Pas de vacances pour les promotions ! Les constructeurs souhaitent toujours vous attirer dans les concessions avec des promesses de bonnes affaires. Certains jouent même la carte du changement de véhicule de dernière minute avant les grands départs, à l'image de Citroën qui met en avant des offres sur des autos en stock, prêtes à partir. Conscientes que les acheteurs se font plus rares en cette saison, la plupart des marques font durer la validité de leurs offres jusqu'à la rentrée.

Dans la liste des promos alléchantes proposées en juillet, il y a Ford qui brade l'EcoSport (plus de 4 000 € de remise), Honda qui commence à se faire généreux sur la Jazz ou encore Alfa Romeo qui se met à l'heure estivale avec la 4C Spider au prix de la 4C Coupé. Le modèle reste très exclusif mais cela peut être l'occasion pour certains de faire une folie. L'été n'est-il pas propice aux plaisirs ?

 

Pour plus de clarté, les remises seront exprimées, si possible, en valeur brute, mais aussi en pourcentage. Parce qu’une remise de 3 000 € n’a pas la même portée sur un véhicule coûtant 15 000 € ou 45 000 € à la base.

Lorsque c'est faisable, nous avons également mentionné le pourcentage de remise hors reprise et avec reprise.

Mais nous avons écarté du calcul l’éventuel bonus écologique (payé par l'État), également utilisé par les experts du marketing pour afficher des prix plus bas. Ainsi nous obtenons au final quel est l’effort réellement consenti par le seul constructeur pour soutenir les ventes de ses modèles. Alors quel est le plus radin ? Le plus généreux ? Pour chacun d’entre eux, Caradisiac donne son avis.

Nous avons également précisé pour chaque promotion, lorsque c'était possible, la date jusqu’à laquelle elle est programmée.

 

Enfin, et pour éviter certaines incompréhensions, il est également utile de préciser que même en dehors des campagnes promotionnelles officielles des constructeurs, il est tout à fait possible de négocier un rabais en face-à-face avec le commercial. Il a toujours une marge de manœuvre, parfois non négligeable. Et les offres soumises à reprise peuvent aussi parfois se transformer en remises brutes, ne l'oubliez pas…