y a que les batteries qui ont une valeur dedans, pas besoin de faire des efforts démesurés pour conserver la caisse au lieu de réutiliser les batteries.

Bref, c'est pas un visionnaire comme ça qui va prédire le futur.

Bizarrement, j'ai le sentiment que le mec est plus compétent que toi sur le sujet... c'est juste que ce qu'il dit ne colle pas à tes croyances, alors ça t'embête bien. Et qu'il soit plus jeune que toi, ce qui fait que c'est forcément un pignouf à tes yeux.

Faut savoir remettre en question ses raisonnements parfois. :bien:

Par

En réponse à pxidr

Bizarrement, j'ai le sentiment que le mec est plus compétent que toi sur le sujet... c'est juste que ce qu'il dit ne colle pas à tes croyances, alors ça t'embête bien. Et qu'il soit plus jeune que toi, ce qui fait que c'est forcément un pignouf à tes yeux.

Faut savoir remettre en question ses raisonnements parfois. :bien:

Ou bien il faut savoir observer le monde et ne pas se contenter d'une petite partie du problème, parce que sinon, même avec les meilleures compétences du monde dans ce domaine, on risque de se planter complètement.

Si tu penses que le côté pratique face au train n'est pas nécessaire pour l'avenir de la voiture, si tu penses que les acheteurs de SUV s'en foutent de l'espace à bord, si tu penses que c'est le moteur thermique (souvent en parfait état) qui envoie les voitures à la casse (la plupart du temps pour les remplacer par une voiture thermique qui consomme autant), alors ok, dans ta science, tu es le meilleur. Mais c'est ta science, pas LA science.

Quand au fait que le mec soit jeune, je n'ai rien contre, la jeunesse c'est l'avenir. Mais un jeune qui ne comprend pas le présent et qui croit la technologie figée, en fait c'est un vieux. Rien de plus triste que de croire les choses figées dans son propre domaine de compétences. Le mec croit que la solution existe et se demande pourquoi on l'a pas adopté, en fait ça veut dire qu'il ne comprend pas le monde.

Peut-être que ça s'applique pour toi aussi: croire que la solution actuelle qui te convient est la seule possible et qu'elle convient à tout le monde, sans même se soucier de ses conséquences pour les autres. Et je te vois venir, je n'ai ni inventé le pétrole, ni prétendu que ça ne posait pas de problème hein. Juste que je ne considère pas le problème comme résolu. Il est même possible que je m'en sois inquiété avant toi et que j'ai fait autant d'efforts que toi pour limiter les dégâts. Je en sais rien, mon but n'est pas de comparer, mais d'arrêter d'être pris de haut par quelqu'un qui prétend avoir une solution alors que jusqu'à nouvel ordre, ça n'est pas une solution.

Quand on se soucie un peu de l'état de la planète, on regarde aussi le problème de l'occupation et de la modification de l'écosystème par l'homme et de la consommation de matières premières. Et là, désolé, le VE actuel ne me rassure pas. C'est pas exclu que ça change un jour, mais pas sûr non plus. La quantité de matières premières (on va pas parler de recyclage, je parle de la première génération) pour faire rouler tout le monde en VE a de quoi inquiéter. Idem pour faire l'électricité propre, quand on n'en fait déjà pas assez pour les autres usages. Bien-sûr, yakafokon, c'est facile puisque la techno est là, mais alors pourquoi c'est pas encore fait? y aurait-il une faille dans la théorie?

Si encore c'était pour aboutir à une solution quasi-parfaite, avec quasiment aucun CO2, des machines totalement durables ou totalement recyclables, mais comme c'est pas le cas, il faudra recommencer demain. Recommencer à miner toutes sortes de matières premières, à tout reconstruire autrement?

Je n'ai pas de solution miracle, mais dans un premier temps, il faudrait mettre en balance le fait de chercher à avoir une bonne autonomie en VE et le fait de se passer de longues distances (mettre la voiture dans le train, c'est possible, augmenter le parc de location sur les destinations de vacances aussi, c'est pas gratuit mais les subventions de VE non plus). Avant de produire une électricité propre pour charger tous les VE, le volume de batteries fabriquées aujourd'hui serait bien plus utile en étant réparti sur la totalité du parc (donc hybride) que pour permettre à quelques-uns de faire un long trajet au charbon allemand pendant que d'autres font tourner leur 100% thermique au feu rouge. D'autres à qui je rappelle on n'a pas les moyens d'offrir un VE, la subvention n'étant viable que pour une minorité.

Je pourrais continuer des heures, tellement c'est plus complexe que ta vision des choses.

Par

Belle proposition de Toyota qui avec la NEXO de Hyundai prouve encore une fois l'avance technologique des constructeurs asiatique. Après c'est vrai que l'hydrogène ce n'est pas la panacée aujourd’hui trop polluante à produire, mais il faudra bien trouver une alternative au tout électrique qui n'est pas viable aujourd'hui, pas assez de puissance électrique en France actuellement pour encaisser toutes ces voitures à pile. Déjà que dès qu'il fait un peu froid on remet en route les centrales fioul. Je pense que les Toyota, Hyundai et Honda n'investissent pas autant sans avoir une idée derrière la tête. L’avenir nous dira qui avait raison mais je pense que mixer les solutions techniques peut représenter l'avenir de l'automobile. Ne reproduisons pas le schéma du tout diesel, on sait ou ça nous a amené, avec les voitures Electriques

Par

Les design est assez spécial.. perso je passe..

Par

En réponse à tiptopjeep

Belle proposition de Toyota qui avec la NEXO de Hyundai prouve encore une fois l'avance technologique des constructeurs asiatique. Après c'est vrai que l'hydrogène ce n'est pas la panacée aujourd’hui trop polluante à produire, mais il faudra bien trouver une alternative au tout électrique qui n'est pas viable aujourd'hui, pas assez de puissance électrique en France actuellement pour encaisser toutes ces voitures à pile. Déjà que dès qu'il fait un peu froid on remet en route les centrales fioul. Je pense que les Toyota, Hyundai et Honda n'investissent pas autant sans avoir une idée derrière la tête. L’avenir nous dira qui avait raison mais je pense que mixer les solutions techniques peut représenter l'avenir de l'automobile. Ne reproduisons pas le schéma du tout diesel, on sait ou ça nous a amené, avec les voitures Electriques

Déjà comparer diesel pourri qui pue produit par des tricheurs corrompus et l’électrique n'a aucun sens, et entretenir plusieurs filières est bien trop couteux, particulièrement celle de l’hydrogène qui n'est déjà pas du tout viable...

Donc au point de vu technologique et économique c la batterie qui est entrain de s'imposer, et de très très loin... l’hydrogène n'est qu'un moyen pour les pétroliers de faire diversion...

Par

En réponse à mdb92

Déjà comparer diesel pourri qui pue produit par des tricheurs corrompus et l’électrique n'a aucun sens, et entretenir plusieurs filières est bien trop couteux, particulièrement celle de l’hydrogène qui n'est déjà pas du tout viable...

Donc au point de vu technologique et économique c la batterie qui est entrain de s'imposer, et de très très loin... l’hydrogène n'est qu'un moyen pour les pétroliers de faire diversion...

Tu te serais renseigné, tu saurais que ce ne sont pas les mêmes opérateurs qui trustent les marché h2 et C8H18... :fleur:

Par

En réponse à W A V E

Ou bien il faut savoir observer le monde et ne pas se contenter d'une petite partie du problème, parce que sinon, même avec les meilleures compétences du monde dans ce domaine, on risque de se planter complètement.

Si tu penses que le côté pratique face au train n'est pas nécessaire pour l'avenir de la voiture, si tu penses que les acheteurs de SUV s'en foutent de l'espace à bord, si tu penses que c'est le moteur thermique (souvent en parfait état) qui envoie les voitures à la casse (la plupart du temps pour les remplacer par une voiture thermique qui consomme autant), alors ok, dans ta science, tu es le meilleur. Mais c'est ta science, pas LA science.

Quand au fait que le mec soit jeune, je n'ai rien contre, la jeunesse c'est l'avenir. Mais un jeune qui ne comprend pas le présent et qui croit la technologie figée, en fait c'est un vieux. Rien de plus triste que de croire les choses figées dans son propre domaine de compétences. Le mec croit que la solution existe et se demande pourquoi on l'a pas adopté, en fait ça veut dire qu'il ne comprend pas le monde.

Peut-être que ça s'applique pour toi aussi: croire que la solution actuelle qui te convient est la seule possible et qu'elle convient à tout le monde, sans même se soucier de ses conséquences pour les autres. Et je te vois venir, je n'ai ni inventé le pétrole, ni prétendu que ça ne posait pas de problème hein. Juste que je ne considère pas le problème comme résolu. Il est même possible que je m'en sois inquiété avant toi et que j'ai fait autant d'efforts que toi pour limiter les dégâts. Je en sais rien, mon but n'est pas de comparer, mais d'arrêter d'être pris de haut par quelqu'un qui prétend avoir une solution alors que jusqu'à nouvel ordre, ça n'est pas une solution.

Quand on se soucie un peu de l'état de la planète, on regarde aussi le problème de l'occupation et de la modification de l'écosystème par l'homme et de la consommation de matières premières. Et là, désolé, le VE actuel ne me rassure pas. C'est pas exclu que ça change un jour, mais pas sûr non plus. La quantité de matières premières (on va pas parler de recyclage, je parle de la première génération) pour faire rouler tout le monde en VE a de quoi inquiéter. Idem pour faire l'électricité propre, quand on n'en fait déjà pas assez pour les autres usages. Bien-sûr, yakafokon, c'est facile puisque la techno est là, mais alors pourquoi c'est pas encore fait? y aurait-il une faille dans la théorie?

Si encore c'était pour aboutir à une solution quasi-parfaite, avec quasiment aucun CO2, des machines totalement durables ou totalement recyclables, mais comme c'est pas le cas, il faudra recommencer demain. Recommencer à miner toutes sortes de matières premières, à tout reconstruire autrement?

Je n'ai pas de solution miracle, mais dans un premier temps, il faudrait mettre en balance le fait de chercher à avoir une bonne autonomie en VE et le fait de se passer de longues distances (mettre la voiture dans le train, c'est possible, augmenter le parc de location sur les destinations de vacances aussi, c'est pas gratuit mais les subventions de VE non plus). Avant de produire une électricité propre pour charger tous les VE, le volume de batteries fabriquées aujourd'hui serait bien plus utile en étant réparti sur la totalité du parc (donc hybride) que pour permettre à quelques-uns de faire un long trajet au charbon allemand pendant que d'autres font tourner leur 100% thermique au feu rouge. D'autres à qui je rappelle on n'a pas les moyens d'offrir un VE, la subvention n'étant viable que pour une minorité.

Je pourrais continuer des heures, tellement c'est plus complexe que ta vision des choses.

"le volume de batteries fabriquées aujourd'hui serait bien plus utile en étant réparti sur la totalité du parc (donc hybride) que pour permettre à quelques-uns de faire un long trajet au charbon allemand pendant que d'autres font tourner leur 100% thermique au feu rouge."

Aurions nous les mêmes idées ? Pour avoir osé soutenir cela il y a peu, j'ai eu droit à qques railleries de sectaires bien pensants !

Par

En réponse à Lucky06200

"le volume de batteries fabriquées aujourd'hui serait bien plus utile en étant réparti sur la totalité du parc (donc hybride) que pour permettre à quelques-uns de faire un long trajet au charbon allemand pendant que d'autres font tourner leur 100% thermique au feu rouge."

Aurions nous les mêmes idées ? Pour avoir osé soutenir cela il y a peu, j'ai eu droit à qques railleries de sectaires bien pensants !

Je pense en partie la même chose. Mais de facto, on produit déjà assez de batteries pour VE s'il s'agissait de remplacer l'intégralité de la prod en cours par du hsd (ou similaire). Car on est à 3% prod VE en volume, en gros, ce qui avec une batterie moyenne de 50kwh (en Chine ils ont un marché pour les plus petites batteries...) serait assez pour mettre 1kwh dans chaque véhicule neuf...

Laisser le marché se réguler par les prix en continuant à taxer le pétrole et à favoriser l'électrique fait plutôt bien le job je pense: la répartition entre gros rouleurs (ve), usagers fréquents domicile-travail (phev) et usagers occasionnel (thermiques) n'est pas idiot. Après, mettez de l'hsd un peu partout pour ceux qui roulent pas mal en ville et le mix n'est pas si con... :fleur:

Par

En réponse à Philippe2446

Je pense en partie la même chose. Mais de facto, on produit déjà assez de batteries pour VE s'il s'agissait de remplacer l'intégralité de la prod en cours par du hsd (ou similaire). Car on est à 3% prod VE en volume, en gros, ce qui avec une batterie moyenne de 50kwh (en Chine ils ont un marché pour les plus petites batteries...) serait assez pour mettre 1kwh dans chaque véhicule neuf...

Laisser le marché se réguler par les prix en continuant à taxer le pétrole et à favoriser l'électrique fait plutôt bien le job je pense: la répartition entre gros rouleurs (ve), usagers fréquents domicile-travail (phev) et usagers occasionnel (thermiques) n'est pas idiot. Après, mettez de l'hsd un peu partout pour ceux qui roulent pas mal en ville et le mix n'est pas si con... :fleur:

c'est vrai que le marché pourrait réguler la question. Mais pour ça il aurait fallu que certains soient capable de planifier un peu mieux.

Là, il y a trop de monde (politiques et constructeurs) qui ont cru qu'on pouvait tenir en 100% thermique jusqu'à passer en 100% électrique. Bon, c'est peut-être en train de s'arranger mais il reste des constructeurs qui vont de l'hybride à reculons comme si c'était trop provisoire pour investir et que le marché 100% thermique allait rester la bonne banque d'organes dans laquelle on puise pour faire l'hybride sans rien modifier.

Avec les règles actuelles, ceux qui rogneront sur la marge de leurs VE et arriveront à en vendre un peu plus que les autres peuvent de permettre de ne pas hybrider toute leur gamme. C'est bien dommage surtout tant que l'électricité n'est pas plus propre qu'aujourd'hui. Si on pouvait consommer de l'électricité et des batteries à la place de l'essence au lieu de les consommer en plus de l'essence, on y gagnerait largement.

Les gros rouleurs qui ont intérêt à rester au Diesel, ne sont pas nombreux et ne le sont que pour des raisons fiscales.

Avec le CO2 taxé de la même manière un bon hybride essence ne serait pas plus cher à l'usage. Et personne ne fait 100% d'autoroute.

PS: attention quand-même, je ne serais pas étonné qu'à capacité égale, une batterie hybride soit plus grosse qu'une batterie de VE. C'est fait pour supporter un nombre de cycles et une puissance moyenne bien supérieure par rapport à la capacité. A moins que simplement on accepte que la batterie hybride perde davantage en capacité, mais je sais pas si c'est possible de le faire en évitant la mort prématurée de certaines cellules qui signifie la mort de la batterie: bref à mon avis y'a un truc qui fait que c'est pas équivalent, je sais pas si ça demande davantage de matériaux par kWh pour y parvenir...

Par

Alors que l'on parle de batteries de l'ordre de 100 kWh pour permettre à des EV de faire un peu plus de 300 km sur autoroute (de 20 à 80% de batterie), je me dis qu'avec ces 100 kWh on peut équiper en gros 10 PHEV ou 100 HEV ! Or si on réfléchit un peu en dynamique, on voit que ces 10 PHEV ou 100 HEV économiseront du CO2 bien plus rapidement que l'unique EV ! Certes on peut faire les 2... !

Par

En réponse à Lucky06200

Alors que l'on parle de batteries de l'ordre de 100 kWh pour permettre à des EV de faire un peu plus de 300 km sur autoroute (de 20 à 80% de batterie), je me dis qu'avec ces 100 kWh on peut équiper en gros 10 PHEV ou 100 HEV ! Or si on réfléchit un peu en dynamique, on voit que ces 10 PHEV ou 100 HEV économiseront du CO2 bien plus rapidement que l'unique EV ! Certes on peut faire les 2... !

J'en demeure d'accord sur le fond.

Mais il faut tout de même inclure dans le calcul le fait que les usages diffèrent énormément. Il n'y aurait rien de plus sensé à mes yeux que d'équiper des flottes entières de VTC/Taxis en VE. Avec des kilométrages annuels qui dépassent souvent les 80000 km, ça fait tellement vite sens!

Là où ça devient assez vite bête, c'est quand une des 1ères TMS vendues en France sert à la femme de d9b pour amener la gamine de 25kg (?) en cours d'équitation. Charge utile moyenne sur le trajet (la moitié des déplacements à vide): 12,5kg... :fresh:

ou quand pxidr ou Xfir (je ne sais plus lequel) admet qu'il a massivement augmenté son kilométrage annuel car il prend son pied en VE... :oops:

Par

Cela dit, la brute des batteries de HSD est connue et répertoriée ici:

https://en.wikipedia.org/wiki/Hybrid_Synergy_Drive

https://web.archive.org/web/20141129052920/http://cta.ornl.gov/vtmarketreport/spreadsheets/T33_Batteries_for_Selected_HEV_Vehicles_2013_2014.xls

NiMh ou Li-Ion, c'est peu. Et ça suppose qu'une partie de cette capa seulement est utilisée...

Par

En réponse à Philippe2446

Cela dit, la brute des batteries de HSD est connue et répertoriée ici:

https://en.wikipedia.org/wiki/Hybrid_Synergy_Drive

https://web.archive.org/web/20141129052920/http://cta.ornl.gov/vtmarketreport/spreadsheets/T33_Batteries_for_Selected_HEV_Vehicles_2013_2014.xls

NiMh ou Li-Ion, c'est peu. Et ça suppose qu'une partie de cette capa seulement est utilisée...

Justement je ne sais pas ce que signifie cette capacité brute.

Est-ce que ça demande la même quantité de matériaux que la même capacité brute d'un VE? Ou est-ce que c'est une conception qui, pour une même quantité de matériaux donne une meilleure puissance, meilleure longévité, et moindre capacité?

Par

En réponse à Philippe2446

J'en demeure d'accord sur le fond.

Mais il faut tout de même inclure dans le calcul le fait que les usages diffèrent énormément. Il n'y aurait rien de plus sensé à mes yeux que d'équiper des flottes entières de VTC/Taxis en VE. Avec des kilométrages annuels qui dépassent souvent les 80000 km, ça fait tellement vite sens!

Là où ça devient assez vite bête, c'est quand une des 1ères TMS vendues en France sert à la femme de d9b pour amener la gamine de 25kg (?) en cours d'équitation. Charge utile moyenne sur le trajet (la moitié des déplacements à vide): 12,5kg... :fresh:

ou quand pxidr ou Xfir (je ne sais plus lequel) admet qu'il a massivement augmenté son kilométrage annuel car il prend son pied en VE... :oops:

Je n'ai en effet rien contre le Taxi à 80 kkm par an qui s'équiperait d'un VE avec une grosse batterie.

Mais je pensais plutôt au gars qui ferait le même choix pour ces 40 km par jour (et pas tous les jours) sous prétexte de faire "plus sereinement" ses 2 ou 3 longs trajets par an, alors là je dis NON !

Par

En réponse à W A V E

Justement je ne sais pas ce que signifie cette capacité brute.

Est-ce que ça demande la même quantité de matériaux que la même capacité brute d'un VE? Ou est-ce que c'est une conception qui, pour une même quantité de matériaux donne une meilleure puissance, meilleure longévité, et moindre capacité?

A priori a technologie equivalente (donc pour les hsd li ion) c'est les mêmes cellules, donc c'est vraiment proportionnel au niveau matériaux batterie. Mais la tech NiMh n'a vraiment rien à voir niveau fabrication et matériaux je pense...

Par

La longévité des batteries sur les hsd est assurée par leur usage. En réalité elles sont presque tout le temps dans la fenêtre idéale 30-80% (donc on ne se sert en réel que d'une portion assez faible de la capa batterie). En plus il y a des restrictions de puissance fonction des températures.

Cette capa utile plus faible explique en partie pourquoi en route de montagne les hsd ne permettent pas de grosses économies : la taille "utile" de la batterie est optimisée pour de petites récupérations. :bah:

Par

Plus moche que ça, tu meure.......et que dire de ce long capot à l'avant.:cry::

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Essais Grande Berline

Fiches fiabilité Grande Berline

Toute l'actualité