Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Mercedes prépare l'arrivée de son premier turbo électrique

Dans Futurs modèles / Technologie

Le turbocompresseur à moteur électrique "issu de la F1" arrive enfin chez Mercedes. Le constructeur allemand détaille sa technologie qui se retrouvera dans un premier temps sur un modèle AMG, avant d'être démocratisé dans le futur.

Mercedes prépare l'arrivée de son premier turbo électrique

Mercedes va être une des premières marques à utiliser la toute nouvelle technologie de Garrett, qui est une première mondiale. Il s'agit de l'E-Turbo, un turbocompresseur doté d'un petit moteur électrique situé entre les deux turbines, permettant de ne plus avoir le fameux "trou" à bas régime, lorsque la pression des gaz d'échappement est insuffisante pour entraîner correctement le turbo.

Déjà dévoilée l'année dernière, cette technologie développée par Garrett a un gros intérêt : elle est très adaptée aux véhicules hybrides. Le moteur électrique situé sur l'arbre du turbo est relié au réseau 48V des véhicules hybrides, et donc à la batterie au lithium. Cela implique deux choses : le moteur peut évidemment être entraîné pour faire tourner le turbo à certains régimes, mais il peut aussi jouer le rôle de récupérateur d'énergie grâce aux gaz d'échappement, pour recharger la petite batterie au lithium.

Un gain probablement marginal en termes de CO2 mais un gain quand même, et surtout un bilan plus neutre en termes de consommation d'énergie électrique par rapport à un turbo classique qui ne fait "que" consommer du courant (parfois avec des ampérages non négligeables).

L'autre avantage de l'électrification du turbo, c'est sa taille : comme l'explique très bien Mercedes, "ce turbo résout le conflit entre un petit turbo très réactif qui atteint ses performances très tôt, et un gros turbo avec un pic de performance à haut régime mais qui souffre de lag". Le beurre et l'argent du beurre de la suralimentation qui se retrouvera dans un premier temps sous le capot d'une AMG. Il y a fort à parier que cette technologie sera ensuite démocratisée sur des modèles plus grand public, assez rapidement.

 

SPONSORISE

Actualité Mercedes

Toute l'actualité

Forum Mercedes

Commentaires (58)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je croyais que Volvo le faisait déjà sur ses moteurs de génération B

Par

Voila qui est très intéressant : plus de confort de conduite avec plus de possibilité d'optimisation de la consommation du moteur,

J'applaudit

Par

Cela me rappelle les Power Recovery Turbines (PRT) utilisées sur les énormes moteur Wright R-3350 dans lesa nénes 40/50. Sauf qu'ils fournissaient une énergie mécanique, pas électrique.

Ils étaient surnommés "parts recovery turbines", car dégradant la fiabilité du moteur.

Par

ah les loup il y a!

j'y ai pensé, il l'ont fait

quand l'esprit contrôle la matière

si vous saviez combien d'innovation sont passé par mon cerveau avant d'être réalisée.

a quand le châssis en bambou?

le réservoir d'air tampon sous pression entre le turbo et la chambre de combustion, comme ça tu fonctionnes en atmosphérique sauf que l'amosphére est sous pression.

à quand la boite de vitesse sur turbo? au lieu d'un turbo a géométrie variable

Par

En réponse à chef chaudart

Cela me rappelle les Power Recovery Turbines (PRT) utilisées sur les énormes moteur Wright R-3350 dans lesa nénes 40/50. Sauf qu'ils fournissaient une énergie mécanique, pas électrique.

Ils étaient surnommés "parts recovery turbines", car dégradant la fiabilité du moteur.

C' est le système " turbo compound " :bien:

Par

C'est déjà le cas chez BMW sur les 2 générations de M50d !

Par

Voilà... ça c'est que j'appelle de l'apport techno!

Pas comme Audi qui nous bourre le mou avec sa "marque techno" et le "on est une marque techno" car ils ont mis 2 tablettes de pacotilles sur le tableau de bord (que tous font maintenant...super l'avance technologique...lol)

Bravo Mercedes

Par

En réponse à hansi

Je croyais que Volvo le faisait déjà sur ses moteurs de génération B

non, chez Volvo c'est un simple alterno demarreur comme PSA le faisait il y a 10 ans ...

Sauf qu'ils sont passé au 48V (à raison)

Par

En réponse à damon13

ah les loup il y a!

j'y ai pensé, il l'ont fait

quand l'esprit contrôle la matière

si vous saviez combien d'innovation sont passé par mon cerveau avant d'être réalisée.

a quand le châssis en bambou?

le réservoir d'air tampon sous pression entre le turbo et la chambre de combustion, comme ça tu fonctionnes en atmosphérique sauf que l'amosphére est sous pression.

à quand la boite de vitesse sur turbo? au lieu d'un turbo a géométrie variable

le réservoir tampon entre le turbo et le collecteur d'admission, ça existe depuis longtemps, ça a été interdit en wrc voilà déjà pas mal d'année.

la vraie nouveauté qui pourrait faire faire un bond de rendement des moteurs thermiques, c'est la came électronique en remplacement des arbres à cames. Voila près de 30ans que ça tourne sur des bancs d'essai mais cela bute sur l'industrialisation, même en petite série.

Par

En réponse à gécé8

le réservoir tampon entre le turbo et le collecteur d'admission, ça existe depuis longtemps, ça a été interdit en wrc voilà déjà pas mal d'année.

la vraie nouveauté qui pourrait faire faire un bond de rendement des moteurs thermiques, c'est la came électronique en remplacement des arbres à cames. Voila près de 30ans que ça tourne sur des bancs d'essai mais cela bute sur l'industrialisation, même en petite série.

intéressant je n'ai jamais vérifier si cela existait

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire