Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Assurance auto: pourquoi et comment changer

Dans Pratique / Budget

En matière d'assurance, la vigilance est fondamentale. En  effectuant une simulation auprès de son assureur à qui il s'est présenté comme un nouveau client, notre journaliste s'est vu proposer un tarif inférieur de 52% avec les mêmes garanties !

Assurance auto: pourquoi et comment changer

L’étude d’UFC-Que choisir publiée ce mardi matin nous donne l’occasion de rappeler un principe plus que jamais valable avec votre assurance auto (et pas seulement auto, d’ailleurs) : il ne faut JAMAIS s’endormir sur ses contrats, au risque de voir les tarifs gonfler de façon démesurée et totalement injustifiée.

L’auteur de ces lignes en a fait l’expérience ce matin même, avec les deux voitures de son foyer pour lesquels il a réalisé deux simulations auprès de son propre assureur mais en procédant comme s’il était un nouveau client qui cherchait une nouvelle compagnie. Et le résultat laisse sans voix.

Pour la première voiture (Volvo XC60), à iso-profil et garanties optionnelles, le montant de la prime annuelle passait de 645,34 € à 514,5 €, soit un écart de 130,84 € (ou 20,3%). Pour la seconde, la voiture de madame, une modeste Fiat 500 1 .2 69 ch pour laquelle la prime s’élève à 691,43 €, on est passé à…327,38 €, soit une différence de 364,05 € (-52,05%). Ceci avec, répétons-le, exactement le même niveau de protection !

Interrogé sur la raison de tels écarts, le conseiller téléphonique de la compagnie a d’abord évoqué une « prime de bienvenue » allouée aux nouveaux clients (manifestement, les possesseurs de Fiat 500 sont particulièrement choyés, du moins au début !), avant de rapidement botter en touche et inviter votre serviteur à envoyer un mail au service relations clientèle. Cela fut fait dans la minute, et on attend avec impatience le retour de la compagnie sur ce cas précis.

Les informations seront mises à jour ici-même, mais ce cas particulier doit avant tout vous servir d’aiguillon. Procédez régulièrement à des simulations de ce type via Internet auprès de vos assureurs : au pire vous perdrez quelques minutes, et au mieux vous gagnerez un peu/beaucoup d’argent.

Notez qu’en vertu des dispositions de la Loi Hamon, il est très facile de résilier un contrat si vous constatez que l’herbe est plus verte ailleurs. Ladite loi prévoit en effet que vous pouvez résilier votre contrat sans pénalité à plusieurs moments de la vie de celui-ci : soit à la première échéance, soit en raison d’un changement de situation, et à n’importe quel moment après la première année de votre contrat, sans avoir besoin de vous justifier.

Il faut adresser une lettre de résiliation à l'assureur par courrier ordinaire (papier ou électronique), et le contrat courra un mois après la réception de votre demande. Dans l’intervalle, à vous de trouver la compagnie qui vous accueillera à bras ouverts en offrant les mêmes garanties…et dont vous n’hésiterez pas à mettre régulièrement les tarifs sur le grill dans les années qui suivent. Vigilance, vigilance!

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire