Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Tout savoir sur la radio numérique, le DAB+

Dans Futurs modèles / Technologie

Nicolas Valeano

À partir de cet été, les autoradios devront posséder un double tuner avec la FM et le DAB+, la radio numérique terrestre. Avec une meilleure réception, un son promis plus clair, de nouvelles radios, voilà un complément d’offre à suivre.

Tout savoir sur la radio numérique, le DAB+

Vous vous souvenez certainement de l’arrivée de la TNT pour votre téléviseur, remplaçant les émissions hertziennes analogiques. Eh bien en radio, pas de remplacement, l’évolution se fera en parallèle, la radio FM cohabitant avec une nouvelle offre numérique, le DAB+ (pour Digital Audio Broadcasting) ou en français, RNT (Radio Numérique Terrestre). Le DAB+ est une évolution de la première mouture de DAB, la norme de radio hertzienne numérique qui prend peu à peu ses marques.

Ses avantages sont nombreux, à commencer par une qualité sonore supérieure et surtout, plus constante, une meilleure résistance aux perturbations du signal ainsi que l’affichage des interprètes, des titres et des pochettes d’albums pendant la lecture sur les écrans qui le permettent. Cette diffusion numérique reste hertzienne et ne passe pas par Internet, contrairement aux radios, podcasts et autres streaming musical et flux disponibles sur votre smartphone. Pas besoin de connexion Internet donc, une simple antenne dédiée et une radio avec un récepteur compatible suffisent pour recevoir ces radios de manière gratuite comme en FM. Mais il faut pour cela un récepteur spécifique.

Réseau : un développement poussif

Bien loin de la richesse de l’offre disponible en FM, le réseau d’émetteurs DAB+ est encore limité en France, contrairement à d’autres pays européens où il est plus présent (Royaume Uni, Scandinavie, Allemagne, Suisse…). À la fin 2018, à peine plus de 20 % de la population française était couverte, principalement dans les grandes villes (à terme, le but est d’en couvrir plus de 70 %). Les premières régions bénéficiant de ces services ont été les agglomérations de Paris, Nice et Marseille dès 2014, suivies des Hauts-de-France, du Grand Lyon et de l’Alsace depuis 2018. Une feuille de route est en place pour le déploiement sur les principales agglomérations métropolitaines (Toulouse, Bordeaux, Rouen, Le Havre, Nantes, etc.) d’ici 2021, atteignant 40 % de la population couverte.

Tant que l’on reste dans des zones de diffusion, la réception et son suivi au fur et à mesure de la route sont continus, sans devoir changer de fréquence. Le CSA veut privilégier un développement de la diffusion le long des grands axes routiers, pour garantir une bonne continuité, avec pour commencer 24 radios nationales disponibles sur l’axe Paris-Lyon-Marseille.

Carte du déploiement du réseau dans l’Hexagone (source : CSA).
Carte du déploiement du réseau dans l’Hexagone (source : CSA).

Une offre de radios encore limitée

L’offre disséminée sur le territoire national rassemble de grands réseaux de radios connues sur la bande FM (les stations de Radio France, RTL, NRJ…) ainsi que de nouvelles stations. Pas besoin de chercher de fréquences, les radios sont listées par ordre alphabétique. Difficile ici de faire des généralités, alors que dans certaines régions l’offre est très développée tandis que dans d’autre, elle reste faible. Pour connaître les stations DAB+ disponibles autour de chez vous, le CSA a mis en place un outil de recherche les répertoriant.

> Plus d’informations également sur le site DAB+ .

Les récepteurs compatibles

Tuner d’un système BMW avec les différents standards radio.
Tuner d’un système BMW avec les différents standards radio.

Première monte : montée en puissance

De plus en plus de systèmes audio intégrés sur les véhicules neufs comportent une réception DAB+, parfois en option. Bien se le faire spécifier au moment de l’achat. Certains constructeurs l’ont généralisée depuis longtemps, comme Ford qui intègre un tuner DAB+ sur tous ses modèles depuis 2015.

Pioneer MVH-S220DAB (env. 60 €).
Pioneer MVH-S220DAB (env. 60 €).

Deuxième monte : généralisation des tuners DAB+ dès cet été

Même si votre voiture n’est pas pourvue d’origine d’un récepteur DAB+, il est possible de l’en équiper, de deux manières. D’abord, de nombreux autoradios de marques comme Pioneer, Sony, Kenwood, JVC ou Alpine en sont équipés et à partir de cet été, tous les autoradios neufs devront intégrer une fonction DAB+. 

Mais sans changer d’autoradio, il existe aussi une solution : des boîtiers tuner DAB+ externes se chargent de capter le signal numérique et le transfèrent à l’autoradio d’origine de manière filaire ou par émission en FM (ce qui est un peu dommage car on y perd en qualité). Connectés en Bluetooth à votre smartphone, ces boîtiers permettent aussi la lecture de musique et la téléphonie mains libres, de quoi offrir de nouvelles fonctionnalités à son autoradio.

Adaptateur DAB+ Pure Highway 400 (160 €).
Adaptateur DAB+ Pure Highway 400 (160 €).

Bilan : sans se presser

Tout savoir sur la radio numérique, le DAB+

Le développement du DAB+, tant pour son réseau de diffusion que pour les radios qui y passent, manque de dynamisme au niveau national. Nous sommes très loin de basculer complètement en numérique comme l’a fait la Norvège par exemple. La FM a de beaux jours devant elle. Reste que dans une zone bien « arrosée » ou sur un parcours autoroutier bien desservi, l’écoute de la radio en DAB+ prouvera ses avantages en qualité de réception, de son et de suivi.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire