Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

74 % des automobilistes français reconnaissent avoir de mauvaises habitudes au volant

Dans Economie / Politique / Social

Utilisation du téléphone au volant, non-respect des limitations de vitesse, conduite sous alcool, les mauvaises habitudes ont la dent dure. En voici une nouvelle preuve avec ce sondage réalisé par un spécialiste des caméras embarquées.

74 % des automobilistes français reconnaissent avoir de mauvaises habitudes au volant

Réalisée en octobre dernier, cette étude confirme une réputation bien connue : les Français sont loin d'être irréprochables sur la route.

Ainsi, sur les 1 021 personnes interrogées dont 71 % conduisent régulièrement, près des trois quarts reconnaissent avoir de mauvaises habitudes. La principale est sans aucun doute le non-respect des limitations de vitesse puisque près de la moitié des automobilistes (45,6 %) admettent les franchir fréquemment. Une « mauvaise habitude » qui touche davantage les ruraux (villes de moins de 2 000 habitants) : 51 %. 

En seconde position, on trouve un énervement excessif au volant pour 35 % d’entre eux, dont 40 % des habitants du Sud-Ouest. Ensuite, sur la troisième place du podium, et ce n'est pas vraiment une surprise, le téléphone. 20 % des Français admettent s’en servir en conduisant dont 14 % pour passer des coups de fil ou envoyer des SMS. Mais si seulement 1 Français sur 5 reconnaît son utilisation au volant comme étant l’une de ses mauvaises « habitudes », ils sont plus de 53 % à s’en servir au moins occasionnellement. Les plus jeunes générations en sont plus dépendantes. Ainsi, 59 % des 18-29 ans s’en servent comme GPS contre 41,6 % de la population globale.  

Toutefois, il ne faut pas tout voir en noir, nous avons heureusement des bonnes habitudes. Ainsi, 84,4% des automobilistes déclarent mettre systématiquement leur ceinture de sécurité en entrant dans leur véhicule, dont près de 9 femmes sur 10. Mettre ses clignotants est également mentionné par près de 77 % des Français, tout comme la vérification des rétroviseurs et des angles morts à 58,5 %.

Dernier petit focus concernant les grandes agglomérations qui concentrent d'autres maux. Les habitants de ces villes se plaignent moins des incivilités que dans le reste du pays, mais ils sont plus de 33 % à déclarer être plus énervés par les bouchons et par le comportement des deux-roues. Autre sujet de contrariété, les dégâts infligés aux voitures. 69 % des conducteurs ont déjà subi des dégradations sur leur véhicule garé. Un chiffre qui représente, entre autres, 46,6 % de coups ou de dégâts sur les portières et/ou les pare-chocs, probablement liés à l’inattention d’autres conducteurs, et qui atteint presque 60 % sur le bassin Méditerranéen. On dénombre aussi plus de 35 % de voitures rayées, 12 % de pare-brise ou de fenêtre brisés et plus de 6 % de pneus crevés.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire