Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

L'effondrement du marché de la voiture de luxe d'occasion

Dans Economie / Politique / Marché

L'effondrement du marché de la voiture de luxe d'occasion

Au Royaume-Uni, les ventes de voitures de prestige et de seconde main se portent au plus mal, les distributeurs tirant la sonnette d'alarme. Mais cela n'est probablement pas un cas isolé, tant l'activité est complexe, déjà en temps normal.

On ne vend pas une Ferrari F12 ou une Aston Martin Vanquish comme l'on vendrait une Peugeot 208, c'est un fait. La vente de véhicules de luxe d'occasion demande, avant tout, un très bon carnet d'adresses et un peu de chance. Mais alors que l'activité était déjà complexe en temps normal, elle l'est devenue encore plus en temps de crise. Logique : ceux qui se sont enrichis ou qui n'ont pas de problèmes particuliers d'argent vont directement vers un modèle neuf, et les autres, repensent parfois leur achat. 

Du coup, l'activité est dans le dur. Au Royaume-Uni, nos confrères d'Autocar relaient le constat du magazine Car Dealer. Selon les journalistes anglais,  de nombreux propriétaires de voitures de luxe sont "désespérés" de ne pouvoir vendre leur auto en dépot vente chez les spécialistes de la revente de ce genre de véhicule.

Cela est du coup une bonne nouvelle pour les rares acheteurs, qui profiteraient de prix jusqu'à 30 % inférieurs par rapport à l'année dernière. Pour le représentant du plus gros réseau de distributeur anglais de voitures de luxe d'occasion, c'est le pire exercice fiscal en 47 ans.

Un exemple parlant : une Aston Martin DB11 AMR achetée neuve plus de 190 000 livres (210 000 €) et revendue même pas un an et 5000 km plus tard à 110 000 €.

En France et un peu partout en Europe, il est clair que la cote des véhicules de luxe qui ne sont pas des collectors (comprendre par là qu'ils ne sont pas produits en série limitée, et sur un marché de niche) s'est largement tassée en 2020. Et cela a particulièrement touché le marché de la collection de prestige (mais pas que) : depuis plusieurs mois, on observe lors des enchères des prix qui stagnent, voire en baisse.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (74)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ah oui quand même, l'Aston Martin tient moins bien la côte que les Dacia :beuh:

Par

Les anglais ont conservé la particularité du volant à droite, ils le paient, car mis à part leur marché local, il n'y a pas beaucoup d'acheteurs avec cette singularité.

Quand le marché local s'effondre covid + brexit , c'est dur !

Par

Et dire que les Tesla devaient être bradées en occasion selon certains ...

Par

La photo d'illustration n'est pas en adéquation avec l'article, une Ferrari F12 TDF à une cote de malade quelque soit le pays au monde.

300 000€ neuve, maintenant 1 400 000€ d'occasion...

Par

Après une Aston, bentley ou McLaren c'est invendable d'occasion, mais ca c'est pas nouveau, ca a toujours été le cas...

Par

En réponse à gordini12

Les anglais ont conservé la particularité du volant à droite, ils le paient, car mis à part leur marché local, il n'y a pas beaucoup d'acheteurs avec cette singularité.

Quand le marché local s'effondre covid + brexit , c'est dur !

Exactement !

Sur ce type de véhicule beaucoup de gens vont chercher leurs véhicules au Luxembourg (SUV), en Allemagne (M/RS/AMG), voir en Italie (Ferrari notamment), ...

Le marché anglais est ultra fermé, c'est leur connerie.

La décote d'une DB11 AMR pour seulement 5000km :peur:

Par

Rooooo les problèmes des riches me fendent le coeur

Par

En réponse à nicorc42

Après une Aston, bentley ou McLaren c'est invendable d'occasion, mais ca c'est pas nouveau, ca a toujours été le cas...

A cause du coût du V12 pour Aston et Bentley ? (car niveau achat brut une Bentley Continental W12 à 30.000€ ca se trouve..., une Aston c'est plutôt 100k€)

Par contre pour Mclaren pourquoi ? Trop de modèle ? Il me semble que la 675LT (et sa ptite soeur 600LT) doivent garder la cote voir même monter.

Par

En réponse à Totoche666

Rooooo les problèmes des riches me fendent le coeur

Les vendeurs (ici on parle d'un vendeur pro) n'ont pas forcément les moyens d'acheter les véhicules qu'ils vendent...

Par

L'autre inconvénient, c'est qu'il y a quelques années, certaines autos de grand luxe avaient des pièces chères, mais pas hors de prix, ou que l'on retrouvait chez d'autre constructeurs à moins cher... Seulement depuis quelques temps, le prix des pièces détachées s'est plus qu'envolé, ce qui n'aide en rien!

Quant à l'électronique embarquée, si avant elle n'était pas gênante, et que l'on pouvait la contourner, maintenant un bug conduit obligatoirement à la concession.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire