Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

La bascule vers le tout électrique, déjà un non-événement ?

La bascule vers le tout électrique, déjà un non-événement ?

Fiat a annoncé sa transition rapide vers le 100 % électrique de façon discrète, comme si cela n'était pas un événement.

Il y a d'abord eu un mail d'invitation, nous conviant à suivre, vendredi dernier, une conférence donnée par Olivier François, le patron de Fiat, et Stefano Boeri, architecte et urbaniste. Une rencontre consacrée aux villes de demain, où il serait question d'un projet de « forêts verticales » et de « mobilité électrique ».

Pour être honnête, sur le papier, le programme n'avait rien de bien excitant, on ne s'attendait pas à une grosse annonce concernant l'actu automobile. Et pourtant. Le jour J, au cours de la conversation, Olivier François a fait une déclaration très importante : « Entre 2025 et 2030, notre gamme de produits deviendra progressivement exclusivement électrique ».

Une phrase que l'on retrouve bien dans un communiqué de presse qui a suivi… sans qu'elle ne soit mise en avant. Elle est noyée au milieu du document. Ni le titre, ni l'introduction ne font référence à cette information, qui est pourtant une annonce capitale dans l'histoire d'un constructeur né il y a plus de 120 ans !

D'autant que la firme italienne n'est pas en avance dans le domaine, venant tout juste de s'y lancer avec la nouvelle 500. La transformation va donc être rapide. Olivier François en est bien conscient, puisqu'il a déclaré lors de cette conférence : « ce sera un changement radical pour Fiat ». On peut donc trouver curieux qu'une telle annonce n'ait pas été davantage mise en valeur par la marque.

Cela tranche avec d'autres constructeurs qui ont récemment sorti tambours et trompettes pour annoncer une bascule qui n'a quand même rien d'anodine après des décennies de moteurs thermiques. Mais le passage au tout-électrique est-il déjà devenu un non-événement ?

Les annonces se sont enchaînées ces derniers mois, avec Alpine, Ford, Jaguar, Mini ou encore Volvo. L'effet de surprise commence à être assez émoussé ! On peut comparer cela au bridage des Renault à 180 km/h. Cela a fait grand bruit, car après tout, le Losange n'est que le deuxième constructeur à faire une telle annonce, après Volvo. Mais lorsqu'il y en aura cinq, dix, on y prêtera moins attention, non ? C'est donc peut-être déjà le cas pour la transformation électrique.

Surtout, il y a le fait que la transformation en constructeur électrique semble inévitable en Europe. La norme Euro 7, prévue pour 2025, fait déjà trembler les marques. Alors on imagine que celles qui suivront à l'horizon 2030 seront encore pires ! De plus, plusieurs pays ont déjà prévu d'interdire la vente des modèles thermiques entre 2030 et 2040. La bascule vers électrique, ce sera donc une évolution quasiment imposée, et n'aura rien d'extraordinaire.

SPONSORISE

Actualité Fiat

Toute l'actualité

Forum Fiat

Fiat 500e

Par Invité Analaura73 Le 27 Juillet 2021 à 09h45

Commentaires (255)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le tout électrique ? Comment vont charger les gens qui sont dans les appartements ?

Comment voyager avec ? Comment payer en espèces avec des billets l'électricité ?

Est ce que ceux qui ont rendus obligatoires avec la complicité des ecolos l'électrique, se rendent ils comptent des dommages causés ?

Par

Alalala caradisiac c est un site subventionné par l etat ?! electrique par ci par la ! je quitte caradisiac plus intéressant pour les vrai passionné automobile. Bientôt vous allez donner des recettes pour faire du quinoa ...:biggrin:

Par

Le problème c'est qu'ils s'en fichent de ta problématique, les élections arrivent, il faut tout faire pour éjecter ces incapables.

On est pas forcément contre l'électrique, mais c'est mal préparé.

Par

Une question me vient à l'esprit ; à chaque pic de froid en hiver, on prie pour que notre réseau ne tombe pas à cause de la forte demande, alors, qu'en sera-t-il avec ces millions de véhicules branchés sur le secteur ?

Par

C'est surtout un non sens quand on ne propose aucun réseau de recharge. Déjà que les deux seul réseau sont famélique et font pitié alors les "je te fourgue mon électrique et démerde toi pour la recharger" est pitoyable... mais alors n'avoir aucun réseau et passer toute sa gamme en électrique c'est montrer à quel point on se fout du pigeon qui viendra chez toi.

Par

En réponse à Zelos

Le tout électrique ? Comment vont charger les gens qui sont dans les appartements ?

Comment voyager avec ? Comment payer en espèces avec des billets l'électricité ?

Est ce que ceux qui ont rendus obligatoires avec la complicité des ecolos l'électrique, se rendent ils comptent des dommages causés ?

Comment vont charger les gens qui sont dans les appartements ? En fait c'est pas trop un problème les citadins peuvent recharger sur des bornes externes, dans leur parking partagé en faisant installé une borne (une copropriété ne peut vous refuser l'installation d'une borne) ou bien à leur boulot.

Comment payer en espèces avec des billets l'électricité ? Personnellement, c'est devenu rare de croiser une station essence ou je peux payer en espèce.

La question c'est quand est-ce les marques européenne nous proposerons le même prix qu'un véhicule thermique HORS BONUS ?

Par

Tous les "problèmes" évoqués dans le commentaires précédents (et à n'en point douter une bonne part des suivants) n'existent tout simplement pas. Ça a été maintes fois expliqué, l'info est en ligne, alors cette fois ne comptez pas sur moi. Restez dans votre déni en attendant de vous prendre le mur à pleine vitesse alors que vos contemporains négocient un virage en douceur. Et les pays du monde entier sont à la solde d'une secte secrète de fanatiques écologies, c'est la seule explication au passage à une mobilité décarbonée, c'est une évidence, vous êtes des champions !

Par

En réponse à -Nicolas-

Une question me vient à l'esprit ; à chaque pic de froid en hiver, on prie pour que notre réseau ne tombe pas à cause de la forte demande, alors, qu'en sera-t-il avec ces millions de véhicules branchés sur le secteur ?

C'est peanuts. Pas de souci de ce côté, d'autant plus qu'une recharge à domicile est programmable et se fait en heures creuses, là où justement la production est supérieure à la demande.

Par

En réponse à Zelos

Le tout électrique ? Comment vont charger les gens qui sont dans les appartements ?

Comment voyager avec ? Comment payer en espèces avec des billets l'électricité ?

Est ce que ceux qui ont rendus obligatoires avec la complicité des ecolos l'électrique, se rendent ils comptent des dommages causés ?

Les habitants en appartement n'ont pas non plus de pompe à essence sur le pas de la porte. Est-ce un problème pour autant ? Vous avez la réponse. Sans aucun doute, les stations essence se feront remplacer par des stations de recharge électrique, dans un futur où cette recharge se fera encore plus rapidement qu'aujourd'hui, soit par le biais d'une prise très puissante ou par la mise en place d'un système permettant le changement d'une batterie déchargée par une batterie prête à l'emploi, comme le faut déjà une marque chinoise.

Ensuite, l'autonomie électrique n'a fait que progresser ces dernières années, il y a 10 ans, on dépassait difficilement les 100 km contre 400 à 500 en moyenne en ce moment. En 2030, il ne fait aucun doute que friser les 1000 km d'autonomie sera assez banal.

Tout cela pour dire que les réserves que vous soulevez sont justes, mais uniquement à l'heure actuelle. Il n'en sera rien dans les futurs mois/années, car la technologie et l'ingénierie fera son travail quant à l'amélioration de la polyvalence des VE.

Par

En réponse à Zelos

Le tout électrique ? Comment vont charger les gens qui sont dans les appartements ?

Comment voyager avec ? Comment payer en espèces avec des billets l'électricité ?

Est ce que ceux qui ont rendus obligatoires avec la complicité des ecolos l'électrique, se rendent ils comptent des dommages causés ?

Le tout électrique ? Comment vont charger les gens qui sont dans les appartements ?

- Les gens dans les appartements sont destinés à terme à ne plus avoir de voiture. En ville : mobilité douce (trottinette et autres chinoiseries)

Comment voyager avec ?

- A terme les voyages seront très limités car il faudra bien continuer la chasse aux CO² dans les autres domaines hors automobile (voyages récréatifs, élevage, etc...) : donc faux problème

Comment payer en espèces avec des billets l'électricité ?

- Tu mets tes espèces sur ton compte bancaire, et tu utilises ta carte bleu.

Est ce que ceux qui ont rendus obligatoires avec la complicité des ecolos l'électrique, se rendent ils comptent des dommages causés ?

- Oui, et ils en ont rien à foutre, c'est le modèle de société qu'ils souhaitent imposer.

Bien évidemment, tout ça c'est conditionné par une acceptation tacite de la société à une grave régression des libertés. Autrement dit, ça n'arrivera pas. Si on devait analyser l'électorat qui pousse à l'écologie c'est :

- 20% de bobo qui eux ont bien conscience du modèle de société qu'il souhaite imposer

- 80% de personnes effrayer par le réchauffement climatique, qui votent écolo sans même savoir ce qu'est une ZFE, d'où provient leur électricité, sensible au greenwashing sans la moindre once d'esprit critique, etc...

Ces 80% de personnes sont en réalité des girouettes, c'est à dire que dès qu'ils gouteront à l'écologie et surtout aux contraintes associées, ils seront les premiers à faire marche arrière dans les urnes. Donc pour ma part, je pense qu'il faut encore 2/3 ans d'écolo dictat, pour que l'on est véritablement la naissance d'un mouvement de lutte contre cette idéologie régressive.

Déjà quand les ZFE inconnue du grand public à l'heure actuel vont rentrer en action, la mouvance écolo va se prendre un vote sanction dans la foulée.

C'est toute la schizophrénie des électeurs français. Si vous leur demandez : êtes vous pour limiter les rejets de CO² via une taxe carbone ? Ils vous diront oui (en ayant en tête le dernier reportage ARTE sur la fonte du permafrost tournée comme un film catastrophe hollywoodien). Si vous leur demandez : êtes vous pour une augmentation du prix des carburant ? Ils vous diront non. Pourtant, c'est la même chose... Ce qui prouve bien, que les plupart des gens ont un vote émotionnel et pas réfléchi, sur la forme et non le fond.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire