Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

2021, année de la voiture autonome ?

Dans Futurs modèles / Technologie

Les constructeurs semblent tous s'être donnés rendez-vous non pas dans dix ans, mais bien dans trois ans. 2021, une année bien partie pour être charnière pour la plupart des acteurs du monde automobile qui préparent la voiture autonome. Le CES de Las Vegas est une nouvelle fois le théâtre d'annonces dans le domaine, et pas des moindres.

2021, année de la voiture autonome ?

Que ce soit les constructeurs français, allemands, japonais ou encore américains, tous ou presque convergent vers cette même date : 2021. Certains (rares) visent carrément 2020 quand d'autres ont poussé la sortie de leur première voiture autonome à 2022, mais une chose est sûre, le début de la prochaine décennie sera crucial pour cette technologie qui divise toujours autant le public. Les nombreuses études et les différents sondages officiels montrent que l'opinion est partagée sur cet outil informatique.

Les constructeurs, eux, ne sont pas partagés. Pas le moins du monde, si l'on regarde une nouvelle fois du côté du Nevada où se tient le CES de Las Vegas (salon de l'électronique et du high-tech). Kia annonce par exemple préparer un véhicule autonome de niveau 4 (l'avant dernier, où tout est automatisé, mais où le volant est toujours présent) pour 2021, ce qui signifie que Kia sera, à cette date, capable de vendre un véhicule qui se conduira seul en ville.

Une utopie il y a cinq ans mais une réalité aujourd'hui, à moins que... L'on a de plus en plus tendance à se méfier des grandes annonces faites lors de salons, surtout ceux dédiés à l'électronique où une très grande partie des "gadgets" et créations un peu bizarres servent surtout à attirer l'investisseur, plus qu'à réellement préfigurer un produit manufacturé à venir. Le constat est le même pour la conduite autonome, même si les bases sont là : capteurs, radars, caméras, localisation par satellite. Il manque tout de même des éléments importants comme le V2V et V2X (communications entre véhicules et avec l'infrastructure). Des liaisons cruciales pour que les voitures autonomes se déplacent en prenant en compte l'environnement, mais actuellement, mis à part quelques essais embryonnaires dans certaines villes, nous voyons mal le moindre essor d'une quelconque communication, notamment entre voitures et infrastructures.

Et 2021, c'est demain. Alors, trop pressés, les constructeurs ? Pas forcément. Ils seront, peut-être, effectivement en mesure de mettre sur le marché une voiture autonome de niveau 4. Mais les clients ne semblent pas encore prêts. La législation, les assureurs et le public, eux, le seront certainement encore moins.

Mots clés :

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Cela semble un peu prématuré.

Nous sommes début 2018 et le seul véhicule sans conducteur que j’ai pu tester (hors métro D) est un mini-bus... le premier au monde. Et il porte le nom de « Navly ».

Il roule tout doucement, hésite au moindre danger potentiel et ne sait pas tenir une trajectoire droite. (L’écart n’est pas très important certes mais bon...)

Donc oui: les débuts sont vraiment très prometteurs mais... il y a encore un énorme boulot.

Donc 2030 semble tout indiqué mais... 2020. Heu...

Par

En réponse à BeKkeLLTHESKULL

Cela semble un peu prématuré.

Nous sommes début 2018 et le seul véhicule sans conducteur que j’ai pu tester (hors métro D) est un mini-bus... le premier au monde. Et il porte le nom de « Navly ».

Il roule tout doucement, hésite au moindre danger potentiel et ne sait pas tenir une trajectoire droite. (L’écart n’est pas très important certes mais bon...)

Donc oui: les débuts sont vraiment très prometteurs mais... il y a encore un énorme boulot.

Donc 2030 semble tout indiqué mais... 2020. Heu...

Je précise que mon expérience s’est déroulée la nuit... ceci explique sans doute cela...

Par

En réponse à BeKkeLLTHESKULL

Je précise que mon expérience s’est déroulée la nuit... ceci explique sans doute cela...

Ces Navette Navly sont pas si mal, mais généralement placé hors circulation, avec certes des piétons qui peuvent se mettre sur son passage.

Ceci dit, il vaut mieux regarder du coté des aides à la conduites des constructeurs qui sont plus avancés de mon point de vue et beaucoup moins hésitantes. Soit, législations oblige il n'est pas possible d'en faire des système totalement autonome et les constructeurs le savent, mais ça progresse très très vite aujourd'hui. Technologiquement parlant, 2021 c'est très loins. Les véhicules autonomes seront probablement près avant que la loi leur permette la libre circulation. D'ailleurs sur ce dernier point, 2030 est presque encore optimiste :D

Par

question subsidiaire, et comme on le voit sur la photo, un conducteur en mode de conduite autonome pourra-t-il lire son journal en attendant, voire, sacrilège, utiliser son téléphone portable?

la sécurité routière et notamment la miss périchon doit déjà s'arracher les cheveux.

mais vous allez voir qu'ils vont nous faire le coup de la voiture autonome dont on sera obligé de toucher le volant en permamence, même si ça ne sert à rien...

Par Profil supprimé

Je vois bien des 4x4 autonomes qui accélèrent quand une raclure du gouvernement ou de l'Assemblée Nationale passe devant.

Par

En réponse à mynameisfedo

question subsidiaire, et comme on le voit sur la photo, un conducteur en mode de conduite autonome pourra-t-il lire son journal en attendant, voire, sacrilège, utiliser son téléphone portable?

la sécurité routière et notamment la miss périchon doit déjà s'arracher les cheveux.

mais vous allez voir qu'ils vont nous faire le coup de la voiture autonome dont on sera obligé de toucher le volant en permamence, même si ça ne sert à rien...

Ce que tu dis n'est pas bête : comment feront les forces de l'ordre pour verbaliser ? Comment feront-ils pour distinguer le ''conducteur réel'' ayant un comportement à risque d'un ''conducteur passif'' dans un véhicule autonome ?

Par Profil supprimé

Ou une scie circulaire qui sort quand le véhicule détecte Perrichon et toute sa clique.

Par

la vrai question c'est : " serons nous tous obliger d'avoir une voiture autonome ? "

merci .

Par

En réponse à le jeune rat

la vrai question c'est : " serons nous tous obliger d'avoir une voiture autonome ? "

merci .

Tout le monde n'aura pas les moyens d'en acheter une quand elles seront dispo... :bah:

Par

Et ca couterait combien en plus ? je veux dire a ajouter au prix base de la voiture ? genre 10.000 euros ? 5.000 ?

Et donc on a dit pour 2021 et encore... donc plutot vers 2025/30..... d'ici a 10/15 ans mini quoi..

Ca va etre plus long que la sortie de la Tesla3 avec son autopilot...

Mais pour faire des voitures autonomes ca veut dire qu'on va tous rouler en voiture à boite auto ?

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire