Les salons chargés de premières mondiales donnent envie de changer de voiture. Deux écoles : il y a ceux qui veulent une nouveauté, ne cherchant pas la promo, et ceux qui iront chez les concessionnaires pour négocier une grosse ristourne sur un modèle en fin de vie. Dans la liste des voitures qui quitteront les concessions après le show suisse, on trouve les Ford Fiesta, Kia Picanto, Renault Captur non restylé, Seat Ibiza, Volvo XC60…

Autant être clair, pas de grande nouveauté dans la liste des promos en mars. Mais quelques remises augmentent, par exemple sur la Fiat Tipo et la Citroën C5. Pour attirer dans ses garages, Peugeot remet en avant des reprises Argus, plus alléchantes que les offres de location. Mars marque le retour des journées portes ouvertes, propices aux bonnes affaires.

La bonne affaire du mois : Opel Astra

La voiture de l'année 2016 est déjà bien bradée ! Opel propose sur sa compacte une reprise Argus + 4 000 €. De quoi marquer nos esprits, car l'auto est récente (un an et demi) et la marque est plutôt du genre à mettre en avant des locations. L'offre est intéressante car elle s'applique à un véhicule dont les prestations ont vraiment progressé avec la dernière génération. Reste à voir si le rachat par PSA incitera certains clients à se montrer plus gourmands !

 

Pour plus de clarté, les remises seront exprimées, si possible, en valeur brute, mais aussi en pourcentage. Parce qu’une remise de 3 000 € n’a pas la même portée sur un véhicule coûtant 15 000 € ou 45 000 € à la base.

Lorsque c'est faisable, nous avons également mentionné le pourcentage de remise hors reprise et avec reprise.

Mais nous avons écarté du calcul l’éventuel bonus écologique (payé par l'État), également utilisé par les experts du marketing pour afficher des prix plus bas. Ainsi nous obtenons au final quel est l’effort réellement consenti par le seul constructeur pour soutenir les ventes de ses modèles. Alors quel est le plus radin ? Le plus généreux ? Pour chacun d’entre eux, Caradisiac donne son avis.

Nous avons également précisé pour chaque promotion, lorsque c'était possible, la date jusqu’à laquelle elle est programmée.

 

Enfin, et pour éviter certaines incompréhensions, il est également utile de préciser que même en dehors des campagnes promotionnelles officielles des constructeurs, il est tout à fait possible de négocier un rabais en face-à-face avec le commercial. Il a toujours une marge de manœuvre, parfois non négligeable. Et les offres soumises à reprise peuvent aussi parfois se transformer en remises brutes, ne l'oubliez pas…