Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Vos 55 avis Renault Twingo

15,7/20

(55 avis)

Avis Renault Twingo

Ordre de tri

Twingo (2) 1.2 PACK (1999)

Par  le 07 Janvier 2014 à 11h50

Une voiture géniale... Malheureusement elle est décédée l'année dernière et j'ai eu du mal à la remplacer et désormais j'en cherche une à nouveau. Hyper pratique, économique, fiable, facile à conduire, elle ne m'a jamais laissé tomber. Même lorsqu'un gros espace m'a coupé la priorité, elle m'a protégé efficacement en y laissant sa vie... Son histoire : d'abord véhicule de location de 1999 à 2000, elle est entrée dans la famille grâce à ma mère qui roule très peu. Je l'ai récupérée en 2004 avec 30000 km. En 9 ans j'ai fait 100000 km avec elle. Aucun soucis, à part un capteur de vitesse ayant une influence sur la direction assistée. Problème connu chez Renault. 100 euros de réparation environ mais une petite frayeur. Les mécanismes de lèves-vitres électriques à changer, rien de grave, on trouve des kits en casse. Le seul vrai problème serait l'attirance des voleurs qui aiment tordre les portes. Mais on peut les comprendre elle est tellement craquante !! Elle consomme pas beaucoup, j'ai fait de longs trajets mais aussi et surtout de la ville. Elle est parfaite. Elle peut transporter autant qu'un semi remorque ou 4 adultes confortablement. Vraiment une totale réussite. Ma prochaine : la 16v pour un peu plus de pêche sur la route avec toit ouvrant bâché dans l'idéal ou la clim, le luxe ! Je cherche, je cherche mais elle est tellement bien qu'elle tient bien la côte !!Lire la suite de l'avis»

Twingo (3) 1.2 16S EXPRESSION (2001)

Par  le 12 Novembre 2013 à 14h08

J’ai été possesseur d’une Twingo Base 1.2 16v 75 ch expression vert foncée.Design extérieur:La Twingo, à sa sortie en 1993 a été une réelle révolution ! vraiment ! le design était recherché, sympa, assumé et osé ! Restylée en 2000 elle n’a rien perdu de sa bonne bouille souriante ! les parechocs peints sur leurs parties basses, des feux à glaces lisses devant et derrière et des roues un peu plus grosses, et esthétiquement, le tour fut joué pour lui donner une second souffle. Le travail est réussi, cette Twingo n’a pas pris une ride !Ambiance intérieure:La première chose qui frappe quand on entre dans une Twingo la première fois, c’est le volume habitable, tout simplement hallucinant pour une si petite voiture !De la place il y en a pour tout le monde dans une Twingo ! la planche de bord est très futuriste avec son compteur central et toutes ces rondeurs accueillantes ! la couleur est omniprésente, le mobilier est beige claire, les sièges et médaillons de contreportes sont en tissus noirs à motifs bulles multicolores, les boutons translucides rouges, le bouton champignon des feux de détresse bien rougeoyant, et la carrosserie peinte au niveau des portes ! cette voiture est toujours un véritable antidépresseur !Il y a la boite à gants a gagné une porte quand on ne dispose pas de la clim !L’autoradio n’est pas très puissant mais le son (uniquement à l’avant) peut être réglé convenablement… bon on est loin d’un système Cabasse ou Bose quand même !A l’arrière on retrouve ce qui a fait en partie le succès de la Twingo, la banquette coulissante qui permet soit à deux adultes de s’installer confortablement avec plus d’Espace que dans une Safrane, soit de disposer d’un vrai coffre ! Pour résumer, la Twingo a évolué avec son temps.Equipement:Ma Twingo avait de série :Condamnation centralisée avec plipVitres avant électriquesDirection assistée électriqueAutoradio K7 4HPPeinture métallisée (option)Banquette arrière coulissante et rabattablePare chocs peintsABS avec aide au freinage d’urgence4 AirbagsPar contre certains équipements vus chez la concurrence ne verront jamais le jour sur la gamme Twingo… ESP, airbags rideaux, GPS, xénon, aide au stationnement, capteurs de pluie et luminosité, compte tours, régulateur de vitesses…Moteur/boite de vitesses :Le 1.2 16v de 75 ch est le meilleur moteur monté sur Twingo ! souple, tonique et sobre, il permet à l’auto se s’échapper enfin des cités pour prendre sereinement l’autoroute ! quel luxe ! les performances sont en net progrès avec un 0 à 100 km/h obtenu en 11.7 sec, une vitesse maximum compteur de 185 km/h (sur autoroute allemande). Le poids de la Twingo y est pour beaucoup car la Twingo est 5 kg plus svelte qu’une Smart ! les montées en régime montrent bien une zone de couple très tôt dans les bas régimes et une arrivée de puissance bien franche pour un petit moteur ! la boite de vitesses est réglée assez courte, ce qui ne fait qu’arranger encore les performances. La consommation ; elle ; reste maitrisée car toujours sous les 6 l/100 kms. Le seul bémol, c’est l’insonorisation… sur autoroute, le petit moteur tourne vite et se fait entendre… donc sur les longs trajets, sans régulateur de vitesses en plus, la fatigue se fait sentir.Comportement routier :Terminé la tenue de route spongieuse de la première Twingo, ou il fallait avoir une âme de pilote pour contrôler la bête sur les petites routes glissantes… la Twingo à murit et ses trains roulants ont été profondément revus. Déjà, le freinage, on peut enfin piler en toute sécurité ! le freinage est devenu une vraie qualité, fort, endurant et facile à apprivoiser, son seul reproche c’est l’aide au freinage d’urgence, calibré un peu trop bien.La tenue de route à elle aussi profondément changé ! même si le train arrière à toujours tendance à être un peu joueur, la voiture est devenue réellement sécurisante. La prise de roulis est toujours un peu trop marquée mais globalement c’est une voiture qui tient bien le pavé et qui ne fait plus peur. le seul point un peu agaçant c'est la direction assistée... il y a trop de tours de volant, ça rend la direction trop floue.Cout à l’achat:La Twingo jouit d’une cote affective élevée, et il est donc difficile d’en dénicher une en très bon état, non vandalisée, entretenue et peu kilométrée pour un budget similaire à celui d’une concurrente moins sympa ! une Twingo, ça se paie ! il faut donc mettre la main au portemonnaie pour en trouver une belle. La finition Expression n’est pas la mieux équipée, donc pas la plus recherchée, il est donc plus facile de faire une bonne affaire si on peut se contenter d’une auto sans clim par exemple !Cout d’entretien :Il y a des points où la Twingo n’a pas évolué dans le bon sens… le 1.2 16v est doté d’une courroie de distribution… alors que le bon vieux 1.2 55 ch lui, était à chaine, donc sans entretien… cette courroie est à changer tous les 5 ans ou 120000 kms… et c’est un problème car ; pour qui voudrait fire ça soit même ; cela exige un peu de patience. Le démontage n’a rien d’une partie de plaisir avec des choix de vis Torx, pas très recommandables, qui ont pour but de vous ralentir un maximum quand la tête de vis s’éclate parce qu’elle est trop serrée ! bon courage. Sinon, chez Renault, c’est en gros 550€ le forfait…Autre point à souligner, les bougies sont des modèles peu courant, et nécessitant une douille de 14 longue, rare… il faut le savoir.Pour le reste, la Twingo est très économique.Fiabilité : la pompe à eau bruyante et qui peut fuir, à remplacer impérativement à chaque changement de courroie de distribution, le capteur Point mort haut (PMH) qui déconne, certains moteurs qui ont cassé en 2001 sur quelques mois de fabrication, suite à une économie technique mal pensée… (défaut qui à normalement eu le temps de disparaitre sur les modèles d’occasion aujourd’hui) la trappe à essence qui ne ferme pas bien et l’échappement qui se corrode assez rapidement juste au niveau du raccord de silencieux final. Le reste, c’est fiable !Bilan: si c’était à refaire, je chercherai à acheter une série limitée Kenzo ou Jade pour en avoir une plus belle, plus équipée et plus rare ! je lui ajouterai un capteur de pluie, un capteur de luminosité, un plug GPS, des capteurs de stationnement et un régulateur de vitesse ! mais sinon c’est une très bonne auto que je recommande !Lire la suite de l'avis»

 

Twingo (1993)

Par  le 12 Novembre 2013 à 11h58

J’ai été possesseur d’une Twingo Base 1.2 8v 55 ch 5 cv bleu violette.Design extérieur:La Twingo, à sa sortie en 1993 a été une réelle révolution ! vraiment ! le design était recherché, sympa, assumé et osé ! il n’y a pas besoin de s’étaler sur le sujet, si on la compare à n’importe quelle concurrente de l’époque, c’est LA voiture qui a la meilleure bouille, la meilleure cote affective ! pour moi, ne serait-ce qu’esthétiquement, je comprends son succès ! Bravo à l’équipe de design de l’époque car aujourd’hui, cette auto n’a pas pris une ride.Ambiance intérieure:La première chose qui frappe quand on entre dans une Twingo la première fois, c’est le volume habitable, tout simplement hallucinant pour une si petite voiture !De la place il y en a pour tout le monde dans une Twingo ! la planche de bord est très futuriste avec son compteur central et toutes ces rondeurs accueillantes ! la couleur est omniprésente, avec des sièges bleus à motifs multicolores, des aérateurs et boutons verts pastels, le bouton champigon des feux de détresse bien rougeoyant, et la carrosserie peinte au niveau des portes ! cette voiture est un véritable antidépresseur !Des rangements, oui, il y a la piste d’envol à tout, côté conducteur comme côté passager, juste au-dessus des aérateurs latéraux… donc l’été quand on ouvre les fenêtres et qu’on prend un virage, tout s’envole !Il y a la boite à gants sans porte, les contreportes…A l’arrière on trouve la banquette coulissante qui permet soit à deux adultes de s’installer confortablement avec plus d’Espace que dans une Safrane, soit de disposer d’un vrai coffre ! cet équipement n’a rien d’un gadget et aura surement été l’une des clefs du succès de cette auto !Pour résumer, la Twingo est plus que fidèle au slogan Renault de l’époque, c’est « LA » voiture à vivre par excellence !Equipement:Minimaliste dans sa version de base, ma Twingo avait de série :4 roues1 volant,2 grandes portes1 coffre…Non, plus sérieusement…Rétroviseur intérieur jour/nuit4 enjolivers de rouesPrédisposition Radio + 2 HPBanquette arrière coulissante et rabattableEssuie-glace arrièreRétroviseurs extérieurs réglables de l’intérieur.En option j’avais l’autoradio K7 2x 6 watts… et c’est tout !Donc autant le dire tout de suite, les équipements de luxe, de confort et de sécurité n’étaient pas au programme sur la version de baseDonc pas de direction assistéePas de condamnation centraliséePas de vitres électriques, d’ABS, d’airbags, de clim…Moteur/boite de vitesses : le bon vieux moteur Cléon 1.2 55 ch boite manuelle 5 rapports était, à l’époque, le seul moteur de la Twingo. Si sa sonorité allait parfaitement avec son look sympathique, les performances étaient-elles, à la hauteur de l’équipement, donc minimalistes…Les relances sont moles, les accélérations pas meilleures et le moins qu’on puisse dire, c’est que sa vocation citadine n’a rien d’étonnant puisque s’aventurer hors des villes devient alors une aventure ! l’autoroute à 130 km/h, c’est plus un objectif à atteindre dans les cotes qu’une réalité !La boite de vitesses permet d’atteindre la vitesse folle de 150 km/h en 4ème et de faire baisser la consommation en 5ème. Au moins elle ne consomme pas trop puisqu’en roulant normalement, on tourne en dessous de 6L/100kms.Comportement routier :Comme je le disais plus haut, la Twingo est une vraie citadine… son comportement routier n’a donc « rien d’une grande » et la tenue de route peut être qualifiée de préhystérique, surtout sur sol mouillé ! la prise de roulis est importante, les petits pneus en 155 13 pouces ne peuvent pas faire mieux que ce pourquoi ils ont été prévus, c'est-à-dire prévenir très tôt qu’on est pas loin de se foutre en l’air… il faut donc redoubler d’attention sur chaussée dégradée, mouillée, gelée, enneigée… pour ne pas se faire peur. De plus, c’est une voiture qui a le train arrière un peu joueur et qui n’hésite pas à le faire savoir.Vous l’aurez compris, pour apprendre à piloter c’est l’arme ultime !Cout à l’achat:La Twingo jouit d’une cote affective élevée, et il est donc difficile d’en dénicher une en très bon état, non vandalisée, entretenue et peu kilométrée pour un budget similaire à celui d’une concurrente moins sympa ! une Twingo, ça se paie ! il faut donc mettre la main au portemonnaie pour en trouver une belle. Alors pour peu qu’on en cherche une avec une couleur flashe, le toit ouvrant en toile et la clim, bon courage ! par contre, coté revente, évidement ça jouera en votre faveur ! j’ai acheté la mienne 1750€ à 160000 kms, et je l’ai revendue 1100€ à 199000 kms… donc je n’ai pas perdu grand-chose !Cout d’entretien :Jouer à l’apprenti mécanicien sur une telle auto est vraiment plaisant, déjà parce qu’en général, c’est une voiture bien conçue et facile à entretenir, mais aussi parce que les pièces détachées ne coutent pas chères ! en plus, il n’y a pas de courroie de distribution à changer car c’est une chaine !Fiabilité : les points à surveiller sur une Twingo sont : les ressorts d’amortisseurs avant qui peuvent casser, la pompe à eau qui peut fuir, la trappe à essence qui ne ferme pas bien et l’échappement qui se corrode assez rapidement juste au niveau du raccord de silencieux final. Le reste est pour ainsi dire quasiment indestructible !Bilan: si c’était à refaire, et bien c’est ce que j’ai fait, mais j’ai préféré reprendre une version restylée avec le 1.2 16v 75 ch, bien plus polyvalent, nerveux et sobre, un châssis revu en profondeur et quelques équipements supplémentaires pour un confort et une sécurité accrus.Lire la suite de l'avis»

 

Twingo (3) 1.2 16S EXPRESSION (2004)

Par  le 14 Juin 2012 à 01h09

Twingo I phase 6 (collection 2002) équipée du D4F (1.2 16v 75ch).Si vous m'aviez dit qu'un jour j'achèterais une Twingo I je ne vous aurez pas cru !! Mais après une longue réflexion je dois dire que mis à part le look (qui s'est un peu amélioré au file des ans) elle est parfaite comme seconde voiture :Confort :Clairement ça n'est son point fort.Elle est plutôt bruyant (voir très bruyante passé les 110 km/h).Les roues sont petites, les voies et l'empatement courts donc le moindre trou et c'est toute la voiture qui se secoue dans tous les sens.Par contre les sièges sont assez hauts (c'est un mini monospace selon Renault) donc il est très aisé de s'installer à bord (aux places avants bien entendu).L'autoradio a un son très moyen mais il a la commande au volant.Conduite :Ça ne vire pas à plat, les pneus sont en 155 (et surgonflés mais chutttttt...) donc niveau tenue de route il y a beaucoup mieux. Mais pour s'amuser c'est top, ça dérape facilement en prévenant donc, aucun danger !La voiture fait dans les 860 kg, 75 ch à 5500 tr/min, le moteur est volontaire ce qui donne une voiture énergique, idéale pour s'insérer dans un rond point, se faufiler dans la circulation...Remarque : Le 0 à 100 est donnée pour 11 s environ, c'est pas si mal.L'affichage au centre je n'aime pas, digital en plus, bof, c'est moins réactif qu'une aiguille et pour passer les radars à la vitesse maximum c'est pas le plus pratique. Il manque un compte tours aussi :PEnfin la direction assistée est électrique, l'avantage par rapport à une direction assistée hydraulique c'est que ça consomme moins d'énergie, par contre c'est moins consistant, difficile de "sentir" la route mais on s'y habitue. Elle arrive à suivre le mouvement même en tournant très vite le volant ce qui n'est pas le cas de toutes les directions assistées électriques.Consommation :Sur les forums je lis des personnes qui ont des consommations de l'ordre de 7 ou 8 l/100km, je ne sais pas comment ils font, avec le C3G à la rigueur je veux bien l'imaginer mais le D7F (que j'ai longtemps utilisé dans une Clio) et le D4F sont vraiment géniaux.Je fais en moyenne 5.2l/100km (le tachymètre est optimiste mais l'odomètre lui est exact (mesure GPS à l'appuis)) !!Mes trajets sont mixtes (ville -> route -> autoroute -> ville et inversement).Je suis loin de me trainer, une fois le moteur chaud c'est souvent 2nd à 65 km/h, 3ème à 85 etc. Par contre j'anticipe beaucoup et ne freine que très peu.Budget :Actuellement (en 2012) 2000€ environ pour une version 16v je trouve ça plutôt bon marché.Je n'ai pas encore eu de réparations à faire. Mais vu que c'est une voiture très répandue on trouve les pièces très facilement. Seules les bougies sont difficiles d'accès et nécessitent une clé de 14.Les pneus coûtent 30€, et vu le poids de la voiture ils ne s'usent pas vite. Consommation (voir ci-dessus) : 5.2l/100km.Lire la suite de l'avis»

Rechercher un avis

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE