Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Jeep Gladiator (2021) - Sur route : plus loisirs qu'utilitaire

Essai vidéo - Jeep Gladiator (2021) : force et honneur

Quitte à ne pas payer de malus autant jouer le jeu à fond et s’offrir les services de la plus grosse motorisation disponible au sein du catalogue mais… diesel. A savoir le V6 3.0 de 264 ch associé à une boite automatique à huit rapports.

On peut compter sur son couple musclé de 600 Nm pour compenser son poids d'éléphaont (2,3 t). Le V6 se montre alerte et bien plein dès les plus bas régimes. Sur les grands axes, l’agrément est renforcé par la bonne boite automatique. Le conducteur est rarement en déficit de puissance, cette dernière adaptant rapidement le rapport adéquat.

Malheureusement avec ce poids important et cette aérodynamique d’armoire normande vous verrez rarement la consommation descendre sous les 10 l/100 km. L’insonorisation est quant à elle vraiment médiocre. A haute vitesse, les bruits d’air envahissent l’habitacle mais c’est tout à fait normal car le Gladiator dispose d’un toit démontable en 3 parties, ce qui dégrade l’isolation phonique. A l’inverse, aux beaux jours c’est un atout de pouvoir rouler cheveux au vent.

Le Gladiator dispose d'une transmission enclenchable et d'un réducteur. 4x2 longue, 4x4 longue et 4x4 courte.
Le Gladiator dispose d'une transmission enclenchable et d'un réducteur. 4x2 longue, 4x4 longue et 4x4 courte.
Le V6 3.0 diesel offre un couple de 600 Nm et une puissance de 264 ch.
Le V6 3.0 diesel offre un couple de 600 Nm et une puissance de 264 ch.

Et du plaisir, vous en aurez assurément à bord de ce mastodonte, ne serait-ce qu’avec cette position de conduite qui domine la majorité du parc automobile. Ensuite, par son niveau de confort qui est étonnement bon, notamment grâce à la présence de suspensions arrière à ressorts. Gare toutefois à l'excès de confiance, il faudra continuellement anticiper le freinage et les virages serrés, le Gladiator reposant sur un châssis échelle plus efficace en tout-terrain que sur l'asphalte.

En ville, le Gladiator évolue comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Sa longueur et son empattement importants invitent à la prudence. Il vous faudra un temps d’adaptation pour circuler en agglomération mais surtout pour stationner. Heureusement, il est équipé de plusieurs caméras pour vous aider et sa hauteur contenue (1, 84 m) lui autorise l’accès aux parkings souterrains.

On retrouve également les équipements habituels de la Wrangler dédiés au tout-terrain avec une transmission intégrale enclenchable, une boîte de transfert et des rapports courts. A la différence, le Gladiator se contente d’un blocage de différentiel central, ce qui suffit amplement pour un professionnel ou meme en usage loisir.

Bien plus efficace en tout-terrain qu'un simple pick-up 4x4 avec ses trains spécifiques et sa hauteur de caisse plus généreuse, le Gladiator pourra montrer quelques signes de faiblesse sur les terrains extrêmement difficiles, en raison de son empattement XXL. Surtout, il offre une capacité de traction intéressante de 2, 7 tonnes qui permet de tracter sereinement un bateau ou une remorque à chevaux.

Photos (48)

Mots clés :

En savoir plus sur : Jeep Gladiator

SPONSORISE

Essais Pick-up

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire