Caradisiac utilise des cookies pour assurer votre confort de navigation, à des fins statistiques et pour vous proposer des services adaptés. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Essai vidéo - Skoda Kodiaq 2017, l'ours bien léché

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

Kodiak avec un k est le nom d'une ville d'Alaska situé sur l'île du même nom dans l'archipel du même nom où il fait jusqu'à – 27° en hiver, mais aussi celui d'une espèce d'ours brun pouvant peser jusqu'à 850 kg. Kodiaq avec un q est celui du tout premier SUV 7 places de Skoda. On ne confierait donc notre famille ni au premier ni au second, mais le troisième est-il à la hauteur ?

Essai vidéo - Skoda Kodiaq 2017, l'ours bien léché

En bref

Premier SUV 7 places de Skoda

De 125 à 190 ch

À partir de 24 950 €

 Jusqu'ici et malgré la disponibilité de plateformes communes dans le groupe Volkswagen auquelle elle appartient, la marque Skoda n'était représentée dans la catégorie du SUV que par le Yéti et, à la limite, la finition baroudeuse Scout de l'Octavia Combi, une offre qui paraît bien maigre pour un segment au succès mondial colossal. Mais le constructeur tchèque comble aujourd'hui cette lacune avec l'arrivée du Kodiaq, présenté en public pour la première fois en septembre dernier au Mondial de Paris. Et il ne peut renier son appartenance à la marque tchèque avec une identité très marquée inspirée du concept Vision S que l'on a pu voir au dernier Salon de Genève en début d'année, avec des lignes tendues et un mélange habile de courbes et d'angles. La face avant est particulièrement réussie, avec cette calandre massive entourée de phares biseautés lui donnant un regard expressif mais l'arrière est à peine moins équilibré. L'ensemble fonctionne en tout cas plutôt bien en soufflerie, avec un cx de 0,33, une valeur tout à fait respectable.

 

Pour ne pas perturber le lancement du nouveau Volkswagen Tiguan et du Seat Ateca avec lesquels il partage la même plateforme MQB, le Kodiaq se rapproche plus de la catégorie des SUV familiaux que compacts, avec une longueur annoncée de 4 697 mm contre respectivement 4 486 mm et 4 363 mm pour ses cousins, même si cela laisse un trou (temporaire) entre le Yéti et lui dans la gamme de Skoda. Par contre, à sa sortie en mars prochain, il devra croiser le fer avec deux autres nouveautés très attendues et aux grandes ambitions, les Peugeot 5008 et Renault Koléos de seconde génération. Il nous reste encore à essayer les deux français, mais une opposition sur quelques chiffres est déjà possible, avec le reste de l'offre disponible aujourd'hui dans la catégorie des SUV de dimensions proches.

Essai vidéo - Skoda Kodiaq 2017, l'ours bien léché

 Skoda Kodiaq : la bataille des chiffres face à la concurrence présente et à venir

Modèle

Longueur

(en mm)

Empattement

(en mm)

Volume de coffre

maxi

(5 places, en litre)

Volume de coffre

mini

(5 places, en litre)

Possibilité

7 places

Garde au sol

(en mm)

Prix

(à partir de)

Skoda

Kodiaq

4 697 2 791 720 2 065 Oui 187 24 950 €

Peugeot

5008

4 641 2 840 702-780 1 940 Oui 236

28 000 €

(Estimation)

Renault

Koleos

4 670 2 710 624 1 690 Non 213

30 000 €

(Estimation)

Nissan

X-trail

4 640 2 705 550 1 982 Oui 210 25 480 €

Hyundai

Santa Fe

4 690 2 700 585 1 680 Oui 185 35 200 €
Austère mais bien fini.
Austère mais bien fini.
La place aux genoux est royale.
La place aux genoux est royale.
720 litres en configuration 5 places
720 litres en configuration 5 places

 L'habitabilité à l'arrière est royale pour le Kodiaq comme pour le 5008, mais ce dernier se distingue par son l'absence de tunnel de transmission puisqu'il est exclusivement traction, ce qui permet de voyager confortablement à l'arrière même si on a la place du milieu. Le Skoda garde cependant l'avantage en matière de volume de coffre, que ce soit en configuration cinq places avec 720 litres ou banquette arrière 40/20/40 rabattue avec 2 065 litres. Même si on peut regretter un plancher qui n'est alors pas totalement plat, c'est tout simplement la meilleure valeur du segment, à tel point qu'il est possible, ce que feront 20 à 30 % des acheteurs selon Skoda, de rajouter contre 820 € deux sièges supplémentaires escamotables, en faisant la toute première automobile sept places de Skoda. Ils sont cependant à réserver, comme très souvent, aux enfants, principalement par manque d'espace au niveau de la tête, font baisser le volume du coffre à 630 litres quand ils sont pliés et laissent une fois déployés seulement 270 litres de volume de chargement. Ils sont cependant équipés de fixations Isofix, ce qui permet de promener jusqu'à cinq bambins à la fois. Ajoutons enfin que la banquette arrière est coulissante 60/40 sur 18 cm, ce qui permet de favoriser l'habitabilité arrière ou le volume de coffre selon vos besoins. Question dimensions, on peut regretter par contre la garde au sol plutôt réduite pour un SUV, avec seulement 187 mm, ce qui est à peine mieux que les 171 mm d'une Octavia Combi Scout, même si l'on sait bien que peu de propriétaires s'éloignent des routes goudronnées.

Essai vidéo - Skoda Kodiaq 2017, l'ours bien léché

Ce Kodiaq bénéficie d'une planche de bord au dessin inédit. Rien de follement original, c'est même plutôt austère, mais c'est simple, fonctionnel et ergonomique, avec de plus une finition surprenante par sa bonne facture. Pas de Virtual Cockpit en option, cette instrumentation entièrement numérique comme on peut la trouver sur le Tiguan, mais un écran central tactile pouvant aller jusqu'à 8 pouces se charge de concentrer tout le contenu multimédia, les services connectés et la navigation. Le tchèque bénéficie tout de même de quelques équipements dernier cri, comme la recharge par induction des smartphones compatibles, la suspension pilotée, la détection des piétons ou encore le freinage automatique, comme nous le détaillons en page 3.

Essai vidéo - Skoda Kodiaq 2017, l'ours bien léché
Essai vidéo - Skoda Kodiaq 2017, l'ours bien léché
Essai vidéo - Skoda Kodiaq 2017, l'ours bien léché

 Deux motorisations essence seront proposées au catalogue au lancement du Kodiaq en mars prochain, le 1,4 l TSI en 125 et 150 ch avec désactivation des cylindres ACT (un 2,0 l TSI 180 ch sera disponible ultérieurement) ainsi que deux diesels, le 2,0 l TDI en 150 et 190 ch. L'entrée de gamme essence n'est disponible qu'en boîte mécanique et traction, le haut de gamme diesel qu'avec la boîte double embrayage et en transmission intégrale, seuls les deux autres pouvant être commandés avec une combinaison des uns et des autres, à l'exception de boîte mécanique/traction. Optez pour un TDI, la transmission intégrale et une boîte DSG et votre Kodiaq peut alors tirer jusqu'à 2 500 kg, ce qui est excellent pour un SUV. Trois niveaux de finition sont disponibles, Active, Ambition et Style, le premier étant déjà des plus complets avec notamment de série la climatisation manuelle, le radar de stationnement arrière, le régulateur de vitesse, l'écran tactile de 6,5 pouces et les jantes alliage de 17 pouces.

Les tarifs démarrent à 24 950 € avec le 1,4 l TSI 125 ch Active, un authentique prix d'appel pour faire joli sur la plaquette publicitaire puisque la marche suivante dépasse tout de suite les 30 000 €, à 30 670 € précisément pour le 1,4 l TSI ACT 150 ch DSG6 Ambition. Pour le diesel, il faudra compter un minimum de 32 050 € pour le 2,0 l TDI 150 4x4 Active. C'est certes près de 7 000 € de plus que l'entrée de gamme essence, mais cela le place juste en dessous d'un Nissan X-trail 1,6 l dCi 130 Xtronic All-mode 4x4-i Acenta à 33 080 €, à l'équipement similaire mais moins performant.

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 et bonus/malus
de la version la plus écologique de : Skoda Kodiaq

131 g/km

Début de commercialisation du modèle :
Skoda Kodiaq

Mars 2017

A titre d'exemple pour la version 2.0 TDI 190 SCR 4X4 STYLE DSG7.

1,65 m1,88 m
4,69 m
  • 5 places
  • NC / NC

  • Auto. à 7 rapports
  • Diesel

Portfolio (28 photos)

Mots clés :

Skoda Kodiaq

En savoir plus sur :
Skoda Kodiaq

Vidéos populaires

Commentaires (75)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Il fera le job c'est sur! Mais J'éviterais de monter avec leur propriétaire. Pour m'épargner la longue énumération de chaque centime épargné. Comme si ceux qui achètent Skoda avaient besoin de se justifier.

Ce commentaire a été signalé aux modérateurs.

Par

" L'ensemble fonctionne en tout cas plutôt bien en soufflerie, avec un cx de 0,33, une valeur tout à fait respectable. "

Oh extra !

Même dans les années 90, cette valeur était considérée comme moyenne....et bien entendu, on ne causera pas de surface frontale.

Et tout ça pour quoi ?

Z'avez vu le système de basculement des sièges arrières, particulièrement minable ?

Qui pourra envisager de poser quelque chose d'un peu encombrant là dedans ?

En 2016, on fait donc le constat que nombre de constructeurs sont toujours bien incapables de proposer un plancher plat quand les sièges arrières sont rabattus , même dans des machins énormes comme ça...

M'enfin, comme de toute façon faut être parfaitement idiot pour acheter ça ( ou complexé, ou chasseur, c'est synonyme ), c'est pas les détails pratiques à l'ouest qui iront freiner ces joyeux cornichons...

Par

J"aime bien le comparatif

surtout au niveau prix , on compare des prix donnés a des prix supposés , sans comparer les fonctions des véhicules.

Par

En réponse à Altrico

Il fera le job c'est sur! Mais J'éviterais de monter avec leur propriétaire. Pour m'épargner la longue énumération de chaque centime épargné. Comme si ceux qui achètent Skoda avaient besoin de se justifier.

Je peux te la faire si tu veux.

J'ai économisé sur la qualité des sièges , des fonctions en moins que VW , une finition moins bonne que VW

Par

En réponse à roc et gravillon

" L'ensemble fonctionne en tout cas plutôt bien en soufflerie, avec un cx de 0,33, une valeur tout à fait respectable. "

Oh extra !

Même dans les années 90, cette valeur était considérée comme moyenne....et bien entendu, on ne causera pas de surface frontale.

Et tout ça pour quoi ?

Z'avez vu le système de basculement des sièges arrières, particulièrement minable ?

Qui pourra envisager de poser quelque chose d'un peu encombrant là dedans ?

En 2016, on fait donc le constat que nombre de constructeurs sont toujours bien incapables de proposer un plancher plat quand les sièges arrières sont rabattus , même dans des machins énormes comme ça...

M'enfin, comme de toute façon faut être parfaitement idiot pour acheter ça ( ou complexé, ou chasseur, c'est synonyme ), c'est pas les détails pratiques à l'ouest qui iront freiner ces joyeux cornichons...

Le dernier paragraphe, il est ... . :ptdr:

Par

L'extérieur est globalement très sympa mais l'arrière est quasi identique à l'Ateca, dommage pour l'originalité :/ Mention bien pour la planche de bord, une bonne surprise :oui:

A part ce petit grief, il m'a l'air pas mal du tout. Comme toutes Skoda qui se respectent, il fait aussi bien le taff que la concurrence pour 3-4 k euros de moins, que demander de plus ? :bien: Alors certes les Skoda font la part belle aux plastiques durs (néanmoins de bonne facture), leurs châssis sont ni les plus confortables ni les plus dynamiques... mais elles cochent quand même toutes les cases pour un prix imbattable.

Un juste milieu entre les marques low-cost trop basiques et les généralistes qui tentent d'égaler toujours plus les premiums !

Par

En réponse à roc et gravillon

" L'ensemble fonctionne en tout cas plutôt bien en soufflerie, avec un cx de 0,33, une valeur tout à fait respectable. "

Oh extra !

Même dans les années 90, cette valeur était considérée comme moyenne....et bien entendu, on ne causera pas de surface frontale.

Et tout ça pour quoi ?

Z'avez vu le système de basculement des sièges arrières, particulièrement minable ?

Qui pourra envisager de poser quelque chose d'un peu encombrant là dedans ?

En 2016, on fait donc le constat que nombre de constructeurs sont toujours bien incapables de proposer un plancher plat quand les sièges arrières sont rabattus , même dans des machins énormes comme ça...

M'enfin, comme de toute façon faut être parfaitement idiot pour acheter ça ( ou complexé, ou chasseur, c'est synonyme ), c'est pas les détails pratiques à l'ouest qui iront freiner ces joyeux cornichons...

Tu as tout résumé !

Par

Ca présente bien, c'est sobre c'est skoda quoi, mais c'est assez dommage pour le plancher non plat (enfin c'est un détail, un plancher plat ne sert pas non plus tout les jours)

Les comparos avec Renault et Peugeot, le résultat je vous le donne ! : Le koleos fera "haut de gamme", le 5008 aura un bon chassis ... comme d'hab quoi, mais le kodiak restera probablement le moins cher compte tenu de l'espace proposé et de la finition bonne, peut etre sera il aussi le seul à proposer des 4rm et des moteurs de plus de 180cv ...

Par

En réponse à roc et gravillon

" L'ensemble fonctionne en tout cas plutôt bien en soufflerie, avec un cx de 0,33, une valeur tout à fait respectable. "

Oh extra !

Même dans les années 90, cette valeur était considérée comme moyenne....et bien entendu, on ne causera pas de surface frontale.

Et tout ça pour quoi ?

Z'avez vu le système de basculement des sièges arrières, particulièrement minable ?

Qui pourra envisager de poser quelque chose d'un peu encombrant là dedans ?

En 2016, on fait donc le constat que nombre de constructeurs sont toujours bien incapables de proposer un plancher plat quand les sièges arrières sont rabattus , même dans des machins énormes comme ça...

M'enfin, comme de toute façon faut être parfaitement idiot pour acheter ça ( ou complexé, ou chasseur, c'est synonyme ), c'est pas les détails pratiques à l'ouest qui iront freiner ces joyeux cornichons...

l'histoire du Cx, donne les chiffres de la concurrence au moins, les SUV c'est jamais la folie là dessus

Par

En réponse à Trall

l'histoire du Cx, donne les chiffres de la concurrence au moins, les SUV c'est jamais la folie là dessus

Cx Audi 100 en 1982 : 0.30

Cx Opel Calibra en 1990 : 0.26

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter
ou S'inscrire