Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Essai - Ford Ka+ : un cas à part

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

Cailliot Manuel

La Ford Ka est morte, vive la Ka+ ! Si le nom perdure, la voiture, elle, est bien différente. Destinée à capter les clients des Fiesta bas de gamme, et à piquer des clients aux constructeurs proposant des mini-citadines, elle affiche pour ce faire des tarifs canons. Et les prestations qui vont avec ?

Essai - Ford Ka+ : un cas à part

En bref

La Ka+ n'est plus une minicitadine, mais une polyvalente

70 ou 85 ch, avec une finition associée à chaque moteur

Commercialisée fin octobre 2016

À partir de 9 990 €

  • La Ka tire sa révérence. Après deux générations et une carrière en demi-teinte pour la seconde. Ford décide sciemment d'abandonner le segment des mini-citadines, où bataillent plus forts que lui (Renault avec la Twingo, Fiat avec la 500, le groupe VW avec les Up!, Mii et Citigo), pour scinder en deux son offre sur le segment des citadines polyvalentes.

C'est la raison d'être de la Ka+ : faire figure d'offre "d'entrée de gamme", économique, mais pas low cost, sur le segment des citadines polyvalentes. Elle mesure 3,93 m, soit 30 cm de plus que l'ancienne, mais 4 cm de moins que la Fiesta, dont la prochaine génération aura donc tout le loisir de grandir un peu, et représentera l'offre "moyenne et premium" de Ford.

 

La Ka+ est donc une courte polyvalente, mais cela ne l'empêche pas d'être plus habitable que la Fiesta. Elle est construite, en Inde, sur la même plateforme, mais exploite mieux l'espace à bord. C'est la première chose qui frappe lorsque l'on s'installe à bord. Il y a de la place au niveau des épaules, de la tête et des genoux des passagers. La citadine à l'ovale fait mieux que toute sa concurrence à ce chapitre. Un point fort donc.

Les places arrière sont étonnamment spacieuses par rapport au gabarit. Les Clio, Polo font pâle figure à côté.
Les places arrière sont étonnamment spacieuses par rapport au gabarit. Les Clio, Polo font pâle figure à côté.
Le volume de coffre reste correct, avec 280 litres. C'est 5 litres de moins seulement qu'une Peugeot 208.
Le volume de coffre reste correct, avec 280 litres. C'est 5 litres de moins seulement qu'une Peugeot 208.

 

On se sera auparavant attardé sur l'esthétique extérieure de la petite nouvelle. Personne ne pourra dire qu'elle est moche. Elle n'a pas une personnalité folle, mais l'adoption des derniers codes stylistiques de la marque, dont la fameuse calandre à la "Aston Martin", qu'on croirait piquée à la Focus, les feux effilés, le petit becquet de toit, les clignotants dans les rétroviseurs, ou le petit triangle chromé sur l'aile avant la rendent agréable à l'œil.

La face avant présente la calandre typique Ford. Les lamelles sont chromées.
La face avant présente la calandre typique Ford. Les lamelles sont chromées.
Le profil est assez râblé. Il faut dire que la Ka+ est courte (3,93 m) et assez haute (1,52 m).
Le profil est assez râblé. Il faut dire que la Ka+ est courte (3,93 m) et assez haute (1,52 m).
L'arrière a pour originalité une partie du bouclier en plastique, imitation extracteur d'air.
L'arrière a pour originalité une partie du bouclier en plastique, imitation extracteur d'air.

 

Dans tous les cas, elle n'a absolument pas l'aspect low cost de certaines productions d'entrée de gamme asiatiques. Les pare-chocs, poignées de porte et rétroviseurs sont peints, la calandre arbore ses lamelles chromées, les antibrouillards sont de série, bref, la Ka+ présente bien, même en bas de gamme 1.2 Ti-VCT 70 Essentia.

La planche de bord est correctement finie. Les plastiques sont durs mais bien assemblés et ne brillent pas trop. Le dessin est sans fioritures, et les commandes toutes bien sous la main.
La planche de bord est correctement finie. Les plastiques sont durs mais bien assemblés et ne brillent pas trop. Le dessin est sans fioritures, et les commandes toutes bien sous la main.

Fabriquée en Inde, nous l'avons dit, elle a subi d'importantes modifications pour satisfaire aux exigences européennes. Le châssis est revu, les suspensions et leurs ressorts sont différents, la garde au sol abaissée de 10 mm. La direction est également différente de la version indienne, et se montre très directe, avec 2,6 tours de butée à butée. Pour améliorer le niveau de bruit, les ingénieurs Ford ont modifié les supports moteurs, en adoptant ceux de la Fiesta, ont placé des joints de portière plus efficaces, et ajouté des insonorisants dans le compartiment moteur et dans les portières. Les pneus sont également différents (des Continental EcoContact). L'aérodynamique a aussi été optimisée avec un carénage sous moteur et des déflecteurs sur les supports de rétroviseurs extérieurs permettant de canaliser les flux d'air. C'est que les conducteurs européens ne se satisferaient pas de la livrée indienne. Il a bien fallu mettre un peu d'argent sur la table afin d'en faire une "vraie Ford" en termes de comportement routier et de confort. Pour un résultat probant nous le verrons plus loin.

 

Présentation améliorée, mais moteur des plus classique

Le 1.2 Ti-VCT, au demeurant peu protégé.
Le 1.2 Ti-VCT, au demeurant peu protégé.

Pour autant, la division occidentale du constructeur n'a pas été jusqu'à adopter le moderne bloc moteur EcoBoost 3 cylindres 1 litre. Trop cher pour proposer ensuite un prix d'accroche satisfaisant. La Ka+ est donc dotée d'un unique 4 cylindres 1.2 Ti-VCT, dérivé du plus ancien 1.25 de la marque. On nous a expliqué que les clients préféraient avoir la climatisation et le Bluetooth plutôt qu'un moteur moderne. C'est à voir. Ces mêmes clients pourraient le regretter sur la route. Deux niveaux de puissance sont disponibles. La plus faible, 70 ch, n'est proposée que sur la finition de base Essentia, tandis que la plus puissante, la 85 ch, n'est disponible qu'avec la finition haute Ultimate. Pour les deux, la consommation et les émissions de CO2 sont identiques, soit 5 litres aux 100 km en mixte, et 114 g par km. Ils se distinguent par leurs performances, le plus véloce réalisant le 0 à 100 km/h en 13,3 secondes contre 15,3 pour le plus placide, et la vitesse de pointe passe de 159 à 168 km/h avec les 15 ch et 7 Nm de couple en rab (respectivement 105 et 112 Nm). La puissance passe au sol via une transmission manuelle à 5 rapports. Aucune boîte automatique n'est prévue pour le moment, ce qui est dommage pour une citadine.

 

Chiffres clés *

  • Longueur : 3,92 m
  • Largeur : 1,69 m
  • Hauteur : 1,52 m
  • Nombre de places : 5 places
  • Volume du coffre : 270 l / 849 l
  • Boite de vitesse : Méca. à 5 rapports
  • Carburant : Essence
  • Taux d'émission de CO2 : 114 g/km
  • Malus : 150 €
  • Date de commercialisation du modèle : Octobre 2016

* A titre d'exemple pour la version 1.2 TI-VCT 85 ULTIMATE 5P.

Le bonus / malus et le taux d'émission de CO2 sont données à titre d'indication pour la version la plus écologique.

Photos (46)

En savoir plus sur : Ford Ka+

SPONSORISE

Essais Citadine

Fiches fiabilité Citadine

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire