Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

BMW dévoile l'i Hydrogen Next

Dans Salons / Salon de Francfort

Il n'y en a pas que pour l'électrique ou l'hybride chez BMW : la marque allemande remet sur la table l'hydrogène avec le concept i Hydrogen Next, qui préfigure bien un modèle de (petite) série pour 2022. La marque allemande compte ensuite produire un modèle de plus grande diffusion dès 2025.

BMW dévoile l'i Hydrogen Next

Le X5 avait déjà inauguré la nouvelle génération d'hybride rechargeable chez BMW, mais désormais, il sert de base pour le futur à hydrogène de la marque allemande qui compte s'y (ré)introduire par la petite porte. L'on se souvient en effet de la BMW Hydrogen 7, qui, grâce à son V12 spécifique, pouvait fonctionner aussi bien à l'essence qu'à l'hydrogène.

Cette fois, le X5 qui sert de concept pour l'i Hydrogen Next adopte une pile à combustible. BMW ne donne aucune information technique sur sa puissance, ni sur la quantité d'hydrogène embarquée, mais le constructeur originaire de Munich confesse tout de même qu'un véhicule à pile à combustible sera produit en quantité limitée dès 2022.

BMW dévoile l'i Hydrogen Next

Viendra ensuite un vrai modèle de série pour 2025, histoire de ne pas perdre la main dans un domaine toujours avant-gardiste et sujet à débat : l'hydrogène ne rejette que de l'eau à l'échappement, mais tout le reste de la chaîne (production de la pile à combustible, du carburant) est à l'heure actuelle extrêmement polluant. Mais d'ici 2025, des progrès seront certainement faits.

 

    Mots clés :

  • Bmw

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (9)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Faire des économie de consommation mais tout en roulant en X5. C'est ...:tourne:

Par

Tant qu'on ne saura pas produire l'hydrogène en volume proprement ça n'a pas de sens (hormis déplacer le lieu d'émission des GES ).

Et le rendement d'une pile à combustible à hydrogène est de l'ordre de 50-60%. Donc pas mal de pertes à cette étape.

Par

Le poids, la puissance, l'autonomie,,, ?

Par

En réponse à pdcsq

Tant qu'on ne saura pas produire l'hydrogène en volume proprement ça n'a pas de sens (hormis déplacer le lieu d'émission des GES ).

Et le rendement d'une pile à combustible à hydrogène est de l'ordre de 50-60%. Donc pas mal de pertes à cette étape.

Je pense que c'est avant tout un exercice de style technique de la part de BMW ( même s'ils avaient déjà sorti L'Hydrogen 7 en 2006 )

Un moyen de la part d'un grand constructeur influant et souvent pris en référence , de dire qu'il existe ( ou existera dans un futur proche ) d'autres énergies "propres" , d'autres alternatives à l’électrique ...

Bon ce ne sont pas les seuls les Japonais ont déjà quelques modèles entre les mains !

Par

En réponse à Pagani-Zonda

Je pense que c'est avant tout un exercice de style technique de la part de BMW ( même s'ils avaient déjà sorti L'Hydrogen 7 en 2006 )

Un moyen de la part d'un grand constructeur influant et souvent pris en référence , de dire qu'il existe ( ou existera dans un futur proche ) d'autres énergies "propres" , d'autres alternatives à l’électrique ...

Bon ce ne sont pas les seuls les Japonais ont déjà quelques modèles entre les mains !

Et les coréens

Par

Ne pas oublier les constructeurs chinois dont le gouvernement a décidé de miser aussi sur la pile à combustible.

Quand on voit le top Ten des voitures électriques en Chine, les constructeurs chinois trustent quasiment toutes les places avec des modèles comme la GAC Aion S ou la BYD qin Pro. Sans oublier qu'ils sont leaders dans la production de batterie.

Les généralistes européens sont à mon avis déjà rattrapés (les dernières geely ou wey en Chine ça a fait un sacré bon qualitatif ) .

Le

Par

Remarque il y a un progrès malgré le double délire "X5 + hydrogène ". Ils ont remplacé le V12 à hydrogène par une PAC... Le délire absolu en ce qui concerne la transmission de l'énergie entre le "puits" et la roue est devenu un délire tout court.

Par

En réponse à pdcsq

Tant qu'on ne saura pas produire l'hydrogène en volume proprement ça n'a pas de sens (hormis déplacer le lieu d'émission des GES ).

Et le rendement d'une pile à combustible à hydrogène est de l'ordre de 50-60%. Donc pas mal de pertes à cette étape.

Le rendement d'un moteur diesel est de 42% et ça n'a jamais gêné personne. Bizarrement, voilà qu'un tas de gens trouvent problématique un rendement de 60% pour l'hydrogène. Pas très objectif tout ça.

Par

Tout est passé sous silence à grand renfort de prime/bonus à l'achat pour les véhicules électriques sauf que c'est une vrai cata écologique qui se joue pour l'instant loin de l'Europe pour aller chercher et extraire les composants comme le lithium. Il y a eu tellement d'argent investi qu'il n'est pas question de faire marche arrière tant qu'il n'y aura pas un minimum de retour sur investissement sur le développement de ces "nouvelles technologies" et du réseau d'approvisionnement en électricité nécessaire actuellement en développement également.

Sans parler du recyclage des batteries qui n'est pas au point. Possible que l'hydrogène soit une solution écologiquement plus viable...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire