Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

La bascule vers le tout électrique, déjà un non-événement ?

La bascule vers le tout électrique, déjà un non-événement ?

Fiat a annoncé sa transition rapide vers le 100 % électrique de façon discrète, comme si cela n'était pas un événement.

Il y a d'abord eu un mail d'invitation, nous conviant à suivre, vendredi dernier, une conférence donnée par Olivier François, le patron de Fiat, et Stefano Boeri, architecte et urbaniste. Une rencontre consacrée aux villes de demain, où il serait question d'un projet de « forêts verticales » et de « mobilité électrique ».

Pour être honnête, sur le papier, le programme n'avait rien de bien excitant, on ne s'attendait pas à une grosse annonce concernant l'actu automobile. Et pourtant. Le jour J, au cours de la conversation, Olivier François a fait une déclaration très importante : « Entre 2025 et 2030, notre gamme de produits deviendra progressivement exclusivement électrique ».

Une phrase que l'on retrouve bien dans un communiqué de presse qui a suivi… sans qu'elle ne soit mise en avant. Elle est noyée au milieu du document. Ni le titre, ni l'introduction ne font référence à cette information, qui est pourtant une annonce capitale dans l'histoire d'un constructeur né il y a plus de 120 ans !

D'autant que la firme italienne n'est pas en avance dans le domaine, venant tout juste de s'y lancer avec la nouvelle 500. La transformation va donc être rapide. Olivier François en est bien conscient, puisqu'il a déclaré lors de cette conférence : « ce sera un changement radical pour Fiat ». On peut donc trouver curieux qu'une telle annonce n'ait pas été davantage mise en valeur par la marque.

Cela tranche avec d'autres constructeurs qui ont récemment sorti tambours et trompettes pour annoncer une bascule qui n'a quand même rien d'anodine après des décennies de moteurs thermiques. Mais le passage au tout-électrique est-il déjà devenu un non-événement ?

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Les annonces se sont enchaînées ces derniers mois, avec Alpine, Ford, Jaguar, Mini ou encore Volvo. L'effet de surprise commence à être assez émoussé ! On peut comparer cela au bridage des Renault à 180 km/h. Cela a fait grand bruit, car après tout, le Losange n'est que le deuxième constructeur à faire une telle annonce, après Volvo. Mais lorsqu'il y en aura cinq, dix, on y prêtera moins attention, non ? C'est donc peut-être déjà le cas pour la transformation électrique.

Surtout, il y a le fait que la transformation en constructeur électrique semble inévitable en Europe. La norme Euro 7, prévue pour 2025, fait déjà trembler les marques. Alors on imagine que celles qui suivront à l'horizon 2030 seront encore pires ! De plus, plusieurs pays ont déjà prévu d'interdire la vente des modèles thermiques entre 2030 et 2040. La bascule vers électrique, ce sera donc une évolution quasiment imposée, et n'aura rien d'extraordinaire.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Fiat

Toute l'actualité

Forum Fiat

Commentaires ()

Déposer un commentaire