Entre la volonté (voire nécessité) des commerciaux de remplir des objectifs de ventes et la mise en place d'un nouveau barème du bonus/malus, avec notamment la fin de l'aide pour les véhicules hybrides simples, c'est le bon moment pour changer de voiture en réalisant une bonne affaire (car il y aura malheureusement peu de chances de voir le Père Noël vous déposer une auto neuve au pied du sapin).

La semaine à venir s'annonce d'ailleurs décisive car les concessions devraient tourner au ralenti pendant la trêve des confiseurs. C'est particulièrement visible chez Peugeot : la marque propose jusqu'au 15 des remises supplémentaires à celles déjà pratiquées en novembre, donnant par exemple des 4008 à prix canons.

La bonne affaire du mois : la Fiat Tipo

Du départ, la Tipo est proposée à des prix alléchants. Et depuis ses débuts, Fiat propose des tarifs de lancement, avec des remises de 500 à 1 500 € selon la carrosserie. Mais en décembre, le constructeur va plus loin en ajoutant une prime à la casse de 1 000 €. La déclinaison 5 portes démarre ainsi à 11 990 € !

 

Pour plus de clarté, les remises seront exprimées, si possible, en valeur brute, mais aussi en pourcentage. Parce qu’une remise de 3 000 € n’a pas la même portée sur un véhicule coûtant 15 000 € ou 45 000 € à la base.

Lorsque c'est faisable, nous avons également mentionné le pourcentage de remise hors reprise et avec reprise.

Mais nous avons écarté du calcul l’éventuel bonus écologique (payé par l'État), également utilisé par les experts du marketing pour afficher des prix plus bas. Ainsi nous obtenons au final quel est l’effort réellement consenti par le seul constructeur pour soutenir les ventes de ses modèles. Alors quel est le plus radin ? Le plus généreux ? Pour chacun d’entre eux, Caradisiac donne son avis.

Nous avons également précisé pour chaque promotion, lorsque c'était possible, la date jusqu’à laquelle elle est programmée.

 

Enfin, et pour éviter certaines incompréhensions, il est également utile de préciser que même en dehors des campagnes promotionnelles officielles des constructeurs, il est tout à fait possible de négocier un rabais en face-à-face avec le commercial. Il a toujours une marge de manœuvre, parfois non négligeable. Et les offres soumises à reprise peuvent aussi parfois se transformer en remises brutes, ne l'oubliez pas…