Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Accidents de voiture : les dangers d'une mauvaise position sur le siège

Accidents de voiture : les dangers d'une mauvaise position sur le siège

Un crash-test montre les risques pris par les conducteurs et passagers quand ils adoptent une position trop détendue.

Être bien assis en voiture peut sauver des vies. Cela semble logique. Pourtant, sur la route des vacances, on peut être sûr que l'on croisera des passagers avec les jambes sur le tableau de bord. C'est une position très dangereuse.

Le Touring Club Suisse (TCS) vient de le montrer à nouveau avec un crash-test. Le mannequin passager a été installé en position semi-allongée avec les pieds posés sur le tableau de bord. De plus, le mannequin conducteur a été placé dans une position "confortable", légèrement basculée sur l’arrière, à une plus grande distance du volant. Le véhicule a été lancé frontalement à 64 km/h contre un obstacle fixe.

Le crash fait peur. Du côté du passager, la position des pieds empêche l'airbag de bien se déployer. Surtout, le coussin gonflable va projeter les jambes en haut du corps et de la tête. De quoi entraîner des blessures graves voire mortelles. De plus, avec la position trop inclinée, le passager risque de glisser sous la ceinture et d'être encore plus projeté en avant.

Du côté du conducteur, la position typée détente, qui peut être tentante une fois calé au régulateur sur l'autoroute, est aussi risquée. Dans le crash-test ici, ce changement de position a éloigné la tête et le haut du corps de l’airbag et la tête du conducteur a heurté le volant. Ce n'est pas tout. Le haut du corps s’est tordu et est ensuite venu heurter le pilier B du véhicule. En cas de défaillance de l’airbag ou dans un véhicule ancien sans airbag, un tel choc pourrait entraîner des blessures graves ou mortelles à la tête.

Prudence donc sur le trajet de vos vacances. Le TCS donne les conseils pour une posture confortable et sécurisante :

  • le dossier du siège doit être réglé à la verticale,
  • les genoux ne doivent pas être entièrement tendus lorsqu'on enfonce les pédales,
  • les appuie-tête doivent être réglés au niveau du sommet du crâne,
  • l'écart entre le volant et la poitrine doit être d'environ 30 cm. Être crispé trop près du volant fatigue plus vite, être trop loin augmente le temps de réaction.
  • le passager doit garder les pieds sur le plancher.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Moi j'appelle ça la sélection naturelle.

Par

Je tique sur la poitrine à 30 cm du volant pour le conducteur. Je ne suis pas un géant, je fais 1,82m, mais j'ai l'impression que ça fait vraiment très près...

Perso je dois être à 45 cm environ et je suis loin d'avoir les bras tendus.

Par

Gardez vos pieds-qui-puent sur le tapis de sol !

Par

En réponse à Axel015

Moi j'appelle ça la sélection naturelle.

:biggrin::biggrin::biggrin::biggrin:

Par

Pour qu'on reste dans l'axe quand on est projeté en avant, il faudrait avoir des ceintures 4 points, et pas des 3 points qui déséquilibrent le corps.

Et pour celles et ceux qui mettent les pieds sur le tableau de bord, bah tant pis pour eux !

:jap:

Par

En réponse à Axel015

Moi j'appelle ça la sélection naturelle.

De même après perso je trouve ça irrespectueux de mettre les pieds sur le tdb perso quelqu'un me le ferait je lui casse ses jambes avant de le laisser sur le bas côté :blague:

Par

Bientôt la caméra de détection des piétons dupliquée vers l'intérieur pour t'envoyer une prune si tu ne suis pas scrupuleusement les préceptes positionnels ici décris... :peur:

Par

De toute façon hormis avoir un retard mental, mettre les pieds sur le tdb c'est clairement avoir envie de mourir, de succomber dans d’atroces souffrances en étant replié en deux ou laminé en étant déchiqueté en passant à travers le pare-brise ou avoir des mutilations irréversibles de la colonne vertébrales au moindre accident. Les gens normalement constitués doivent forcément s'en douter. Du coup je pense aussi que derrière ça il y a un j'm'en foutisme avec un désir de mort ou de souffrances touchant la schizophrénie de la part de la personne qui le fait.

Par

et que dire des tongues?

bref, la sécurité routière pourra s'exciter dans tous les sens, impossible de contrer tout ce que peuvent faire les gens dans les voitures.

et on en revient à l'intérêt de la voiture autonome qui, sur des trajets monotones ou pour les gens qui roulent à 110, permet de répondre aux problèmes de vigilance et à la fatigue.

Par

En réponse à Foerdom

Je tique sur la poitrine à 30 cm du volant pour le conducteur. Je ne suis pas un géant, je fais 1,82m, mais j'ai l'impression que ça fait vraiment très près...

Perso je dois être à 45 cm environ et je suis loin d'avoir les bras tendus.

itou (de toute façon, je n'ai jamais trouvé une voiture dont le réglage du volant me permettait de le rapprocher autant...). Exprimer ce genre de distance en centimètres est un non sens de toute manière. Ça dépend de la taille du conducteur...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire