Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Confinement et déconfinement : comment a évolué la circulation en France ?

Confinement et déconfinement : comment a évolué la circulation en France ?

On l'a constaté : la circulation automobile a brutalement chuté au début du confinement et n'a pas encore retrouvé son niveau normal. TomTom le confirme avec des données précises.

TomTom, spécialiste des technologies de géolocalisation, a étudié l'impact de la crise sanitaire sur la circulation en France. Pour cela, la société a analysé les nombreuses données issues de ses produits, des GPS aux applications sur smartphone, en passant par les autos directement équipées de ses services. D'ailleurs, en Europe, un véhicule sur six lui renvoie des données (anonymes).

Le Covid-19 a bouleversé la circulation automobile. Vous l'avez sûrement constaté par vous-même, le nombre de véhicules sur les routes a chuté, et ce dès le premier jour du confinement, le 17 mars. On se souvient d'ailleurs des images marquantes de grandes villes quasiment désertes. TomTom propose aujourd'hui des chiffres précis de la période de confinement, du 16 mars au 10 mai.

Le nombre de déplacements enregistrés à l'intérieur des principales villes a dégringolé, de 60 % à Lille et Marseille, 65 % à Lyon, 66 % à Nice ou encore 70 % à Paris. Et le nombre de déplacements externes (origine/destination) a encore davantage reculé : - 72 % à Marseille, - 75 % à Nantes, Bordeaux ou Paris, - 77 % à Strasbourg. Preuve du très grand respect des mesures de confinement.

La circulation a tout de même un peu évolué au cours du confinement. Exemple avec Paris : le nombre de déplacements a reculé de 70 % sur l'ensemble de la période mais au cours de la semaine du 23 au 29 mars, donc au début de la crise, la chute des déplacements était de 85 % (par rapport à une semaine témoin d'avant confinement, du 2 au 8 mars). On en déduit un début de reprise sur la fin. Cela marche aussi à Marseille : - 60 % sur la période, - 72 % du 23 au 29 mars.

Évidemment, c'est à partir du coup d'envoi du déconfinement que la circulation a vraiment commencé à reprendre. Avec ses données, TomTom voit d'ailleurs bien les deux premières phases du déconfinement, celle commencée le 11 mai et celle commencée le 2 juin.

Ainsi, à Paris, sur la semaine du 11 au 17 mai, la baisse des trajets est de 41 %. La première semaine de juin, c'était encore - 23 %. À noter toutefois que la circulation reprend plus vite en banlieue. Les déplacements en Seine-Saint-Denis étaient à - 68 % fin mars, - 21 % mi-mai et - 7 % début juin.

À Marseille, la circulation a plus rapidement repris. Le nombre de trajets baissait de 18 % mi-mai… et a même augmenté de 5 % début juin. Toutefois, la tendance générale au niveau national reste un retour progressif à la normale, la plupart des villes analysées restant en dessous de leurs niveaux habituels. Toulouse se distingue en étant encore bien loin de sa situation classique !

TomTom souligne que la circulation est davantage redevenue habituelle le week-end, les Français ayant repris la route pour faire les magasins ou se promener. La semaine, il manque encore du monde, du fait de l'usage du télétravail.

TomTom rappelle d'ailleurs que cette crise a poussé les Français à s'adapter. Et en ce qui le concerne, il met en avant son outil "Traffic Index", qui donne dans les grandes villes françaises des données très détaillées sur la circulation. Il est ainsi possible d'avoir jour par jour et heure par heure les taux de congestion, ce qui peut vous permettre d'adapter votre semaine et vos journées de travail pour essayer de perdre moins de temps sur la route du boulot !

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La bonne époque où on pouvait respirer.

Par

J'adore la phrase d'accroche de l'article. Quelle prise de risque journalistique! :areuh:

Par

"TomTom le confirme avec des données précises."

Aussi précise qu'un GPS TomTom qui me ferait faire demi-tour sur l'autoroute ? :biggrin:

Par

On attends tous Gignac et ses analyses du bistrot du coin, aucune saveur sans :ouin::ouin::ouin:

Par

Les 3 mois de confinement ont fait oublier les priorités et clignotants à certaines personnes en tout cas... Les premières semaines c'était desastreux.

Par

On est content de connaitre ces données mais après c est quoi la conclusion :voyons:

Parce que waze et maps le font aussi les départs en differé :bah:

Par

En réponse à Mysticz

Les 3 mois de confinement ont fait oublier les priorités et clignotants à certaines personnes en tout cas... Les premières semaines c'était desastreux.

Pas vraiment vu de différence. Les cinglés sont toujours là, et le clignotant et respect des priorités et de la signalétique au sol (en particulier les voix à emprunter pour tourner) toujours aux abonnés absents.

J'ai même eu le plaisir de retrouver Jojo le taré en Abarth qui décide que la voie d'accélération pour s'insérer pouvait continuer sur la voie d'arrêt d'urgence (sur la N10 entre Ablis et Rambouillet). Et ce n'était pas un problème de place pour s'insérer puisqu'il y en avait plus que de raison. Mais visiblement il avait peur de devoir se retrouver a 115km/h derrière la voiture entrain de doubler... Rouler a plus de 150km/h sur la BAU semblait plus indiquer pour doubler tout ce petit monde...

Par

En réponse à DylanF

On attends tous Gignac et ses analyses du bistrot du coin, aucune saveur sans :ouin::ouin::ouin:

ce matin rdv à beauzelle région toulousaine à 9h

rocade fluide à 8 h 30..

en temps normal c'est embouteillage et 10km/h et une heure pour faire le tour de rocade soit 1 h perdue..

en temps normal pour pas etre bouchonné faut partir avant 7 h du mat.

la bien 20% encore au chomage partiel

20% en télétravail...

et lycée et fac fermée donc la aussi 20% de jeunes en moins ou de profs sur les routes...

çà va rouler trés bien tout l'été..

car toulouse est d'habitude une ville morte entre le 14 juillet et 15 aout...

Par

En réponse à gignac31

ce matin rdv à beauzelle région toulousaine à 9h

rocade fluide à 8 h 30..

en temps normal c'est embouteillage et 10km/h et une heure pour faire le tour de rocade soit 1 h perdue..

en temps normal pour pas etre bouchonné faut partir avant 7 h du mat.

la bien 20% encore au chomage partiel

20% en télétravail...

et lycée et fac fermée donc la aussi 20% de jeunes en moins ou de profs sur les routes...

çà va rouler trés bien tout l'été..

car toulouse est d'habitude une ville morte entre le 14 juillet et 15 aout...

Tu nous a manqué ! Ça manque de Renault dans ton message en revanche.

Par

comme quoi, le télétravail est l'une des solutions importantes à la pollution et qualité de circulation, sachant que lorsque cette dernière est fluide, la pollution est plus faible.:bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire