À la rentrée, c'est un peu comme au 1er janvier : on souhaite prendre de bonnes résolutions avec une envie de renouveau. Pourquoi ne pas en profiter pour changer de voiture ? Pour vous attirer dans les concessions et vous dévoiler leurs nouveautés de septembre (comme les Clio restylée et Mégane Estate chez Renault), les constructeurs organiseront un week-end portes-ouvertes les 17 et 18.

Les vendeurs devraient se montrer généreux, souhaitant convaincre ceux qui hésitent dans l'attente des révélations du Mondial de l'Automobile. Parmi les promotions annoncées "officiellement" ce mois-ci, signalons la première ristourne sur la Giulia chez Alfa Romeo. Hyundai est plutôt généreux tandis que Ford se fait particulièrement agressif sur ses citadines.

Reste que beaucoup de marques préfèrent miser sur des offres de location, qui ne comprennent pas toujours des promos. C'est par exemple le cas de Citroën, qui après avoir affiché des rabais importants cet été, se contente à la rentrée de formules de LOA.

 

Pour plus de clarté, les remises seront exprimées, si possible, en valeur brute, mais aussi en pourcentage. Parce qu’une remise de 3 000 € n’a pas la même portée sur un véhicule coûtant 15 000 € ou 45 000 € à la base.

Lorsque c'est faisable, nous avons également mentionné le pourcentage de remise hors reprise et avec reprise.

Mais nous avons écarté du calcul l’éventuel bonus écologique (payé par l'État), également utilisé par les experts du marketing pour afficher des prix plus bas. Ainsi nous obtenons au final quel est l’effort réellement consenti par le seul constructeur pour soutenir les ventes de ses modèles. Alors quel est le plus radin ? Le plus généreux ? Pour chacun d’entre eux, Caradisiac donne son avis.

Nous avons également précisé pour chaque promotion, lorsque c'était possible, la date jusqu’à laquelle elle est programmée.

 

Enfin, et pour éviter certaines incompréhensions, il est également utile de préciser que même en dehors des campagnes promotionnelles officielles des constructeurs, il est tout à fait possible de négocier un rabais en face-à-face avec le commercial. Il a toujours une marge de manœuvre, parfois non négligeable. Et les offres soumises à reprise peuvent aussi parfois se transformer en remises brutes, ne l'oubliez pas…