Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

CO2 : le grand flou sur des amendes à plusieurs milliards d'euros pour les constructeurs

Dans Economie / Politique / Industrie

Florent Ferrière

Selon la dernière étude du cabinet PA Consulting, aucun grand groupe n'échapperait aux amendes CO2 bientôt mises en place en Europe. Volkswagen pourrait payer 4,5 milliards d'euros en 2021 ! Mais tout dépendra des ventes de 2020, où les modèles électrifiés vont enfin percer.

CO2 : le grand flou sur des amendes à plusieurs milliards d'euros pour les constructeurs

CAFE. Voilà quatre lettres qui font trembler les constructeurs automobiles. Elles désignent une réglementation européenne (Corporate Average Fuel Economy) qui va mettre en place des amendes pénalisant les constructeurs qui vendent des voitures trop polluantes. La règle de base : être sous les 95 g/km de CO2. Mais chaque groupe aura un objectif personnalisé, en fonction de ce qu'il vend, avec notamment une prise en compte du poids du véhicule.

Pour ceux qui seront au-delà de leur quota, il y aura une amende. Elle sera calculée dès 2021 sur la base des ventes réalisées en 2020… ce qui explique pourquoi les ventes ont été si particulières dès janvier, avec une envolée des immatriculations d'hybrides et d'électriques. Certaines marques avaient en effet un peu retardé leurs livraisons pour les faire en 2020 et baisser ainsi leur moyenne CO2 !

Depuis plusieurs années, le cabinet PA Consulting tente d'évaluer les amendes encourues par les grands constructeurs. Et sa dernière étude se montre particulièrement alarmiste, car aucun n'échapperait à une pénalité, pas même Toyota pourtant champion du CO2 avec ses hybrides. Surtout, les montants s'envolent. Fin 2018, PA Consulting estimait les pénalités pour 13 grands groupes à 3,9 milliards d'euros. Maintenant ce serait 14,6 milliards.

Le plus gros serait payé par le groupe Volkswagen, avec 4,5 milliards d'amende ! Selon l'étude, le groupe allemand aurait un objectif de 96,6 g/km, mais serait en 2021 à 109,3 grammes. Et forcément, avec une amende de 95 € par gramme dépassé et véhicule vendu, la note serait très lourde pour le plus gros vendeur du continent.

Ce ne sera d'ailleurs pas le plus mauvais élève en matière de respect du quota. FCA aurait l'un des objectifs les plus bas, à 92,8 g/km, compte tenu de l'importance des citadines dans ses ventes (Fiat 500, Panda). Mais il serait celui qui en serait le plus loin, avec 119,8 g/km estimé en 2021, soit un écart de 27 g ! L'amende serait de 2,46 milliards d'euros. Ce sera d'ailleurs assurément un point de négociation très important dans la fusion avec PSA.

Le français sera mieux placé, avec un objectif de 91,6 g/km, le plus bas de tous, mais une moyenne 2021 estimée à 95,6 g, ce qui peut entraîner une amende de 938 millions d'euros ! C'est un peu moins que l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, avec 1,06 milliard d'amende estimée.

Certains semblent mieux lotis, mais c'est une fausse impression. Comme il vend surtout de lourds SUV, le duo Jaguar Land Rover aura un objectif plus souple, à 130,6 g/km. Son niveau estimé en 2021 serait de 135 g/km. Compte tenu de son petit niveau de ventes, sa pénalité serait de 93 millions d'euros seulement. Mais c'est quatre fois son résultat opérationnel de 2018 !

Tout cela reste très flou, car ce sont pour l'instant des estimations, basées notamment sur les ventes de 2018, bien que prenant en compte l'évolution récente des gammes. Par rapport à sa dernière étude, PA Consulting a revu à la baisse la part des modèles à faible émission (sous les 50 g/km) dans ses calculs, constatant pour la plupart des marques une baisse plus lente que prévu de la moyenne CO2, l'arrivée de modèles hybrides et électriques ayant pris du retard.

Reste que l'année 2020 va assurément être marquée par une vraie percée des modèles électrifiés dans les ventes, que ce soit le 100 % électrique ou la micro-hybridation qui permet de faire gagner quelques précieux grammes de CO2. Mais encore faut-il que la clientèle suive et achète ces modèles moins polluants ! Certaines marques sont très confiantes. Alors que l'étude PA Consulting voit une amende de près de 400 millions d'euros pour Volvo, le constructeur a fait savoir qu'il tiendrait son objectif grâce à la forte demande pour ses hybrides rechargeables et se voit donc épargné.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire