Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Salon de Francfort 2017 : Mercedes nous annonce le GLC hydrogène

Dans Salons / Salon de Francfort

Mercedes est sur le point de nous dévoiler son GLC à pile à combustible, qui sera l'une des stars du gigantesque hall Mercedes au salon de Francfort. Le SUV a subi diverses tortures pour être validé durant ces nombreux mois de développement. La version qui sera à Francfort sera une pré-série très proche de la production.

Salon de Francfort 2017 : Mercedes nous annonce le GLC hydrogène

Avant de nous dévoiler en détail son nouveau SUV à pile à combustible, Mercedes a choisi de nous montrer l'envers du décor du développement de ce GLC Fuel Cell, un des premiers véhicules de la sorte de Mercedes qui le commercialisera dans un futur proche. Mais avant cela, nous découvrirons la version de pré-série à Francfort avec un GLC, qui, au moins en apparence, ne diffère guère du GLC à moteur thermique. Même la trappe à carburant est présente, puisque l'on rappelle que l'on fait le plein d'hydrogène avec une pompe (3 minutes pour faire le plein, selon Mercedes), comme avec n'importe quel véhicule actuel.

Mercedes a fait "souffrir" sa mécanique à des températures allant de - 40 à + 60 degrés Celsius, tandis que les tests en interne ont permis de mettre ce GLC face à des vents de plus de 260 km/h. La marque allemande annonce avoir parcouru environ 18 millions de kilomètres avec ses véhicules de développement en hydrogène, ce qui correspond à 1800 tonnes de rejets... de vapeur d'eau. Nous passerons évidemment sur la méthode de production de l'hydrogène, pas franchement très "écolo" (utilisation de produits pétroliers).

Mercedes ne dit pour l'instant aucun mot sur les données techniques, mais le concept de l'époque avait droit à des réservoirs en fibres de carbone de 4 kg chacun. Il y a des chances pour que nous retrouvions ceux-ci sur cette version de pré-série.

Portfolio (5 photos)

En savoir plus sur : Mercedes Glc

Commentaires (14)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Une alternative aux voitures électriques qui peut avoir du sens si le prix ne s'envole pas et dans les pays où il y a un réseau développé. La production sans énergie fossile est possible mais encore trop couteux

Par

aahahah, donc merco est pret pour l'hydrogene avant un model electrique ? ahaha drole.

Par

a quoi ça sert de vouloir a tout prix émettre 0 déchet, a croire que quand on chie, on ne produite pas de la merde xD

Par

En réponse à stardustrevolve

a quoi ça sert de vouloir a tout prix émettre 0 déchet, a croire que quand on chie, on ne produite pas de la merde xD

Le but c'est d'essayer de se passer au maximum des énergies fossiles

Par

En réponse à hugh6

Le but c'est d'essayer de se passer au maximum des énergies fossiles

Et comment on fait ça si on doit produire de l'hydrogène ?

L'hydrogène, c'est un non-sens absolu. Il faut 3 fois plus d'énergie que l'électrique pour produire la même quantité d'énergie. Je comprends que les pétroliers et les constructeurs classiquent essayent tant qu'ils peuvent de préserver leur business.

Mais je vois pas comment le public peut même imaginer que c'est une bonne solution. De toutes façons, comme il n'y a aucune pompe et que l'électrique en a déjà plus de 15 000 en Europe, l'électrique a heureusement déjà gagné.

Par

est ce que je me trompe ou la production de l’hydrogène est très énergivore et nécessite forcement de brûler des hydro carbures ? alors que l'electricité est produite de plus en plus par du solaire, de l'eolien et de l'hydro .... et l'elec pure comme l'hydrogene n'emettent pas de particule pas de NOx , donc pas de danger pour l'homme à l'utilisation. Mais qu'en est il de la production de l'hydrogene et de son transport, par rapport à la production solaire eolien et hydro de l'elec et son transport par cable electrique ??

Par

En réponse à A200T

est ce que je me trompe ou la production de l’hydrogène est très énergivore et nécessite forcement de brûler des hydro carbures ? alors que l'electricité est produite de plus en plus par du solaire, de l'eolien et de l'hydro .... et l'elec pure comme l'hydrogene n'emettent pas de particule pas de NOx , donc pas de danger pour l'homme à l'utilisation. Mais qu'en est il de la production de l'hydrogene et de son transport, par rapport à la production solaire eolien et hydro de l'elec et son transport par cable electrique ??

Elle est très energivore et coûteuse mais peut se passer de gaz ou hydrocarbures. Il existe des procédés chimiques ou électrique via l'électrolyse. Beaucoup de progrès peuvent encore être fait, ce n'est que le début

Par

En réponse à hugh6

Elle est très energivore et coûteuse mais peut se passer de gaz ou hydrocarbures. Il existe des procédés chimiques ou électrique via l'électrolyse. Beaucoup de progrès peuvent encore être fait, ce n'est que le début

La production d'hydrogene (électrolyse de l'eau) a au moins besoin d'énergie donc de l'électricité.

Hors dans le meilleur cas THEORIQUE, le rendement est déjà bien inférieur au rendement ACTUEL et PRATIQUE pour faire de l'électricité.

Cela veut dire que même dans un monde idéal parfait, l'hydrogène demanderait plus d'électricité que ce dont on besoin les voitures actuelles, dans la rue.

Donc, NON, l'hydrogène n'a aucun sens écologique et économique. Par contre, c'est sûr que cela intéresse beaucoup les pétroliers et les constructeurs classiques. Mais c'est un non sens absolu.

Par

En réponse à d9b66217

La production d'hydrogene (électrolyse de l'eau) a au moins besoin d'énergie donc de l'électricité.

Hors dans le meilleur cas THEORIQUE, le rendement est déjà bien inférieur au rendement ACTUEL et PRATIQUE pour faire de l'électricité.

Cela veut dire que même dans un monde idéal parfait, l'hydrogène demanderait plus d'électricité que ce dont on besoin les voitures actuelles, dans la rue.

Donc, NON, l'hydrogène n'a aucun sens écologique et économique. Par contre, c'est sûr que cela intéresse beaucoup les pétroliers et les constructeurs classiques. Mais c'est un non sens absolu.

Dis plus simplement, avoir ce process : electricité -> hydrogène -> transport/stockage/livraison -> electricité

sera évidemment TOUJOURS moins efficace que ... utiliser l'électricité directement.

Pas besoin d'étude ou de longs discours. L'avantage de l'hydrogène serait la vitesse de remplissage et donc l'autonomie. Mais avec les bornes électriques existants déjà partout et se multipliant et des VE qui atteignent déjà 300-400km d'autonomie réel et le chargement rapide, cet avantage tombe à l'eau devant les inconvénient que l'hydrogène représente (plus cher à fabriquer, les stations coûtent plusieurs millions à installer contre 300k€ pour une station électrique de chargement rapide, sécurité, stockage de l'H2 sous haute pression dangereuse et problématique, ...).

Par

En réponse à d9b66217

Dis plus simplement, avoir ce process : electricité -> hydrogène -> transport/stockage/livraison -> electricité

sera évidemment TOUJOURS moins efficace que ... utiliser l'électricité directement.

Pas besoin d'étude ou de longs discours. L'avantage de l'hydrogène serait la vitesse de remplissage et donc l'autonomie. Mais avec les bornes électriques existants déjà partout et se multipliant et des VE qui atteignent déjà 300-400km d'autonomie réel et le chargement rapide, cet avantage tombe à l'eau devant les inconvénient que l'hydrogène représente (plus cher à fabriquer, les stations coûtent plusieurs millions à installer contre 300k€ pour une station électrique de chargement rapide, sécurité, stockage de l'H2 sous haute pression dangereuse et problématique, ...).

Ton raisonnement est vraiment très simpliste, il y aura une multitudes d'autres facteurs a prendre en compte lorsqu'il faudra se passer de pétrole, qu'il faudra produire des millions de batterie, satisfaire la demande en courant lorsque des centaines de milliers de gens vont vouloir recharger en même temps leur véhicule en rentrant du boulot partout dans le pays. Contrairement a une station de production d'hydrogène ou la dépense est localisée et la surproduction stockée etc. C'est beaucoup plus compliqué que 2+2=4 et les deux techno vont coexister du moins au début

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire