Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Bien choisir ses pneus : tous nos conseils

Dans Pratique / Entretien

Le Code de la route impose de changer les pneumatiques dès lors que le témoin d’usure d’une hauteur de 1,6 mm est atteint mais rien ne vous empêche de les changer avant. Qu’une alerte se soit allumée au tableau de bord ou que vous ayez constaté la dégradation de vos pneus par vous-même, si la profondeur des sculptures est inférieure à 3 mm, il est temps de penser à choisir des pneus neufs.

Bien choisir ses pneus : tous nos conseils

Comme tous les biens de consommation, les pneumatiques sont normalisés à l’échelle européenne. Cette "étiquette" comporte différentes mentions indispensables qui permettent d’estimer la qualité du produit proposé selon différents critères :

  • La consommation de carburant, subdivisée en six classes de A à G, traduite par la résistance au roulement de vos pneumatiques qui engendre une consommation plus ou moins importante.
  • La qualité du freinage du sol mouillé, répartie en cinq classes de A à F, déterminées grâce à un test qui consiste à faire un freinage d'urgence à 80 km/h et de mesurer la distance de freinage. A indiquant un freinage court et F un freinage de moindre qualité car plus long.
  • Et enfin, le bruit de roulement indiqué en dB. Il s’agit de cette sorte de "résonance" qui vous agace tant quand vous conduisez !

Ces éléments "standards" établis, il ne vous reste plus qu’à identifier la taille de vos pneus et à définir quelle "saison" va avoir votre faveur.

1- Bien choisir la taille de pneus adaptée à votre véhicule

En règle générale, pour choisir vos pneus – du moins leurs dimensions - vous pouvez vous référer aux informations du constructeur et vous en contenter. À défaut, il suffit de savoir "lire" les indications portées sur leur flanc pour déterminer les modèles adéquats.

Bien choisir ses pneus : tous nos conseils

Par exemple : 225/50 R16 92V :

225 représente la largeur, 50 la hauteur, R pour Radial, 16 le diamètre, 92 l’indice de charge. Le tout vous donne un facteur de vitesse « V ».

Indiqués sur les pneus, les indices de charge et de vitesse sont adaptés au poids et à la puissance de chaque véhicule lors de son homologation. L’indice de vitesse traduit la vitesse maximale pouvant être atteinte par le pneumatique. Cette vitesse maximale correspond à celle de votre véhicule. Si vous pouvez monter des indices de charge et de vitesse supérieurs à ceux de vos pneus d'origine, il est absolument interdit et dangereux de monter des indices inférieurs.

Ces premières indications vous donnent une référence de "taille" parfaitement adaptée à votre véhicule. Il va encore falloir choisir la "saison" et le "type" de pneus.

Le conseil Caradisiac - Le pneu est le seul élément qui vous relie à la route, par conséquent ne cherchez pas à innover et veiller avant tout à votre sécurité. Respectez les préconisations du constructeur que vous pourrez trouver facilement sur internet en renseignant simplement le numéro d’immatriculation de votre véhicule.

2- Bien choisir la "saison"

Il existe trois catégories de "saisons" : été, hiver et 4 saisons (ou "tous temps"). L’hiver se subdivisant, pour ceux d’entre vous qui habitent des régions aux forts taux d’enneigement, entre des pneus cloutés ou des pneus dits "nordiques".

Les pneus été : un grand classique

Le pneu dit "d’été" est le plus classique, son prix varie de 28 à plus de 300 € en fonction de la taille, de la marque et de la qualité.

"Sol sec" et "sol mouillé" ? Ces subdivisions sous-entendent l'adhérence du pneumatique qui peut varier de 1 à 10 en fonction de la qualité du revêtement routier qui, dans l’Hexagone, se dégrade de plus en plus, du dessin du profil du pneumatique, mais surtout des conditions climatiques.

L'idéal sur sol sec serait de rouler avec des pneus lisses "slick", type F1, extra-larges, car plus il y a de surface en contact avec le sol, meilleure est l'adhérence. Ce type de pneumatiques étant interdit "sur route", les équipementiers ont inventé les semi-slick. Dotés de quelques rainures, ils offrent une excellente adhérence en toute légalité. Avec eux, vous aurez l’impression de "coller" à la route.

Dès qu’il pleut, c’est la capacité du pneumatique à évacuer rapidement l’eau pour éviter l’aquaplaning qui prend le pas. Cette capacité dépend de la taille des sculptures (dessin). Sous une pluie battante, les sculptures en V sont de loin les plus efficaces. Mais ce que vous gagnez en évitant l’aquaplaning nuit à l’adhérence, du fait que la bande de roulement est réduite par l’importance des sculptures. Une fois encore c’est un choix : adhérence sur sol sec ou anti-aquaplanning sur sol mouillé !

Le conseil Caradisiac - Le pneu été offre des performances optimales sur routes sèches ou humides. C’est le pneu qu’il faut choisir si vos étés sont très chauds, avec des températures avoisinant les 40° de façon prolongée. En revanche, il n’est pas en mesure d’affronter des températures inférieures à 7 °C.

Bien choisir ses pneus : tous nos conseils

Les pneus 4 saisons : le partenaire idéal

Les enveloppes "4 saisons" sont destinées à vous permettre de rouler toute l’année sans être obligé de permuter entre pneus été et hiver. Le pneu 4 saisons est un hybride qui réunit les qualités d’un pneu été et d’un pneu hiver et un partenaire de route idéal si vous circulez le plus souvent dans une région qui nécessite une plage de fonctionnement de - 10° à + 30 °C. En dehors de cette zone, ils seront moins performants que des pneus dédiés "été" ou "hiver", mais à moins de rouler dans la neige ou sur du verglas (et encore), les différences avec ces derniers sont toutefois peu perceptibles.

Leur prix n’est en outre plus un frein car bien qu’ils se situent dans une fourchette de 78 à 300 €, des pneus été haut de gamme sont tout aussi onéreux.

Le conseil Caradisiac - À moins de vivre sur la Cote d’Azur où le climat ne les rend pas indispensables, les pneus 4 saisons sont une excellente alternative pour qui n’a pas envie de changer ses pneus 2 fois par an.

Bien choisir ses pneus : tous nos conseils

Les pneus hiver : incontournables pour les régions enneigées

Il existe 3 différences fondamentales entre les pneus d’été et les pneus d’hiver : leur structure, leur teneur en caoutchouc et leurs sculptures. Quant à leur prix… la fourchette là encore se situe entre 68 et 300 €.

Ainsi, les pneus hiver ou "pneus neige" contiennent plus de caoutchouc naturel, ce qui préserve leur souplesse par temps froid, contrairement aux pneus été, qui durcissent rapidement dans le froid. Les pneus hiver sont au meilleur de leurs performances en dessous de + 7 °C, que la route soit sèche, mouillée, glissante, enneigée ou verglacée.

Ils sont également dotés de milliers de minuscules lamelles qui mordent tout aussi bien la neige que le verglas et qui permettent d’éviter l’aquaplaning, et possèdent des sculptures profondes dans laquelle la neige fondue va s’accumuler et renforcer l’adhérence et la traction sur la neige et le verglas.

Bien choisir ses pneus : tous nos conseils

Les pneus hiver ne sont pas conçus pour être utilisés en plein été. Des températures supérieures à 20° ne posent pas de problème de tenue de route mais augmentent l’usure. Il est donc généralement recommandé de monter ses pneus hiver aux alentours du passage à l’heure… d’hiver. Autrement dit vers fin octobre. Pour la permutation en pneus été, là encore, selon les régions, attendre l’heure d’été (en mars) est pertinent.

Le conseil Caradisiac - Les pneus hiver sont indispensables pour tous ceux qui habitent en Alsace, dans les Vosges, en Isère ou encore dans les Pyrénées et qui vont obligatoirement rouler sur la neige. Attention à bien choisir des pneus portant le logo du flocon de neige.

3- Pneus neufs ou rechapés, une question de coût

Les différents manufacturiers tels Michelin, Bridgestone, Continental, Goodyear, Hankook et Pirelli, présents sur le marché français, proposent une très large offre de pneumatiques en neuf. À peu de chose près, leurs qualités se valent. Vous en trouverez également en sous-marque comme Barum, Tigar, Kleber, Uniroyal, Firestone, Dunlop ou Fulda, qui leur appartiennent mais sont généralement proposés à des prix plus abordables. Car dans le pneu aussi, le marketing, ça se paie !

Pour réaliser des économies, vous pouvez opter pour des pneus rechapés, généralement 30 à 40 % moins chers.

Le rechapage consiste à remplacer la bande de roulement et les flancs usés d'un pneumatique après s'être assuré de la qualité de la carcasse, lui donnant ainsi une seconde vie.

Bien choisir ses pneus : tous nos conseils

Pour qu'un pneu soit accepté au rechapage, il doit avoir été conçu dès l'origine de manière optimale, avec une carcasse suffisamment robuste pour vivre plusieurs vies. Il s’agit alors de pneumatiques de qualité premium ou multi-vie, par opposition à des pneumatiques d'entrée de gamme non rechapables et donc mono-vie.

Les critères de rechapabilité d'une carcasse sont extrêmement stricts et répondent à un cahier des charges très précis. Une sélection rigoureuse est donc effectuée en amont, ce qui garantit un niveau de sécurité et une longévité identiques à ceux d'un pneu neuf. Il est néanmoins préférable d’éviter l’utilisation de pneus rechapés sur l’essieu directeur.

Le conseil Caradisiac - Neuf ou rechapés, c’est avant tout une affaire de prix et de kilomètres. Si vous parcourez moins de 5 000 km par an, ou que vous êtes totalement urbain, les pneus rechapés sont un choix qui se justifie totalement…

Conclusion

Le choix des pneumatiques est affaire de sécurité mais bien trop souvent de coût au détriment de cette dernière. N’oubliez pas que votre véhicule ne "tient" sur la route que par la surface de quatre cartes postales, par conséquent mieux vaut ne pas hésiter à opter pour la qualité.

Des pneus à tous les prix

Sur internet, dans un centre spécialisé, en grande surface ou chez le garagiste, vous trouverez une offre de pneumatiques extrêmement large. Ceci dit, le même pneu (même marque, même référence, mêmes dimensions) peut voir son prix varier du simple au triple en fonction du réseau où vous l’achetez. A vous de trouver la meilleure offre...

Attention, si vous commandez vos pneus sur internet, renseignez-vous auprès de votre garagiste afin de savoir s’il accepte de les monter, ou faites-les livrer dans une station de montage partenaire du site. Néanmoins, dans la mesure où le garagiste ne vous a pas fourni les pneus, seul le montage est garanti.

Bien choisir ses pneus : tous nos conseils

En bref : quel pneu pour quelle température ?

  • Pneu été : de + 7 à + 40 °C
  • Pneu hiver : de - 30° à + 7 °C
  • Pneu quatre saisons : - 10° à + 30 °C.

Ce sont des températures conseillées qui correspondent à des typologies de pneumatiques "idéales" mais rien ne vous empêche de rouler toute l’année avec des pneus d’été, d’hiver ou 4 saisons, en sachant toutefois qu’ils s’useront plus vite ou nécessiteront des distances de freinage plus importantes.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (97)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

'' Et enfin, le bruit de roulement indiqué en dB. Il s’agit de cette sorte de "résonance" qui vous agace tant quand vous conduisez !''

Faux!

Le Bruit c'est le bruit extérieur ! Non pas le bruit intérieur.

Beacoup de tests montrent que depuis quelques années les fabricants de pneus on baissé le bruit extérieur pour afficher une belle note et qu'en contrepartie le bruit intérieur augmente

Par

les rechappés surtout pas... tu éclates sur autoroute tu peux te tuer...

continental et michelin c'est les meilleur.. 45 000 kms

bridgestone et pirelli c'est bon mais çà se bouffe trés vite... 30 000 maxi...

en trés bon qualité prix les hankook coréen made in china.. motié prix du michelin!! et 35 000 kms..

et les khumo pneus coréens fait en corée.. encore meilleur au meme prix...

la loi c'est témoin d'usure...

pour faire durer vos pneus...

montez les nouveaux en octobre avant l'hiver.. si vous pouvez...

pas avant l'été...

Par

Les pneus hiver sont vraiment bluffants sur la neige. Même en côte, la traction est là et permet de relancer la voiture là où les voitures en pneus été restent plantées.

Vraiment à conseiller pour ceux qui peuvent être concernés par des conditions hivernales parfois rudes.

C'est un élément de sécurité important d'ailleurs obligatoires dans certains pays (Allemagne, Roumanie à ma connaissance) pendant l'hiver.

Par

Je suis surpris par ce bilan : sur une 308 2 SW, nous avons fait remplacer les 4 Michelin CrossClimate (4 saisons) d'origine alors qu'ils étaient à mi-usure car leur comportement sous la pluie était vraiment pas rassurant (même madame me l'avait fait remarquer !). Le passage à 4 Pilot Primacy a vraiment amélioré la chose, y compris en hiver !

Par

En réponse à gignac31

les rechappés surtout pas... tu éclates sur autoroute tu peux te tuer...

continental et michelin c'est les meilleur.. 45 000 kms

bridgestone et pirelli c'est bon mais çà se bouffe trés vite... 30 000 maxi...

en trés bon qualité prix les hankook coréen made in china.. motié prix du michelin!! et 35 000 kms..

et les khumo pneus coréens fait en corée.. encore meilleur au meme prix...

la loi c'est témoin d'usure...

pour faire durer vos pneus...

montez les nouveaux en octobre avant l'hiver.. si vous pouvez...

pas avant l'été...

Si je comprend bien un bon pneu est un pneu qui dure longtemps. Ça sent le spécialiste.

Par

Michelin/uniroyal(oui oui) pour mes 2 voitures (une pour all day Mazda 3 165cv uniroyal 20-25000km) la Civic R 320cv Michelin (35000km au max) et Bridge/pirelli pour les 2 bécanes. Aucune autre marque n'égale ces 4 la pour une conduite à la fois souple dans la vie de tout les jours (uniroyal/bridge) et sportive pour le week-end (michmich/pirelli) le tout avec une durée de vie et un grip parfait en temps de pluie ou sec

Par

En réponse à Gus76

Les pneus hiver sont vraiment bluffants sur la neige. Même en côte, la traction est là et permet de relancer la voiture là où les voitures en pneus été restent plantées.

Vraiment à conseiller pour ceux qui peuvent être concernés par des conditions hivernales parfois rudes.

C'est un élément de sécurité important d'ailleurs obligatoires dans certains pays (Allemagne, Roumanie à ma connaissance) pendant l'hiver.

Exactement, les pneus neiges sont vraiment très efficaces. Tu peux grimper 12% sans problème dans 10 cm de neige sans patiner en toute sécurité, t arrêter parce que il y a toujours un mec bloqué dans ce genre de côte, et redémarrer sans soucis. Chaque année c est pareille pour grimper jusque chez moi.

Par

Roulant exclusivement en pneus été depuis toujours, j'hésite en effet à passer en 4 saisons pour ma prochaine monte.

Mais les températures sous les 7° et la neige devenant de plus en plus rares (Pays de la Loire), est-ce vraiment utile ? Ce type de pneu a-t-il tendance à s'user de façon rapide par haute température ?

Par

Tout ça ne nous dit pas quel est le meilleur pneu été en 18p

Par

Plutôt content des Crossclimate Michelin en runflat pour être tranquille (car pas de roue de secours) ils représentent un bon compromis sans pouvoir il faut en être conscient être aussi performants que des pneus été ou hiver chez le même manufacturier. Les Michelin nettement moins bruyants que les Conti montés à l'origine.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire