Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le marché auto 2020 pourrait finir à 1,55 million de voitures, 60 000 emplois menacés

Dans Economie / Politique / Marché

L'année 2020 sera décidément l'année de toutes les récessions. Le marché automobile, selon les projections, pourrait finir à 1,55 million d'immatriculations, ce qui serait le chiffre le plus bas depuis... 1975 ! Et dans l'industrie, on craint une perte d'emploi équivalente à 60 000 postes.

Le marché auto 2020 pourrait finir à 1,55 million de voitures, 60 000 emplois menacés

Le mois d'octobre s'est terminé sur une baisse du marché de 9,5 %, avec 171 049 immatriculations enregistrées. Déjà un mauvais signe. Et les prévisions, juste avant la mise en place du reconfinement, se situaient à un niveau également très bas. Le marché devait perdre 25 % par rapport à la bonne année 2019, soit environ 1,7 million d'unités.

Oui mais voilà, le reconfinement a été décidé, à partir du 30 octobre. Et les chiffres de novembre se sont immédiatement révélés mauvais, voire très mauvais. Avec la fermeture des showrooms, les commandes ont chuté de 70 à 90 %. On comprend mieux pourquoi la profession pousse à leur réouverture dès le 12 novembre, même si les conditions ont déjà été assouplies (droit de livrer les véhicules commandés sur RDV, ateliers et vente de pièces détachées qui restent ouverts).

Sans cela, le marché risque un effondrement brutal, plaide Luc Chatel, président de la PFA (Plateforme automobile). 

En effet, si l'on réalise quelques projections par rapport aux premiers jours de novembre, pendant lesquels la moyenne des livraisons quotidiennes de véhicules s'est élevée à 4 200 unités, au lieu de presque 9 000 en temps normal, le mois de novembre devrait finir à moins de 90 000 immatriculations. Et impossible de compter sur le mois de décembre pour remonter la pente, tant le mois de décembre 2019 avait été bon, et tant celui de 2020 devrait être mauvais. En effet, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu'au 30 juin 2021 le barème 2020 du bonus et les aides à l'achat d'un véhicule propre. Du coup, personne ne va se précipiter en décembre dans les concessions, même si elles étaient à nouveau ouvertes.

Les ventes dites "tactiques" des constructeurs seront également faibles, puisque leurs objectifs en matière de moyenne d'émissions de CO2 sont globalement atteints, et qu'ils n'ont pas à immatriculer leurs "mauvais élèves" avant le changement de norme, comme ce fut le cas l'année dernière.

 

Un marché en baisse de 30 % et 60 000 emplois menacés ?

Bref, si l'on tient compte de tout cela, le marché 2020 devrait échouer à environ 1,55 million de véhicules immatriculés, ce qui serait tout simplement le chiffre le plus bas depuis 45 ans ! En effet, en 1975, le marché s'était établi à 1,48 million d'autos immatriculées. Cela représenterait une baisse jamais vue de - 30 % par rapport à l'année dernière, quand 2,21 millions de voitures avaient été immatriculées.

Cela ne sera pas sans conséquence. En effet, les constructeurs annoncent pour certains d'ores et déjà des mesures sur l'emploi. Ainsi, PSA se voit contraint d'arrêter son équipe de nuit dans l'usine de Rennes. Ce sont 500 CDD et intérimaires qui se voient mis sur le carreau. Et Renault a annoncé fin mai la suppression de 4 600 emplois en France.

Selon les industriels de l'automobile, qui ont rencontré vendredi dernier le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Lemaire, ce seraient en tout 60 000 emplois sur les 400 000 que compte la filière qui seraient menacés à terme par la crise sanitaire et la baisse du marché.

Bien sûr, le gouvernement a déjà décidé d'aides au secteur : 8 milliards d'euros d'aides publiques décidées en mai, et des prêts garantis par l'Etat. Mais manifestement, cela ne suffira pas, surtout avec ce second confinement, qui risque de mettre à mal encore plus ce secteur d'activité pourtant primordial.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (46)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je vois aussi une crise de l'offre. "On" a pas envie de ce qui est proposé.

Par

hé oui, plutôt que de vendre des voitures, on aurait dû faire comme d'autres: vendre des smartphones et des ordinateurs portables...

tourisme, avions, trains, paquebots de croisière, voitures... finalement, avec le Covid, on a tout faux dans ce pays... heureusement qu'il nous reste Ariane pour envoyer des satellites et l'armement.

Par

Et ce n'est que le début, ca n'a aucun sens d'avoir 10000 Ingénieurs chez un constructeur pour des caisses qui seront toutes identiques : Même plateforme, batteries chinoises, pas de moteur (ok des petits moteurs elec, beaucoup plus simple, sans turbo et autres annexes), pas de boite de vitesse, .... Il faudra juste renforcer les systèmes de freinage pour arrêter ces enclumes sur batterie !

Des caisses qui ne correspondent pas au besoin de 70% des gens (sans même parler du porte monnaie).

Ok il faudra toujours des designers... Et un peu plus d'ingénieurs logiciels aussi, et sur ce point Tesla à 10 ans d'avance.

Par

En réponse à GY201

Je vois aussi une crise de l'offre. "On" a pas envie de ce qui est proposé.

pas faux.

encore plus aux tarifs proposés, de plus en plus élitistes et donc délirants.

Par

enfin j'ai pu revenir.avec mon pseudo bien connu.

l'offre c'est sur de electriques trés cheres. et avec faible autonomie.

bref de l'offre pour une 2 eme voiture.

il aurait été plus simple de proposer une baisse de tva sur les voitures de moins de 30 000 euros.

la le marché repartait alors que la le gvt cible que 6% des achats.la voiture electrique.

Par

En réponse à fedoismyname

hé oui, plutôt que de vendre des voitures, on aurait dû faire comme d'autres: vendre des smartphones et des ordinateurs portables...

tourisme, avions, trains, paquebots de croisière, voitures... finalement, avec le Covid, on a tout faux dans ce pays... heureusement qu'il nous reste Ariane pour envoyer des satellites et l'armement.

Ariane 6 repoussée à 2021 puis 2022 ?

Ou Ariane 5 dépassée par SpaceX ? :ange:

Par

On dit merci la Chine

Par

En réponse à fedoismyname

hé oui, plutôt que de vendre des voitures, on aurait dû faire comme d'autres: vendre des smartphones et des ordinateurs portables...

tourisme, avions, trains, paquebots de croisière, voitures... finalement, avec le Covid, on a tout faux dans ce pays... heureusement qu'il nous reste Ariane pour envoyer des satellites et l'armement.

Tout à fait sans oublier au catalogue de la " french touch " les cathédrales nucléaires style EPR dont le budget à sévèrement déraper et les délais à plus en finir .

On va finir même par ne plus se rappeler quand le chantier a commencé .....

Par

En réponse à Otonei

Et ce n'est que le début, ca n'a aucun sens d'avoir 10000 Ingénieurs chez un constructeur pour des caisses qui seront toutes identiques : Même plateforme, batteries chinoises, pas de moteur (ok des petits moteurs elec, beaucoup plus simple, sans turbo et autres annexes), pas de boite de vitesse, .... Il faudra juste renforcer les systèmes de freinage pour arrêter ces enclumes sur batterie !

Des caisses qui ne correspondent pas au besoin de 70% des gens (sans même parler du porte monnaie).

Ok il faudra toujours des designers... Et un peu plus d'ingénieurs logiciels aussi, et sur ce point Tesla à 10 ans d'avance.

Macron = UE = pénalités sur les rejets de co2 = voiture électrique

Les gens ayant élu Macron, la transition forcée vers la voiture électrique me semble donc tout à fait normal. :bah:

Moi qui n'ai pas voté pour Macron, j'en prends acte et l'accepte donc de facto, car on n'a plus le choix, du moins sur les années à venir. :bah:

Après, rien n'empêche les gens de décider d'un éventuel autre avenir en 2022. Peu importe le choix de chacun, l'important est d'en assumer les conséquences, ce que beaucoup refusent de faire, en préférant se lamenter sans arrêt: une attitude habituelle en France. je ne parle pas pour toi, mais globalement...

Par

En réponse à zefberry

Tout à fait sans oublier au catalogue de la " french touch " les cathédrales nucléaires style EPR dont le budget à sévèrement déraper et les délais à plus en finir .

On va finir même par ne plus se rappeler quand le chantier a commencé .....

Le pire est que les centrales EPR chinoises qu'on leur a proposées, elles, fonctionnent, en Chine.

Faudrait peut-être demander aux chinois de nous aider à les construire... :biggrin:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire