Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Le réseau electrique pas prêt à accueillir la voiture électrique

Le développement des voitures électriques pourrait mobiliser 15 % de la puissance du réseau électrique français, d’ici 2030. Les spécialistes préviennent du risque et demandent aux automobilistes d’anticiper.

Le réseau electrique pas prêt à accueillir la voiture électrique

Aujourd’hui, le nombre de voitures électriques représente près de 100 000 véhicules, soit 0,3% du parc automobile français. A l’horizon 2030, il y aura 5 à 6 millions de voitures électriques qui rouleront en France. Si toutes sont rechargées au même moment, la consommation va grimper à 15 gigawatts, soit 15 % du pic d’électricité, révèle notre confrère d’Europe 1. À titre de comparaison, la vague de froid a mobilisé près de 100 Gigawatt, dans la douleur, explique RTE (réseau de transport d’électricité).

Le risque de charger simultanément sa voiture est d’avoir des blackouts. L’idée est d'inciter les automobilistes à ne pas recharger leur voiture aux mêmes heures, généralement après le travail aux alentours de 19 heures.

Deux solutions ressortent pour pallier le problème. La première, le "Vehicule to Home" (V2H). Ce système consiste à moduler la consommation du logement auquel est connectée la voiture en soutirant l’énergie dont il a besoin sur le réseau électrique ou sur la batterie reconnectée.  Les prestataires comme Engie vont mettre en place un système heures pleines/heures creuses pour inciter les automobilistes à recharger leur véhicule la nuit.

 

Le réseau electrique pas prêt à accueillir la voiture électrique

L’autre solution, le "Vehicule to Grid" (V2G) consiste à injecter l’électricité contenue dans les batteries d’une voiture électrique dans le réseau électrique au moment des pics de consommation, diminuant ainsi l’utilisation des centrales thermiques émettrices de CO2. En somme, le véhicule communique avec le réseau électrique pour mener à bien cette action. Les batteries des véhicules électriques et hybrides rechargeables du parc automobile français deviendraient des unités de stockage. Mitsubishi, Nissan et Toyota sont les pionniers de cette technologie.

SPONSORISE

Actualité Nissan

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire