Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info
Moteurs : le diesel chute, l’hybride rechargeable décolleEn 2020, dans les parcs automobiles des entreprises, des loueurs longue durée et des administrations, les motorisations thermiques ont été sérieusement chahutées par les technologies alternatives, hybrides rechargeables en tête.

Lire l'article»

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J'adore le vocabulaire des journalistes : Il y a deux ans : l'électrique augmente de 40% : c'est l'explosion des ventes. L'hybride augmente de 276% (x3,7) et c'est le décollage :)

Par

En réponse à ape.happy

J'adore le vocabulaire des journalistes : Il y a deux ans : l'électrique augmente de 40% : c'est l'explosion des ventes. L'hybride augmente de 276% (x3,7) et c'est le décollage :)

En sachant que c'est pipeauté car afficher des % avec des chiffres de base insignifiants ça ne démontre rien d'autre qu'un effet d'opportunité.

On reparlera des ventes d'électriques quand les subventions se seront arrêtées, et on verra si on parle encore d'explosion et de décollage ou d'implosion et de crash lamentable...

Par

En réponse à ape.happy

J'adore le vocabulaire des journalistes : Il y a deux ans : l'électrique augmente de 40% : c'est l'explosion des ventes. L'hybride augmente de 276% (x3,7) et c'est le décollage :)

Attention à l attraction terrestre :biggrin:

Par

Je reste convaincu, que l hybride rechargeable reste le meilleur des deux monde pour le moment, et même pour les 4-5 prochaines années

cela laissera le temps aux constructeurs, d étoffer leurs propositions sur le VE , ainsi qu étendre le maillage en Europe ( très gros point faible pour le moment)

Par

Bon c'est bien, et j'espère que l'intégralité des possesseurs font la recharge régulièrement sinon l'avantage est moindre même si existant...

Par

Une fois cette période perturbée, nous verrons de nouveaux équilibres entre les différents choix possibles. Les incitations fiscales vont comme toujours peser sur la répartition des technologies.

Le fait d'englober dans la même case statistique toute voiture ayant la capacité de se mouvoir au moins quelques mètres avec un moteur électrique est pour moi le signe que l'on veux tromper la perception des citoyens. Qu'y a-t-il de commun entre une Suzuki Swift micro hybride et une Zoé?

Par

Lockdown et confinement: les gens ne parcourent plus de grandes distances, que ce soit pour des raisons privées ou professionnelles. L’intérêt du diesel devient moindre.

Par

L'hybride rechargeable augmente, c'est fou ça, ce serait la dernière alternative pour placer une gros moteur thermique dans une voiture neuve, je pourrais comprendre mais... ah ben oui.

Par

Comment avoir les avantages d'une voiture legere a pedale en les alourdissant.

Par

En réponse à PLexus sol-air

En sachant que c'est pipeauté car afficher des % avec des chiffres de base insignifiants ça ne démontre rien d'autre qu'un effet d'opportunité.

On reparlera des ventes d'électriques quand les subventions se seront arrêtées, et on verra si on parle encore d'explosion et de décollage ou d'implosion et de crash lamentable...

en fait, les subventions cesseront quand les gens n'auront plus le choix que d'acheter une hybride ou une électrique, dont le tarif n'aura pas spécialement baissé.

raison pour laquelle le phénomène de la location devrait s'amplifier = un moyen pour beaucoup de ne pas se faire peur en voyant le tarif des voitures... du moins ceux qui ne font pas leur calcul sur la durée... :cyp:

Par

En réponse à Ajneda

Bon c'est bien, et j'espère que l'intégralité des possesseurs font la recharge régulièrement sinon l'avantage est moindre même si existant...

T'inquiète, on verra bien à terme si on voit ou pas des rallonges électriques traîner sur les trottoirs entre les voitures garées dehors devant les maisons auxquelles elles sont branchées. ça risque d'ailleurs d'être assez folklorique. :biggrin:

Par

Donc, si j'ai bien compris :

755 000 véhicules vendus aux entreprises dont :

- 506 000 diesel soit 67% de part de marché

- 140 000 essence soit 18%

- 32 500 hybride soit 4,5%

- 30 000 électrique soit 4% (j'ai arrondi les chiffres).

TOTAL : 708 500 (il en manque donc 46 500 soit dit en passant).

OK pour dire que les hybrides et VE progressent fortement cette année mais ils ne représentent que 8,5% des ventes seulement.

C'est mieux qu'avant mais cela reste à relativiser car ce n'est pas non plus un raz de marée.

Par

Il semble logique que la part du diesel diminue quand l'offre n'est plus là...

Aujourd'hui en dessous des compactes très peu de modèles proposent encore le diesel.

Même chez les compacte le mouvement est enclenché vars la fin de l'offre.

Remplacé par une offre en PHEV qui avant n'existait pas non plus, ou si peu.

Par

Si au lieu de mettre des bonus de 7k euros, on investissait cet argent dans le réseau de recharge, ça serait plus malin. Probablement tout aussi incitatif (car l'absence de réseau est souvent le motif qui bloque le plus d'acheteur), sans tomber dans l'assistanat...

Je n'ai jamais compris pourquoi on force le passage à une technologie inaboutie (au niveau du produit comme du réseau). On devrait plutôt que de donner de l'argent pour forcer la consommation (anti écologique par définition), rendre l'offre attrayante d'elle même (via l'évolution technologique et l'évolution de l'infrastructure qui coûte et prends un certain temps).

Peut-être que l'on mettrait un peu plus de temps à faire la bascule technologique mais on s'en fou quelques part, ce n'est pas ça qui va changer quelques choses au réchauffement climatique à l'échelle des voitures de tourisme en France.

Par

En réponse à Gus76

Donc, si j'ai bien compris :

755 000 véhicules vendus aux entreprises dont :

- 506 000 diesel soit 67% de part de marché

- 140 000 essence soit 18%

- 32 500 hybride soit 4,5%

- 30 000 électrique soit 4% (j'ai arrondi les chiffres).

TOTAL : 708 500 (il en manque donc 46 500 soit dit en passant).

OK pour dire que les hybrides et VE progressent fortement cette année mais ils ne représentent que 8,5% des ventes seulement.

C'est mieux qu'avant mais cela reste à relativiser car ce n'est pas non plus un raz de marée.

Clairement c'est ca, on aurait pu mettre dans le titre "Le diesel garde le cap" :biggrin:

En même temps c'est le besoin des entreprises, les hybrides c'est juste le bonus et le badge qui est beau :areuh:

Par

En réponse à Ajneda

Bon c'est bien, et j'espère que l'intégralité des possesseurs font la recharge régulièrement sinon l'avantage est moindre même si existant...

Perso oui je recharge à la maison de nuit en HC ou de jour en partie sur photovoltaique.

Je recharge aussi quand je suis au boulot, en ce moment c'est rare.

.

.

Après c'est ma voiture perso, ce n'est pas une voiture de fonction.

Par

En réponse à Axel015

Si au lieu de mettre des bonus de 7k euros, on investissait cet argent dans le réseau de recharge, ça serait plus malin. Probablement tout aussi incitatif (car l'absence de réseau est souvent le motif qui bloque le plus d'acheteur), sans tomber dans l'assistanat...

Je n'ai jamais compris pourquoi on force le passage à une technologie inaboutie (au niveau du produit comme du réseau). On devrait plutôt que de donner de l'argent pour forcer la consommation (anti écologique par définition), rendre l'offre attrayante d'elle même (via l'évolution technologique et l'évolution de l'infrastructure qui coûte et prends un certain temps).

Peut-être que l'on mettrait un peu plus de temps à faire la bascule technologique mais on s'en fou quelques part, ce n'est pas ça qui va changer quelques choses au réchauffement climatique à l'échelle des voitures de tourisme en France.

Selon moi, le but non avoué est d'inciter les gens à rouler en électrifié pour ensuite les inciter à prendre les transports en commun. Et le manque de bornes de recharge participera à cette seconde incitation.

De toute façon, on le sait, ce qui est recherché dans les métropoles, ça n'est pas le 100% de voitures électrifiées, mais le 0% de voitures. :bah:

Par

En réponse à KM69

Clairement c'est ca, on aurait pu mettre dans le titre "Le diesel garde le cap" :biggrin:

En même temps c'est le besoin des entreprises, les hybrides c'est juste le bonus et le badge qui est beau :areuh:

Dans ma boite, c'est diesel pour tout le monde.

Sauf le PDG et certains de ceux qui gravitent autour ont des hybrides rechargeable pour l'instant.

Cela risque de changer dans deux ou trois ans je pense si les constructeurs baissent leur prix ou si la boite fait évoluer notre dotation vers le haut (on peut rêver).

Pour ma part, je serai bien embêté car impossible de recharger chez moi dans mon parking ou alors à perpète les oies.

A l'usine non plus d'ailleurs ou il faudra que je fasse installer le nécessaire.

On verra bien mais si on me refile un hybride rechargeable (ce n'est qu'une question de temps à mon avis), je ferai le maximum pour le recharger dès que possible.

Par

En réponse à fedoismyname

Selon moi, le but non avoué est d'inciter les gens à rouler en électrifié pour ensuite les inciter à prendre les transports en commun. Et le manque de bornes de recharge participera à cette seconde incitation.

De toute façon, on le sait, ce qui est recherché dans les métropoles, ça n'est pas le 100% de voitures électrifiées, mais le 0% de voitures. :bah:

"Selon moi, le but non avoué est d'inciter les gens à rouler en électrifié pour ensuite les inciter à prendre les transports en commun."

A quelle moment la société française à souhaiter stopper le progrès au profit de la régression ? :bah:

Métro bondé, puant et pollué / Boulot / Cage à lapin, c'est donc ça le mode de vie qui nous attends prochainement ? Ca vend du rêve en tout cas.

Par

En réponse à fedoismyname

Selon moi, le but non avoué est d'inciter les gens à rouler en électrifié pour ensuite les inciter à prendre les transports en commun. Et le manque de bornes de recharge participera à cette seconde incitation.

De toute façon, on le sait, ce qui est recherché dans les métropoles, ça n'est pas le 100% de voitures électrifiées, mais le 0% de voitures. :bah:

Ça me semble malheureusement très clair.

Dans un premier temps on commence par faire tout pour casser la passion Automobile avec certains qui envisagent l'interdiction de circuler des anciennes et même l’interdiction ou la limitation de la publicité pour certains types de voitures.

Ensuite, outre la limitation des parkings en ville il y aura de plus en plus l’interdiction pour sans cesse davantage de voitures d’y circuler.

Ajoutons à ce sombre tableau une fiscalité qui s’envole et des contrôles accrus et l’on finira par ne plus rencontrer de voitures du tout !

Que deviendront ceux qui travaillent dans la filière auto ? Comment pourront nous raisonnablement nous déplacer ?

Bonnes questions...

Par

En réponse à TrotinnetteElectrique

Perso oui je recharge à la maison de nuit en HC ou de jour en partie sur photovoltaique.

Je recharge aussi quand je suis au boulot, en ce moment c'est rare.

.

.

Après c'est ma voiture perso, ce n'est pas une voiture de fonction.

Oui les mecs qui ont une carte total ou esso, le câble reste dans le coffre... la recharge c'est du temps perdu :lol:

Par

En réponse à fedoismyname

Selon moi, le but non avoué est d'inciter les gens à rouler en électrifié pour ensuite les inciter à prendre les transports en commun. Et le manque de bornes de recharge participera à cette seconde incitation.

De toute façon, on le sait, ce qui est recherché dans les métropoles, ça n'est pas le 100% de voitures électrifiées, mais le 0% de voitures. :bah:

Ou le transport en véhicules autonomes partagés ?

Par

En réponse à Axel015

"Selon moi, le but non avoué est d'inciter les gens à rouler en électrifié pour ensuite les inciter à prendre les transports en commun."

A quelle moment la société française à souhaiter stopper le progrès au profit de la régression ? :bah:

Métro bondé, puant et pollué / Boulot / Cage à lapin, c'est donc ça le mode de vie qui nous attends prochainement ? Ca vend du rêve en tout cas.

C'est pour ça que j'ai tout fait pour dégager au plus vite de la métropole parisienne.

Il y a 30 ans, je me rendais régulièrement à paris en voiture: on pouvait alors encore rouler et même s'y garer gratuitement.

Et avec un internet encore absent, il y avait de très bonnes raisons d'aller à paris.

Aujourd'hui, c'est désormais l'inverse, et je ne vais d'ailleurs plus à Paris.

Le phénomène s'était déjà peu à peu inversé, et le Covid avec le confinement, le couvre-feu et le reste ne fait que l'amplifier. Et tous les promoteurs et agences immobilières le confirment: beaucoup de gens quittent les villes pour aller en campagne, en villes de province ou en lointaine périphérie pour vivre autrement que dans une cage à lapin.

Bien évidemment, ça concerne avant tout tous ceux qui peuvent télétravailler chez soi.

Et dans les critères d'acquisition d'un tel bien immobilier, il y a justement l'accessibilité... internet.

J'ajoute que pour celui qui aime rouler, être loin des zones fortement peuplées, c'est fortement conseillé, même si en pleine campagne, certains peuvent avoir des idées de dos d'ânes, stops ou autres saloperies anti-voitures. mais ça reste marginal, et les radars fixes et mobiles sont eux-même souvent aux abonnés absents. Si bien que les gens roulent finalement comme ils veulent.

Allant voir régulièrement mes parents en banlieue parisienne, je vois à chaque fois la grosse différence: alors que je suis quasi seul sur ma petite route de campagne en roulant à 100-110 sans entrave, je me retrouve à 30, avec du monde, des dos d'ânes, feux, stops... à tout bout de champ, dès que je suis dans leur commune parisienne.

Et encore, ils sont positionnés là où, le dimanche, je peux encore trouver des places où me garer, et gratuitement! une chance... rare aujourd'hui.:cyp:

Par

En réponse à zzeelec

Ou le transport en véhicules autonomes partagés ?

oui, ça arrivera assurément, et il y en a déjà quelques'uns à Paris.

pour moi, ça ne fait aucun doute: il n'y aura plus de voitures personnelles à terme dans les grandes villes, voire périphéries limitrophes, avec même l'interdiction d'y circuler et de s'y garer pour les résidents => ils devront alors garer leur éventuelle voiture au-delà.

d'ailleurs, dans de nombreuses zones, on ne construit plus de parking souterrain lors de la construction de nouveaux immeubles.

l'avenir, c'est, d'un côté, de grandes zones urbanisées avec quasi 0 place pour la voiture personnelle, laquelle ne sera plus utilisée qu'en dehors de ces zones. c'est un profond bouleversement de notre société qui se profile à l'horizon.:bah:

Par

En réponse à fedoismyname

oui, ça arrivera assurément, et il y en a déjà quelques'uns à Paris.

pour moi, ça ne fait aucun doute: il n'y aura plus de voitures personnelles à terme dans les grandes villes, voire périphéries limitrophes, avec même l'interdiction d'y circuler et de s'y garer pour les résidents => ils devront alors garer leur éventuelle voiture au-delà.

d'ailleurs, dans de nombreuses zones, on ne construit plus de parking souterrain lors de la construction de nouveaux immeubles.

l'avenir, c'est, d'un côté, de grandes zones urbanisées avec quasi 0 place pour la voiture personnelle, laquelle ne sera plus utilisée qu'en dehors de ces zones. c'est un profond bouleversement de notre société qui se profile à l'horizon.:bah:

Je ne sais pas si c'est l'avenir mais ça fait vraiment pas envie. À titre personnel, je déménagerai mon entreprise du centre ville si ça devait être le cas.

Je crois plus au péage urbain, comme à Londres, qu'à la disparition pure et simple. Ça me paraît plus crédible. Et plus rémunérateur pour l'Etat. Ce qui rend le péage encore plus crédible.

À voir aussi comment la population va réagir aux ZFE à partir de 2026 quand ils comprendront que leur thermique vaut 0€ et qu'il faudra se payer une électrique à prix d'or. Les gens n'ont pas encore réalisé mais ils vont la sentir passer. Et à ce moment là, les écolos risquent de prendre tout aussi cher.

Par

En réponse à Loth

Je ne sais pas si c'est l'avenir mais ça fait vraiment pas envie. À titre personnel, je déménagerai mon entreprise du centre ville si ça devait être le cas.

Je crois plus au péage urbain, comme à Londres, qu'à la disparition pure et simple. Ça me paraît plus crédible. Et plus rémunérateur pour l'Etat. Ce qui rend le péage encore plus crédible.

À voir aussi comment la population va réagir aux ZFE à partir de 2026 quand ils comprendront que leur thermique vaut 0€ et qu'il faudra se payer une électrique à prix d'or. Les gens n'ont pas encore réalisé mais ils vont la sentir passer. Et à ce moment là, les écolos risquent de prendre tout aussi cher.

Si au Royaume-Uni, le principe de péage urbain ne pose pas de problème, en France, c'est fortement connoté "privilège pour les riches". Dès lors, à moins éventuellement d'une ville dirigée par un LR, ça n'a quasiment aucune chance d'arriver, notamment à Paris, avec Hidalgo aux commandes, et réélue dernièrement sans problème. :bah:

En revanche, à Monaco, il est fort possible que ça soit à terme appliqué. Mais c'est une ville/principauté riche, et hors du giron français.

Après, garer sa voiture en périphérie n'est pas forcément un problème si on peut se rendre facilement entre la voiture et le logement par un moyen quelconque. Evidemment, avec 3 petits gosses et les bagages/poussettes qui vont avec, ça n'est pas forcément simple.

Enfin, les habitants des villes ont toujours la possibilité de changer de maire, s'ils le veulent vraiment, et donc sa politique envers la voiture. :bah:

Par

En réponse à Gus76

Donc, si j'ai bien compris :

755 000 véhicules vendus aux entreprises dont :

- 506 000 diesel soit 67% de part de marché

- 140 000 essence soit 18%

- 32 500 hybride soit 4,5%

- 30 000 électrique soit 4% (j'ai arrondi les chiffres).

TOTAL : 708 500 (il en manque donc 46 500 soit dit en passant).

OK pour dire que les hybrides et VE progressent fortement cette année mais ils ne représentent que 8,5% des ventes seulement.

C'est mieux qu'avant mais cela reste à relativiser car ce n'est pas non plus un raz de marée.

Ce qui est important c'est aussi la croissance du marché.

Il y a rarement d'intérêt à investir dans un marché en stagnation, voire régression.

Aujourd'hui les débouchés de croissance pour les constructeurs, c'est le VE.

D'ailleurs Jean-Philippe Imparato vient d'annoncer que 14% des 208/2008 sont vendues en électrique et que la prochaine génération serait exclusivement électrique.

Désolé pour tous les petrol-head, mais à terme on aura plus trop le choix.

Par

"+ 276 %. Une croissance à trois chiffres, inédite pour les motorisations hybrides rechargeables, voici l’un des autres faits marquants sur le marché français du véhicule de fonction en 2020. Il faut dire que beaucoup de feux sont dorénavant passés au vert pour ce segment qui était encore confidentiel il y a deux ans."

Donc, on continue avec des véhicules lourds et polluants juste avec une "immunité écologique" d'après les constructeurs qui se sont engoufrés dans la verdisation de leur gamme....Oui,il y a eu le dieselgate mais nos constructeurs n'ont pas fini de ruser....Et d'exploiter le filon...

"Les émissions de CO2 des véhicules hybrides rechargeables restent supérieures à ce que les constructeurs annoncent officiellement, assure hier l’ONG Transport & Environnement (T&E) à travers l'analyse du comportement de trois des modèles les plus vendus en 202:voyons:

Par

En réponse à Axel015

Si au lieu de mettre des bonus de 7k euros, on investissait cet argent dans le réseau de recharge, ça serait plus malin. Probablement tout aussi incitatif (car l'absence de réseau est souvent le motif qui bloque le plus d'acheteur), sans tomber dans l'assistanat...

Je n'ai jamais compris pourquoi on force le passage à une technologie inaboutie (au niveau du produit comme du réseau). On devrait plutôt que de donner de l'argent pour forcer la consommation (anti écologique par définition), rendre l'offre attrayante d'elle même (via l'évolution technologique et l'évolution de l'infrastructure qui coûte et prends un certain temps).

Peut-être que l'on mettrait un peu plus de temps à faire la bascule technologique mais on s'en fou quelques part, ce n'est pas ça qui va changer quelques choses au réchauffement climatique à l'échelle des voitures de tourisme en France.

Quand tu laisses le VE entre les mains de ceux qui n'en veulent surtout pas, tu n'arriveras certainement pas à des solutions performantes...

Le VE est toujours vu comme un concurrent du full thermique, pas comme un véhicule à part entière... les constructeurs tentent toujours de cantonner le VE à la citadine en recharge ultra... lente, mais pas de chance pour eux une boite comme Tesla (et maintenant Porsche) a toujours démontré la possibilité du contraire, VE + réseau de bornes ultra-rapides = mobilité electrique...

Aujourd'hui les choses changent, pas par choix, comme on le voit le full thermique est en déperdition totale et ça ne va pas s'arranger, mais par des évolutions technologiques inéluctables qui laissent peu d'alternatives...

Par

En réponse à ZZTOP60

"+ 276 %. Une croissance à trois chiffres, inédite pour les motorisations hybrides rechargeables, voici l’un des autres faits marquants sur le marché français du véhicule de fonction en 2020. Il faut dire que beaucoup de feux sont dorénavant passés au vert pour ce segment qui était encore confidentiel il y a deux ans."

Donc, on continue avec des véhicules lourds et polluants juste avec une "immunité écologique" d'après les constructeurs qui se sont engoufrés dans la verdisation de leur gamme....Oui,il y a eu le dieselgate mais nos constructeurs n'ont pas fini de ruser....Et d'exploiter le filon...

"Les émissions de CO2 des véhicules hybrides rechargeables restent supérieures à ce que les constructeurs annoncent officiellement, assure hier l’ONG Transport & Environnement (T&E) à travers l'analyse du comportement de trois des modèles les plus vendus en 202:voyons:

Étude bidon, une hybride rechargeable consomme la plupart du temps de l’électricité en ville, point... si on la recharge évidemment... sur route ça consommera un peu plus mais pas tellement plus...

Si on compte sur toute l'année et pas seulement au L/100km dont ce mode de calcul est strictement réservé aux full thermiques qui bouffent du pétrole en permanence... l'hybride rechargeable, même avec ses défauts, sort largement gagnante... DSL..

Par

Dites les Cassandres : en quoi la disparition de la voiture individuelle signifie la fin de la Joie de Vivre ?

L'Homme s'adaptera à des nouvelles conditions sociales comme l'ont fait les Générations qui nous ont précédées. :)

Par

En réponse à mdb92

Étude bidon, une hybride rechargeable consomme la plupart du temps de l’électricité en ville, point... si on la recharge évidemment... sur route ça consommera un peu plus mais pas tellement plus...

Si on compte sur toute l'année et pas seulement au L/100km dont ce mode de calcul est strictement réservé aux full thermiques qui bouffent du pétrole en permanence... l'hybride rechargeable, même avec ses défauts, sort largement gagnante... DSL..

Chacun oriente les résultats d'une étude en fonction de ce qu'il veut prouver.Néanmoins, alors que le V.E était recommandé pour ne plus rendre les centres villes irrespirables et conserver aussi une mobilité individuelle taxis, véhicules des service....On constate depuis cette année une pléthore d'offres en V.E , hybrides en tous genres sur toutes les gammes de presque tous les constructeurs.....Est--ce que c'est si bien que cela ou surtout parce que ça permet aux constructeurs d'éviter les amendes C02 et de se faire de l'argent sur des pseudo-nouveautés dans un marché devenu trés trés concurrentiel?:voyons:

Par

En réponse à zzeelec

Ou le transport en véhicules autonomes partagés ?

Si tout le monde prends le taxi qu'il soit autonome ou pas, cela ne résoudra pas les problème de congestion routière. Cela supprime la problématique du stationnement pas du nombre de véhicule en mouvement.

Par

En réponse à ZZTOP60

Chacun oriente les résultats d'une étude en fonction de ce qu'il veut prouver.Néanmoins, alors que le V.E était recommandé pour ne plus rendre les centres villes irrespirables et conserver aussi une mobilité individuelle taxis, véhicules des service....On constate depuis cette année une pléthore d'offres en V.E , hybrides en tous genres sur toutes les gammes de presque tous les constructeurs.....Est--ce que c'est si bien que cela ou surtout parce que ça permet aux constructeurs d'éviter les amendes C02 et de se faire de l'argent sur des pseudo-nouveautés dans un marché devenu trés trés concurrentiel?:voyons:

Du point de vue des constructeurs, un seul objectif, ne pas payer la taxe CAFE.

Du point de vue des consommateurs, il peut y avoir deux objectifs : éviter de payer le malus ou profiter de la recharge le plus souvent possible pour diminuer sa conso d'essence.

Les études sur les PHEV ne peuvent rien démontrer car c'est le seul véhicule qui peut utiliser deux énergies différentes. On peut donc aussi bien être à 0g de CO2 qu'à 200g avec le même véhicule.

La valeur moyenne retenue par le cycle WLTP vaut ce qu'elle vaut. Dans les faits tu peux aussi bien consommer largement plus ou largement moins. Donc avoir des études qui démontrent l'un ou l'autre.

Le seul test intéressant, fait par Caradisiac et d'autres, c'est de comparer un PHEV au modèle identique hybride simple. Et là on s'aperçoit que le PHEV batterie vide ne consomme pas plus qu'un hybride, et moins qu'un full thermique. Ça c'est pertinent comme résultat.

Par

En réponse à ZZTOP60

Chacun oriente les résultats d'une étude en fonction de ce qu'il veut prouver.Néanmoins, alors que le V.E était recommandé pour ne plus rendre les centres villes irrespirables et conserver aussi une mobilité individuelle taxis, véhicules des service....On constate depuis cette année une pléthore d'offres en V.E , hybrides en tous genres sur toutes les gammes de presque tous les constructeurs.....Est--ce que c'est si bien que cela ou surtout parce que ça permet aux constructeurs d'éviter les amendes C02 et de se faire de l'argent sur des pseudo-nouveautés dans un marché devenu trés trés concurrentiel?:voyons:

hummm, ça n'a pas grand chose avoir avec l'hybride rechargeable qui reste un compromis... les constructeurs n'ont plus le choix de toute façon, le full thermique est mort et ils l'ont tué eux même en trichant...

Le pipeau pour passer les normes c surtout l’hybridation légère type 48V, ça oui, mais l'hybride rechargeable est une solution provisoire en attendant les super batteries... qq qui achètera ce type de véhicule c qq qui fera peu de km en ville/peri urbain avec de longs déplacements plutôt rares dans l'année...

Étrangement c le cas de la plupart des gens (qui ne sont pas encore très rassurés ou convaincus par le full electrique... hors Tesla), donc c normal que ça ait du succès, après ce qui est discutable c la technologie utilisée (faussement nouvelle avec des pièces du stock, vendue très chère) et le fait que la propulsion soit toujours thermique lourdingue et toujours pas flex-fuel, ce qui pour moi est une hérésie purement lobbyiste...

Par

Les super Batteries ont déjà été livrées à Lourdes .

Par

En réponse à gordini12

Les super Batteries ont déjà été livrées à Lourdes .

Les batteries 4680 ça te dit qq chose le retraité??? qui sont actuellement en production chez Tesla, LG-chem, et Panasonic... tous des gens qui ont un peu plus de niveau que toi, mais ça c pas trop dur... tu vois même pas besoin de SSB pour que ça avance... quand même...

Allez va bricoler tes mazouts Euro1 sans FAP et lâche moi avec tes âneries niveau maternelle... n’oublie pas de signaler mon post au passage, vu ta répartie minable c la seule chose dont tu sois capable...

Par

En réponse à PLexus sol-air

En sachant que c'est pipeauté car afficher des % avec des chiffres de base insignifiants ça ne démontre rien d'autre qu'un effet d'opportunité.

On reparlera des ventes d'électriques quand les subventions se seront arrêtées, et on verra si on parle encore d'explosion et de décollage ou d'implosion et de crash lamentable...

Vrai et faux.

Faux quand le temps passé à acheter / vendre un véhicule coûte plus que le temps passé à gagner de l'argent sur sont activité principale.

Par

En réponse à gordini12

Les super Batteries ont déjà été livrées à Lourdes .

Par contre toi tu peux aller à Lourdes faire une petite prière pour que ces fameuses super batteries n'arrivent jamais, et que tu puisses continuer à aller à la déchetterie avec tes mazouts hors d'age dégueu... un miiiiiraaaaacle si ça arrive... MDR

Par

la chute des diesels c'est 24/100 de clients qui ont préférés ne plus rien acheter car rien de rentable hors diesel et donc 24/100 de voitures vendues en moins ,c'est plutot la chute des ventes et non du diesel

Par

En réponse à Lepiredevantnous

Je reste convaincu, que l hybride rechargeable reste le meilleur des deux monde pour le moment, et même pour les 4-5 prochaines années

cela laissera le temps aux constructeurs, d étoffer leurs propositions sur le VE , ainsi qu étendre le maillage en Europe ( très gros point faible pour le moment)

24/100 des clients ont renoncé d'acheter la merde qu'on nous propose et ca va continuer

Par

En réponse à mdb92

Les batteries 4680 ça te dit qq chose le retraité??? qui sont actuellement en production chez Tesla, LG-chem, et Panasonic... tous des gens qui ont un peu plus de niveau que toi, mais ça c pas trop dur... tu vois même pas besoin de SSB pour que ça avance... quand même...

Allez va bricoler tes mazouts Euro1 sans FAP et lâche moi avec tes âneries niveau maternelle... n’oublie pas de signaler mon post au passage, vu ta répartie minable c la seule chose dont tu sois capable...

en batterie y'a aucun progrès même en y mettant des codes yx 2308 etc ,c'est de l'intox car le VE n"a pas la cote

Par

plus de diesels en ventes c'est une perte des ventes auto de 24/100 en 2020

vive le progrès ecolo

Par

r5 electrique ? mdr demain ils nous proposeront des karting électrique low coast

Par

ca décolle ou? avec 24 /100de ventes en moins en 2020 ????

Par

1 acheteur sur 4 préfère s'abstenir d'acheter une merde proposé en 2021

Par

En réponse à gordini12

Les super Batteries ont déjà été livrées à Lourdes .

Mdr :fresh::fresh::fresh::fresh: énorme

Par

En réponse à Lepiredevantnous

Je reste convaincu, que l hybride rechargeable reste le meilleur des deux monde pour le moment, et même pour les 4-5 prochaines années

cela laissera le temps aux constructeurs, d étoffer leurs propositions sur le VE , ainsi qu étendre le maillage en Europe ( très gros point faible pour le moment)

Les VE sont parfaits pour la plupart des usages. Ce qu'il manque c'est une infrastructure digne de ce nom pour les recharger (excepté Tesla)

Par

En réponse à E911V

Du point de vue des constructeurs, un seul objectif, ne pas payer la taxe CAFE.

Du point de vue des consommateurs, il peut y avoir deux objectifs : éviter de payer le malus ou profiter de la recharge le plus souvent possible pour diminuer sa conso d'essence.

Les études sur les PHEV ne peuvent rien démontrer car c'est le seul véhicule qui peut utiliser deux énergies différentes. On peut donc aussi bien être à 0g de CO2 qu'à 200g avec le même véhicule.

La valeur moyenne retenue par le cycle WLTP vaut ce qu'elle vaut. Dans les faits tu peux aussi bien consommer largement plus ou largement moins. Donc avoir des études qui démontrent l'un ou l'autre.

Le seul test intéressant, fait par Caradisiac et d'autres, c'est de comparer un PHEV au modèle identique hybride simple. Et là on s'aperçoit que le PHEV batterie vide ne consomme pas plus qu'un hybride, et moins qu'un full thermique. Ça c'est pertinent comme résultat.

Je cite:"L'IFPEN apporte un aspect intéressant : l'hybride rechargeable ne fait pas pire que l'hybride classique une fois la batterie vidée. En effet, dans ce cas, le rechargeable a l'avantage de toujours fonctionner au moins comme un hybride simple. Et il n'est donc pas question d'une explosion des consommations à cause du poids de la batterie."

Admettons qu'un véhicule chargé de 100kg supplémentaires ne consomme pas plus.... Avec l'aérodynamisme qui n'intervient pas trop en ville ou sur route, c'est pourtant le poids qui est reproché aux SUV, non? Je cite:"Des véhicules plus lourds que les berlines et à motorisation égale et qui consomment plus...."

J'aime mon pays et ses contradictions....:voyons:

Par

En réponse à Gil007

Les VE sont parfaits pour la plupart des usages. Ce qu'il manque c'est une infrastructure digne de ce nom pour les recharger (excepté Tesla)

:buzz::buzz::buzz::buzz:"Les VE sont parfaits pour la plupart des usages..." C'est une affirmation non démontrée. En ville, c'est le bon choix, en parcours journaliers courts mixtes ...ça peut convenir.

Pour tous les usages avec un maillage conséquent de bornes à recharges rapides ....c'est une absurdité!

Chacun peut réfléchir en fonction de ses usages (même à garder ou acquérir un véhicule thermique âgé de 8 à10 ans) sans tomber dans je cite la "révolution verte et propre"....:buzz::buzz:

Par

" l’essor des motorisations électrifiées dans les flottes françaises se confirme quasi mécaniquement, lentement mais sûrement....."

Ce n'est pas pour rien que les actionnaires privés s'intéresse à ce nouvel "eldorado"!:buzz:

Le projet Hercule de scission d'EDF en deux voire trois entités, qui devrait entraîner l'ouverture du capital de certaines branches de l'énergéticien à l'actionnariat privé, est en cours d'"études" par des commissions à l'Assemblée.....La distribution du "carburant électricité" au privé, les dettes de l'EPR pour le public (le contribuable) et à part ça ,l'avenir c'est le V.E pour tous avec possibilité de rechargement partout!!!:peur:

Par

C'est sur qu'en partant de rien on arrive à avoir des progressions à deux ou à trois chiffres. Et en plus s'il y a des aides tout est un peu faussé. Attendons que ces aides disparaissent et on en reparlera. Et le réseau de recharge ? Perso dans la copropriété il n'a rien de prévu dans le parking et les deux bornes de recharge sont à 4 km. Donc 4 km à pied pour laisser la voiture à la recharge si elles sont libres et re 4km à pied pour aller la récupérer. On n'arrête pas le progrès en effet. Sans compter l'angoisse selon où l'on se trouve pour trouver une borne et encore faut-il qu'elle soit compatible. Et question cruciale le prix si on veut avoir un véhicule avec une super autonomie. Car tout le monde ne fait pas que 8000 km par an. Et d'ailleurs ça fait cher du km. Et le réseau électrique ? Déjà que en temps normal il y a des gros soucis d'approvisionnement en électricité alors lorsqu'il y aura 20 ou 30 millions de voiture qui rechargeront leurs batteries en même temps et qu'il n'y aura que des chauffages électriques qui fonctionneront, puisque les chaudières gaz ou fioul sont interdites il y aura intérêt d'avoir un bon vélo ou de ressortir la charrette du grand père avec un bon cheval si tu veux aller travailler le matin à moins que dans une vingtaine d'années on soit toujours en confinement avec interdictions de se déplacer.

Par

Il y a une autre voie que peu de constructeurs semblent avoir essayée, celle du véhicule électrique avec prolongateur d'autonomie. Je m'explique: tout le monde ou presque est d'accord pour dire que l'électrique est parfait pour les courtes et moyennes distances hormis l'autoroute. Le propriétaire recharge à moindre coût chez lui ou au travail et dispose d'une autonomie largement suffisante au quotidien. En revanche, tout le monde est d'accord aussi pour dire que l'électrique ne convient pas pour les longs trajets et que l'augmentation de la capacité des batteries pour accroître l'autonomie se fait au détriment du poids, donc de la consommation électrique et aussi du temps de recharge.

Pourquoi ne pas concevoir des voitures électriques avec une autonomie de 200-300km maxi, mais dotée d'un petit moteur thermique optimisé pour la production de courant et alimenté par un réservoir de faible capacité, disons 20-25l ?

Cette combinaison permettrait de conserver le meilleur de l'électrique et de s'affranchir de ses pénibles inconvénients qui sont l'impossibilité d'envisager un voyage au long cours et l'obligation de planifier son trajet en fonction des points de recharge compatibles. Hormis les très gros rouleurs, la plupart des usagers font très majoritairement de courts trajets et de temps en temps (week-ends, vacances) des trajets plus longs.

Ca c'est déjà fait par BMW pour l'I3 et ça n'a pas marché me direz-vous. C'est vrai. Mais c'était un moteur de scooter plus ou moins adapté, le réservoir faisait 9 litres et de toutes façons l'autonomie électrique de l'I3 était tellement faiblarde que ça n'apportait pas grand-chose.

En revanche, une voiture moins compacte, disposant d'un emplacement suffisant pour embarquer un générateur d'électricité suffisamment performant et compact, spécialement optimisé pour produire du courant en quantité, un moteur rotatif mono-rotor voire birotor très compact, ça pourrait le faire, non?

Et qui serait idéalement placé ? Mazda. :biggrin:

Par

En réponse à PhilVerce

Il y a une autre voie que peu de constructeurs semblent avoir essayée, celle du véhicule électrique avec prolongateur d'autonomie. Je m'explique: tout le monde ou presque est d'accord pour dire que l'électrique est parfait pour les courtes et moyennes distances hormis l'autoroute. Le propriétaire recharge à moindre coût chez lui ou au travail et dispose d'une autonomie largement suffisante au quotidien. En revanche, tout le monde est d'accord aussi pour dire que l'électrique ne convient pas pour les longs trajets et que l'augmentation de la capacité des batteries pour accroître l'autonomie se fait au détriment du poids, donc de la consommation électrique et aussi du temps de recharge.

Pourquoi ne pas concevoir des voitures électriques avec une autonomie de 200-300km maxi, mais dotée d'un petit moteur thermique optimisé pour la production de courant et alimenté par un réservoir de faible capacité, disons 20-25l ?

Cette combinaison permettrait de conserver le meilleur de l'électrique et de s'affranchir de ses pénibles inconvénients qui sont l'impossibilité d'envisager un voyage au long cours et l'obligation de planifier son trajet en fonction des points de recharge compatibles. Hormis les très gros rouleurs, la plupart des usagers font très majoritairement de courts trajets et de temps en temps (week-ends, vacances) des trajets plus longs.

Ca c'est déjà fait par BMW pour l'I3 et ça n'a pas marché me direz-vous. C'est vrai. Mais c'était un moteur de scooter plus ou moins adapté, le réservoir faisait 9 litres et de toutes façons l'autonomie électrique de l'I3 était tellement faiblarde que ça n'apportait pas grand-chose.

En revanche, une voiture moins compacte, disposant d'un emplacement suffisant pour embarquer un générateur d'électricité suffisamment performant et compact, spécialement optimisé pour produire du courant en quantité, un moteur rotatif mono-rotor voire birotor très compact, ça pourrait le faire, non?

Et qui serait idéalement placé ? Mazda. :biggrin:

C'est en parti la solution Honda avec le moteur thermique qui recharge une batterie.

Par

quand les acheteurs d'hybrides rechargeables vont goûter aux coûts d'entretien et de réparations de ces usines à gaz ils vont amèrement regretter les diesels.

Par

https://www.lesnumeriques.com/voiture/mazda-mx-30-un-moteur-rotatif-comme-prolongateur-d-autonomie-n155521.html

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité