Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Cdiscount se met à la voiture d'occasion

Dans Economie / Politique / Marché

Cdiscount se met à la voiture d'occasion

Voilà un nouvel acteur de la voiture d'occasion, avec un premier stock en ligne : le Groupe Casino, avec Cdiscount, a conclu un accord avec une filiale de BNP Paribas.

Le marché toujours porteur de la voiture d'occasion intéresse de plus en plus de monde. Et c'est cette fois un géant de la distribution qui s'y met. Le concurrent d'Amazon, Cdiscount, lance son propre site dédié aux annonces de véhicules de seconde main. Mais il ne s'agit pas ici de proposer à des tiers de publier leur propre annonce : Cdiscount ne vend que des véhicules qui sont en stock.

Ce sont des voitures sortant de LLD (location longue durée), ayant ainsi moins de cinq ans. A chaque fois, la garantie est de 6 mois, et il est possible de rendre le véhicule sous 20 jours si l'acquéreur n'est pas satisfait. Une offre de lancement est par ailleurs proposée, avec la garantie 12 mois et les frais de mise en service offerts.

Le secteur de l'automobile n'est pas nouveau pour Cdiscount puisque le géant possède déjà 1001pneus.com. Les véhicules vendus par Cdiscount sont disponibles dans les locaux d'Arval, la filière de BNP Paribas, à Paris et à Rennes, mais il est possible de se faire livrer à domicile. Un service désormais commun dans l'automobile d'occasion en temps de crise sanitaire.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (23)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

La filière de BNP Paribas au lieu de la filiale, bravo !

Par

Des LLD en occasion : des voitures de société ayant pu être conduites par de nombreux conducteurs, sans aucun soin apporté. Un entretien minimal.

Certainement d'excellentes affaires...

Par

La Tiers-Mondisation de la France est en marche, félicitations à nos " élites " de M. RDE !

Par

Dans les années 60, les français étaient propriétaires de leurs voitures acquises majoritairement en crédit classique.

À cette époque, ils ne roulaient pas dans de gros suv en location mais dans des voitures plus simples et étaient beaucoup moins stressés qu'aujourd'hui.

À mon humble avis, ils étaient moins instruits mais plus intelligents.

Par

En réponse à zzeelec

Des LLD en occasion : des voitures de société ayant pu être conduites par de nombreux conducteurs, sans aucun soin apporté. Un entretien minimal.

Certainement d'excellentes affaires...

Bien sûr.

Et puis des commentaires d'automobilistes français bien prétentieux sûrement bien crédibles.

Comme d'habitude.

Par

En réponse à cockernoir

Dans les années 60, les français étaient propriétaires de leurs voitures acquises majoritairement en crédit classique.

À cette époque, ils ne roulaient pas dans de gros suv en location mais dans des voitures plus simples et étaient beaucoup moins stressés qu'aujourd'hui.

À mon humble avis, ils étaient moins instruits mais plus intelligents.

Ça remonte un peu quand même.

C'est un peu trop facile.

Par

En réponse à ff317

Ça remonte un peu quand même.

C'est un peu trop facile.

Ça remonte à l'époque où le bon sens habitait encore les esprits.

Par

En réponse à cockernoir

Ça remonte à l'époque où le bon sens habitait encore les esprits.

Avant mai 68 tu veux dire ?

Par

En réponse à ff317

Bien sûr.

Et puis des commentaires d'automobilistes français bien prétentieux sûrement bien crédibles.

Comme d'habitude.

Arval c'est la structure de BNP Paribas qui fait du crédit-bail d'automobiles auprès des sociétés. Parmi lesdites sociétés, un bon nombre sont de grosses structures qui possèdent des flottes partagées pour leurs salariés ("véhicules de service"). Ces caisses passent entre toutes les mains possibles, personne n'en prend soin parce que ce n'est pas "sa" caisse. L'entretien est fait sans que personne ne vérifie en détail quand des petits soucis apparaissent, comme le ferait le propriétaire de sa voiture.

C'est aussi valable, dans une moindre mesure, pour les véhicules de fonction qui sont gardés 2 ou 3 ans par une personne qui ne bichonnera jamais ce véhicule puisqu'il sait qu'elle en récupérera une neuve quel que soit l'état dans lequel il rendra la précédente.

Donc je préfère 100 fois acheter une occasion auprès d'un particulier propriétaire de son véhicule (avec l'historique des propriétaires précédents s'il y en a, tous particuliers également) et celui des factures d'entretien et de réparation, que de récupérer une fin de LLD ou LOA dont rien ne m'indique l'utilisation qui en a été faite.

Mais fais comme tu veux l'ami ! :coucou:

Par

En réponse à cockernoir

Commentaire supprimé.

C'est ridicule. Il n'y avait même pas la TV et il n'y avait pas d'autoroutes non plus.

Autant comparer avec le moyen âge.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire