Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

DESIGNERbyBELLU - Sergio Pininfarina, passation de pouvoirs

Dans Futurs modèles / Design

L’ingegnere Sergio Pininfarina s’est éteint le 3 juillet 2012 à l’âge de 85 ans. Avec lui disparaissait l’une des figures majeures de l’histoire de la carrosserie italienne et l’âme d’une grande marque. 

DESIGNERbyBELLU - Sergio Pininfarina, passation de pouvoirs

Nanti d’un diplôme en ingénierie mécanique obtenu au Politecnico de Turin, Sergio Pininfarina prend en avril 1966 les rênes de l’entreprise que son père, Giovanni Battista Farina, avait créée en 1930. Sous son impulsion, la société connaît un développement notoire avec la création d’un nouveau Centro Studi e Ricerche à Grugliasco, en 1966. Dès avril 1982, le Centre d’études et de recherches emménage dans de nouvelles installations à Cambiano. En août 1986, la société Pininfarina entre à la Bourse. Membre du Parlement européen de 1979 à 1988, président de la Confindustria de 1988 à 1992, Sergio Pininfarina mène aussi une carrière politique active.

Le père, Battista Farina
Le père, Battista Farina

L’entreprise dépasse l’image réductrice du carrossier pour apparaître comme un industriel puissant adossé sur une solide politique de recherche. Cet aspect se renforce avec la transformation du département « Studi e Ricerche » qui est rebaptisé « Ricerca e Sviluppo » en janvier 2002 tandis qu’un nouveau bâtiment dédié au centre d’Engineering est inauguré à Cambiano en octobre 2002.

La collaboration avec Ferrari ne connaît pas de répit. Tous les modèles, sans exception, qui figurent au catalogue Ferrari de 1966 à 2012 ont été esquissés dans les studios de création de Pininfarina. Mais le carrossier se montre clairvoyant quant aux évolutions des marchés mondiaux : il est le premier à signer un accord de coopération avec un partenaire chinois, en l’occurrence le groupe Hafei, en mai 1996. Une coopération qui sera de nombreuses autres.

DESIGNERbyBELLU - Sergio Pininfarina, passation de pouvoirs

Pininfarina dispose jusqu’à trois unités de production autour de Turin, à Grugliasco, San Giorgio et Bairo, sans compter la filiale d’Uddevalla, en Suède. Mais au début du III millénaire, les usines se vident, les constructeurs préférant désormais assurer dans leurs propres installations la fabrication de leurs produits, même les plus marginaux. Pininfarina abandonne toute fabrication en série pour se recentrer sur la création et revend son unité d’assemblage au groupe Fiat. L’entreprise retourne aux racines du métier en créant un département dédié aux « projets spéciaux », une activité qui consiste à créer des modèles sur mesure pour quelques "happy few" . C’est dans ce contexte que fut réalisée la Ferrari P4/5 en 2006, à l’attention de James Glickenhaus.

Avec Enzo Ferrari
Avec Enzo Ferrari

Mais les nuages s’amoncellent au-dessus de Cambiano. Pour assainir ses comptes, la Pininfarina SpA est contrainte, en janvier 2009, de revendre à Segula Technologies le groupe Matra Automobile Engineering qu’elle avait acquis en septembre 2003. Pininfarina brade ainsi ses deux antennes françaises incluses dans le rachat de Matra : la société D3, qui fabrique des maquettes et des prototypes à Colombes, et le Ceram, centre d’essais qui inclut la piste de Mortefontaine dans le nord de l’Île-de-France. En janvier 2008, Pininfarina s’associe avec le groupe Bolloré au sein de l’Electric Vehicles Pininfarina Bolloré S.A.S. en vue de l’étude et du développement d’une voiture citadine électrique, la future Bluecar du réseau Autolib’ parisien.

Progressivement, Sergio Pininfarina passe le relais à son fils Andrea, mais celui-ci disparaît accidentellement en juillet 2008 à 51 ans.

En janvier 2009, Pininfarina évite la faillite en signant un accord avec les banques créancières. Cette opération permet d’éponger une partie des dettes, mais le capital de la société est aujourd’hui entre les mains des banques à hauteur de 75 %. La famille Pininfarina perd alors le contrôle majoritaire de la holding Pincar en cédant sa participation de 50,6 %. Depuis avril 2009, Paolo Pininfarina, le président, est secondé par Silvio Angori. En mars 2011, le groupe Bolloré rachète la part que détenait Pininfarina dans la coentreprise gérant la BlueCar.

Disparu en 2012, Sergio Pininfarina n’a pas connu les grandes mutations vécues par son entreprise. Le 15 décembre 2015, la signature d’un accord avec le groupe Mahindra pour l’acquisition de 76 % de l’entreprise met un terme à de longs mois de spéculations. Puis, le 13 avril 2018 la société Automobili Pininfarina a été officiellement lancée à Romeen marge de la course de Formule E dans laquelle Mahindra & Mahindra Ltd est impliquée… La Battista sera dévoilée à Genève en 2019. Bel hommage au patriarche de la famille.

Pininfarina

Poursuivez votre lecture :

SPONSORISE

Actualité

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire