Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Peugeot 1007

Peugeot 1007

Dates clés

  • Commercialisation : avril 2005
Calculer la cote de ce véhicule

En bref

Elle est singulière et attrayante avec ses portes coulissantes, électriques et commandées à distance en série sur toutes ses versions. Mécaniquement, elle n'est rien d'autre qu'une… Citroën C2, ce que son esthétique radicalement différente ne pourrait vraiment laisser croire. Son succès en neuf étant mitigé, elle se retrouve à des prix sérieusement décotés en occasion. Elle est surtout présente dans les grandes villes.

Caradisiac a aimé

  • L'originalité
  • L'aspect monospace
  • Les portes latérales électriques
  • La tenue de route
  • Le freinage
  • La déco intérieure interchangeable

Caradisiac n'a pas aimé

  • Peu de plaisir de conduite
  • Les moteurs apathiques
  • Les boîtes robotisées lentes
  • La consommation
  • La visibilité vers l'avant

Nos versions préférées

  • 1.4 16V 90 DOLCE
  • 1.6 HDI 16V 110 FAP SPORTY

Qualités et défauts

Ce qui peut vous tenter

  • Son originalité : en Europe tout au moins, elle est unique en son genre.
  • L'aspect monospace : regardez bien : il n'ay a quasiment pas d'angle entre le capot moteur et le pare-brise. Et pas de coffre arrière proéminent. Silhouette effectivement d'un bloc.
  • Les portes latérales : elles font la joie des enfants (il y a une sécurité anti-pincement) et se montrent également pratiques. De plus, pas de caprice de fonctionnement particulier qui remette en cause leur intérêt.
  • La tenue de route : même si ce n'est pas sa vocation première, cette voiture pourtant haute présente une bonne adhérence en virage et une grande agilité. Elle se situe bien dans la tradition Peugeot en la matière.
  • Le freinage : équilibré, et très sûr.
  • Le levier de vitesse en position haute : il tombe très bien sous la main. La position de conduite est plutôt typée monospace : agréable.
  • Le confort de suspension : fort satisfaisant.
  • Les sièges arrière : ils coulissent et leurs dossiers s'inclinent.
  • La décoration intérieure interchangeable : une partie des revêtements de sellerie, les tapis de surface de rangement ainsi que le cerclage des aérateurs de planche de bord peuvent être remplacés par d'autres, dans un large éventail de choix de teintes et de motifs. Sympa pour ne pas se lasser de sa voiture.
  • L'ambiance sonore : plutôt soignée pour une petite voiture. Bruit du moteur bien filtré, même en diesel, et pas de bruits de roulement exagérés.
  • Le rétroviseur additionnel pur la surveillance des enfants : placé sous le rétroviseur central, il permet une vue panoramique des places arrière où les petits peuvent concocter quelque bêtise en silence… Livré sur la plupart des versions.

Ce qui peut faire hésiter

  • Le plaisir de conduite : pas infamant mais limité. Les moteurs qui font recette dans les Citroën C2 ou C3, ainsi que les Peugeot 206, ont ici à emmener une voiture plus lourde et présentant de moins bonnes caractéristiques aérodynamiques. Globalement les performances manquent de tonus. Il manque à la gamme des mécaniques plus toniques. L'offre en diesel est unique et ne porte que sur une mécanique certes très moderne mais de puissance limitée.
  • La boîte de vitesses robotisée (2-Tronic) : en mode automatique, les passages de rapports demeurent assez lents. Et cette boîte demeure assez peu progressive en manœuvres. Prend des proportions très gênantes sur une route inclinée : il faut alors fonctionner avec le pied gauche sur la pédale de frein, sinon, c'est vraiment peu facile.
  • La consommation : autre rançon du poids et des caractéristiques aérodynamiques, des niveaux de consommation excessifs, surtout sur les versions essence.
  • L'autonomie : du coup un peu faible, car le réservoir ne contient que 40 litres.
  • La finition intérieure : elle n'est pas bâclée. Mais s'il est exacte que la 1007, venue à des tarifs assez coquets en neuf, veut jouer les petites élégantes de ville, il aurait fallu que l'habitacle accueille des plastiques moins rigides et moins banals d'aspect. A bord, rien n'est spécialement luxueux.
  • La visibilité vers l'avant : entravée par les montants latéraux, très épais.
  • Le piège possible des portes coulissantes : certes, elles ne s'articulent pas amplement vers l'extérieur. Mais il leur faut tout de même assez de débattement pour coulisser : attention si vous vous garez très près d'un mur ou d'un plot en béton.
  • La commande de verrouillage à distance : puisque la commande des portières est électrique et commandée par le plip à distance, il aurait été bien venu que la touche verrouillage actionne concurremment la fermeture des portes et le verrouillage. Or il faut fermer d'abord les deux portes, attendre la fin de la manœuvre puis verrouiller après.
  • Le bruit lié au fonctionnement des portières coulissantes : excessif, il peut réveiller un enfant qui dort.
  • Les vitres électriques : pas de commande à impulsion en série sur toutes les versions ; d'autant plus anachronique que les portes électriques, elles, obéissent bien à une seule impulsion du doigt.
  • Le creux autour du levier de vitesse : il constitue un véritable nid à poussière, peu aisé à nettoyer.

Budget

Achat / Cote :

Elle affiche des tarifs assez élevés en neuf. Mais décote assez fort en début de vie. Ce qui l'amène à des niveaux de tarifs tout à fait admissible en occasion.

Consommation :

Niveaux de consommation étonnamment élevés, surtout sur les versions essence. Leur rapport performances/consommation n'est pas très bon. La diesel est moins pénalisée sur ce point et reste suffisamment sobre.

Assurance :

Pas particulièrement chère.

Prix des pièces :

Légèrement moins chères que la moyenne de la catégorie.

Entretien :

Périodicité des visites d'entretien : 15 000 à 30 000 km selon les versions (et tous les ans au maximum si le kilométrage limite n'a pas été atteint). Courroie de distribution à remplacer tous les 120 000 à 240 000 km suivant les versions.

Fiabilité

Description :

Toute la partie cachée de la 1007 provient de modèle existants : la base roulante n'est rien d'autre que celle des Citroên C2 et C3. Et les moteurs, eux, sont ceux de ces Citroën, mais aussi des Xsara ou C4, des Peugeot 206, 207 et 307. Quant au diesel, il est également présent chez Ford. Tous ces organes ont largement démontré leur fiabilité : faible taux de pannes et longévité tout à fait correcte. Toutes les pièces d'usure font état d'une bonne longévité. A bord, les bizarreries électriques sont rares et toutes les fonctions effectuent leur service de manière généralement très fiable.

Pannes lourdes ou immobilisantes :

  • Rien à signaler.

Autres pannes ou faiblesses :

  • Boîte robotisée 2-Tronic. Quelques soucis de pilotage électronique. Des aléas, certes peu chroniques, mais qui peuvent occasionnellement compromettre les passages en 1ère ou marche arrière, ou créer quelques hésitations dans l'enchaînement des rapports.
  • Portes coulissantes. Bon fonctionnement en général, même en cas d'utilisations répétées. Occasionnellement, un reparamétrage de la fonction sécurité anti-pincement peut être nécessaire, pour éviter une trop forte sensibilité à la détection d'un obstacle qui interromprait le mouvement de fermeture.

Finition intérieure :

  • Planche de bord. Sur les modèles fabriqués jusqu'en octobre 2005, possible déformation du rebord antérieur de la planche de bord, juste sous le pare-brise.
  • Rétroviseur intérieur. Quelques vibrations du miroir intérieur, surtout pour le petit miroir additionnel servant à la surveillance des enfants à l'arrière ; mais son maintien a été amélioré à l'automne 2005.
  • Rétroviseur additionnel pur la surveillance des enfants. Quelques
  • Finition. Mauvaise fixation (problème de collage) du revêtement en plastique située autour des commandes de chauffage/aération.

Dysfonctionnements électroniques/fonctions à bord :

  • Radio. Quelques soucis sur les installations haut de gamme RT 3 qui intègrent le GPS. Peut nécessiter le remplacement du poste.

Rappel de rectification en concession :

  • Aucun pour l'instant.

Après-Vente :

Qualité de service globale du réseau constructeur :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
Prise en charge sous garantie :
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
  • 8
Prise en charge hors garantie :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Meilleures versions

En essence : 1.4 16V 90 DOLCE

C'est la version du juste milieu, apparue plus tard et objectivement la meilleure de la gamme. Les 90 ch ne sont plus systématiquement à la peine pour mouvoir la voiture, même si les relances ne se font jamais avec un entrain particulier. Mais là encore, les besoins en carburant apparaissent excessifs par rapport au rythme que vous pouvez soutenir sur route, et même en ville.
Commercialisation : 2006
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 90 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

En diesel : 1.6 HDI 16V 110 FAP SPORTY

Il est venu bien tard soutenir le petit 1.4 HDI de 70 ch qui était le seul diesel jusque là. Il offre enfin à la 1007 un peu d'entrain, sans que la consommation s'envole. Mais il reste bien cher.
Commercialisation : 2006
Puissance fiscale : 6
Puissance réelle : 110 ch
Emission de CO2 : NC
note :
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6
  • 6

Mots clés :

En savoir plus sur : Peugeot 1007

SPONSORISE

Avis Peugeot 1007

1007 1.4 HDI 70 TRENDY (2007)

Par AlexYvrandeSillard le 27/11/2019

Cadeau de ma famille pour mes 18 ans et mon permis, ma 1007 a été le Saint-Graal de mon autonomie depuis maintenant 5 ans et 90 000km, sans aucun souci et à moindre coût. Elle se révèle bien plus agréable à vivre que son look "voiture de papi-mamie" ne pourrait le prédire. Ayant une famille et des amis éparpillés en France, j'ai toujours pu faire des grands trajets sans encombres. Evidemment, avec 70ch pour plus de 1400kg il ne faut pas s'attendre à un foudre de guerre sur autoroute, mais la consommation est si faible et l'insonorisation si bonne à 110-120km/h qu'on en excuse le petit moteur et la prise au vent de ce "cube". Moteur increvable, une vidange + changement des filtres + révision globale tous les 30.000km suffisent si on fait souvent de la grande route. Côté consommation, plus de 800km à chaque plein de 42 litres, en ville comme sur autoroute. Il ne faut pas forcer la voiture, elle n'est ni vive ni puissante, mais robuste en endurante. Seul soucis mineurs : les contacteurs et ampoules grillent tous les uns après les autres (un par an à peu près dans mon cas), en ce moment c'est au tour du code avant gauche... Les portes coulissantes ne m'ont jamais lâché, il faut parfois "aider" un peu celle de gauche qui fatigue avec les années. Très pratique pour se garer en ville comme un pro et sortir dignement de sa voiture ! Le coffre est digne d'une Smart mais on s'y fait, heureusement les deux sièges arrière se rabattent parfaitement et séparément, grande modularité. Quiconque fait l'acquisition d'une 1007 aura bien du mal à ne pas s'attacher à ses particularités et à son allure atypique, d'autant plus que les exemplaires en bon état et peu kilométrés se font rares puisque les plus récentes datent de 2010.

Essais Peugeot 1007

Forum Peugeot 1007

Commentaires ()

Déposer un commentaire